Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 14 Sep - 21:07

Cela faisait un peu plus de deux semaines que Lou était venue vivre à Lytsoul. Elle qui s'était demandé où elle allait loger, s'attendant à une chambre de domestique, elle s'était finalement trouvée à partager les appartements de Damian, comme lorsqu'elle était convalescente. Et le moins que l'on pouvait dire, c'était que cela la changeait de son petit village. Sur bien des points.

Elle s'était installée, et avait disposé ses affaires avec l'aide du jeune homme dans un premier temps. Puis, elle avait pu vendre sa maison au village, non sans un sale pincement au coeur. Mais au moins, cela lui avait fait rentrer pas mal d'argent. A vrai dire, elle ne s'était jamais trouvée aussi riche... Et c'était dans le même temps toute une page de sa vie qui s'était tournée. Elle devait maintenant avancer sur le nouveau chemin qui se déroulait devant elle.

Elle n'avait pas perdu de temps pour demander à être prise dans un quelconque travail. Et on lui avait assuré qu'on lui trouverait une place dans les prochains temps. D'ici là, elle avait du temps pour s'accoutumer au rythme du château, à son nouvel environnement. Il fallait dire que de dormir dans un bon lit, au chaud, en sécurité, et de manger à sa faim à toute heure du jour ou de la nuit, c'était encore mieux que dans ses rêves les plus fous. Et puis, il n'y avait pas que ça...

Depuis ces quelques semaines, sa solitude s'était envolée. Elle apprenait à vivre au quotidien avec Damian, ce qui semblait être définitif, du moins pour l'heure. Et elle appréciait terriblement. Elle avait passé son temps à faire des paniers et d'autres petites choses pour s'occuper et se rendre utile. Et puis, ils avaient discuté, ri ensemble, et parfois partagé des moments... troublants. C'était comme s'il y avait quelque chose d'étrange entre eux, d'indéterminé...

Cet après-midi là, après avoir mangé, elle s'était postée à la fenêtre pour écouter le chant des oiseaux et le chant de l'acier contre l'acier, en bas, dans la cour, là où des gens s'entraînaient. Il faisait bon, terriblement doux, maintenant que le printemps était bien installé, et déjà avancé. Elle sentait le parfum des fleurs et de l'herbe, et une légère brise tiède lui caressait le visage. C'était terriblement agréable. Presque autant que quand c'étaient les doigts du Métamage qui effleuraient ses joues...

Elle secoua la tête pour chasser ses pensées. Plus cela allait, et plus elle pensait à lui, mais elle imputait ça au fait de vivre avec lui. Restait que comme ils avaient du temps devant eux cet après-midi là, elle avait l'intention d'en profiter pour mieux connaître le château, avec son guide personnel. Elle n'était jusque là pas beaucoup sortie de ses appartements, par timidité et parce qu'elle était impressionnée par la taille des lieux. Elle avait l'impression qu'elle pourrait marcher des jours droit devant elle sans jamais rencontrer de mur.

Elle se détourna de la fenêtre, et alla jusqu'à la cuvette d'eau claire pour se passer un peu d'eau sur le visage. Après quoi, elle se sécha avec une serviette épaisse et moelleuse, douce au toucher. Le moindre petit rien lui semblait une véritable félicité, ici. Elle lâcha un petit soupir de contentement, puis se tourna. Elle s'approcha de son ami en tâtonnant un peu avec son bâton.


" Dis, Damian, si tu me faisais visiter Lytsoul aujourd'hui? Il serait temps que je connaisse un peu mieux le château, et le temps est magnifique... En plus, je crois que l'on a que ça à faire."

Elle ne se sentait pas encore assez à l'aise dans ces lieux pour en sortir seule. Ils avaient beau être des Métamages, les gens du dehors restaient des inconnus qui pouvaient se montrer potentiellement dangereux pour elle, et elle n'en était que trop consciente. Les mauvais traitements qu'elle avait subis tout au long de sa vie l'avaient peu à peu rendue de plus en plus réservée et craintive, mais qui aurait pu l'en blâmer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Jeu 15 Sep - 21:36

Assis à sa place, au pupitre contre le mur au second rang, Damian faisait gratter sa plume contre les nombreux parchemins blancs qui n'auraient pas du l'être. Seul dans la salle de classe, le jeune homme rattrapait le retard perdu depuis quelques semaines. Entre le départ de Lou, puis le retour de celle-ci et son installation, il avait manqué quelques parties de ses leçons à force de rêvasser ou de somnoler, ou les deux à la fois. Aussi avait-il demandé à ses camarades leurs propres notes afin de compléter le peu qu'il avait lui-même écrit, afin de se remettre à jour, et se promettant de ne plus se montrer aussi dissipé.

Et cela aurait été plus évident si seulement il avait été uniquement perturbé par le passage de la vie en solitaire à la cohabitation avec une jeune femme. Car en plus de cela, il rêvait, presque toutes les nuits, qu'elle venait le rejoindre dans son lit pour une étreinte torride. Et presque toutes les nuits, il s'éveillait transpirant et à l'étroit dans son pantalon, et d'autant plus gêné que Lou dormait juste à côté. Et de cela, il se sentait honteux et monstrueux. Songer à de telles choses alors qu'elle avait eut de si mauvaises expériences sur ce plan, c'était tout simplement déplacé, et malgré le fait qu'elle soit aveugle, il avait du mal à la regarder en face...

Néanmoins, s'il omettait ces dérapages de son inconscient, sa relation avec la jeune femme était des plus plaisantes. Ensemble, ils passaient des moments très agréables à discuter et plaisanter. Lorsqu'il avait terminé sa journée, il la lui racontait, elle qui s'intéressait tellement aux Métamages. De temps à autre, il mentionnait Jake et sa bonne humeur contagieuse, malgré son humour... particulier, et espérait bien le présenter à son amie dès qu'il en aurait l'occasion. Mais elle n'avait été jusqu'alors pas très encline à quitter les appartements en dehors de quelques excursions nécessaires, et il ne voulait pas l'y forcer. Et puis, il y avait ces instants qu'il ne comprenait qu'une fois qu'ils étaient arrivés, ces instants où son cœur s'emballait, et où le moindre contact avec Lou lui donnait cette sensation étrange de s'embraser.

Le soleil indiquait midi lorsque le Métamage posa finalement sa plume et laissa doucement tomber son visage contre son pupitre en poussant un grand soupir. Une bonne chose de faite. Heureusement, il n'avait pas d'entraînement cet après-midi, le général responsable de celui-ci étant exceptionnellement en déplacement. Il avait donc tout le reste de la journée devant lui pour se détendre en compagnie de son amie, et il pourrait peut-être se coucher tôt, pour une fois. Il dormirait toujours un peu plus que les nuits qui avaient précédé...

Il rassembla donc ses affaires et monta dans ses appartements retrouver Lou, qui l'attendait pour déjeuner. Ils s'attablèrent ensemble, comme ils le faisaient depuis plus de deux semaines, en dehors de certains midis où Damian se restaurait dans la salle commune pour gagner du temps entre un cours et un entraînement, et savourèrent leur repas en discutant joyeusement. Au final, le jeune homme délaissa une bonne partie de son assiette, bien qu'il n'apprécie pas le gaspillage, son estomac se serrant de simplement regarder la jeune femme.

Cette dernière était allée s'installer près de la fenêtre une fois son repas avalé, fermant ses yeux aveugles lorsque la brise fraîche venait caresser son visage, agitant ses longs cheveux bruns. Le jeune homme, après avoir fait ramener le plateau vide, était revenu s'asseoir sur sa chaise et, les coudes sur la table, le menton posé sur ses paumes, il la regardait écouter les bruits montant de la cour et des jardins. Au bout de longues minutes, elle s'éloigna de la fenêtre et alla se passer le visage à l'eau, avant de revenir vers lui, un doux sourire aux lèvres.


- Dis, Damian, si tu me faisais visiter Lytsoul aujourd'hui ? Il serait temps que je connaisse un peu mieux le château, et le temps est magnifique... En plus, je crois que l'on a que ça à faire.

Le concerné haussa les sourcils, un peu surpris de cette requête soudaine, puis sourit à son tour. Après tout, si elle le voulait, le moment lui semblait en effet idéal. Il réfléchit un instant. Avec un temps pareil, il serait bien dommage de se cantonner à la visite du château. Ils pourraient commencer par sortir, cela ferait le plus grand bien à Lou, qui n'avait pas mis le nez dehors depuis qu'elle était arrivée. Et de toute façon, il n'y avait rien de passionnant entre les imposants murs de pierre. Le soir venu, ils pourraient également manger dans la salle commune avec Jake et les autres, pourquoi pas ? Le camarade équin de Damian lui réclamait la présence de Lou depuis plusieurs jours, qui plus est. Le Métamage se leva et prit la main de la jeune femme.

- En effet, nous avons tout le reste de la journée pour nous... Que dirais-tu d'aller aux jardins, pour commencer ? Avec ce temps, ce serait dommage de ne pas en profiter. Et puis, il n'y a personne là-bas à cette heure-ci.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Jeu 15 Sep - 22:26

Lou entendit la chaise de son ami racler bruyamment le sol alors qu'il la repoussait pour se lever. Elle l'entendit s'approcher, et le sentit glisser sa main dans la sienne. Plus le temps passait, et plus ils avaient de contacts physiques. Selon leur nature, et la manière dont c'était fait, elle pouvait paniquer, ou non. En l'occurrence, cela ne lui fit pas peur. Quelque part, elle était fière d'elle d'avoir réussi à surmonter ainsi sa peur, au moins en partie.

" En effet, nous avons tout le reste de la journée pour nous... Que dirais-tu d'aller aux jardins, pour commencer ? Avec ce temps, ce serait dommage de ne pas en profiter. Et puis, il n'y a personne là-bas à cette heure-ci.

- C'est une très bonne idée. L'air embaume jusqu'ici.

Elle sourit et alla prendre son bâton ainsi que quelque chose de fin à se mettre sur le dos. Il faisait bon, mais ce n'était pas le moment de prendre froid. Puis, elle se laissa guider par Damian à travers le château, songeant qu'elle risquait de s'y perdre bien plus d'une fois, quand elle aurait à s'y déplacer par elle-même... De sa vie, elle n'avait jamais pu imaginer qu'il existait quelque chose d'aussi grand. Repensant aux Métamages qui s'entraînaient, elle haussa les sourcils.

- Dis Damian, quand tu combats, tu ne te blesses jamais?

Elle espérait qu'il ne rentrerait pas un jour avec quelque chose de grave. Pour ce qu'elle en avait entendu du loin, ce n'étaient pas des épées en bois, et on ne faisait pas semblant. Elle avait quelques connaissances en herbologie. Elle savait quel genre de plantes pouvait aider en cas de douleurs dans tel ou tel endroit. Bien sûr, elle n'avait pas des connaissances du niveau de celles d'une guérisseuse, loin de là, mais elle savait faire des choses qui faisaient du bien au corps quand il allait mal.

Au bout d'un moment, une lourde porte s'ouvrit sur l'extérieur, et ils arrivèrent dans les jardins. Ils n'étaient pas excessivement ornementaux. Il y avait là des parterres de fleurs pour faire joli à l'oeil, une fontaine où nageaient des bancs de poissons multicolores, ainsi que nombre d'arbres, mais c'était avant tout un jardin où l'on cultivait diverses plantes utiles pour toutes sortes de choses au château, depuis les guérisseurs jusqu'aux serviteurs, en passant par les cuisines. S'y côtoyaient arbres fruitiers, plantes aromatiques et plantes qui soignent.

Les odeurs diverses que le vent apporta aux narines de la jeune femme la fit frémit de plaisir. Elle distinguait toutes sortes de fragrances différentes, avec un odorat comme le sien. L'avantage de ne rien voir, c'était que les autres sens prenaient le relai. S'éloignant de son ami, elle s'avança en tâtonnant du bout du bâton. Trouvant les plantes aromatiques, elle se pencha pour humer leur odeur à plein nez. Elle entendait les insectes bourdonner autour d'elle, et cela la fit rire quand elle se redressa.


- C'est vraiment mieux que dans mes rêves les plus fous!

Elle regretta sincèrement, pour le coup, de ne pas pouvoir voir tout ça. Elle fut plus que tentée de dérober la vue de quelqu'un ou de s'en servir, mais cela aurait été imprudent. Elle ne tenait pas à ce qu'on la jette dehors, maintenant qu'elle n'avait plus rien d'autre en dehors du château. Elle alla jusqu'à la fontaine qui se dressait un peu plus loin, guidée par le bruit de l'eau. Elle s'assit avec précautions sur le bord, et laissa ses doigts tremper dans le bassin. Un ou deux poissons vinrent en effleurer les extrémités de baisers, ce qui chatouillait.


- Est-ce que les Métamages peuvent être des poissons, aussi? Imagine s'ils se font attraper par un pêcheur...

Cette idée la fit rire à nouveau, et elle resta là un bon bout de temps à savourer la proximité de l'eau. Elle tentait de fixer tant bien que mal tout se qui l'entourait, de se faire une idée dans son esprit pour mieux se guider dans ces lieux à l'avenir. Après un moment, elle se releva. Elle avait bien profité de tout ce qu'elle pouvait apprécier. Malheureusement, aveugle, l'intérêt des jardins diminuait légèrement, aussi était-il temps de continuer la visite.

- On continue?

Elle se sentait apaisée, et ivre d'odeurs. Elle se promit de revenir, se disant que c'était sans doute très agréable de venir y lire quelque chose quand il faisait si beau. Si ce n'est qu'elle ne savait pas lire, et que de toute façon, elle ne le pourrait pas. Elle suivit à nouveau son guide, et leurs pas ne les ramenèrent pas à l'intérieur de la forteresse. Bientôt, une nouvelle porte, lourde et massive, au bruit qu'elle fit, s'ouvrit. Une odeur de paille, de bêtes et de crottin lui agressa les narines, et elle sourit. Les écuries.

- J'avais très envie de venir ici, justement."

Un cheval hennit un peu plus loin. En sondant le terrain, elle put constater que l'endroit était vaste, et ce sans aucune surprise. Il semblait que tout était démesuré à Lytsoul. Mais c'était normal, compte tenu du nombre de gens qui y vivaient en permanence... Comment tenir une place forte où vivaient des milliers d'hommes et de femmes sans des installations gigantesques et une gestion impeccable de la moindre denrée? C'était depuis longtemps une affaire rondement menée, pensée avec exactitude, et qui fonctionnait à la perfection. Mais dans les débuts de l'Ordre, il y a des siècles, il n'en avait pas toujours été ainsi, et cela avait été rude, même avec bien moins de monde à entraîner et à nourrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Ven 16 Sep - 22:54

Quand Lou eut prit son bâton et un châle à se mettre sur les épaules pour éviter de prendre froid, Damian l'invita à passer son bras sous le sien pour la guider dans les nombreux et interminables couloirs du château. Le jeune homme songea en la voyant marcher à ses côtés qu'il ne serait pas malvenu de renouveler sa garde-robe. Non pas que son habillement actuel soit affreux, mais à présent qu'elle avait un peu d'argent de côté grâce à la vente de la maison du forgeron, elle pouvait bien se permettre l'achat de quelques vêtements un peu plus élégants que les deux ou trois robes qu'elle avait actuellement, qui, bien que de belle facture pour des tenues de paysanne, étaient usées et rapiécées. De plus, comme elle avait prit un peu de poids, elle se trouvait un peu serrée dedans... Il verrait cela plus tard.

- Dis Damian, quand tu combats, tu ne te blesses jamais ?

La jeune femme s'était tournée vers lui alors qu'ils descendaient prudemment un imposant escalier menant à la grande porte qui donnait sur les jardins. Le bruit des lames s'entrechoquant dans la cour un peu plus tôt avaient du l'interpeller, et son expression trahissait une certaine inquiétude. Craignait-elle que son ami ne soit blessé ? Cela toucha beaucoup Damian, qui lui passa le dos de la main sur la joue, se voulant rassurant.

- Jusqu'ici, je n'ai jamais été gravement amoché. Nous sommes très prudents pendant l'entraînement. A l'extérieur, j'ai déjà eu quelques petites blessures, mais rien de terrible. Le jour où je t'ai rencontrée, par exemple, un de tes agresseurs m'a jeté un roc sur l'épaule, alors que j'étais sous forme équine. Je n'ai eu qu'une ecchymose, il faut dire que je suis résistant.

Il eut un petit rire, et se reconcentra sur les hautes marches qu'ils descendaient lentement. Malgré l'allure modérée adoptée pour la jeune aveugle, il était encore capable de trébucher pour s'étaler misérablement sur le palier, et préférait se montrer prudent. Quand ils furent enfin en bas, il ne put retenir un bref soupir avant de se diriger vers la sortie, relâchant le bras de Lou pour pousser la lourde porte en chêne derrière laquelle apparurent toutes les lumières et les couleurs éclatantes de l'extérieur. Puis il reprit doucement la main de son amie pour l'amener dans cet univers verdoyant débordant de senteurs tantôt puissantes, tantôt douces, qui devaient faire tourner la tête de la jeune femme dont tous les sens compensant celui qu'elle n'avait pas étaient exacerbés.

Au bout de quelques pas, il la laissa s'éloigner un peu et prendre elle-même ses marques dans ce lieu tout nouveau pour elle. Lui la regardait le découvrir en silence, fermant les yeux par moments, bien que cela soit au fond inutile, pour mieux apprécier l'environnement olfactif dans lequel elle évoluait timidement. Finalement, elle se pencha sur les plantations aromatiques pour les sentir de plus près, avant de se redresser en riant, taquinée par quelques insectes lui tournant autour.


- C'est vraiment mieux que dans mes rêves les plus fous !

- Vraiment ? demanda le jeune homme avec un sourire. Ça me fait plaisir de te voir comme ça.

Il ne pouvait être plus sincère. Car en effet, de la regarder se déplacer avec grâce entre les parterres de fleurs et s'émerveiller de chaque son et de chaque odeur, comme une petite fille découvrant le monde, lui faisait l'effet d'avoir des nuées de papillons dans le ventre, qui voletaient dans tous les sens avant de monter pour effleurer son cœur de leurs battements d'ailes. C'était bête, mais il était heureux de simplement la voir heureuse. Il la suivit alors qu'elle allait s'asseoir au bord de la fontaine clapotant un peu plus loin, et faisait danser ses doigts dans l'eau fraîche, que vinrent caresser des poissons aux écailles scintillantes. Elle riait lorsqu'elle redressa la tête vers Damian.

- Est-ce que les Métamages peuvent être des poissons, aussi ? Imagine s'ils se font attraper par un pêcheur...

- Je n'en connais aucun, personnellement, mais le monde est tellement vaste qu'il doit bien en exister quelque part...

Doucement, il vint s'asseoir à côté d'elle, sans la toucher cette fois, la frôlant juste pour signaler la présence. Ils restèrent un long moment au bord de l'eau, silencieux. Le Métamage ferma les yeux un instant, savourant la chaleur des rayons du soleil sur son visage. Comme il aurait aimé prendre sa forme animale pour courir sous le soleil...

*Hé, mais... bien sûr !*

Damian fit glisser furtivement une de ses mains dans l'eau avant de se relever. Il restait bien un endroit à visiter, il pourrait faire part de son idée à son amie à cette occasion... Aussi, lorsqu'elle lui proposa de continuer la visite, il prit directement la direction des écuries. Et cela sembla ravir la jeune femme, qui identifia le lieu avant même que les animaux ne se manifestent par des soufflements de naseaux ou des hennissements. D'un pas lent, ils firent le tour des bâtiments, s'arrêtant de temps à autre pour flatter un cheval réclamant de l'attention. Quand ils eurent terminé la visite, le jeune homme entraîna Lou à sa suite sur la piste de sable où l'on faisait travailler les chevaux. Devant son air intrigué, il lui caressa l'épaule.

- Dis-moi, tu n'es jamais montée à cheval, n'est-ce pas ? J'en connais un très gentil, si tu voulais essayer. Il s'appelle Damian, si je me rappelle bien.

Le jeune homme rit et héla un garçon d'écurie qui passait. Comme celui-ci approchait, il lui demanda de bien vouloir aider la jeune aveugle à se hisser sur son dos. Puis, il passa ses doigts dans la chevelure de Lou, lui promettant qu'il ne ferait rien sans ses instructions, et prit sa forme équine. Cela fait, il frotta ses naseaux blancs contre la main de la jeune femme en soufflant joyeusement, avant de se poster de profil devant elle et de secouer la tête en direction du jeune garçon d'écurie qui, à ce signal, lui fit la courte-échelle pour l'aider à monter. Damian attendit qu'elle aie trouvé son équilibre avant d'esquisser le moindre mouvement, et, quand elle le lui demanda, il prit un pas lent et décontracté pour commencer à parcourir la piste.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Sam 17 Sep - 0:19

Aussi à son aise dans les écuries que si elle y avait passé sa vie, Lou se détacha de Damian pour explorer les lieux. Elle se servait uniquement de son bâton afin de sonder les obstacles. Mieux valait éviter de se prendre les pieds dans des choses qui pouvaient traîner, et qui étaient potentiellement dangereuses. Des fourches, par exemple... Elle tapa contre la porte d'un box, et s'en approcha doucement. Elle sentit rapidement sur son visage le souffle du cheval qui l'occupait.

C'était un bel étalon à la robe baie très sombre, avec une large liste en tête. Avec un sourire, elle tendit une main plate vers lui, et elle le sentit y poser son nez, avant de la lécher avec une grande langue humide. Elle n'avait malheureusement rien de spécial à lui offrir, elle n'avait rien pensé à emmener. Un peu ennuyée quand il vint réclamer à grands coups de naseaux, elle se détourna et après quelques recherches un peu pénibles, finit par trouver du foin qu'elle lui apporta. Il se goinfra de bon coeur, en mangeant tout ce qu'elle lui tendait.

Elle l'abandonna le temps d'aller saluer les autres chevaux. Une jolie jument pommelée apprécia ses caresses et ses flatteries sur l'encolure, alors qu'un autre étalon, gris clair celui là, se contenta de poser ses naseaux sur sa poitrine et de fermer les yeux en se faisant gratter le toupet. Il ne s'agissait là que de l'écurie des montures de guerre et de voyage de l'Ordre et des Métamages, la plus grande de toutes. Les chevaux de travail ainsi que les bêtes moins nobles comme les mules et les ânes avaient une écurie plus petite, séparée.

Elle aimait bien les chevaux de trait. Enfant, elle avait pu en côtoyer un certain nombre quand son père les ferrait. La première fois, elle avait cru qu'un arbre avait poussé au milieu de la forge quand elle s'était cognée dans la patte d'un gigantesque et massif étalon roux rustique, avant de comprendre son erreur. Mais elle avait très vite apprécié leur douceur teintée de brutalité involontaire, et leur placidité à toute épreuve. Ils étaient très calmes, alors qu'on s'occupait d'eux. Elle pouvait dès lors les gaver de friandises pendant tout ce temps, et les tenir à la longe sans peine, même si elle était bien plus petite et frêle qu'eux.

Le forgeron avait eu peur bien plus qu'une fois qu'elle se fasse écrabouiller la cervelle par un énorme sabot alors qu'elle leur passait entre les pieds, mais tous les chevaux avaient toujours été parfaitement exemplaires dans ces situations. Tout comme ils l'étaient à présent, tous, du plus vif au plus calme. Quand elle était à l'auberge, c'était un des endroits où elle se sentait le mieux. Pour ne pas dire, son endroit préféré. Elle se couchait dans la litière, propre ou sale, d'un box, et pouvait s'offrir le luxe de s'y endormir, même si un cheval s'y trouvait. Même si cela impliquait de sentir le crottin après. Ce qui était même mieux, car les aubergistes exigeaient alors qu'elle se lave, et elle était tranquille pendant ce temps.

A Lytsoul, elle n'avait pas à se soucier de tout cela. Elle était en train de caresser les naseaux d'une jument palomino quand elle entendit le jeune homme la rejoindre. Elle n'avait même plus fait attention à lui, toute à son exploration. Elle avait l'impression que ce bâtiment aussi était sans fin. Cela n'aurait même plus dû l'étonner, à force, mais elle avait flâné dans l'allée sans en trouver le fond, pour le moment. Et peut-être qu'elle n'en aurait pas le loisir immédiatement.


" Dis-moi, tu n'es jamais montée à cheval, n'est-ce pas ? J'en connais un très gentil, si tu voulais essayer. Il s'appelle Damian, si je me rappelle bien.

Ce disant, il l'avait entraînée dehors, quelque part où le sol était de sable, elle le sentait sous ses pieds malgré ses bottes. Monter, oui, elle en avait toujours eu envie, mais... Cela lui faisait peut-être un peu peur. De ne pas pouvoir diriger le cheval, de risquer une chute grave. Le fait que ce serait Damian était à la fois mieux et pire. Mieux parce qu'elle ne risquerait pas grand chose, et pire parce qu'elle trouvait ça un peu gênant.

Il la laissa avec un garçon d'écurie pendant qu'il se transformait. Elle le sentit venir lui effleurer la main avec les naseaux, et cela lui fit très bizarre. C'était la première fois qu'elle était en face de sa forme animale, et elle trouvait cela très étrange. Elle lui caressa l'encolure, timidement, se demandant à quoi il pouvait bien ressembler. Elle eut beaucoup de mal à accepter sans paniquer l'aide du serviteur pour monter sur son dos, et cela lui laissa un amer goût d'angoisse.

Quand elle fut installée, pas exagérément haut par rapport au sol, elle se cala convenablement, avec prudence. Elle avait dû poser son bâton et cela la stressait un peu. Néanmoins, il avait le dos solide et large, confortable, et elle était plutôt bien assise. Elle resta un bon moment sans rien faire, à attendre de s'habituer, avant de lui demander d'avancer avec un petit coup sur l'épaule. Elle entortilla ses doigts dans la longue crinière pour se tenir, puisqu'elle n'avait pas de bride ni quoi que ce soit.

Le Métamage fit quelques tours de piste au pas. Presque d'instinct, assez rapidement, Lou prit le rythme de la chevauchée, mais elle le laissa poursuivre un bon moment, le temps de s'adapter pleinement. Quand elle fut prête à aller plus vite, elle le lui demanda, et ils trottèrent. Cela fut compliqué pour elle qui ne trouvait pas comment se mettre convenablement à cette allure un peu brusque, aussi finit-elle par lui demander de ralentir à nouveau, le dos et les fesses malmenés.

Ils passèrent un bon moment ainsi, avant qu'elle ne redescende finalement, avec précautions. Elle avait les jambes un peu molles, tremblantes, mais elle avait l'impression d'avoir franchi des montagnes. Pendant un moment, elle s'était sentie libre d'aller jusqu'au bout du monde si elle le voulait, et c'était une impression nouvelle et délicieuse. En somme, elle avait adoré, et elle ne se priva pas pour en informer son ami dès qu'il fut revenu sous sa vraie forme.


- C'était magique! On pourra le refaire? Il faudrait qu'on aille plus vite la prochaine fois, je suis sûre que je pourrai le faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 18 Sep - 0:21

Lou ne demanda à Damian de s'arrêter qu'au terme d'un bon nombre de tours de piste, majoritairement effectués au pas. Le Métamage s'était contenté de marcher tranquillement, tout en laissant ses pensées vagabonder, faisant tout de même attention à la piste devant lui, car même sous sa forme équine, il n'était pas à l'abri de sa maladresse. La seule chose qui le chagrina fut que la jeune femme ne lui parla pas, si ce n'était pour lui demander de changer d'allure. Et lui ne pouvait pas engager de conversation, puisque sous son apparence de cheval, il ne pouvait pas parler. Il aurait apprécié le fait de simplement l'entendre, mais elle était restée tout à fait silencieuse. Peut-être ce silence était-il du à la gêne qu'il percevait chez sa cavalière ? Celle-ci mis prudemment pied à terre, et il put ainsi reprendre son aspect humain.

- C'était magique ! On pourra le refaire ? Il faudrait qu'on aille plus vite la prochaine fois, je suis sûre que je pourrai le faire...

- Bien sûr, tu n'auras qu'à me demander. Et tu sais, bien qu'il impressionne par sa vitesse, le galop est bien plus confortable que le trot, je suis certain que tu aimerais ça.

Souriant, il fit quelques pas pour ramasser le bâton de Lou et le lui rendre. La pauvre semblait avoir du mal à garder ses jambes rapprochées l'une de l'autre, ce qui était on ne peut plus normal pour une première fois à cheval. Monter faisant travailler des muscles qui ne sont pas énormément sollicités, ceux-ci pouvaient se montrer particulièrement douloureux après les premières séances des débutants. En tout cas, il était heureux que cela aie plu à son amie, et il avait tout autant apprécié qu'elle. Lui restait une envie personnelle à assouvir.

- Hum, j'aurais encore une chose à faire avant que nous rentrions. Attends-moi ici, je n'en ai pas pour très longtemps.

Le jeune homme s'éloigna un peu pour revêtir de nouveau sa forme animale. Puis, il se mis à moitié debout en soufflant des naseaux, et partit au grand galop, ruant violemment tandis qu'il traversait le terrain ensablé dans tous les sens. Il pila face à l'une des barrières puis trottina le temps d'un aller-retour dans l'espace clôturé en secouant la tête, avant de finalement se coucher dans le sable et se rouler sur le dos, recouvrant sa croupe et ses flancs de sable, qui s'éparpilla dans l'air lorsqu'il se releva pour se secouer. Cela terminé, il poussa un grand soupir bruyant et revint au pas jusqu'à Lou, venant poser doucement ses naseaux contre l'épaule de la jeune femme pendant un moment, avant de reculer et de changer de forme. Il rit en voyant que du sable lui tombait encore des cheveux.

- Aaah... Ça fait du bien, j'avais besoin de me défouler... Par contre, je crois que je vais avoir besoin d'un bain... Allez, rentrons.

Ils prirent donc le chemin du retour d'un pas toujours aussi modéré, ce qui arrangeait bien Damian, à dire vrai, car s'il pouvait être très rapide à la course, il avait horreur de se presser à suivre d'autres personnes. Aussi, l'allure qu'il adoptait pour se caler sur celle de Lou lui convenait à merveille, et lui permettait de prendre son temps, comme il aimait le faire. Ils traversèrent les écuries et les jardins en sens inverses, puis furent de retour dans l'enceinte du château.

Avant de remonter dans les appartements du Métamage, ce dernier fit quelques détours pour indiquer brièvement à la jeune aveugle les endroits stratégiques du château, où elle pourrait avoir besoin de se rendre pour diverses raisons. Tout d'abord, les cuisines, comme elle avait parlé d'y travailler. Puis, la laverie, où tout le linge était entretenu. De manière générale, des servantes venaient prendre ce qui était sale dans les appartements directement, mais si l'on avait un vêtement que l'on souhaitait faire nettoyer rapidement, il était toujours bon de savoir où elle se trouvait pour l'y porter. Puis enfin, il lui indiqua où était l'office des guérisseurs, lieu bien évidemment essentiel, avant de reprendre le chemin de ses quartiers.

Une fois là-bas, il referma la porte derrière eux, et fila prendre le bain qu'il s'était promis après son petit coup de folie d'étalon. Il ne tarda néanmoins pas trop, prenant à peine le temps de se prélasser après s'être lavé soigneusement pour retirer le moindre grain de sable resté incrusté dans un pli de peau ou dans ses longs cheveux. Puis, il enfila des vêtements propres et revint dans la petite pièce à vivre pour se coiffer, y retrouvant Lou qui l'y attendait tranquillement. Tout en luttant contre un nœud récalcitrant, il se tourna vers elle, un peu nerveux. C'était le moment ou jamais de lui proposer de manger parmi les autres Métamages, afin qu'elle aie le temps de faire un brin de toilette et de se changer, si elle le souhaitait.


- Dis-moi... Est-ce que... Tu voudrais dîner à la salle commune ce soir ? Il y aura Jake, et quelques uns de ses amis, sans doute.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 18 Sep - 10:49

Le temps que Damian se prépare, Lou fit aussi un petit brin de toilette. Elle se débarbouilla soigneusement, et se recoiffa pour être présentable. L'espace d'un instant, elle se demanda à quoi elle devait ressembler actuellement. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas utilisé son pouvoir, et sa dernière vision d'elle remontait à une adolescente un peu farouche. Elle aurait aimé savoir si elle était jolie ou quelconque, et cette pensée lui fit secouer la tête. Quelle importance, au fond?

" Dis-moi... Est-ce que... Tu voudrais dîner à la salle commune ce soir ? Il y aura Jake, et quelques uns de ses amis, sans doute.

Manger en public? Voilà qui n'était pas franchement pour lui plaire... Plus il y avait de monde autour d'elle à l'heure des repas, moins elle se sentait à l'aise. Elle avait trop souffert au cours de sa vie lors de repas semblables, où elle était la cible des moqueries des convives qui riaient à ses dépens en remplaçant le contenu de son assiette par des choses immondes ou immangeables. Autant dire que cette perspective l'angoissait. Restait qu'elle n'allait pas passer sa vie cloîtrée dans ces appartements...


- Euh... Peut-être, je... Oui, d'accord."

Mal à l'aise, elle se détourna et rangea une mèche de cheveux derrière son oreille. Il lui faudrait sans doute se changer, elle devait avoir ces vêtements-ci couverts de poussière. Elle récupéra son bâton et alla donc jusqu'au coffre, dans la chambre d'amis, qui contenait ses quelques tenues. Elle n'avait vraiment plus grand chose à se mettre sur le dos, et rien de bien digne d'un château... Avec un soupir, elle sélectionna sa plus belle tenue, celle de meilleure qualité, en se fiant uniquement au toucher. Elle fit à nouveau une toilette, plus minutieuse, avant de s'habiller, et de retourner auprès de son ami.

Alors qu'ils étaient en route pour la grande salle commune, des odeurs délicieuses flottaient déjà dans les couloirs, en provenance des cuisines. L'estomac de la jeune femme se mit à se tordre et à gargouiller furieusement, et l'eau lui vint à la bouche. En se posant une main sur le ventre pour en apaiser les grondements, elle se rendit compte une fois de plus qu'elle s'était bien remplumée. Ce qui expliquait pourquoi si peu de vêtements lui allaient encore. Avec de la chance, elle trouverait peut-être des restes de tissus pour se faire une nouvelle tenue...

Le fil de ses pensées fut interrompu par leur arrivée dans la vaste salle, et ses oreilles furent assaillies du tapage des conversations, des convives qui mangeaient déjà. L'odeur de nourriture était plus forte que jamais. Des serviteurs gravitaient autour des tables avec des plats qu'ils disposaient dessus, remportant ceux qui étaient terminés. Elle suivit le Métamage comme son ombre, jusqu'à une table où il avait sans doute été rejoindre son ami Jake.

Elle ne perdit pas trop de temps pour dénicher la corbeille à pain, et elle en préleva un morceau chaud et croustillant. Le mieux qu'elle avait à faire, c'était se concentrer sur ce qu'elle allait manger, et sur sa vigilance. Elle préférait éviter de se retrouver à manger de la sciure ou quelque chose de ce genre. En plus de ne pas être bon, cela rendait malade. Même quand Damian lui servit une belle assiette de poule au pot baignant dans son bouillon, elle resta méfiante et prit le soin de tester soigneusement le tout avant de se mettre à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 18 Sep - 21:59

Si Lou parut peu emballée par l'idée, bien qu'elle ai accepté, elle ne fut pas très longue à se préparer, tout juste assez longtemps pour que Damian mette un peu d'ordre dans ses nombreux parchemins éparpillés sur son bureau. Studieux, ça, il l'avait toujours été. Ordonné, en revanche, il l'était bien moins. Comme un cheval étale sa litière de paille dans son box, il se sentait bien avec un petit désordre organisé autour de lui, dans lequel il avait ses repères malgré que cela n'apparaisse que comme un joyeux fouillis aux yeux des autres. Sur ce point, Jake le comprenait très bien, même si son désordre à lui était encore moins organisé. Il était difficile de faire un pas dans ses appartements sans manquer de marcher sur quelque chose. C'était pourquoi, pour sa survie, le pie évitait cet endroit autant que possible.

Quand la jeune femme revint, fin prête, Damian déposa sa pile de parchemins fraîchement triés bien calée dans une étagère, et invita son amie à le précéder en lui ouvrant la porte. En chemin, il ne put que sentir la nervosité de Lou, apparemment contagieuse, puisqu'il eut lui-même bien vite l'impression que ses entrailles jouaient à se nouer entre elles. Mais il doutait que les causes soient les mêmes. Pour sa part, le Métamage redoutait les rumeurs qui pouvaient se mettre à courir dans le château, si on les voyait ensemble. Ce n'était pas tellement lui que cela gênerait, mais il s'en faisait pour la jeune aveugle et la manière dont elle pourrait le prendre. En ce qui la concernait, il imaginait bien qu'elle était nerveuse de se retrouver avec autant de monde autour d'elle, soit un grand nombre de personnes qui la dévisageraient, la jugeraient et peut-être se moqueraient d'elle. Qu'ils essaient ! Il n'avait pas son marteau, mais un cheval avait bien assez de ses quatre sabots pour se faire comprendre.

A peine eurent-ils poussé la porte de la salle commune qu'un grand brouhaha de conversations et d'entrechoquements de couverts leur assaillit les tympans. Une des raisons pour laquelle il préférait de loin la tranquillité de ses appartements. Il n'aimait pas le bruit et l'agitation, encore moins lorsqu'il mangeait. Cela, il le devait à sa nature animale, chose à laquelle Jake avait eu la chance, quelque part, d'échapper. Lui pouvait manger ou dormir n'importe où, dans le calme ou l'environnement le plus bruyant qui soit, et il était d'ailleurs l'un des premiers à contribuer au vacarme. Le pangaré, justement, fit de grands signes de la main en voyant son ami arriver, accompagné de Lou qui le suivait à la trace, tâchant de se faire aussi discrète que possible. Damian tira la chaise de la jeune femme afin qu'elle s'y asseye avant de lui-même prendre place entre elle et son camarade, lequel le salua d'une franche accolade.


- Eh ben ça, si je m'étais attendu à te voir ce soir ! Tu es donc venu avec Lou, à ce que je vois !

Le pie acquiesça d'un hochement de tête tout en déposant une assiette bien remplie de poule au pot fumante devant son amie, qui avait déjà prit dans la corbeille un beau morceau de pain encore chaud, et inspecta soigneusement le plat avant de commencer à vraiment manger. S'il n'avait jamais rien dit sur cette manie qu'elle avait de toujours vérifier minutieusement le contenu de son assiette, il ne la trouvait pas moins étrange. Elle devait forcément avoir une explication, mais il n'osait pas la demander. Haussant les épaules, il se servit à son tour, remplissant son assiette de divers légumes et d'une tranche de jambon bien sèche. Comme tous les Métamages herbivores, il n'était pas vraiment friand de viande. Il pouvait en manger sans problème s'il n'avait d'autre choix, mais préférait de loin tout ce qui était végétal. Cela fait, il se tourna vers Lou.

- Voici donc le fameux Jake. Il était là le jour où nous t'avons sauvée, je ne sais pas si tu t'en souviens. Mais pour les âneries qu'il a du débiter, comme d'habitude, je ne saurais affirmer qu'il soit vraiment utile que tu t'en rappelles.

- Peuh, tu es simplement jaloux de mon charisme et de mon humour transcendantique !

- On dit transcendant.

- Mais je le sais ! C'était pour voir si tu savais.

Damian leva les yeux au ciel avec un demi sourire. Finalement, la présence de Jake le détendait et le mettait à l'aise, bien que la conversation avec lui soit aussi folklorique qu'à l'accoutumée. Croquant dans une feuille de salade, il parcourut la salle du regard. A leur table, il y avait Eloïs, qui ne lui adressait plus la parole, ou seulement quand cela s'avérait nécessaire, et en cet instant le snobait de fait royalement. En face de Jake et à côté d'elle, Klint, le taureau, se gavait de poule au pot. D'autres Métamages du petit groupe que fréquentait le cheval brun étaient également présents, mais tous étaient perdus dans leurs conversations. Personne ne semblait vraiment prêter attention à Lou, et c'était tant mieux. Jake se pencha légèrement pour être à portée d'oreille de cette dernière.

- Je suis ravi de te connaître, Lou. Tu es charmante, vraiment, au moins autant que ce que Dam' m'en a dit. Il parle beaucoup de toi, tu sais, c'en est presque assommant ! Mais je comprends mieux pourquoi maintenant...

Le concerné manqua de s'étouffer avec son verre d'eau. En parlait-il tant que ça, pour que Jake en arrive à trouver cela "assommant" ? Il devait bien admettre qu'il aimait raconter au pangaré ce qu'il avait appris sur la jeune femme au cours d'une discussion, ce qu'il trouvait intéressant chez elle, et aussi... ses rêves. Il déglutit, espérant qu'il n'aurait pas le malheur d'évoquer cela devant elle. Il lui avait promis de n'en parler à personne, mais il pouvait toujours céder à la tentation de glisser un sous-entendu quelque part, et Lou n'étant pas stupide... La meilleure chose à faire restait de ne rien dire, pour ne pas lui souffler l'idée...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 18 Sep - 22:27

Une fois installée à table avec son plat fumant devant elle, et assurée qu'il ne contenait rien que des bonnes choses, Lou se consacra toute entière à son repas. Elle entendait les conversations proches d'elle, les voix de Damian et des autres, mais sans prêter plus attention que ça à ce qui se disait. Elle restait aux aguets, sur ses gardes, comme une biche aux abois.

Elle but prudemment à petites gorgées dans son gobelet, qui contenait de l'eau cristalline et fraîche, d'une pureté étonnante. Ce qui contrastait avec la chaleur du plat qui fumait. Elle y trempa un morceau de pain pour l'imbiber de bouillon. C'était très bon, salé juste comme il fallait. Avec sa cuiller de bois, elle alla à la pêche aux légumes, avec précautions. Elle prenait toujours son temps, sans quoi elle s'en mettait partout. Les navets comme les carottes étaient savoureux et croquants, et poireaux et céleri étaient encore ferme comme il le fallait. Quant à la viande, Damian lui avait servi un beau et généreux morceau de blanc sans le moindre os.

Elle était donc toute entière tournée vers la dégustation de la viande délicieuse et parfumée, oubliant presque qu'elle se trouvait dans une salle commune pleine de monde, quand elle entendit qu'on commençait à s'intéresser à elle. Elle était assise à côté de son ami, ce qui ne l'empêcha pas de devenir nerveuse. Elle mangea son bouillon à la cuiller en attendant que le moment arrive, et ce fut Jake qui la tira de son isolement.


" Je suis ravi de te connaître, Lou. Tu es charmante, vraiment, au moins autant que ce que Dam' m'en a dit. Il parle beaucoup de toi, tu sais, c'en est presque assommant ! Mais je comprends mieux pourquoi maintenant...

La jeune femme rougit, ayant envie, subitement, de rapetisser jusqu'à devenir invisible, ou de disparaître sous la table. Elle qui avait tellement l'habitude d'être effacée, voilà qu'au contraire on la mettait sur le devant de la scène... Voilà qui avait de quoi la bouleverser un peu. Elle se contenta d'un petit sourire timide en guise de réponse et de remerciement, ne sachant pas comment prendre ce qui venait d'être dit. Un compliment masqué? Elle était tellement peu habituée à en recevoir qu'elle ne savait même pas.

- Alors, vous en avez profité pour passer la journée tous les deux, c'est ça?

Parler de tout et de rien l'aiderait peut-être à retrouver son sang-froid. Après tout, il n'allait pas la manger... normalement. Et puis, il y avait Damian entre eux, en cas de problème. Elle n'avait qu'un souvenir flou de lui. Elle n'avait dû l'entendre que quelques minutes, en état de choc, après la tentative de viol dont elle avait été sauvée, la toute première fois. A part ce que son ami lui avait dit de lui, elle ne le connaissait pas.

- Je, oui... On a visité un peu le château. C'est beaucoup plus grand que ce à quoi je suis habituée.

- Evidemment. Et qu'est-ce que vous avez fait de beau?

- On est passés par beaucoup d'endroits pour que je puisse me repérer... Les jardins et les écuries, aussi. Et j'ai même pu monter Damian!

Cette dernière phrase avait été lâchée en toute innocence et candeur, avec un sourire aux lèvres, mais le sens en fut détourné par Jake. Elle ne le vit évidemment pas lancer un sourire goguenard au rouquin, le regard pétillant, planté sur lui. Heureusement pour elle qu'elle ne comprit pas l'allusion, faute de quoi elle aurait sans doute peu apprécié, voire paniqué...

- Ah oui, vraiment? Tu n'as pas perdu ton temps, hein, dis!"

Elle haussa les sourcils sans comprendre. Se doutant finalement qu'il ne s'adressait plus à elle, elle se reconcentra sur son plat, et tâcha de le finir jusqu'à la dernière goutte de bouillon. Elle sentait son estomac bien rempli, et c'était une vraie sensation de plénitude qui l'envahissait. Restait qu'elle aurait cent fois préféré manger la même chose au calme en tête à tête avec Damian au coin de la cheminée. Tout cela était trop bruyant pour elle, et cela en venait à lui donner mal à la tête. Dans cette cacophonie, elle ne parvenait même plus à discerner un bruit de l'autre, une voix d'une autre, tout n'était que vacarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 19 Sep - 18:07

- On est passés par beaucoup d'endroits pour que je puisse me repérer... Les jardins et les écuries, aussi. Et j'ai même pu monter Damian !

- Ah oui, vraiment ? Tu n'as pas perdu ton temps, hein, dis !

Damian se figea en entendant Lou répondre à Jake avec enthousiasme et candeur, et voulut définitivement disparaître sous la table quand son ami surenchérit en éclatant de rire, et pourquoi pas se mettre à creuser sous le sol de pierre pour se trouver encore moins accessible au reste du monde. Mais apparemment, la jeune femme semblait ne pas compris ce que sous-entendait le brun, et s'était remise à manger tranquillement. Le pie soupira et fit de même, sans manquer de décocher un regard accusateur à Jake, qui haussa les épaules avec un sourire d'excuse.

Le reste du repas se déroula sans incident, et dans un calme s'imposant à mesure que le temps passait. Car l'heure tournait, et peu à peu, les Métamages quittaient les tables pour retourner à leurs appartements respectifs. Eloïs, Klint et leur groupe faussèrent d'ailleurs compagnie à Damian, Lou et Jake aussitôt le dessert avalé, si bien que le trio se retrouva bien tranquille à sa table. Les deux Métamages attendirent que la jeune aveugle aie terminé sa part de tarte pour finalement se lever à leur tour, et le pie passa doucement son bras sous celui de son amie alors qu'ils prenaient la direction de ses appartements. Jake les accompagna jusqu'à la porte, bras croisés dans le dos, et regard innocemment levé vers le plafond.


- Bon, et bien... Bonne nuit vous deux ! Lou, ce fut un réel plaisir. J'espère te revoir bientôt !

Le pangaré donna une petite tape sur l'épaule de son camarade en lui adressant un clin d’œil malicieux, auquel le rouquin répondit en lui assénant un petit coup de poing sur la poitrine. Jake rit, et fit volte-face pour s'éloigner d'un pas nonchalant, comme à son habitude. Puis, Damian ouvrit la porte et laissa Lou entrer la première, et alla se laisser tomber sur son lit une fois qu'il eut refermé derrière lui. Il resta un long moment ainsi, à regarder le plafond, puis se leva en grognant pour aller se débarbouiller rapidement et passer son pantalon de nuit. De retour dans sa chambre, il croisa Lou, qui s'apprêtait à aller se coucher, et s'empressa de la rejoindre devant la petite arche taillée dans la pierre séparant la pièce principale de la chambre d'ami avant qu'elle ne s'isole.

- Heum, je... Je voulais juste te... souhaiter bonne nuit.

Il ne savait pas vraiment, en fait, ce qui lui avait prit d'un seul coup. De toute façon, il n'arrivait pas à comprendre la moitié de ses agissements à l'égard de la jeune femme... En tout cas, il était très soulagé que le dîner se soit bien passé, malgré les facéties de Jake. Mais il avait vu que Lou n'avait pas spécialement apprécié l'agitation. Tant mieux, il avait à présent une bonne excuse pour rester manger chez lui. Il se racla la gorge, et écarta doucement une mèche du visage de Lou.

- J'ai beaucoup aimé cette journée, il faudra qu'on recommence. Enfin, hum, bref. Bonne nuit...

Il hésita un instant, se grattant le bras gauche, un peu gêné, puis céda finalement à son envie du moment, et se pencha légèrement pour déposer un baiser délicat sur la peau douce de la joue de Lou. Puis, sans rien ajouter, il alla se glisser sous ses draps, priant pour faire, pour une fois, une nuit complète et sans le moindre rêve indécent.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte de Lytsoul [Privé Damian Dozendhaar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages-
Sauter vers: