Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Jeu 2 Juin - 20:31

Deux mois étaient passés sur le SeaHorse. Ils avaient fait escale plusieurs fois dans les terres pirates pour écouler le butin récupéré sur quelques abordages. Et Faust en avait profité pour emmener Shakra se faire faire des vêtements. Arrivée à son cinquième mois de grossesse, elle avait vraiment pris du ventre, qu'elle arborait déjà bien rond. Le futur père en était déjà tout fou.

Il s'était encore rapproché d'elle, si c'était possible. Il se glissait parfois dans son lit, la nuit, pour discuter et câliner. Mais curieusement, il avait l'impression que cela la mettait... mal à l'aise. De fait, il ne le faisait pas trop souvent. Ils avaient continué leurs entraînements à l'épée, et elle avait pas mal progressé. De même, il avait réussi à lui apprendre quelques petites choses pour qu'elle puisse se défendre face à un agresseur, comme un... assassin, par exemple. Et pour finir, ils étaient montés ensemble à la vigie tous les jours, jusqu'à ce que son ventre commence à devenir trop encombrant.

Néanmoins, ils avaient eu vent d'une rumeur plus que sérieuse lors d'un arrêt à Silmento. Apparemment, il y aurait un trésor gardé par un peuple cannibale sur l'Île de la Crête. Autant dire qu'aller le chercher était risqué... à moins de pouvoir éviter les tribus. Faust avait mis à profit ses capacités pour vérifier la véracité de ces informations: il était revenu avec une carte, et la certitude qu'elles étaient fondées.

Ils avaient donc fait voile vers ladite île, en espérant faire main-basse sur un beau pactole qui leur assurerait d'être tranquilles au niveau financier pour les prochains mois. Surtout que Shakra était à plus de la moitié de sa grossesse, et que le bébé commençait à s'agiter. Ils étaient arrivés la veille et avaient jeté l'ancre dans la baie. Ils ne risquaient rien sur le navire, et rallieraient la côte en chaloupe.

Ce matin-là, cependant, le jeune homme n'était pas très à l'aise. Black avait évidemment protesté avec véhémence contre la volonté de la Capitaine de se joindre à l'expédition, et avait dit qu'il pouvait la mener lui-même, puisque c'était bien trop risqué pour elle dans son état. Et pour une fois... il était plutôt d'accord avec le second. Déjà prêt, il était debout dans la cabine de la jeune femme, qui terminait de se préparer, et arborait une mine ennuyée.


" Shakra... je crois que Black a raison, ce coup-ci. Tu n'es pas vraiment en état pour courir dans la jungle, et risquer ta vie pour une chose qu'on n'est pas sûrs de trouver. Tu devrais rester ici, ce serait plus sûr. Je me sentirais plus tranquille...


Il avait bien vu avec quelle véhémence elle avait refusé d'écouter son rival. Il ne s'attendait pas vraiment à un meilleur résultat... Mais cela dit, peut-être que si cela venait de lui, elle l'écouterait? On pouvait toujours espérer, en tout cas, il n'avait rien à perdre à proposer. Il se sentait perdu dans ses sentiments, et avait de plus en plus de mal à trouver comment se comporter avec elle. Il ressentait quelque chose de très fort, du jamais vu, mais il avait terriblement peur pour elle. Alors, il devenait fou à essayer de décider et de trancher, et préférait ne rien dire.

- Tu sais que tu es moins endurante maintenant. Et qu'est-ce que tu vas faire si on doit se battre pour sauver notre peau? Tu ne tenais déjà plus le coup en entraînement contre moi il y a quelques semaines, imagine face à une horde de sauvages déchaînés..."

Et accessoirement, qui voudraient les dévorer. Il serra le poing en les imaginant fondre sur eux. Ils auraient un accueil cordial, s'ils s'imaginaient pouvoir les fourrer dans leurs marmites aussi facilement. Et si l'un d'eux s'avisait de s'approcher de Shakra... Enfin, c'était pour ça qu'il devait la dissuader à tout prix de venir. Mais il sentait qu'il luttait contre l'appel de l'aventure, de l'inconnu... et du gain. Un appel irrésistible pour la plupart des Pirates qui se respectent. Et elle était de la trempe de ceux-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Jeu 2 Juin - 23:53

Shakra, concentrée devant son miroir, achevait de nouer son bandeau. Après moult allées et venues dans les terres Pirates, ils avaient enfin trouvé une piste sérieuse concernant un trésor, qui serait caché quelque part sur la tristement célèbre île de la Crète. Enfin ! Il était temps qu'elle se lance dans une aventure plus sérieuse que des abordages de routine, sous peine de prendre racine dans son lit.

En effet, étant arrivée à son cinquième mois de grossesse, les activités intenses commençaient à se faire de plus en plus rares. Elle avait fait des adieux déchirants à sa vigie bien aimée pour quelques temps, ne pouvant plus s'y risquer avec son ventre qui prenait de plus en plus de place. Elle n'était pas encore au point de se "traîner comme une baleine échouée", comme elle le disait, mais force était de constater que sa liberté de mouvement se trouvait réduite au fil du temps.

Quant au futur papa, il n'en pouvait plus de regarder le corps de la jeune femme se métamorphoser de jour en jour. Fantaisie lui avait pris de venir se glisser sous les draps de Shakra certains soirs, sans mauvaise intention, juste pour parler et la prendre dans ses bras, gentiment. Mais aux prises avec un désir et une frustration qui allaient en s'accentuant, elle essayait de raccourcir ces intermèdes câlins au possible.

Cela mis à part, leurs moments ensemble étaient toujours agréables, et d'autant plus lorsque Black n'était pas à les épier avec son air de chien de garde incompris. Avec l'entraînement, Shakra avait gagné en compétences et en assurance, et ce malgré son ventre arrondi. Elle n'avait pas délaissé son cher bâton pour autant, qui d'ailleurs attendait sagement contre le mur qu'elle le saisisse pour aller tâter du cannibale. Qu'ils essaient de la toucher, ces énergumènes, son arme avait une portée considérable dont ils lui diraient des nouvelles.

Ses cheveux pour de bon mis en place, elle se recula pour se regarder de plus loin. Elle avait gardé un habillement similaire qu'auparavant, simplement taillé pour ses rondeurs nouvelles. Il lui avait d'ailleurs paru étrange, avant qu'elle n'en aie des plus grandes, d'avoir du mal à fermer ses chemises. Sa poitrine n'avait en effet à l'origine rien de particulièrement imposant, ce avec quoi elle vivait très bien, d'ailleurs. D'avoir soudain autant de formes lui semblait étrange... Mais tant qu'elle pouvait encore bouger à peu près à sa guise, cela lui convenait. Les derniers mois seraient en revanche plus rudes...

Fin prête, elle replaça son collier sous son col et prit son bâton dans une main, tâtant de l'autre le fourreau neuf qu'elle portait à sa ceinture, avec son épée d'entraînement à l'intérieur. Elle n'avait pas encore prit le temps d'en faire forger une belle, mais une fois qu'ils auraient récupéré ce fameux trésor, elle irait en dépenser une partie pour en commander une au meilleur forgeron de Silmento. Elle se tourna vers Faust, qui l'attendait, et affichait une mine soucieuse. Elle leva les yeux au ciel. Qu'avait-elle donc fait aux dieux pour se retrouver avec deux mères poules sur le dos alors qu'elle n'avait même pas connu celle qui était la sienne au sens propre ?


- Shakra... je crois que Black a raison, ce coup-ci. Tu n'es pas vraiment en état pour courir dans la jungle, et risquer ta vie pour une chose qu'on n'est pas sûrs de trouver. Tu devrais rester ici, ce serait plus sûr. Je me sentirais plus tranquille...

Voilà, c'était donc ça. Toujours le même refrain. La prenaient-ils vraiment pour une petite nature ? Elle avait maintes fois prouvé qu'elle savait se battre, et ce n'était pas un bébé encore minuscule qui allait l'en empêcher. Voyant que le futur papa inquiet souhaitait ajouter quelque chose, elle croisa les bras, attendant que le plaignant ai terminé sa plaidoirie pour que la défense puisse s'exprimer.

- Tu sais que tu es moins endurante maintenant. Et qu'est-ce que tu vas faire si on doit se battre pour sauver notre peau? Tu ne tenais déjà plus le coup en entraînement contre moi il y a quelques semaines, imagine face à une horde de sauvages déchaînés...

La jeune femme haussa les épaules avec un sourire moqueur. Vraiment, ces hommes...

- Moins endurante, hein ? J'étais juste un peu fatiguée ces derniers temps. Arrêtez donc de vous en faire pour moi, je sais me battre. Tant que ce ventre ne me clouera pas au lit, il ne m'empêchera pas d'aller où je veux, au même titre que Black et que toi. J'ai deux preux chevaliers pour veiller sur moi, non ? Maintenant, si tu le veux bien, je m'en vais chercher mon trésor !

Et Shakra de faire volte-face et de quitter ses quartiers avec détermination. Le jour où un homme, aussi fort qu'elle l'aime, lui dira ce qu'elle doit faire, il pleuvrait des baleines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 0:19

Faust regarda la jeune femme terminer de se préparer, doutant du fait que ses arguments auraient plus de poids que ceux de Black, finalement, puisqu'ils se rejoignaient... Et puis, traîner enceinte dans cette jungle... Non seulement il y avait les cannibales, mais en plus il fallait compter avec les serpents venimeux, les araignées, les scorpions, les sables mouvants... Enfin bref, ce n'était vraiment pas l'endroit où aller quand on avait passé la moitié de sa grossesse. Et il eut malheureusement droit à la réponse qu'il craignait d'entendre.

" Moins endurante, hein ? J'étais juste un peu fatiguée ces derniers temps. Arrêtez donc de vous en faire pour moi, je sais me battre. Tant que ce ventre ne me clouera pas au lit, il ne m'empêchera pas d'aller où je veux, au même titre que Black et que toi. J'ai deux preux chevaliers pour veiller sur moi, non ? Maintenant, si tu le veux bien, je m'en vais chercher mon trésor !

Elle passa à côté de lui, prête, et sortit. Le jeune homme soupira et secoua la tête, résigné. Il ne lui restait plus qu'à veiller sur elle avec la même efficacité qu'un ange gardien. Dommage, les missions de protection n'avaient jamais compté au nombre de ses favorites. Il lui emboîta le pas, la suivant sur le pont jusqu'aux chaloupes. L'expédition serait constituée de deux chaloupes de Pirates, et conduite par Shakra, Black et lui-même. Le reste des hommes serait sur le navire, sous le commandement du vieux Bucksley, pour vaquer à leurs occupations, le garder, et le tenir prêt à prendre la mer en cas de besoin. Ou alors, de venir secourir leurs camarades à terre si c'était nécessaire...

Il s'assit près de la Capitaine dans le canot qui était mis à l'eau. Pendant que les matelots souquaient ferme en direction de la plage, il jeta un regard morose à sa voisine et à son ventre gonflé. Il le sentait plutôt mal, ce coup-ci. Et Black, assis non loin d'eux, devait le sentir également, car pour une fois, il n'accabla pas l'Eternel de ses regards furibonds ou réprobateurs.

Quand ils touchèrent terre, deux hommes armés furent laissés là pour veiller sur les chaloupes. Les autres se regroupèrent autour du second, à qui Faust avait laissé la carte qu'il avait récupérée, préférant jouer les gardes du corps. Alors qu'ils pénétraient dans la jungle épaisse, il eut un petit rire sans joie. Espérer trouver un trésor là dedans, c'était comme chercher une anguille dans l'océan. Et si on y rajoutait le danger de mort permanent... c'était beaucoup demander pour un hypothétique tas de pièces d'or.


- Je persiste à dire que tu aurais mieux fait de ne pas venir. D'ici dix minutes, tu vas commencer à souffler comme un boeuf sous l'effort.


Il haussa un sourcil en jetant un regard à Shakra. Elle pouvait au moins se servir de son bâton pour s'aider à marcher si elle fatiguait, mais il craignait surtout que l'euphorie de la recherche ne la rende... imprudente. Comme si elle ne l'était pas déjà assez. Pour sa part, son instinct lui disait que cet endroit n'était pas franchement des plus hospitaliers. Il sentit un frisson désagréable lui hérisser la nuque. Il connaissait cela: le sentiment d'être observé par un ennemi.

Il tourna la tête, les sens aux aguets, mais ne vit personne dans la dense végétation environnante. Ils étaient à peine arrivés, et on les aurait déjà repérés? Impossible... Quoique, il était bien le seul à se mouvoir en silence dans cette jungle. Les Pirates produisaient un boucan infernal, pour son ouïe sensible et entraînée, et certains chantonnaient. Il serra les dents, certain qu'ils finiraient tous morts dévorés avant d'avoir marché dix minutes, en fin de compte.


- Shhht, silence!" siffla-t-il entre ses dents.

Cela eut au moins pour effet de faire baisser le volume sonore des hommes. Il avait constaté que le fait d'être dans les petits papiers de la capitaine, et d'être son amant confirmé lui garantissait un certain... statut, de leur part. Ils ne le traitaient ni comme Black, ni comme Shakra, mais comme quelqu'un de rang... à part. Et semblaient considérer qu'il avait une certaine forme d'autorité, bien qu'il ne s'amuse pas à leur donner des ordres.

Ils marchèrent finalement pendant une bonne heure, s'orientant au paysage et aux points cardinaux par rapport à la carte, pour se diriger dans cet enfer vert. Le mauvais pressentiment de Faust allait en s'accentuant, mais il n'avait encore déniché aucun cannibale. Pourtant, il se trompait très rarement, et cela lui plaisait de moins en moins. Tous ses sens étaient en alerte, et il jetait de fréquents regards anxieux autour de lui, puis sur Shakra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 1:01

Contrairement à ce qu'avait annoncé Faust, Shakra tint relativement bien le coup durant l'heure qu'ils passèrent à marcher dans la jungle, ce qui la ravit au plus haut point. Seul un imbécile fini s'y tromperait, elle adorait avoir raison. Elle n'eut même pas besoin de s'aider de son arme, qu'elle avait gardé sur l'épaule tout au long de la marche. Néanmoins, pour faire plaisir à ses deux gardes du corps préférés, elle n'avait pas trop forcé l'allure, et avait même fait en sorte de faire s'arrêter la troupe à plusieurs reprises pour, soi-disant, confirmer la direction à l'aide de la carte que tenait Black, pour en réalité se ménager.

Finalement, ils atteignirent une espèce de clairière, probablement proche d'un marécage, au vu de l'odeur, qui semblait être l'endroit indiqué par la carte. Shakra répartit les hommes dans la zone à la recherche d'un quelconque indice sur l'emplacement du trésor, scrutant elle même une partie du terrain, surveillée de près par Black et Faust. Et pour une fois, elle devait admettre que leur présence était bienvenue. Elle ne se sentait pas du tout à son aise dans cet endroit hostile.

Au bout de quelques minutes de recherches infructueuses, la Capitaine, perdant patience, arracha la carte des mains de son second pour l'examiner de près. Le dessin représentant un rocher à l'endroit où ils se trouvaient, elle jeta un bref coup d’œil autour d'elle à la recherche de quelque chose y ressemblant. Et le trouva presque aussitôt. Un gros morceau de caillasse relativement plat et couvert de mousse se trouvait à quelques pas de deux de ses hommes. Elle leur fit signe de la main pour attirer leur attention. Dans un souci de ne pas être trop bruyante, elle leur parla à voix assez basse et en articulant bien pour qu'ils puissent au besoin lire sur ses lèvres.


- Hé vous là, regardez voir un peu du côté du rocher.

Les matelots s'exécutèrent aussitôt et commencèrent à creuser autour de la pierre, sous le regard attentif de leur Capitaine. Cette dernière commençait à trouver le silence bien trop silencieux à son goût. Cela n'annonçait rien de bon. Elle songea un instant à retourner au navire. Avec un coup aussi classique que celui du trésor caché sous un gros caillou, peut-être avait-il déjà été trouvé depuis longtemps. Cela dit, peut-être pas, car bien peu de Pirates osaient s'aventurer sur l'île de la Crète.

- Capitaine, on a quelque chose ! annonça fébrilement un des matelots.

Toujours dans un souci de ne pas faire de bruit, Shakra invita le reste de l'équipée à la rejoindre par des gestes. Cela fait, elle se pencha sur ce que ses marins avaient trouvé, et eut un mouvement de recul. Des crânes étaient enterrés au pied du rocher, en grand nombre. Black grogna.


- Faust, je maudis le crétin qui t'as refilé les infos. Il n'y a guère que des morts là-dessous.

- Non, Black. Pas que des morts. Regarde mieux.

La jeune femme s'accroupit pour saisir un des crânes, provoquant des grimaces de dégoût dans l'assemblée, et le secoua, face vers sa paume. Une gemme de la taille d'une noix tomba de chaque orbite au creux de la main de Shakra, qui posa ensuite le crâne à ses pieds. Bien, voilà qui était au final bien original, comme façon de dissimuler un trésor !

Soudain, un craquement derrière elle la fit se hérisser. Elle se retourna, et découvrit avec stupeur qu'une dizaine de sauvages leur faisaient face. Simplement vêtus d'un pagne, leur teint était halé et leurs dents taillées en pointe. Des cannibales. Elle saisit son bâton, prête à les accueillir comme il se devait.


- Essayez seulement d'approcher, bande de sauvages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 1:38

Quand ils entreprirent de chercher des traces du trésor qu'ils convoitaient, Faust participa modérément aux investigations. Il restait près de Shakra, extrêmement méfiant. Il se sentait épié, et avait horreur de ça. Il sentait qu'on allait leur tomber dessus... mais par où? Ils étaient bien visible, en terrain inconnu et dégagé. Des sauvages vivant là, eux, connaissaient l'environnement... et pouvaient se dissimuler sans mal dans la jungle.

Quand la capitaine prit les choses en main, car tout cela semblait trop piétiner à son goût, il se contenta d'observer les efforts des matelots qui dégageaient la terre sous le rocher. Pour finalement trouver des ossements. Cela fit tout juste hausser les sourcils du jeune homme. S'approchant de plus près quand Shakra en prit un, il constata avec amertume que l'os portait des traces manifestes de coups de... dents. Sans doute, mais des dents très aiguisées, dans ce cas...


" Faust, je maudis le crétin qui t'as refilé les infos. Il n'y a guère que des morts là-dessous.

L'intéressé s'apprêtait à répondre à Black par un geste des plus grossiers qui trahirait le fond de sa pensée, quand la jeune femme intervint en sa faveur, et réussit à sortir deux grosses gemmes du crâne qu'elle avait en main. Un craquement inaudible derrière eux fit se retourner l'Eternel. Les autres n'avaient apparemment rien entendu... mais ce n'était pas spécialement étonnant.

- Nous ne devrions pas traîner ici...

Un nouveau craquement, bien audible cette fois, se fit entendre, et un groupe de cannibales sortit de la jungle. Une petite dizaine, guère plus. Eux-mêmes étaient un peu plus de deux fois plus nombreux. Même en étant des sauvages, il fallait être fou pour songer à attaquer un groupe armé compact. A moins que... Tandis que les Pirates se préparaient à l'affrontement, Faust fit volte-face. Tapis dans l'ombre dont ils sortaient prudemment, un second groupe de sauvages, armés de lances acérées et de javelots rudimentaires, était en train de les prendre à revers. Second groupe deux fois plus nombreux que le précédent, à ce que le jeune homme compta...

- Par ici, il y en a d'autres!

Là, l'affaire se corsait. Ils allaient devoir se battre en groupe dos à dos, dans la mesure du possible. Sauf que dans la cohue de l'affrontement, et avec la discipline... étrange des Pirates en matière de combat... Sans perdre de temps, Faust se plaça entre le groupe et Shakra. Sa main se glissa jusqu'à sa ceinture. Ses doigts, habiles, crochetèrent chacun le manche minuscule de couteaux de lancer. Qui, non contents d'être tranchants comme des rasoirs, étaient en plus de ça empoisonnés avec une décoction de plantes vénéneuse particulièrement virulentes. Une mort rapide... et douloureuse.

- Allez, bande de chiens bouffeurs de cadavres, ramenez par ici vos sales tronches de sauvages!"

Décidément, vivre au milieu des Pirates lui donnait de magnifiques tics de langage... Il allait devoir surveiller ça. Sortant les couteaux de leurs fourreaux minuscules, il attendit que leurs ennemis passent à l'attaque... Ce qu'ils firent finalement, en poussant des cris de déments, propres à glacer le sang. Cela n'impressionna pas l'assassin, qui visa dans le blanc de l'oeil, et lança. Tandis qu'ils se ruaient sur le groupe de Pirates, trois cannibales s'écroulèrent immédiatement, morts. Les petits couteaux avaient fait mouche, touchant directement l'oeil, s'enfonçant jusqu'au cerveau sans peine. Les deux autres se plantèrent dans l'épaule, ce qui assurerait une mort non instantanée, mais néanmoins très rapide avec le poison.

Puis, ce fut le corps à corps. Ils avaient l'avantage de la portée, avec leurs lances en bois et silex ou en os. Ils roulaient des yeux tout en chargeant, semblant ignorer la peur, bouche ouverte sur des rangées de dents acérées, taillées en pointe à la façon des dents de requin, dans un hurlement inhumain. Faust se déroba pour éviter une lance, sans la moindre peine. Il pénétra la garde fragile voire inexistante du sauvage, récupéra sa dague dans sa botte, et la lui planta en travers de la gorge. Il virevolta sur le côté, plantant la lame de l'arme dans la nuque d'un second qu'il avait surpris de dos alors qu'il allait tailler en pièces un des matelots. La dague y resta coincée, et il la laissa pour le moment, préférant la récupérer après le combat.

Il poursuivit sa danse de mort avec aisance, froideur, et efficacité. Il dégaina son épée pour avoir un peu d'allonge, et ouvrit le ventre d'un autre sauvage, de la gorge au nombril. Il sauta en arrière pour éviter les entrailles fumantes qui se déversèrent sur le sol, et se retourna pour trouver un nouvel adversaire. Néanmoins, l'efficacité des lances s'étant retrouvée limitée face à la violence du style de combat des Pirates, qui avaient déjà quelques blessés et deux morts à leur actif, les cannibales avaient laissé ces armes pour se saisir de poignards longs et effilés, en os très tranchants.

Alors que la lutte reprenait, plus rapprochée, Faust avisa un sauvage qui se ruait sur Shakra pendant qu'elle était aux prises avec un autre, s'en sortant plutôt bien. Sans le savoir, il allait tomber dans son angle mort, et pourrait la tailler en pièces. D'un mouvement fluide, l'Eternel se porta à sa rencontre, et s'interposa. L'autre s'empala de lui-même sur son épée, poussant un râle d'agonie en mourant sur le coup.

Alors qu'il dégageait sa lame, le jeune homme sentit qu'on lui sautait sur le dos. Entièrement concentré sur la protection de la Pirate, il n'avait pas remarqué qu'un de leurs ennemis avait décidé de l'attaquer de dos. Une erreur qui pouvait lui coûter. Il sentit qu'on lui tirait la tête en arrière, et qu'on pressait la lame d'un poignard contre sa gorge. Sensation désagréable. Dans le même temps, il ressentit une douleur abominable, fulgurante, dans le creux du cou et de l'épaule. Il ne put retenir un cri de douleur, se rendant compte au milieu de cette explosion de souffrance que l'autre lui avait planté les dents dans le muscle, et qu'il était en train de lui arracher un morceau de chair. Comme s'il était du genre à se faire dévorer vif!

La puanteur du sauvage lui faisait presque monter les larmes aux yeux, tandis que son cerveau cherchait un moyen de s'en défaire. Le sang coulait à flots sur son torse, ses vêtements, et le long de son bras. De son bras libre, il fit un mouvement du poignet, la lame secrète empoisonnée jaillissant immédiatement. Et d'un geste vif, il la planta entre les yeux de son agresseur, qui lâcha prise et s'écroula à terre, lui laissant une entaille très légère, à peine plus qu'une égratignure, sur la gorge à l'aide de son poignard rudimentaire.

Une fois la lame rentrée, Faust plaqua la main sur sa blessure, sérieuse et impressionnante. Un morceau de chair était à moitié arraché, et il faudrait désinfecter et recoudre sans tarder, sans quoi il pourrait y laisser la vie. Il sentait le sang couler en abondance, et sa main s'en retrouva poissée. Un peu titubant, il continua cependant à se battre, usant de son bras blessé, le gauche. Il y avait parfois du bon à être éduqué comme un ambidextre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 14:04

- Par ici, il y en a d'autres!

Shakra se retourna au cri de Faust. Comme si dix cannibales n'étaient pas suffisants, un groupe comportant le double et bien armé s'approchait par l'autre côté. Shakra s'écarta un peu du groupe afin de pouvoir se mouvoir à sa guise avec son arme longue, lui faisant faire deux tours complets dans sa main avant de l'immobiliser, prête à les recevoir.

Ils se jetèrent finalement sur le groupe en poussant des cris à glacer le sang. Considérant probablement qu'une femelle ne constituait pas une menace sérieuse, ils se ruaient en priorité vers les hommes les plus imposants, afin de mettre à terre les plus dangereux éléments en premier. Ainsi, Black se retrouva bientôt face à une horde de cannibales fous furieux, dont il accueillit les plus rapides avec de puissants coups de son épée aiguisée. De son côté, Shakra, laissée de côté par la tactique des sauvages, couvrait un des flancs du second en balayant l'air de son bâton, faisant reculer quelques ennemis.

Un des sauvages sembla soudain lui trouver un intérêt certain, et se mit à courir vers elle dans un cri guttural répugnant. Grand mal lui en prit, car la Pirate lui assena aussitôt un coup sur le côté de la nuque, qui étourdit le cannibale, avant de lui défoncer le crâne d'un coup vertical. Elle ricana en en repoussant un autre d'un coup sec dans les côtes.


- Désolée, mais vous êtes vraiment pas mon genre.

En parlant de cela... Elle jeta un coup d’œil à Faust, qui n'avait apparemment aucun mal à les éliminer. Elle compta qu'il en avait déjà terrassé cinq ou six. Rien d'étonnant pour un Éternel. De son côté, Black tranchait membres et têtes avec son raffinement habituel. Il semblait blessé au bras, mais rien d'important vu comme il continuait son massacre, l'air de rien. En revanche, des hommes moins expérimentés au combat rencontraient plus de difficultés devant autant de sauvagerie, mais leurs sabres finissaient par avoir raison de l'armement rudimentaire de l'ennemi.

Leur nombre réduit de moitié, les cannibales changèrent de tactique, optant pour des poignards en os qui semblaient terriblement tranchants, même de loin. Shakra ne se laissa pas impressionner, et fit craquer quelques boîtes crâniennes avant même qu'ils ne puissent l'approcher à moins d'un mètre. Soudain, un sauvage un peu plus malin que les autres esquiva le coup et se saisit de l'autre extrémité du bâton, bloquant les mouvements amples de la Pirate. Il savourait du regard son futur repas, quand celui-ci se servit du bâton pour se rapprocher d'un bond et saisir son épée de sa main libre pour l'empaler dessus. Le cannibale rendit son dernier souffle en un grognement, et tomba à terre.


- Adresse-toi à Faust pour les réclamations, sans ses cours, tu aurais peut-être eu une chance de me manger !

Elle ne put savourer ses progrès plus longtemps, car un hurlement de douleur la fit sursauter et se retourner d'un bond. Non loin d'elle, un cannibale gisait, se vidant de son sang par un trou dans le ventre. Et face à la dépouille, Faust se défaisait d'un sauvage dont la mâchoire serrait le creux de son l'épaule l'instant d'avant. Malgré le sang qui coulait à flots, l’Éternel mit fin aux jours de deux autres adversaires, tenant sa blessure de la main droite. Malgré l'envie intense qu'avait la jeune femme d'aller frapper sur le crâne du cadavre du responsable jusqu'à ce que sa cervelle encore chaude se répande sur le sol, elle resta tétanisée.

La poignée de cannibales encore debout finit par filer sans demander son reste, et une clameur monta du camp vainqueur. Il y avait quelques blessés, dont certains de manière assez impressionnante, mais aucune plaie ne serait fatale si l'on rentrait immédiatement au navire. Shakra parvint finalement à bouger, et se dirigea, tremblante, vers Faust dont la blessure continuait de saigner, alors que Black accourait vers eux.


- Shakra, il faut qu'on retourne tout de suite au SeaHorse soigner les blessés, tant pis pour le trésor, on reviendra le chercher plus tard. Avec la raclée qu'on leur a collé, ils ne sont pas prêts de revenir nous chercher des noises ! ... Shakra ?

Le regard du second suivit enfin celui de sa Capitaine, et il ne put contenir un juron en constatant l'état de l'épaule de l’Éternel, dont le sang s'écoulait abondamment sur le torse et dans le dos. Shakra serra les dents. Tout ça, c'était de sa faute à elle. Il avait baissé sa garde pour la protéger, victime de l'inconscience d'une imbécile orgueilleuse. Furieuse contre elle-même, elle baissa les yeux, poings serrés, donnant d'un hochement de tête son feu vert à Black pour se préparer à rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 14:25

Faust avait continué à se battre, malgré la douleur qui lui incendiait l'épaule. Ses mouvements étaient un peu entravés par le fait qu'il doive presser sa main droite sur la blessure pour éviter de se vider de son sang, mais il arrivait cependant à tuer des cannibales sans trop de peine. Au bout d'un moment, ces derniers finirent par battre en retraite avec des cris n'étant pas sans rappeler ceux des singes. Il s'éparpillèrent dans la jungle, laissant leurs morts et leurs blessés sur place. Du côté des Pirates, il n'y avait que trois décès à déplorer. Une chance.

" Ils vont revenir. Comptez là dessus.

L'Eternel grimaça, et jeta un oeil à l'étendue des dégâts, en soulevant un peu sa main. Son vêtement était évidemment déchiré à coups de dents, et le tissu collait dans le sang qui poissait sa peau. Néanmoins, il vit qu'un bon morceau de chair était pratiquement détaché, sur plusieurs centimètres de diamètre et de profondeur. Et pire encore, l'hémorragie n'avait pas l'air de vouloir se calmer. Il serra les dents, sachant qu'il ne servait à rien de faiblir. Il replaça sa main dessus, et se tourna vers Shakra.

- Shakra, il faut qu'on retourne tout de suite au SeaHorse soigner les blessés, tant pis pour le trésor, on reviendra le chercher plus tard. Avec la raclée qu'on leur a collé, ils ne sont pas prêts de revenir nous chercher des noises ! ... Shakra ?

- Au contraire, ils vont revenir, et en plus grand nombre. Ne vous en faites pas pour ça.

En revanche, il était d'avis de suivre le conseil de Black. Il savait que, sans le traitement approprié, il ne tiendrait pas jusqu'au coucher du soleil. Néanmoins, il rejoignit la jeune femme, qui fixait son épaule en pâlissant. Il se pencha sur elle, inquiet. Il n'avait plus totalement suivi l'affaire après s'être fait blesser, et il n'avait pas vu comment elle s'en était tirée. De fait, il voulait voir si tout allait bien pour elle.

- Ca va Shakra? Tu n'as rien? Et le bébé?

Il fut soulagé de voir qu'à part le choc et la fatigue, elle semblait indemne. Secouée, au plus. Il ne put retenir un soupir de soulagement en se redressant avec précautions. Il alla récupérer sa dague, toujours plantée dans la nuque du sauvage qu'il avait abattu, ainsi que ses petits couteaux de lancer. Il essuya le tout sur les cadavres avant de les ranger à leur place dans leurs fourreaux. Pendant ce temps, la décision fut prise de laisser les morts sur place, afin de partir le plus vite possible. S'ils étaient attaqués par un nombre plus important d'ennemis... qui sait s'ils survivraient?

Ils durent donc reprendre leur marche en sens inverse, et en se hâtant davantage. Il y avait pas mal de blessés, mais personne ne l'était aussi gravement que Faust. Ceux qui avaient été attaqués comme lui étaient morts, car il était le seul à être parvenu à se défaire du sauvage qui voulait le dévorer vivant. Tout en marchant près de Shakra, en se refusant à penser à la douleur sourde qui lui faisait souffrir le martyr, il entreprit de la rassurer, au vu de son air passablement inquiet.


- Ce n'est rien, ne t'en fais pas. Juste une égratignure. J'ai déjà connu pire."

Il lui fit un sourire qui se voulait naturel, mais qu'on voyait un peu tendu. Et pour cause... En tous les cas, le trajet de retour leur prit bien moins d'une heure, au rythme soutenu qu'ils avaient adopté. De plus, ils connaissaient à peu près le chemin, même à travers la jungle. En parvenant sur la plage, ils trouvèrent les deux hommes qu'ils avaient laissés aux chaloupes, indemnes. Ils ne tardèrent pas à y embarquer et à ramer jusqu'au SeaHorse, où on les hissa sans tarder. Les membres de l'équipage avaient bien vu que beaucoup étaient blessés, et qu'il manquait des hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 15:32

De retour sur le navire, Parson, le médecin de bord, avait été aussitôt convoqué pour soigner les nombreux blessés. Après un examen rapide des différentes plaies et des instructions données à des assistants dépêchés à la dernière minute, il décida de s'occuper de la blessure de Faust en premier. Tout en s'affairant à panser la plaie avant de la recoudre, il avait demandé à Black de s'assurer que Shakra et son bébé allaient bien en lui indiquant quelques gestes simples à effectuer, après chacun desquels le second devait donner ses impressions afin que Parson puisse dire ce qu'il en était.

Pour une fois, Shakra ne protesta même pas, et se laissa manipuler par Black avec docilité, un état de choc relatif ayant prit la suite de la colère qu'elle avait éprouvé contre sa propre stupidité. Par chance, elle comme le bébé n'avaient rien. Elle devait simplement aller se coucher au plus vite et tâcher de déstresser, avant que cela n'aie des conséquences sur sa grossesse. Comme pour répondre au problème, elle perdit connaissance, vaincue par la fatigue.

Elle se réveilla au coucher du soleil. Black, un bandage noué autour de son bras blessé, était assis sur une chaise à côté d'elle. Elle détourna son regard triste de celui du second, préférant fixer l'hippocampe gravé dans le bois du mur que d'admettre qu'il avait eut raison et qu'elle avait eu tort, au final. Elle leva doucement la main vers la gravure qu'elle caressa du bout de l'index, et la manche de la chemise propre qu'on lui avait passée glissa, révélant le bracelet que Faust lui avait offert.


- Ne t'en fais pas pour lui, dit doucement Black. Parson l'a bien retapé, et il est hors de danger. Il se repose actuellement, et je mettrais ma main à couper que dès qu'il aura l'occasion de s'éclipser, il viendra te voir.

La jeune femme soupira. Elle ne voulait pas qu'il vienne. Elle ne pourrait pas le regarder dans les yeux après ça. Il avait failli y passer par sa faute, comment pourrait-elle jamais se le pardonner ? Et après un coup pareil, est-ce que lui la pardonnerait ? Bon, il était tiré d'affaire, c'était déjà ça... Elle se tourna sur son flanc droit, faisant dos à son second.

- Dis-lui que je ne veux pas le voir.

- Hem, il me semble que tu m'as donné ordre d'éviter de lui parler dans la mesure du possible, pour éviter que l'on s'entretue de nouveau. Et loin de moi l'idée de discuter les ordres de ma Capitaine...

En temps normal, elle aurait peut-être ri. Mais à cet instant, elle n'en avait aucune envie. Elle passa un bras sous son oreiller, s'obstinant à refuser toute négociation, et ferma les yeux. Elle se sentait encore bien faible, mais plus lasse que vraiment fatiguée.

- Je plaisante. Je lui dirais, mais je doute fort qu'il m'écoute.

Le second eut un rire amer, puis se tut. Shakra l'entendit finalement se lever au bout d'une minute ou deux, puis quitter la cabine d'un pas résigné. A force de se concentrer sur le bruit des vagues contre la coque du bateau, elle finit par s'assoupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 15:57

Faust avait été pris en charge en priorité par le médecin de bord. Il s'était laissé docilement faire, plus préoccupé par l'examen de Shakra que par son propre état. Pourtant, il avait déjà perdu pas mal de sang, et il se sentait affaibli. La grimace de Parson en disait long, lorsqu'il jeta un coup d'oeil à la blessure béante et déchiquetée. Il jeta un coup d'oeil à son patient.

" Ca va faire vraiment mal, je vous préviens.

- J'ai l'habitude d'avoir mal. Ca ne peut pas être pire que ce que j'ai déjà vécu. Faites ce que vous avez à faire.

Il avait parlé très calmement, sachant déjà à quoi s'attendre. On était en train de chauffer un tison dans le feu, il aurait donc vraisemblablement droit à une cautérisation. Le chirurgien déboucha une bouteille d'alcool qu'il versa sur la blessure pour éliminer tout risque d'infection. La morsure de la brûlure fut atroce. L'Eternel serra les mâchoires et ferma les yeux, souffrant sans pousser le moindre gémissement. C'était une douleur bénéfique, en soi. Elle lui éviterait la gangrène qui le conduirait directement à la mort...

Après avoir épongé le sang, le médecin récupéra le tison. La peau comme la chair étaient sèches et propres, et il avait remis le morceau à demi arraché en place. Pour le consolider, il allait devoir cautériser en partie, pour que cela tienne plus efficacement. Quand il appliqua le métal chauffé à blanc sur le corps du blessé, ce dernier manqua de s'évanouir. Déjà affaibli, cette douleur atroce était un coup en plus porté à son corps. Mais de même, là où la plupart hurlaient ou demandaient à mordre sur quelque chose, lui ne proféra pas un son. Entraînement pour résister à la torture...

Et pour finir le travail, finalement, Parson fit des sutures. Quand il en eut terminé avec son travail, il vérifia d'un oeil critique l'état de l'épaule du jeune homme, et se déclara satisfait. Il le fit porter par deux matelots jusque dans une baignoire d'eau tiède en provenance des cuisines. Il devait se décrasser, et il apprécia le geste. Il se lava laborieusement, mais en sortit bien propre. Après quoi, on alla l'allonger sur un lit de fortune dans un coin de l'office du médecin, pour qu'il puisse se reposer. On vint lui poser un bandage serré autour de l'épaule et du torse, au cas où du sang suinterait encore, et pour éviter que toute saleté vienne se glisser dans la plaie suturée.

Il dormit, malgré lui, épuisé et affaibli. Il dormit d'un sommeil de plomb, presque comme un mort, et fut doucement réveillé par le médecin pour le dîner. Il devait reprendre des forces, et on lui avait amené du pain, de l'eau fraîche, et un bol de soupe de poisson. Il mangea avec lenteur, se sentant un peu ragaillardi par le sommeil et le repas. Assez pour aller voir Shakra, en tout cas. Mais lorsqu'il fit mine, après avoir terminé, de se lever, Parson lui lança un regard sévère.


- Vous restez ici. Vous n'êtes pas en état pour vous promener. Vous auriez pu y rester. Une heure de plus, et c'était fait. Par ailleurs, si vous vouliez aller voir le capitaine, je dois vous dire de la part du second qu'elle ne veut pas vous voir. Mais sachez qu'elle va bien, et l'enfant aussi.

Assis sur la paillasse, Faust eut un rire amer. Le jour où il écouterait ce que Black avait à lui dire... Ce n'était pas lui qui l'empêcherait d'aller où bon lui semble. Mais soit. S'il devait supporter pour l'instant la surveillance du chirurgien, il irait une fois la nuit tombée. Il se recoucha donc docilement, et se contenta de somnoler jusqu'à ce que le calme se fasse autour de lui.

Quand il rouvrit les yeux, le soleil était couché, et la nuit entamée. Le médecin de bord s'était retiré dans sa cabine, et il était seul. Parfait. Il se leva donc, sans produire le moindre grincement des lattes du sol. Il avança à pas de loup jusqu'à la porte de l'office, qu'il trouva fermée à clé. Comme si cela allait le retenir... Levant les yeux au ciel, il récupéra une petite lame dont se servait Parson pour ses opérations, et crocheta sans peine la serrure avec. Il referma silencieusement la porte derrière lui, et se retrouva sur le pont, qu'il traversa lentement.

L'air frais de la nuit le fit frissonner, malgré lui. Il était simplement en pantalon, pieds nus et torse nu dans l'obscurité. Au moins, il était aussi silencieux que le souffle d'un mourant. A sa gauche, l'île s'étendait, noire comme le pelage d'un ours. On ne voyait pas le moindre point lumineux au milieu de la jungle, seulement les silhouettes échevelées des arbres qui se dressaient sur le fond obscur du ciel. Il se glissa sans mal jusqu'à la cabine du capitaine, et entra, toujours sans faire le moindre bruit. Il alla jusqu'au lit de Shakra, où il la trouva étendue. Elle semblait effectivement aller bien, si ce n'est cette mine soucieuse qu'elle avait jusque dans son sommeil. Couchée sur le flanc, elle était endormie.

Il souleva délicatement le drap, et se glissa contre elle dans le lit. Doucement, il l'entoura de ses bras et l'attira contre lui, un peu laborieusement en raison de sa blessure. Ses mains descendirent lentement, pour s'arrêter de part et d'autre de son ventre arrondi. La voyant ouvrir les yeux dans les ténèbres, il approcha ses lèvres de son oreille. Inutile de réveiller Black en parlant à haute voix...


- Shhht, c'est moi. Il paraît que tu refuses de me voir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 16:48

Bercée par le tangage de son navire, Shakra avait dormi par intermittences, se levant une seule fois pour manger un peu et soulager un certain poids sur son bas ventre. Après s'être recouchée, elle avait longtemps erré dans ses pensées, caressant son ventre dans lequel le petit s'agitait. Elle trouvait étrange que Faust ne soit pas venu la voir. Comme l'avait dit Black, il n'était pas du genre à se faire dicter sa conduite. Peut-être Parson lui-même avait-il interdit le jeune homme de sortie, auquel cas elle pourrait peut-être dormir tranquille.

Au fond d'elle, elle aurait bien voulu recevoir sa visite. Cela l'aurait rassurée de le voir en chair, aussi meurtrie soit-elle, et en os. Mais elle serait malade de culpabilité de le voir blessé, sachant que c'était de sa faute. Quand arrêterait-elle de se comporter en gamine ? Après de longues minutes de combat intérieur, elle finit par sombrer dans un sommeil sans rêves, une main toujours posée sur son ventre.

La jeune femme ouvrit les yeux une petite heure plus tard, en sentant quelque chose contre elle, qu'elle identifia presque instantanément comme étant Faust. Trop mentalement affaiblie pour se débattre, elle serra les poings et émit une geignement contrarié, sentant des larmes lui monter aux yeux.


- Shhht, c'est moi. Il paraît que tu refuses de me voir?

- Je t'en supplie Faust, lâche-moi...

Elle dû rassembler toute sa volonté pour se tourner vers lui, et l'implorer d'un regard humide. Qu'il la tienne contre lui comme ça, malgré son mal-être actuel, réveillait l'envie qu'elle avait de s'abandonner dans ses bras. A cela venait s'ajouter sa culpabilité pour l'avoir entraîné sur cette maudite île, lui causant cette blessure affreuse. Voyant que l’Éternel ne desserrait pas son étreinte et la fixait, incrédule, elle sentit ses barrières s'effondrer.

- S'il-te-plaît, ne me fait pas me sentir plus mal... Je m'en veux déjà tellement d'être... aussi impulsive...

La voix de Shakra était encore contrôlée, mais elle sentait que bientôt cela ne serait plus le cas, et que les sanglots finiraient par la submerger. Prenant sur elle, elle prit une des mains de Faust et l'enleva de sur son ventre, se dégageant de l'étau de ses bras pour s'asseoir. De voir la taille du bandage qu'il portait la fit frissonner, et abattit ses dernières défenses. Elle baissa les yeux, et laissa le flot de paroles qu'elle retenait depuis si longtemps s'écouler d'un coup, en même temps que les larmes sur ses joues.

- Je m'en veux aussi de te repousser comme ça, à chaque fois, mais je n'y arrive pas, et je ne sais pas... Je voudrais te laisser faire, mais je voudrais plus... plus qu'une simple étreinte... Parce que je... je t'aime mais je ne veux rien faire sans savoir si... toi tu m'aimes... Mais je ne crois pas que ce soit le cas, je me trompe ?

Voilà, le sac était vidé. Elle allait maintenant pouvoir dormir en paix. Malheureuse, mais en paix. Elle le regarda avec un sourire amer. Comment pouvait-on l'aimer ? Elle si capricieuse, si banale, et si pathétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 17:21

Faust la regarda s'éveiller dans ses bras, émergeant du sommeil en se rendant compte de sa présence. Néanmoins, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle lui demande de la lâcher. Elle avait déjà repoussé ce genre d'initiatives, mais il avait pensé que cela la rassurerait, cette nuit-là, plutôt que de rester seule à ruminer. Et lui-même, il avait besoin de voir de ses propres yeux dans quel était elle se trouvait. Cela l'avait rassuré, de se rendre compte qu'on ne lui mentait pas pour qu'il se tienne tranquille.

Il la fixait d'un air perplexe quand elle se retourna lentement vers lui. Il ne la relâcha pas pour autant, gardant son étreinte douce, mais ferme. Il croisa son regard, qu'il trouva embué de larmes. Il en fut légèrement retourné, se demandant ce qui lui arrivait. N'osant rien dire, il se contenta de la sonder du regard, dans l'attente qu'elle lui explique ce qui n'allait pas. Ce qu'elle fit, tant bien que mal.


" S'il-te-plaît, ne me fait pas me sentir plus mal... Je m'en veux déjà tellement d'être... aussi impulsive...

- Qu'est-ce que tu racontes?

Il haussa les sourcils, comprenant qu'elle devait s'en vouloir pour leur expédition sur l'île. C'est vrai que trois Pirates étaient morts... Peut-être que cela lui pesait sur la conscience. Mais... c'étaient les risques, non? Elle repoussa son étreinte et s'assit face à lui. Il fit de même, afin de lui faire face. Il vit qu'elle observait son bandage, et que ses yeux s'embuaient d'autant plus. Baissant la tête, elle vida finalement tout ce qu'elle avait sur le coeur.

- Je m'en veux aussi de te repousser comme ça, à chaque fois, mais je n'y arrive pas, et je ne sais pas... Je voudrais te laisser faire, mais je voudrais plus... plus qu'une simple étreinte... Parce que je... je t'aime mais je ne veux rien faire sans savoir si... toi tu m'aimes... Mais je ne crois pas que ce soit le cas, je me trompe ?

Elle pleurait après avoir dit ça, et le regardait avec un sourire sans joie. Le jeune homme rumina ces paroles pendant un moment, afin de trouver la réponse adéquate. La voir dans cet état le retournait plus que jamais. Il n'avait jamais apprécié la voir en situation de détresse, mais là, c'était vraiment trop pour lui. Il s'approcha un petit peu, se penchant sur elle. Tendant le bras, il lui caressa tendrement la joue, avec douceur.

- Je ne sais pas ce que ça fait, d'aimer. Je ne suis jamais tombé amoureux, j'ai toujours vécu comme un solitaire. Même au sein de la guilde, il y a peu d'amours qui se lient, c'est trop... compromettant pour le travail. Je sais imiter l'amour, le mimer, pour le bien de mes missions. Mais aimer réellement... En même temps, j'ai peur de t'aimer, parce que je sais que je suis un danger pour toi, et pour le bébé. Ceux qui en ont après moi n'hésiteront pas une seconde à te faire du mal pour m'avoir. Et ça, je ne le veux surtout pas. C'est toi qui compte avant tout pour moi, toi et notre enfant. Ton bonheur prime de loin sur le mien. Mais d'un autre côté, j'ai peur de te perdre, et je souffre de garder le silence... parce que je t'aime. Tu es tout ce que j'ai, et ce qui m'est arrivé de plus beau dans cette vie de violence.

Délicatement, il lui prit la tête entre les mains pour sécher les larmes qui roulaient sur ses joues. Puis, il repoussa en arrière les mèches de cheveux qui lui tombaient devant le visage. Il ne savait pas s'il avait dit ce qu'il fallait... Il était tellement maladroit et mal à l'aise, quand il devait réellement laisser parler son coeur. Il avait dit tellement de mots doux, creux, pour charmer l'oreille d'une victime et mieux la détrousser ensuite, ou bien obtenir les informations qu'il souhaitait... Et là, quand il devait dévoiler d'authentiques sentiments, il avait peur de mal s'y prendre.

- Je ne veux plus te voir pleurer. Pas à cause de moi. Je n'en vaux pas la peine, tu sais. Je suis... désolé de t'avoir fait tant de mal.

Il se mordit la lèvre, et la relâcha, se contentant de l'observer. Une vague de chaleur oppressante lui comprimait la poitrine. C'était à la fois agréable, et désagréable... Et en la regardant comme ça, il se rendait compte qu'il avait vraiment exprimé le fond de sa pensée. Le bonheur de Shakra passait bien avant le sien, pour lui. Et il ne voulait pas la mettre en danger, pour rien au monde. Il avait peur de ne pas être celui qui lui fallait... mais cela lui faisait mal.

- Je ne sais pas si je suis celui qu'il te faut. Je ne veux pas te mettre en danger à cause de mes histoires personnelles. S'ils s'en prenaient à toi... je ne pourrais jamais me le pardonner. Ce ne serait pas qu'une morsure, tu comprends? Avec eux... c'est la torture, le meurtre. Ils t'arracheraient des aveux sur des choses que tu ignores même... Je le sais. Je l'ai fait.

Il détourna le regard. Un instant, dans son esprit, il se revit en mission punitive. Oh oui, il avait déjà été de l'autre côté du décor. Il avait déjà été dans le rôle du traqueur, et non du traqué. Et il avait trouvé ça... normal. Parce que c'était ainsi. Le credo de la guilde devait être respecté, et les traîtres punis. Pour le bien de tous. Ce n'était qu'à présent qu'il en voyait les abus. Combien, dans ceux qu'il avait tués, n'avaient pas commis de faute grave? Etaient innocents et victimes d'une erreur ou d'un complot, comme lui? Il se sentait terriblement sale, indigne. Au delà de tout ce qu'elle pouvait imaginer. Finalement, il se retourna vers elle, et lui effleura la joue du bout des doigts.

- Désolé pour ça..."

Il s'approcha pour de bon, cette fois. Passant la main derrière la tête de la jeune femme, il l'approcha doucement de lui. Plongeant son regard dans le sien pendant une fraction de seconde, il voulut lui transmettre, sans mots, tout ce qu'il ressentait pour elle. Combien c'était fort, et authentique. Oui, des gestes seraient sans doute bien plus parlants et plus habiles que des mots. Sachant qu'il s'était déjà livré, et qu'il dépendrait de son bon plaisir, il posa finalement ses lèvres sur les siennes. La serrant contre lui, il lui donna un baiser tendre, langoureux. Si différent de ceux qu'ils avaient échangé pendant cette nuit d'ivresse... mais tellement plus fort. Il la ramena doucement contre lui, réveillant la douleur de sa blessure encore fraîche, mais il n'y fit pas attention. Il était occupé par quelque chose de bien plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 20:30

Shakra resta silencieuse tout le temps que Faust lui ouvrait son cœur à son tour, ponctuant son explication de caresses timides sur les joues ruisselantes de larmes de la jeune Pirate. Son cœur alla cogner plus fort contre sa poitrine quand elle l'entendit enfin dire ce qu'elle avait espéré sans y croire, à savoir, qu'il l'aimait. Et son émotion fut accentuée par les inquiétudes de l’Éternel à son sujet. Elle comprenait, mais qu'est-ce que cela pouvait bien faire, au fond ? Plutôt mourir que de souffrir encore le martyr de ne pas pouvoir le prendre dans ses bras et l'embrasser comme elle l'avait tant rêvé. D'ailleurs, elle mourrait d'envie de rattraper le temps perdu sur l'instant, mais elle était encore trop secouée pour réagir physiquement.

- Désolé pour ça...

La jeune femme releva les yeux vers lui lorsqu'il s'approcha et passa une main derrière sa tête, effleurant sa nuque au passage, la faisant frissonner. Leurs visages étaient tout proches l'un de l'autre alors que Faust plongeait son regard d'azur dans celui plus foncé de la Pirate, et elle put y lire à quel point il l'aimait, avant de le ressentir lorsqu'il joignit leurs lèvres en un baiser des plus tendres et passionnés. Elle ferma les yeux pour le lui rendre, s'accrochant à son cou en prenant soin de ne pas malmener son épaule tout juste soignée, et se laissant avec plaisir amener tout contre son corps. Elle rompit doucement leur échange et le regarda dans les yeux en lui caressant la joue.

- Franchement, tu crois que c'est le danger qui va m'arrêter ? Je veux bien me montrer plus raisonnable, la leçon d'aujourd'hui m'a suffit. Mais rien, tu m'entends, rien ne me séparera de toi. J'ai trop souffert de la situation pour que tu me laisses tomber, maintenant...

Parfaitement, elle ne laisserait rien ni personne se mettre en travers de leur chemin. Ils devraient certainement lutter, pour préserver leur amour et aspirer à une vie à peu près normale, mais s'il le fallait, elle le ferait. Elle n'avait pas peur, plus maintenant qu'elle savait qu'elle aurait Faust à ses côtés. Elle lui adressa un sourire, franc et léger, cette fois.

- Il faudra faire en sorte de ne pas mourir, je suppose. Sur ce point je te fais confiance, tu as même été trop coriace pour un cannibale...

Elle appuya son front contre celui de l’Éternel, lui passant les mains dans les cheveux et le long de la nuque. A présent que ce qu'elle gardait en elle depuis si longtemps était dévoilé et qu'elle était rassurée quant aux sentiments de Faust, elle ressentait comme un besoin pressant, omniprésent dans son corps et son esprit, de s'offrir à lui. D'ailleurs, elle se sentit bouillir lorsqu'elle remarqua à quel point ils étaient dangereusement collés l'un à l'autre. Mais elle avait une dernière chose à lui dire, avant. Elle l'embrassa doucement avant d'approcher ses lèvres de l'oreille du jeune homme.

- Je t'aime...

Puis, elle laissa glisser sa bouche le long du cou de Faust, y déposant des baisers à la fois doux et désireux, ses mains se perdant quant à elles dans l'exploration de son torse. Elle sourit contre la peau douce de l’Éternel en se rappelant la dernière fois qu'elle avait fait ça. Cette fois-ci, elle était sobre... Et elle comptait bien profiter pleinement de la nuit, de sorte que les souvenirs qui lui en resteraient soient moins flous que la dernière fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Ven 3 Juin - 20:56

Faust se sentit comme libéré d'un poids, alors que Shakra lui disait qu'elle ne voulait pas qu'ils soient séparés. Après tout, au point où ils en étaient, pourquoi ne pas vivre pleinement leur amour? Ils étaient condamnés de toute façon à subir les dangers en lien avec l'un, ou avec l'autre... Mais il n'était pas temps de se faire du souci pour ça. Pour le moment, il était temps de savourer...

" Il faudra faire en sorte de ne pas mourir, je suppose. Sur ce point je te fais confiance, tu as même été trop coriace pour un cannibale...

- Tout ce à quoi j'ai pensé, sur cette île, c'était à te protéger. Si j'avais dû donner ma vie pour te mettre en sécurité, je l'aurais fais sans hésiter.

Il referma ses bras sur elle quand elle vint se musser contre lui. Il se sentit simplement heureux, rien que par le fait qu'elle vienne d'elle-même dans ses bras. Peut-être que s'il s'était décidé plus tôt... mais peu importe. Il ferma les yeux en se laissant câliner, embrasser. C'était plutôt agréable de recevoir de douces attentions, de temps à autres, plutôt que de toujours en donner...

- Je t'aime...

- Moi aussi.

Il sourit alors qu'elle venait l'embrasser dans le cou. Elle faisait attention de ne pas lui faire mal. Dire qu'il était censé se reposer, au lieu de quoi il se retrouvait à câliner dans le lit de la capitaine... mais sans alcool, cette fois. Et c'était bien mieux, sans le moindre doute possible. Il rouvrit les yeux en constatant que les baisers de sa compagne se faisaient plus pressants. De toute évidence, elle attendait quelque chose de sa part.

- Qu'est-ce que tu fais?

Il le savait pertinemment, mais il doutait, au fond de lui, de pouvoir la combler comme elle le méritait dans l'état de fatigue dans lequel il se trouvait. Il n'était pas au bord de l'évanouissement, bien entendu, mais avec tout le sang qu'il avait perdu, il ne se sentait pas au mieux de sa forme, et avait besoin de repos. Néanmoins, il alla l'embrasser tendrement dans le cou, puis sur le bout des doigts. Il alla timidement poser sa main sur son ventre, et ne put retenir un léger sourire quand il sentit le bébé répondre par un petit coup contre sa paume.

- Tu as vraiment envie de faire ça maintenant? Je ne sais pas si c'est sage, dans ton état. Et je te rappelle que Black dort juste à côté...

Mais si elle le voulait vraiment, il ferait de son mieux. Il trouverait bien un moyen de la satisfaire, à la fois en ménageant son épaule, et sans que son ventre arrondi ne soit un obstacle. Il l'allongea délicatement sur le dos, pour la dévêtir doucement. Il ne l'avait pas vue nue depuis qu'ils s'étaient réveillés de leur cuite. Autant dire qu'elle avait beaucoup changé depuis. Cela ne l'empêcha pas de la trouver désirable, avant qu'il ne s'allonge contre elle pour la cajoler, très doux.

- Tu es magnifique. Et la grossesse te va très bien.

Il eut un petit sourire, avant de lui mordiller le lobe de l'oreille. Il fit un faux mouvement qui lui tira terriblement sur l'épaule, et se figea, retenant une grimace. Il fallait qu'il se méfie. Rouvrir la plaie serait une erreur, et il savait pertinemment qu'il devait se laisser le temps de guérir. Il songea à la tête de Parson quand il se rendrait compte que son patient s'était évaporé, pour se retrouver dans le lit de Shakra. Il aurait sans doute droit à des remontrances salées...

- Je te donne deux pièces d'or si tu trouves où est caché mon tatouage d'Eternel..."

Il pouffa après avoir lancé son défi, et vint la bâillonner d'un baiser qu'il fit un peu durer. Au fond, combien de fois avait-il rêvé d'une étreinte avec elle, depuis cette fameuse nuit? Bien plus d'une... Et si elle lui avait demandé de coucher avec elle avant ce soir, il aurait accepté également. Il en avait envie aussi, alors il n'allait pas se priver. Il devrait juste se montrer prudent par rapport à son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 0:36

Cela faisait trois mois que Faust était sur le bateau. Trois. Durant cette période, ils n'avaient quasiment pas fait de longue escale en ville, et le jeune homme ne s'était jamais éloigné assez longtemps de la future mère pour avoir été se "soulager" auprès des prostituées. Il devait donc être au moins tout aussi frustré que la Pirate. C'est pourquoi elle faillit bien lui mordre dans le cou pour le réveiller en l'entendant poser une question aussi stupide que :

- Qu'est-ce que tu fais?

Shakra se doutait que là n'était pas le fond de la question, et qu'il voyait très bien ou elle venait en venir, mais tout de même, le simple fait qu'il ai osé la poser aurait mérité une correction, au moins verbale. Mais elle se raisonna. Il ne fallait pas oublier qu'il venait d'être blessé, et qu'il n'était pas au mieux de sa forme pour ce genre de folies. Pourtant, il sembla céder, et vint lui rendre ses invitations d'un doux baiser dans le cou, puis, prenant l'une de ses mains restée sur sa poitrine, il lui en donna d'autres sur les doigts avant de poser sa main libre sur le ventre arrondi. Bébé semblait être de mèche avec son père, puisqu'il alla frapper contre sa main.

*Dis donc toi, c'est une affaire de grandes personnes, rendors-toi.*

- Tu as vraiment envie de faire ça maintenant? Je ne sais pas si c'est sage, dans ton état. Et je te rappelle que Black dort juste à côté...

- Faust, même dans "mon état", il se trouve que j'ai encore des envies. Pardon d'insister autant, surtout avec ton épaule, mais... je sens que je vais mourir de frustration, autrement. Pour Black, ça m'est égal. Espérons juste pour lui qu'il aie le sommeil assez lourd...

Le visage de la jeune femme s'éclaira d'un sourire malicieux tandis qu'il la renversait délicatement sur le dos, avant de lui défaire sa chemise, seul vêtement qu'elle portait pour dormir. Il la contempla un moment avant de venir s'allonger à son côté.

- Tu es magnifique. Et la grossesse te va très bien.

Pour une fois, la Pirate ne se renfrogna pas face au compliment. Venant de la bouche de Faust, elle en fut sincèrement touchée, et bégayait un remerciement quand elle le sentit se raidir légèrement. Sans doute avait-il un peu brusqué sa blessure. Si c'était sensible à ce point, il faudrait vraiment qu'elle fasse attention. Loin d'elle l'idée de le tuer, si ce n'était par une petite mort... Elle le regarda un instant, attendant de voir si tout allait bien, lorsqu'il se mit à sourire, le genre de sourire malsain qu'il avait avant de dire quelque chose de plus ou moins répréhensible.

- Je te donne deux pièces d'or si tu trouves où est caché mon tatouage d’Éternel...

Oh, une chasse au trésor ? Comme si elle n'en avait pas eu assez pour la journée... Un nouveau baiser langoureux, qu'elle accueillit avec grand plaisir, vint interrompre ses réflexions. Elle laissa Faust le faire durer, commençant mine de rien à chercher le fameux tatouage. Elle savait que les Éternels plaçaient souvent leurs tatouages dans des endroits où on pourrait pas les voir facilement. Derrière une oreille, ou entre deux orteils, étaient parmi les exemples qu'elle avait trouvés dans ses livres. Quand il daigna enfin la laisser respirer, elle s'appuya sur un coude et commença à l'inspecter avec un sourire en coin.

- Garde ton or, et contente-toi de ne pas me faire regretter ces minutes de frustration en plus que tu me fais subir.

Patiemment, elle retourna son compagnon dans tous les sens, après l'avoir délesté de son pantalon, pour essayer de trouver son tatouage : sous un bras, dans le pli d'un coude ou d'un genou... Mais rien, pas la moindre marque à l'encre. Elle en arriva à se demander s'il n'était pas quelque part sous le bandage. Puis, voyant Faust afficher un air bien trop innocent pour être honnête, elle eut un éclair de génie. Très bien, puisqu'il voulait jouer... Elle posa sa main sur la poitrine de l’Éternel avec une moue enjôleuse.

- Après moult investigations, et à en juger par l'expression de ton visage, j'en arrive à la conclusion que ton tatouage doit se trouver...

Elle fit descendre doucement sa main le long du corps de Faust, atteignant son ventre.

- Quelque part...

Puis, elle arriva sous son nombril...

- Par ici.

Elle sourit largement en faisant jouer ses doigts avec ce qu'elle avait trouvé, attendant une confirmation pour cesser son petit manège, se délectant de l'expression surprise, et, de manière compréhensible, extasiée de l’Éternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 1:02

Faust eut un sourire amusé en voyant Shakra se prendre au jeu de ce qu'il venait de lui proposer. Il supporta en silence de se faire retourner dans tous les sens alors qu'elle cherchait où se cachait le tatouage. Qui était particulièrement bien caché, d'ailleurs. Finalement, elle sembla trouver. Tandis qu'elle s'aventurait en terrain intime, il l'observa faire. Au bout d'un moment, il mit fin à son petit manège, avec un sourire aux lèvres.

" Tu as gagné. Regarde.

Il lui montra le minuscule serpent dévorant un croissant de lune, tatoué dans le pli de sa cuisse. Vraiment bien dissimulé, et invisible à moins de faire certaines choses... et encore. Il captura la jeune femme dans ses bras, l'allongeant sur le flanc, le dos calé contre son torse puissant. Il allait devoir être ingénieux pour trouver une position à la fois confortable et qui ne soit pas dangereuse pour sa grossesse. Il l'embrassa doucement dans le cou, pendant un long moment, laissant ses mains caresser sa peau douce.

- Maintenant que les voiles sont hissées, je suppose que tu n'attends plus que l'abordage?

Il sourit, le visage enfoui dans la chevelure de jais de sa compagne. Il n'attendit que son signal pour lui donner finalement ce qu'elle semblait désirer depuis longtemps. Dans son était de faiblesse, il fit durer un peu, préférant y aller doucement mais sûrement que de tomber dans les pommes en plein milieu. Mais de toute évidence, cela sembla au goût de Shakra. Et par ailleurs, il apprécia énormément, lui aussi.

Il ne la relâcha qu'un bon moment plus tard. Il ne savait pas combien de temps s'était écoulé au juste, mais peu lui importait. Il la tenait de nouveau serrée contre lui, caressant son ventre d'une main. Le bébé était calme, peut-être endormi. Il laissa son esprit voguer loin de tout souci, pour une fois. Lors de ses acrobaties, il s'était fait mal à l'épaule, une fois ou deux. Assez pour que du sang revienne tacher son bandage. Il allait déguster, au matin... Surtout que quelques points de suture seraient sans doute à refaire. Tant pis, le jeu en valait la chandelle.


- Ca t'a plu?

Il aurait aimé faire mieux, mais il s'était vraiment donné à fond pour cette nuit. Il se sentait faible comme ça lui était rarement arrivé. A croire que le repos qu'il avait pris au cours de la journée n'avait servi à rien. Il jeta un regard satisfait à Shakra, puis il tira le drap sur eux, pour ne pas qu'ils prennent froid. Surtout elle, en fait...

Il fut interrompu dans ses pensées par l'arrivée d'un intrus. Sans le moindre bruit, Umbre sauta dans le lit, et vint se lover près de la tête de son maître, avec comme une lueur de reproche au fond de ses yeux verts. Il frotta sa tête contre le front du jeune homme avec un petit ronronnement, comme s'il voulait marquer sa propriété sur lui. Ce qui n'était pas étonnant, au fond...


- D'où tu sors toi? Tu n'as rien de mieux à faire que de venir nous déranger maintenant, petit voyou?

Faust rit, et gratifia son chat d'une petite gratouille derrière l'oreille. De toute façon, pour sa part, c'était fini pour cette nuit, au niveau le plus intime. Et l'animal ne gênait pas plus que ça s'il venait juste pour dormir, après tout... Reprenant ses tendres câlins, une question lui vint finalement à l'esprit. Passant les doigts dans les cheveux de Shakra, il lui demanda quelque chose qui lui trottait dans la tête depuis un certain temps.

- Tu penses que ce sera un garçon, ou une fille?

Il lui fit un petit baiser sur la joue. Il voyait un avenir différent se déployer devant lui, maintenant qu'ils en étaient là. Ils allaient être une vraie famille, dans quelques mois... Mais il se demandait ce qui allait se passer à la naissance du bébé. Est-ce qu'ils iraient s'établir à terre? Ou bien comptait-elle élever un enfant sur un navire pirate? Il penchait plutôt pour la seconde solution, même s'il avait du mal à voir comment ce serait possible... Bah, il aurait le temps de voir tout ça plus tard.

- Tu as des idées de prénoms?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 14:00

Yeux clos, détendue, Shakra se laissait cajoler par son compagnon, son visage dans le cou de ce dernier. Leur étreinte avait achevé de l'épuiser, mais elle ne s'en plaignait pas. Elle avait tellement espéré un tel moment, sans certitude aucune qu'il arriverait un jour. Elle rouvrit les yeux, voyant que Faust la contemplait avec amour, et qu'aussi, sous son bandage, un peu de sang s'était écoulé. Rien de grave, mais bien assez pour s'attendre à des représailles de Parson le lendemain... Elle se mordit la lèvre inférieure avec un sourire désolé.

- Ça t'a plu?

Le sourire de la Pirate s'élargit, et elle se lova contre l'Eternel, passant une main sur son flanc, tandis qu'il ramenait les couvertures sur eux. Il était vrai que l'air se faisait un peu frais.

- Énormément. Je sais que tu aurais voulu mieux faire, mais j'ai adoré, vraiment...

Elle pouffa en silence. Il aurait largement le temps de se rattraper, quand il irait mieux. Et elle pensait sincèrement qu'il s'était bien débrouillé, pour un grand blessé fatigué. En même temps, depuis le temps qu'elle attendait ça, il ne lui en avait pas fallu beaucoup pour monter au septième ciel. Elle secoua la tête pour chasser ces pensées de son esprit. Il était temps de dormir, maintenant, pas de sonner la cloche d'un deuxième round. Ils avaient tous deux besoin de repos, et Faust ne devait surtout pas aggraver sa blessure.

Un poids sur le drap la tira de ses réflexions. Pour avoir eu quelques chats lorsqu'elle était petite, elle n'eut aucun mal à comprendre que c'était Umbre qui venait réclamer lui aussi un peu d'attention. Devoir partager son compagnon avec un chat, voilà qui était assez incongru ! Cela dit, Faust devait bien la partager avec un chien de garde assez envahissant... D'ailleurs, s'il ne les avait pas entendus, ce qu'elle pensait peu probable, il tomberait des nues le lendemain matin, ce serait assez comique à voir...

Faust rit en caressant le matou qui venait de se lover contre sa tête, et Shakra fit de même, en le décalant tout doucement pour ne pas avoir sa fourrure en plein visage.


- Dis-donc toi, je l'ai vu en premier, alors tu serais gentil de me laisser de la place.

La jeune femme passa le revers de sa main sur la joue de l’Éternel alors qu'il recommençait à la câliner tendrement. Elle referma les yeux, commençant à s'endormir, apaisée de sentir les caresses de son compagnon dans ses cheveux. Elle retint un soupir fatigué quand Faust réengagea la conversation.

- Tu penses que ce sera un garçon, ou une fille? demanda-t-il avant de l'embrasser sur la joue. Tu as des idées de prénoms?

Shakra s'écarta un instant du jeune homme, se tournant sur le dos pour s'étirer, avant de se réinstaller contre lui, se frottant les yeux.

- A vrai dire, je n'ai encore réfléchi à aucune des deux questions. Et je crois que j'ai la tête trop lourde pour y réfléchir maintenant...

Et de toute façon, fille ou garçon, elle s'en fichait, dans le fond. Pourquoi pas une fille ? Si elle avait le caractère de sa mère, ce serait drôle. Mais un petit gars aussi, ce serait bien. Elle soupira, vaincue par la fatigue, et posa un baiser au creux du cou de Faust, lui murmurant un "bonne nuit" avant de se laisser gagner par le sommeil.


Dernière édition par Shakra Longwood le Sam 4 Juin - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 17:18

Faust se réveilla tard, le lendemain matin. Il tenait toujours Shakra contre lui, mais Umbre avait disparu, sans doute déjà en vadrouille comme à son habitude. Il jeta un oeil par les fenêtres, voyant que le soleil brillait déjà bien haut. La fatigue de la veille, ainsi que sa blessure et leurs petits jeux nocturnes l'avaient vraiment épuisé. Il avait dormi comme une souche, très profondément, et d'une traite. Il se sentait mieux, reposé, mais pas encore au mieux de sa forme.

Il jeta un oeil à la jeune femme, qui dormait toujours, elle. Bientôt, elle allait entamer les mois les plus difficiles de sa grossesse... Les trois derniers seraient rudes, et fatigants. Elle avait encore deux petits mois de répit, en attendant. Doucement, il rejeta la couverture en arrière. Ils étaient toujours nus, mais peu importait. Sans la réveiller, il réussit à la tourner sur le dos, après quoi il se mit au dessus d'elle sans la toucher. Posant ses mains de part et d'autre de son ventre, il y posa les lèvres, enchaînant les baisers pour la réveiller.


" Mon amour... Debout, il est l'heure.

En tout cas, il y en avait un qui réagit plutôt vite: il sentit le bébé bouger sous la peau de sa mère, et se mettre finalement à cogner allègrement. A croire qu'il allait écoper du caractère vif et bien trempé de ses deux parents... Il continua avec ses câlins et ses baisers, jusqu'à la tirer doucement du sommeil. Il termina par se pencher sur elle et lui donner un baiser sur les lèvres, avant de se lever.

Il alla jusqu'à un meuble où une cuvette était posée. Il y versa de l'eau claire et entreprit de faire un brin de toilette matinale. Après quoi, il alla dans sa cabine chercher de quoi se raser. Il laissa Shakra émerger à son rythme pendant qu'il passait la lame sur ses joues, jusqu'à être satisfait de l'impeccable résultat. Il noua ses cheveux en arrière, en queue de cheval, après les avoir coiffés avec un peigne. Il se sentait déjà mieux réveillé et plus présentable ainsi. Malgré le fait qu'il se trouvait toujours dans le plus simple appareil...


- Je sens que je vais me faire tirer les oreilles par Parson. Et sans doute par Black. Il nous a entendus, hier, je crois. Je ne pense pas que le juron qui est parvenu à mes oreilles venait de toi.

Il pouffa, puis alla examiner son bandage dans un miroir. Une tache de sang séché s'étalait dessus. Mauvais signe... Il allait déguster un peu, mais tant pis. Il serait prudent à partir de maintenant. Mais la nuit dernière valait la peine d'être vécue... pleinement. Il retourna dans sa cabine prendre de quoi se vêtir, et revint se préparer devant sa compagne. Tandis qu'il enfilait laborieusement une chemise, il haussa les sourcils.


- Dis, si je viens partager ta cabine... tous les soirs, à partir de maintenant... est-ce que tu me laisseras au moins un peu dormir? Le temps que mon épaule guérisse, au minimum...

Il lui adressa un sourire amusé et un clin d'oeil. De toute façon, ils finiraient bien par devoir s'abstenir, avec le temps. Sur la fin de sa grossesse, cela ne serait plus prudent. Il était persuadé que ce serait difficile pour tous les deux, sans le moindre doute. Une fois vêtu, il fit prudemment quelques exercices d'échauffement et d'assouplissement. C'était nécessaire pour lui, pour bien démarrer la journée... même si on devait avoir déjà dépassé midi, mais pas de beaucoup.

Il ne força pas trop: sa blessure commença à le lancer assez vite, et il dut donc renoncer aux plus tendus des exercices. Il passa sa main sur le bandage avec une légère grimace de douleur. Ce n'était vraiment pas agréable. Il espérait ne pas avoir attrapé d'infection... Vu l'état de la dentition du cannibale qui lui avait fait ça, il n'aurait pas été étonné d'avoir la gangrène immédiatement, malgré la désinfection à l'alcool.

Il finit par s'asseoir sur le bord du lit, pour observer tranquillement Shakra se préparer. Ca lui permettait aussi de se poser et de savourer un instant aussi simple. Quand il avait couché avec des femmes, et dormi à leurs côtés, il s'était souvent... éclipsé sans un mot à l'aube, et s'il s'agissait de catins, en laissant la somme convenue sur la table de nuit. Autant dire que c'était une situation à la fois inédite, et délicieuse.


- J'aime autant attendre que tu sois prête, pour qu'on aille sur le pont ensemble. En tout cas, le bébé est déjà bien réveillé... Ca va faire drôle de se présenter comme un vrai couple, maintenant. Surtout que pour affronter la fureur de Parson et de Black, j'aime mieux y aller avec toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 22:30

- Mon amour... Debout, il est l'heure.

Shakra émergea péniblement de son sommeil de plomb en sentant qu'on la manipulait doucement, et ouvrit lentement les yeux pour découvrir Faust qui embrassait son ventre arrondi. Le bébé s'agitait à l'intérieur, visiblement décidé à aider au réveil de sa mère. La jeune femme s'étira doucement et constata à la seule luminosité de la cabine que la journée était déjà bien entamée. Faust se pencha sur elle pour l'embrasser avant de sortir du lit.

- Pfff, la barbe de se lever...

Tandis que son compagnon s'en allait se laver et se raser, elle prit tout son temps pour se réveiller complètement, un bras posé sur son front, le regardant faire. Comme il était nu, elle ne se priva pas de se rincer l’œil. Pourquoi ne pas profiter de ce qu'on a dans le champ de vision, après tout ? Et puis, étant à présent sa compagne à titre officiel, elle en avait bien le droit, non ?

- Je sens que je vais me faire tirer les oreilles par Parson. Et sans doute par Black. Il nous a entendus, hier, je crois. Je ne pense pas que le juron qui est parvenu à mes oreilles venait de toi.

La Pirate ricana. Black était bien le cadet de ses soucis, ce matin. En revanche, Parson... Bah, elle lui expliquerait que c'était de sa faute. Elle redressa doucement en position assise, avant de se tourner et de poser les pieds à terre, regardant l’Éternel achever d'attacher ses cheveux.

- T'en fais pas, je dirais à Parson que je suis responsable pour ta blessure. Et pour Black... Sa tête vaudra sans doute le détour.

Elle gloussa en imaginant le second cerné jusqu'aux joues et visiblement mal à l'aise. D'un autre côté, elle était un peu triste pour lui. Elle savait pertinemment qu'il l'adorait, et qu'il aurait aimé si possible être à la place de Faust. Mais elle ne l'avait jamais vu autrement que comme un ami fidèle, un peu envahissant parfois, mais sur lequel elle pourrait toujours compter, et rien de plus. C'était ainsi...

Shakra se leva finalement et alla faire un brin de toilette à son tour, ravie de se rafraîchir un peu après cette nuit pour le moins... torride. Faust fit un aller-retour dans sa cabine pour prendre de quoi s'habiller, ce qui fit penser à la Pirate qu'il serait temps pour lui de déménager. Elle ne supporterait plus de dormir sans lui, à présent. Elle ressentait un besoin vital de rattraper tout ce temps qu'elle avait passé à rêver d'être dans ses bras, et comptait bien le faire sans plus de délai. Et comme les grands esprits se rencontrent, l’Éternel, qui passait tant bien que mal une chemise, lui lança un regard équivoque en prenant la parole.


- Dis, si je viens partager ta cabine... tous les soirs, à partir de maintenant... est-ce que tu me laisseras au moins un peu dormir? Le temps que mon épaule guérisse, au minimum...

Le tout ponctué d'un sourire et de l'indémodable clin d’œil. La jeune femme leva les yeux au ciel avant de se rincer le visage et de saisir de quoi s'essuyer.

- Ce sera dur, mais je pense tenir. Mais pas trop longtemps, donc tu ferais mieux de guérir vite.

Elle lui rendit son clin d’œil, puis entreprit de s'habiller tandis que Faust entamait des exercices d'échauffement. Elle le regarda faire avec amusement en boutonnant sa chemise, qui commençait déjà à se faire trop petite. Quelle plaie, cette métamorphose ! Bientôt, il faudrait lui faire refaire des vêtements, adaptés pour une corpulence de phoque obèse. Qui plus est, sa grossesse deviendrait bientôt assez contraignante pour elle. Elle tâcherait de ne pas trop y penser avant que le moment n'arrive, histoire de profiter pleinement du temps qui lui restait.

Une fois vêtue, elle alla prendre ses bijoux posés près de la cuvette d'eau. Seul son bracelet ne la quittait pas, même la nuit. Elle y jeta un œil, avant d'aviser Faust qui avait terminé sa gymnastique et s'était assis sur le bord du lit.


- J'aime autant attendre que tu sois prête, pour qu'on aille sur le pont ensemble. En tout cas, le bébé est déjà bien réveillé... Ça va faire drôle de se présenter comme un vrai couple, maintenant. Surtout que pour affronter la fureur de Parson et de Black, j'aime mieux y aller avec toi.

La Capitaine eut un rire amer en imaginant le savon qu'on allait leur passer. Parson voyait rouge lorsqu'on ne suivait pas ses recommandations, et elle même le contredisait rarement. Elle le connaissant depuis qu'elle était petite, autant dire qu'il avait fini par comprendre comment la faire céder. Elle passa sa deuxième boucle d'oreille et se tourna vers son compagnon.

- Ça, pour faire drôle... Mais il va falloir t'y habituer, parce que je ne compte pas te lâcher de sitôt.

Elle s'avança vers lui, venant se placer entre ses jambes, et passa ses mains sur le cou de l’Éternel, puis derrière sa tête, qu'elle amena vers elle pour l'appuyer contre son ventre. Le bébé s'était calmé depuis son réveil, mais il donnait encore des petits coups, de temps à autres. Elle le garda un instant contre elle, silencieuse, puis se recula et lui prit la main pour le tirer afin qu'il se lève, avant de l'entraîner vers la sortie.

Sur le pont, les hommes étaient affairés à leurs occupations habituelles. Même les blessés légers de la veille étaient déjà de retour au travail. Force était de constater que la poigne de Shakra s'exerçait même lorsqu'elle n'était pas au mieux de sa forme, pour son plus grand plaisir. La jeune Capitaine avait toujours sa main glissée dans celle de Faust, qu'elle serra un peu plus fort quand elle vit un peu plus loin, au pied du mât, Parson et Black en grande discussion. Elle se tourna vers son compagnon avec un air désolé.


- Je crois qu'il vaudrait mieux que je rende l'otage à mon médecin de bord, avant qu'il ne fasse sauter le navire.

Elle lui sourit et l'embrassa tendrement, pour leur donner du courage à tous les deux, avant de le traîner vers les deux hommes que l'on devinait contrariés. Black se détourna du médecin en les voyant arriver. Shakra dut faire de gros efforts pour ne pas pouffer de rire en voyant qu'il avait en effet l'air assez fatigué. Bah, d'un côté, c'était comme une manière de se venger de toutes les fois où il s'était montré pesant. Mais quelque chose lui traversa l'esprit, trop tentant pour être ignoré. Elle s'empressa donc de parler avant son second.

- Bonjour Black, bien dormi ?

- A ton avis... ?

Voilà, c'était bête, sadique et peu original, mais la réponse était tellement belle à entendre. En revanche, la jeune femme sentit qu'elle allait moins s'amuser lorsque Parson allait les réprimander, ce qui n'allait certainement pas tarder... Là encore, elle décida de prendre les devants.

- Bonjour, Parson... Hem, Faust a... comment dire... un peu rouvert sa blessure cette nuit, quand on a... enfin... Bref. Mais c'est ma faute, c'est moi qui ai insisté.

Ils allaient déguster de toute manière, alors autant tenter de limiter la casse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Sam 4 Juin - 23:16

Faust avait énormément apprécié le geste de Shakra, qui lui avait posé la tête contre son ventre. Il aimait ce genre d'instant, et se dire qu'il pourrait à présent les savourer à volonté... C'était vraiment bon. Ils sortirent finalement, se tenant par la main. Histoire de bien faire voir à tout le monde qu'ils étaient vraiment un couple... Il avisa rapidement Black et Parson en grande discussion. Cela promettait.

Quand la jeune femme demanda à son second s'il avait passé une bonne nuit, il dut se retenir de pouffer. Effectivement, l'air qu'il avait était proprement tordant. Il lui fit un sourire à la fois narquois et innocent... Ravi de son coup, finalement. Et le second allait devoir s'y habituer. Quoique... Il aurait bien aimé trouver une autre solution, car les choses avaient changé. Ils allaient avoir besoin de plus d'intimité, en tant que couple, et il allait donc demander à sa compagne d'éloigner Black. Ils pourraient bien lui trouver d'autres quartiers sur le navire, il était assez vaste...


" Bonjour, Parson... Hem, Faust a... comment dire... un peu rouvert sa blessure cette nuit, quand on a... enfin... Bref. Mais c'est ma faute, c'est moi qui ai insisté.

L'air pincé du médecin de bord voulait tout dire. Il avait les yeux qui lançaient des éclairs furibonds, mais l'Eternel se contenta d'une expression neutre, nullement repentante. Il avait passé une nuit extraordinaire, qui avait des saveurs de première fois. De vraie première fois. Il savait cependant qu'il était capable de mieux. Il se rattraperait quand il serait rétabli, et que Shakra aurait accouché. Il coula un bref regard en direction du ventre gonflé de cette dernière, et l'effleura furtivement d'une caresse.

- Vous êtes complètement inconscients, l'un comme l'autre! Vous n'êtes pas en état de faire des folies. Vous, montrez-moi ça.

D'un geste vif, le chirurgien ouvrit la chemise de Faust et l'écarta pour regarder le bandage. Voyant le sang, il secoua la tête. Ce n'était pas une grosse perte, mais cela voulait au moins dire qu'un ou deux points de suture avaient sauté. Et qu'il fallait donc refaire. Sans même prendre le temps de rhabiller son patient, il toisa le couple d'un regard sévère, les bras croisés et les sourcils froncés.


- Suivez-moi, tous les deux, et sans discuter!

Il crocheta le blessé au collet, l'entraînant à sa suite dans son office. Et l'Eternel ne lâcha pas la main de sa compagne. Une fois dans le domaine de Parson, ce dernier fit installer son patient sur sa table de travail, et entreprit de défaire le bandage. Pendant ce temps, lui cajolait le ventre de la future mère, s'amusant de voir le bébé s'agiter parfois en réponse.

- Regardez-moi ça... C'est tout encroûté, c'est du propre! Il va falloir que je nettoie et que je refasse les sutures!

Puisque Faust était torse nu, il lui vint une idée. Pendant que le médecin s'occupait de lui en grommelant, il entreprit de montrer à Shakra quelques cicatrices qu'il portait. Il en avait un certain nombre, sur le torse. La plus impressionnante, fine mais longue, s'étalait non loin de son nombril. C'était ce qu'il avait eu de plus grave à l'heure actuelle... Une blessure très impressionnante, et qui avait manqué de peu d'être fatale.

- Dis, tu vois cette longue cicatrice? J'ai failli finir éventré, un jour. Je me battais contre quelqu'un qui voulait ma peau, et je n'ai pu esquiver que partiellement son coup. Je n'avais pas la place nécessaire, et il avait une longue portée. Mais son coup a été dévié. J'ai beaucoup saigné, mais ce n'était pas assez profond pour m'éventrer totalement. Je m'en suis sorti de peu, ce jour là. Et sinon, pour les autres cicatrices, rien de bien grave...

Il sourit, songeant qu'il en avait une de plus à son actif, mais que c'était la plus belle. Sa blessure, quand elle serait guérie, lui rappellerait toujours ce qu'il avait fait pour sauver celle qu'il aimait. Quelle meilleure raison de se blesser, si ce n'est pour porter secours à un être cher? Parson grogna en passant un tissu imbibé d'alcool sur le sang coagulé de la plaie, pour nettoyer et y voir clair. Il jeta un regard glacial au couple.

- Maintenant, écoutez-moi bien, tous les deux. C'est bien beau de vouloir consommer votre amour, et c'est compréhensible. Mais, Capitaine, avec tout le sang que Faust avait perdu, vous auriez pu le mettre totalement à bout en lui demandant de vous faire l'amour. Ne niez pas, j'ai bien compris. Il doit à tout prix se reposer, pour se remettre. Compris, Faust?

L'intéressé soupira, mais acquiesça. Il avait eu assez de convalescences dans sa vie pour savoir combien c'était important. S'il voulait continuer en forme... autant guérir vite. Mais il savait déjà que Shakra aurait du mal à résister à l'envie de l'aguicher dès ce soir. Elle qui avait peur des hommes auparavant, il l'avait bien soignée! Le chirurgien prit de quoi refaire les sutures. Pendant qu'il cousait, il s'intéressa à son Capitaine.

- Je dois aussi vous rappeler que vous êtes enceinte, Capitaine. Le bien-être de l'enfant doit passer avant vos désirs personnels, c'est ça, une attitude de mère. A moins que vous ne préfériez accoucher tout de suite et condamner le bébé, évidemment. Les sensations que provoquent une relation charnelle deviennent de plus en plus dangereuses pour une grossesse au fur et à mesure qu'elle avance. Non pas qu'elle puisse faire du mal à l'enfant, mais cela peut déclencher des contractions, voire la naissance. Si vous ne pouvez pas vous retenir, faites très attention, soyez prudents. Et surtout, cessez tout rapport de ce genre dès le début du huitième mois. Un enfant prématuré a peu de chances de survie. Vous êtes prête à mettre la vie de votre bébé en jeu pour une nuit de plaisir?

Il s'arrêta de recoudre un instant pour planter son regard dans celui de la jeune femme. Faust pressa doucement la main de cette dernière dans la sienne, avant de poser l'autre sur son ventre, dans un geste protecteur. Non, il ne voulait pas mettre la santé du bébé en jeu, pas pour ça. Ils auraient tout leur temps pour ce genre de douces folies plus tard... Il leva les yeux vers elle alors que Parson reprenait son travail.

- Non, on ne va pas le mettre en danger pour ce genre de bêtises. Nous serons prudents."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Dim 5 Juin - 20:40

Shakra détourna le regard en prenant un air boudeur quand Parson daigna enfin parler. Elle s'attendait à une réaction virulente du médecin, mais pas de cette ampleur. Quand il ouvrit la chemise de Faust pour regarder l'étendue des dégâts, elle se gratta l'arrière de la tête, reconnaissant intérieurement qu'elle avait peut-être abusé. Elle serra la main de son compagnon lorsque le médecin croisa les bras en les incendiant du regard.

- Suivez-moi, tous les deux, et sans discuter!

Se laissant entraîner à la suite de Faust avec un air las, la Pirate sentit que ça allait certainement barder pour elle. Bien bonne plaisanterie que celle-là, une Capitaine de sa trempe qui allait se faire remonter les bretelles. Elle détestait se faire gronder, déjà toute petite, surtout quand elle devait reconnaître que l'autre avait raison. L’Éternel assis sur la table de travail, elle lâcha sa main pour poser les siennes sur la cuisse de son compagnon tandis que Parson défaisait les bandages en grommelant.

Le jeune homme, qui passait le temps en caressant le ventre de la future mère, l'interpella soudain d'un regard pour lui désigner une fine balafre qui s'étendait sur une grande partie de son torse. Shakra la considéra avec inquiétude lorsqu'il lui expliqua comment il se l'était faite. Elle savait ce qu'impliquait le fait d'être un Éternel, mais le constater faisait toujours un certain effet, et pas des plus rassurants. En ce qui la concernait, sa plus importante cicatrice était une belle entaille qu'elle s'était faite au bras en tombant de cheval. Quelle vie trépidante !

Les craintes de Shakra se confirmèrent lorsque Parson, affairé à nettoyer la plaie avec de l'alcool, leur lança un regard aussi engageant que les rochers aiguisés d'un récif. La dernière fois qu'elle avait eu droit à ce regard, c'était suite à une chute après être grimpée à un arbre. Par chance, elle s'en était tirée avec une simple entorse, mais le médecin lui avait bien fait comprendre qu'elle aurait pu se casser un bras ou une jambe, ou pire, s'ouvrir le crâne par terre. Elle inspira en se promettant d'essayer de ne pas s'énerver lorsque Parson fit mine de prendre la parole.


- Maintenant, écoutez-moi bien, tous les deux. C'est bien beau de vouloir consommer votre amour, et c'est compréhensible. Mais, Capitaine, avec tout le sang que Faust avait perdu, vous auriez pu le mettre totalement à bout en lui demandant de vous faire l'amour. Ne niez pas, j'ai bien compris. Il doit à tout prix se reposer, pour se remettre. Compris, Faust?

La Capitaine grogna en levant les yeux au ciel. C'était une affaire entendue déjà, elle savait qu'elle avait un peu exagéré, mais elle ne regrettait absolument rien. En voyant Faust acquiescer docilement, elle soupira et hocha la tête à son tour. Elle sut qu'elle allait en prendre pour son grade quand le vieil homme l'avisa tout en commençant à recoudre l’Éternel.

- Je dois aussi vous rappeler que vous êtes enceinte, Capitaine. Le bien-être de l'enfant doit passer avant vos désirs personnels, c'est ça, une attitude de mère. A moins que vous ne préfériez accoucher tout de suite et condamner le bébé, évidemment. Les sensations que provoquent une relation charnelle deviennent de plus en plus dangereuses pour une grossesse au fur et à mesure qu'elle avance. Non pas qu'elle puisse faire du mal à l'enfant, mais cela peut déclencher des contractions, voire la naissance. Si vous ne pouvez pas vous retenir, faites très attention, soyez prudents. Et surtout, cessez tout rapport de ce genre dès le début du huitième mois. Un enfant prématuré a peu de chances de survie. Vous êtes prête à mettre la vie de votre bébé en jeu pour une nuit de plaisir?

Avait-elle bien entendu, ou avait-il insinué qu'elle se comportait en mauvaise mère ? Ça, c'était la meilleure de l'année, non, du siècle. Et c'était surtout très facile à dire pour une vieille loque comme lui. Il avait beau être médecin, cela se voyait qu'il ne se mettait pas à la place d'une femme. Et zut à la fin, si maintenant qu'elle pouvait enfin faire les choses que l'on fait normalement avec l'élu de son cœur lorsqu'on est couple, elle devait s'en priver, elle n'avait plus qu'à se jeter aux requins dès maintenant ! Elle saurait se montrer raisonnable le temps que Faust guérisse, mais elle ne pourrait jurer de rien par la suite. De plus, son instinct de femme lui faisait sentir qu'il n'y avait rien de mauvais pour elle à faire l'amour, du moins pour le moment. Quant à la suite, elle savait déjà depuis longtemps qu'il faudrait faire attention sur la fin. De toute façon, son ventre serait devenu un peu trop encombrant...

- Je vous rassure, docteur, je ne compte pas mettre en danger mon enfant. J'aimerais bien être prise un peu au sérieux, de temps en temps. Je suis peut-être butée, bornée, capricieuse et assez insupportable, mais vous devriez savoir d'expérience que l'égoïsme n'est pas un trait de caractère grandement développé chez moi. Pour le reste, je crois que mon intuition saura me dire ce qu'il y a de mieux à faire quant à ma vie sexuelle.

Elle se félicita de ne pas avoir explosé de colère, et d'avoir simplement dit ce qu'elle avait à dire d'un ton glacial. Peut-être que la présence de Faust, qui avait reprit sa main et caressait son ventre de celle qu'il avait libre, y était pour quelque chose. Puis elle se mit à respirer profondément pour ne pas incommoder le bébé avec son stress, préférant se concentrer sur les petits coups qu'il lui donnait que sur la mine renfrognée de Parson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Dim 5 Juin - 21:29

Faust s'attendait un peu à ce que Shakra riposte de façon salée, quand Parson avait fait la remarque. Il n'avait pas tort, au fond... C'était vrai qu'en général, on ne couchait pas avec une femme enceinte, par peur de faire du mal au bébé. C'est ce qu'il avait toujours pu voir et entendre... En tout cas, il sut qu'il avait vu juste quand elle se tendit sensiblement en face de lui.

" Je vous rassure, docteur, je ne compte pas mettre en danger mon enfant. J'aimerais bien être prise un peu au sérieux, de temps en temps. Je suis peut-être butée, bornée, capricieuse et assez insupportable, mais vous devriez savoir d'expérience que l'égoïsme n'est pas un trait de caractère grandement développé chez moi. Pour le reste, je crois que mon intuition saura me dire ce qu'il y a de mieux à faire quant à ma vie sexuelle.


Il la vit se forcer au calme, et il l'attira doucement contre lui, le temps de l'embrasser sur les lèvres. Ce qui était certain, c'était que s'énerver était mauvais pour le bébé. Ca, tout le monde s'accordait à le dire... Pour ce qui était de coucher, il voyait mal comment ce qui faisait du bien à la mère pouvait faire du mal à l'enfant. Néanmoins, par précautions, il suivrait les instructions du médecin.

- Du calme mon amour.

Il lui lança un regard qui voulait clairement dire "je t'aime", puis quelque chose lui traversa l'esprit. Songeur, il observa du coin de l'oeil les manipulations de Parson sur son épaule. Quand la plaie fut propre et bien refermée, il alla chercher un bandage neuf, qu'il entreprit de passer sur le torse et l'épaule du blessé. Ce dernier reporta son attention sur la Pirate, assez curieux de voir ce qu'elle penserait de sa question.

- Dites Parson... Est-ce qu'il existe un moyen de savoir si le bébé sera un garçon ou une fille?

Il était très curieux à ce sujet. Il avait vraiment envie de commencer à réfléchir à un beau prénom à donner à donner à leur futur bébé. Il savait que ce ne serait au maximum qu'une estimation du sexe de l'enfant, que ce n'était jamais sûr, mais peut-être qu'il pourrait alors réfléchir plus précisément pour un genre ou pour un autre. Le chirurgien renifla, puis il haussa les épaules, semblant peu à peu laisser retomber sa colère.

- Pas de façon sûre. Mais on peut deviner à quelques petites choses, même si on peut très facilement se tromper. Ce n'est jamais certain...


Il contourna la table, pour venir se mettre devant Shakra. Après lui avoir demandé brièvement la permission, il remonta son haut jusqu'au-dessus de son ventre, pour ne pas être incommodé par les vêtements. Il observa un moment ses hanches et la forme de son ventre, touchant une fois ou deux à certains endroits, l'air concentré. Puis, il la laissa se rhabiller convenablement, en se tournant vers le futur père.

- Si vous voulez vraiment savoir, en regardant bien, elle a tout pris sur le ventre, pratiquement rien au niveau des hanches. En général, c'est annonciateur d'un garçon. De plus, elle a eu de fortes nausées au début, vraiment importantes, avec des vomissements, et beaucoup disent qu'attendre un fils rend plus malade qu'une fille. Donc je suppose que ce sera un garçon.

Faust ne put retenir un sourire à cette nouvelle. Il se voyait assez bien avec un fils, même si évidemment, il se pouvait tout aussi bien qu'il s'agisse d'une fille, finalement. Il serait heureux avec l'un comme avec l'autre, mais il pouvait dès maintenant commencer à se creuser la tête pour trouver de beaux prénoms pour un garçon... En excluant tout ce qui pouvait avoir un rapport, de près ou de loin, avec sa famille.

- Un garçon, tu as entendu?

Il lui fit un léger baiser sur la joue, avant d'enfiler délicatement sa chemise, une fois de plus, et de la boutonner avec soin, mais pas jusqu'en haut. Restait une question en suspens, celle du fameux trésor... Ils avaient trouvé des preuves d'un beau pactole, mais c'était très dangereux. Il allait falloir en parler avec Black et leur chère capitaine. Il était sans doute un peu tard pour se lancer aujourd'hui, mais dans les prochains jours, retenter le coup en étant mieux préparés... Et il pourrait toujours les accompagner, pour éviter les mauvaises rencontres et d'éventuels pièges, cette fois, qu'il serait bien plus à même de décrypter que les Pirates...

- Et concernant toute reprise d'activité... disons, prochaine?

Parson grommela en lui lançant un regard d'avertissement. Il était en train de nettoyer soigneusement ses instruments avec de l'alcool, afin d'en retirer toute trace de sang. Ce regard voulait déjà tout dire, et l'Eternel avait déjà sa réponse sans même que l'autre ouvre la bouche... même si cela ne changerait rien. Il se leva finalement, faisant attention de ne pas faire de mouvement brusque pour ne pas amocher une fois de plus sa blessure fraîchement recousue.

- Ne pensez même pas à retourner sur cette fichue île. Aucun de vous deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Lun 6 Juin - 13:51

Shakra avait croisé les bras, et regardait la lumière filtrer par les hublots hauts qui éclairaient la pièce, préférant ignorer Parson le temps que la tension retombe. Faust la prit soudain doucement contre lui pour l'embrasser, l'invitant au calme avec un regard tendre. La jeune femme soupira et marmonna un "je suis très calme" avant de tourner son regard vers le médecin qui allait chercher un bandage propre pour placer sur la plaie fraîchement recousue.

- Dites Parson... Est-ce qu'il existe un moyen de savoir si le bébé sera un garçon ou une fille?

La Pirate haussa un sourcil. Quelle drôle de question, et quel changement de sujet, surtout. A l'air sincèrement intéressé de son compagnon, elle devina que ce n'était pas un détournement volontaire de discussion, mais elle salua tout de même le maestria avec lequel il avait réussi à détendre l'ambiance.

- Pas de façon sûre. Mais on peut deviner à quelques petites choses, même si on peut très facilement se tromper. Ce n'est jamais certain...

Puis Parson vint se placer devant sa Capitaine, jaugeant ce qu'il voyait déjà, avant de saisir le bas de la chemise de celle-ci, concentré.

- Je peux ?

Shakra acquiesça d'un hochement de tête, et l'observa tout le temps qu'il regardait attentivement le moindre détail, tâtant prudemment par endroits. Elle se détendit de le voir appliqué à sa tâche. Bien qu'ils ne soient pas toujours d'accord, il restait un bon médecin en lequel elle avait confiance. Finalement, il la laissa se rhabiller, avant de se tourner vers Faust pour lui donner son avis.

- Si vous voulez vraiment savoir, en regardant bien, elle a tout pris sur le ventre, pratiquement rien au niveau des hanches. En général, c'est annonciateur d'un garçon. De plus, elle a eu de fortes nausées au début, vraiment importantes, avec des vomissements, et beaucoup disent qu'attendre un fils rend plus malade qu'une fille. Donc je suppose que ce sera un garçon.

Un garçon ? Allons bon, comme si elle n'avait pas assez d'hommes autour d'elle comme ça ! Si l'on prenait les choses par un autre bout, un de plus, un de moins... Elle n'était plus à ça près. Sentant le bébé cogner contre son ventre, elle y posa une main pour le caresser. Peut-être avait-il faim, elle n'avait rien mangé depuis la veille...

- Un garçon, tu as entendu?

- Oui, merci, être enceinte ne rend pas sourde.

Elle adressa un sourire moqueur à son compagnon tandis qu'il se rhabillait. A voir son air, elle devina qu'il réfléchissait à un problème sérieux. Peut-être à ses "amis" les Éternels qui lui couraient après. Elle savait que cela le préoccupait énormément, et qu'il s'en voudrait si quelque chose leur arrivait, à elle et au bébé. Un regard de Faust sur son épaule lui fit penser qu'il voudrait certainement savoir quand il pourrait être en état de les défendre.

- Et concernant toute reprise d'activité... disons, prochaine?

"Prochaine" ? Songeait-il à retourner sur l'île ? La jeune femme lui jeta un regard furieux. Pas question qu'il se mette en danger à nouveau, même si l'état de son épaule s'améliorait. Si le trésor n'en valait pas autant le coup, elle ordonnerait que l'on quitte la zone immédiatement. Ce ne serait également pas faire honneur à ses hommes tombés au combat que de partir sans ramener ne seraient-ce que quelques gemmes de plus. Mais l'équipe qu'elle enverrait irait sans Faust. Et, pour une fois, elle fut totalement d'accord avec la réponse de Parson.

- Ne pensez même pas à retourner sur cette fichue île. Aucun de vous deux.

- Ne vous en faites pas, je n'en ai aucunement l'intention, j'ai eu mon lot de frayeurs. A présent, nous sortons, merci pour tout Parson.

- Il n'y a pas de quoi. Faites attention.

Shakra attendit que Faust soit descendu de la table de travail pour le traîner dehors d'un pas franc. La porte de l'office fermée, elle jeta un regard au pont. Les hommes étaient pour la plupart descendus à la cale pour manger. Seuls quelques uns étaient restés dehors. Elle fut également ravie de voir que Black n'était pas dans les parages. Elle se tourna vers Faust et croisa les bras, sentant la fureur la gagner à nouveau.

- J'espère pour toi que tu ne comptes pas y retourner. Il n'en est absolument pas question. Je refuse que tu prennes des risques inconsidérés et que tu me laisses là à t'attendre dans l'angoisse que tu ne me reviennes pas. Black ira avec quelques hommes, ils ramèneront ce qu'ils pourront et nous décamperons d'ici, point final.

Tout en parlant, elle avait senti la colère se changer en peur viscérale, que la fatigue avait grandement aidé pour lui faire monter des larmes aux yeux. C'était la première fois de sa vie qu'elle ressentait cela, et elle s'en sentait déstabilisée. Elle qui n'avait peur de rien avait à présent des choses importantes à ses yeux, et elle ne voulait en aucun cas les perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Lun 6 Juin - 16:55

Faust se laissa entraîner dehors sans résister. Il était un peu en train de réfléchir à la façon dont il pouvait s'y prendre pour participer à l'expédition. Ils avaient vraiment besoin de ce trésor... Mais quand il vit l'air renfrogné de Shakra, qui le toisa d'un air furibond avec les bras croisés, il comprit que c'était loin d'être gagné... Elle risquait de lui opposer un refus catégorique...

" J'espère pour toi que tu ne comptes pas y retourner. Il n'en est absolument pas question. Je refuse que tu prennes des risques inconsidérés et que tu me laisses là à t'attendre dans l'angoisse que tu ne me reviennes pas. Black ira avec quelques hommes, ils ramèneront ce qu'ils pourront et nous décamperons d'ici, point final.

Et voilà, c'était joué d'avance. Le jeune homme soupira en levant les yeux au ciel. Quand elle commençait avec cette tête-là, ce n'était pas la peine d'espérer la faire démordre de ce qu'elle avait à l'esprit. Il l'avait bien vu la veille... Un instant, les effluves venant des cuisines vinrent lui chatouiller les narines, et il sentit son estomac se mettre à gargouiller. Il ne s'était pas rendu compte à quel point il avait faim...

- Mais ils vont avoir besoin de moi, pour éviter les pièges et lire les indices dans la forêt... Ce n'est pas prudent de les laisser aller comme ça. Et puis, je peux me défendre, tu sais, il n'y a pas de raison que tu me perdes.

Il tenta le coup du petit sourire à faire fondre un glacier. Sans grande garantie. Mais quand il vit qu'elle avait les larmes aux yeux, il se sentit un peu perdu. Il ne voulait évidemment pas qu'elle s'inquiète pour lui, et surtout pas qu'elle pleure. L'air ennuyé, il l'attira contre lui. Il espérait réussir à l'apaiser ainsi, mais il craignait qu'elle ne le lâche pas jusqu'à ce qu'il aie renoncé à retourner sur l'île.

- Ne pleure pas, allez, tout ira bien. Ca ne me prendra pas longtemps, et on sera vite de retour, avec les poches pleines.

Il lui passa la main dans les cheveux, tout en songeant qu'il réagirait sans doute de la même manière si elle lui annonçait vouloir y retourner... Il se ferait beaucoup de souci, et se sentirait obligé de l'accompagner pour la protéger. Ce qu'elle ne ferait pas pour lui. C'est vrai qu'elle s'inquièterait légitimement, après tout... Il grimaça légèrement, puis poussa un soupir.

- Bon d'accord, très bien. Je reste ici, tu as ma parole.

Il persistait à croire qu'envoyer les Pirates seuls sur l'île était une erreur. Il s'attendait au bain de sang, même s'ils étaient préparés et prudents... Les cannibales s'attendraient sans doute à ce qu'ils reviennent. Ce n'était pas comme si le SeaHorse était particulièrement discret, ainsi à l'ancre dans la baie... Intérieurement, il se promit que si cela s'avérait nécessaire, il interviendrait. En prévenant Shakra. Qu'elle se fasse du souci inutilement ne serait bon ni pour elle, ni pour le bébé, ni pour leur couple.

- Dis... si on allait manger quelque chose?

Il lui adressa un sourire en lui passant le bout des doigts sur la joue. Il la relâcha, et rit en entendant son estomac émettre un grondement parfaitement audible. Il avait vraiment envie de quelque chose de bon, et de toute évidence, une petite expédition à terre avait trouvé des denrées fraîches que le cuisinier avait su utiliser pour leur concocter quelque chose de bon. Cela sentait bon les fruits exotiques et la sauce... Avec de la chance, ils avaient pu chasser et auraient de la viande fraîche à la place du poisson.

- Mon estomac se rebelle, je crois que je ferais peur à un ours. Et puis toi, tu dois manger pour deux. Ne te fais plus de souci, d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Lun 6 Juin - 18:26

Shakra savait qu'il ne serait pas facile de faire changer Faust d'avis, s'il avait en effet décidé de retourner chercher le trésor. Mais elle ne pourrait pas supporter de le voir partir seul. S'il fallait qu'elle menace de l'accompagner quand même s'il se braquait, elle le ferait. Et elle ne ferait pas que menacer d'ailleurs. Ce n'était pas qu'elle ne le croyait pas capable de se débrouiller, bien au contraire. Tant qu'il n'aurait pas le souci de veiller sur elle, il serait totalement apte à faire face aux ennemis. Mais c'était trop tôt pour elle, elle avait eu trop peur pour le laisser repartir pour l'instant. D'autant que rouvrir sa blessure pourrait lui être fatal.

- Mais ils vont avoir besoin de moi, pour éviter les pièges et lire les indices dans la forêt... Ce n'est pas prudent de les laisser aller comme ça. Et puis, je peux me défendre, tu sais, il n'y a pas de raison que tu me perdes.

- Ah oui ? Tu as bien entendu Parson pourtant, un peu plus et tu pouvais y rester.

Elle fixait l’Éternel d'un regard implorant. Il n'avait pas tout à fait tort, son aide serait un atout précieux, mais l'équipage n'était pas sans expérience non plus. C'étaient des Pirates, pas des damoiselles apeurées. Ils pourraient faire face. Surtout si elle ordonnait que l'on sorte la poudre... Faust finit par la prendre contre lui, mais n'avait toujours pas laissé tomber.

- Ne pleure pas, allez, tout ira bien. Ça ne me prendra pas longtemps, et on sera vite de retour, avec les poches pleines.

- Et sans toi parce que tu auras forcé et te seras vidé de ton sang sans que je puisse faire quoi que ce soit.

Elle n'avait même pas la force de se dégager pour lui faire face. La pression, la fatigue et la faim accumulées lui donnaient le vertige. Elle sentit à peine quand il lui passa la main dans les cheveux, et devait s'appuyer sur lui pour ne pas tomber. Un soupir résigné de son compagnon lui redonna un peu d'énergie, juste assez pour relever la tête vers lui.

- Bon d'accord, très bien. Je reste ici, tu as ma parole.

Enfin une bonne idée. Un sanglot soulagé s'échappa de sa gorge, qu'elle étouffa dans la chemise de Faust. Elle se doutait qu'il pouvait encore se décider à intervenir à la dernière minute si le besoin s'en faisait sentir, mais s'il s'avisait de le faire, soit elle l'attacherait au mât, soit, si elle n'y arrivait pas, elle s'y accrocherait comme une moule à son rocher jusqu'à ce qu'il se décide à poser son joli postérieur sur un tonneau et y rester.

- Dis... si on allait manger quelque chose?

Deuxième bonne idée de la journée. Shakra sentait que si elle n'avalait pas quelque chose dans les minutes à suivre, elle s'écroulerait avant d'avoir eu le temps de dire "trésor". Faust lui passa la main sur la joue et la libéra de son étreinte. Elle remarqua alors les douces effluves montant des cuisines, qui lui firent réaliser l'immensité du trou béant qu'elle avait en guise d'estomac. D'ailleurs, son compagnon ne valait pas mieux, à entendre son ventre protester subitement.

- Mon estomac se rebelle, je crois que je ferais peur à un ours. Et puis toi, tu dois manger pour deux. Ne te fais plus de souci, d'accord?

- J'arrêterais de me faire du souci quand cette île de malheur ne sera plus dans mon champ de vision.

Tant bien que mal, la jeune femme amorça la marche mais elle tituba légèrement. Voilà qui faisait bien, marcher comme une ivrogne alors qu'elle n'avait pas bu une goutte d'alcool depuis qu'elle avait appris être enceinte ! Rassemblant des trésors de volonté et ses dernières ressources, elle parvint à marcher correctement, bien que se sentant fragile, Faust à côté d'elle.

- Au fait, toi, ne t'inquiètes pas pour mes hommes. Ils n'ont pas les compétences extraordinaires des Éternels mais ils savent se battre, et ce ne sont pas ces sauvages qui vont les arrêter. Je vais te montrer quelque chose.

Elle l'emmena à sa suite dans ses quartiers, où elle trouva Black qui sortait de sa cabine. Elle lui demanda d'aller leur chercher à manger aux cuisines, et, une fois le second parti accomplir sa mission, elle tira un coffre de taille moyenne de sous son lit, duquel elle sortit une sorte de canon miniature, au manche en bois sculpté, qu'elle donna à Faust.

- C'est un pistolet. C'est comme un canon, mais en plus petit. Je ne sais pas si tu en as déjà vu... On y met une balle et de la poudre, comme un boulet dans le canon. Ensuite, on met le feu à la poudre, on appuie sur la détente, et la balle part à une telle vitesse qu'elle peut transpercer un corps de part en part. C'est très bruyant, et aussi très efficace.

Elle considéra l'arme avec gravité. Elle détestait avoir à s'en servir. C'était une arme considérablement dangereuse, dont peu de personnes connaissaient l'existence, puisque son utilisation était contraire au peu de valeurs morales qu'avaient les Pirates, en ce qui concernait le combat à la loyale. Mais s'ils voulaient avoir raison des cannibales en limitant la casse, le simple fait d'en abattre un avec le pistolet pouvait parfaitement dissuader les autres. Ils étaient sanguinaires, mais pas suicidaires.

- Je demanderais à Black et à mes hommes les plus expérimentés d'en prendre un avec eux lorsqu'ils retourneront chercher le trésor. Je ne sais pas si les cannibales, aussi nombreux soient-ils, se montreront aussi téméraires que la dernière fois avec une chose si effrayante face à eux.

Puis elle reprit le pistolet et le rangea dans son coffre, espérant que Faust serait ainsi définitivement convaincu de ne pas y retourner. Black revint alors avec un plat et une soupière, tout deux sous cloche, que le cuisinier avait mis de côté pour eux. Shakra sentit l'eau lui monter à la bouche, elle avait l'impression de ne pas avoir mangé depuis des siècles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   Lun 6 Juin - 19:44

Faust suivit Shakra quand elle l'entraîna dans la cabine. Ils y croisèrent Black, qu'elle envoya leur chercher à manger. Puis, elle tira un coffret de sous son lit, et en sortit une arme étrange, longue et lourde. Elle la lui donna et il fut perturbé par son poids. Voilà quelque chose qui n'était pas pour lui, puisqu'il était équipé d'armes légères et mortelles un peu partout sur lui...

" C'est un pistolet. C'est comme un canon, mais en plus petit. Je ne sais pas si tu en as déjà vu... On y met une balle et de la poudre, comme un boulet dans le canon. Ensuite, on met le feu à la poudre, on appuie sur la détente, et la balle part à une telle vitesse qu'elle peut transpercer un corps de part en part. C'est très bruyant, et aussi très efficace.

C'était comme si elle avait lu dans ses pensées. Il n'avait même pas eu à demander la nature de ce qu'il avait entre les mains. Il inspecta soigneusement l'arme, la retournant entre ses mains pour le connaître par tous ses sens. Il sentait les gravures du bois sous ses doigts. C'était le genre d'arme qui pouvait tuer celui qui s'en servait... Le genre qui se retourne contre celui qui la tient. Finalement, il haussa les sourcils et le tendit à nouveau à sa compagne.

- Je demanderais à Black et à mes hommes les plus expérimentés d'en prendre un avec eux lorsqu'ils retourneront chercher le trésor. Je ne sais pas si les cannibales, aussi nombreux soient-ils, se montreront aussi téméraires que la dernière fois avec une chose si effrayante face à eux.

- Si tu penses que ça les aidera...

Il la regarda ranger le coffret à sa place, puis Black arriva avec le repas. Il posa le tout sur la table, et les laissa sans trop en demander, se doutant qu'ils avaient besoin d'intimité. L'Eternel se leva pour mettre rapidement le couvert, puis il avisa Umbre qui s'était vautré de tout son long sur le lit de la capitaine, et qui somnolait sans le moindre complexe. Cela le fit rire, et il désigna l'animal à la jeune femme.

- Regarde un peu qui vient s'installer. Il a déjà compris où la suite allait se passer apparemment.

Il s'assit, amusé, et découvrit les plats posés sur la table. Un délicieux fumet s'en échappa, en même temps qu'un nuage de vapeur. Il découvrit un ragoût de lapin aux herbes et fruits exotiques, qui sentait drôlement bon. A côté, ils avaient droit à de la langouste grillée baignant dans un léger bouillon. Le tout était accompagné de pommes de terre. Le crustacé avait été sans nul doute pris exprès pour eux dans l'eau près du bord. Quant au lapin, il avait indéniablement été chassé au collet sur l'île.

- Voilà qui donne terriblement faim!

Il sentit son estomac gargouiller une fois de plus, mais il entreprit de servir d'abord Shakra, avant de prendre sa part. Elle était prioritaire, quand même... Il décortiqua soigneusement la langouste avant de servir. Et au moment de goûter, il trouva cela proprement délicieux. Au moins aussi bon que cela en avait l'air, si ce n'est plus. Le cuisinier s'était surpassé pour eux, et même les matelots devaient particulièrement bien manger aujourd'hui.

- Dis... Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je crois qu'on devrait demander à Black de... Enfin, lui trouver d'autres quartiers sur le navire.

Il eut une moue embêtée. Il savait comme elle tenait à son second, mais il ne pouvait pas envisager une vie de couple avec un homme dans la pièce à côté, qui pouvait les surprendre dans les moments les plus intimes. Cela n'avait pas compté la veille, mais malgré tout, cela le bloquait dans ses désirs. Il sentait que rien n'irait exactement comme il fallait tant que tout l'espace ne serait pas occupé exclusivement par eux. De plus, il se sentait espionné, et il avait horreur de ça. C'était à lui d'espionner les autres, pas l'inverse.

- Disons que je crois que je ne pourrais pas envisager une vie de couple s'il reste dans les parages. Même de petites folies nocturnes... Cette nuit, ça allait, mais ce sera la seule fois. J'ai besoin qu'on aie notre intimité. Je ne sais pas ce que tu en penses..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse au trésor [Privé Shakra Longwood]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Terres Pirates :: Océan Oréus :: Île de la Crête-
Sauter vers: