Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Sam 1 Oct - 21:53

L'été avait bien avancé, et touchait à présent presque à sa fin. En cette saison, la vie était toujours particulièrement douce à Lytsoul, missions mises à part, et Lou n'avait vraiment pas eu à se plaindre de son quotidien. Depuis qu'elle avait révélé son passé et ses pouvoirs à Damian, ils s'étaient encore rapprochés, comme elle l'avait espéré, leur relation devenant encore plus profonde. Ce qui n'avait cependant pas suffi pour résoudre son problème.

En effet, ils avaient réessayé plusieurs fois de passer aux choses sérieuses au lit, toujours sur l'initiative et les attentions pressantes du Métamage. Mais malgré toute la bonne volonté du monde, ils n'étaient parvenus à rien. La jeune femme avait fini par paniquer à chaque fois, même si elle s'en voulait de lui refuser encore et encore cette étreinte qu'il désirait tant.

Elle y avait pourtant bien réfléchi, en essayant de se convaincre de son mieux qu'elle ne risquait rien. mais c'était très différent de se le dire à froid, et une autre d'y croire en pleine situation. Parfois, cela l'empêchait de dormir pendant un certain temps, alors qu'elle était blottie dans les bras de son compagnon. C'est là qu'elle dormait le mieux, serrée contre lui, rassurée par son contact. Ce n'était pourtant pas si différent que ça, si c'était lui qui la touchait... si?

Ce soir-là, le couple avait mangé tranquillement en tête-à-tête, comme souvent, pour éviter l'agitation de la salle commune. Depuis qu'elle avait montré ses pouvoirs à son compagnon, la jeune aveugle les avait utilisés une fois ou deux à sa demande, puisqu'il les avait bien acceptés malgré sa surprise. Elle lui avait donc fait deviner ce qu'ils allaient manger ce soir là en lui ôtant la vue quelques instants, avant de la lui rendre. Cela lui faisait toujours très plaisir de voir quelque chose de temps en temps.

Après avoir fait remporter les plats par un serviteur, Lou s'éclipsa dans la salle d'eau pour prendre un bon bain. Elle entra dans le bassin une fois qu'il fut plein d'eau tiède, voire chaude, et qu'une nappe de vapeur planait au-dessus de la surface. Elle se laissa couler contre la paroi, les yeux clos, et la tête en arrière. Elle se sentait terriblement bien et apaisée, ainsi. Damian s'était montré très câlin et enjôleur ce soir-là, et cela l'avait rendue un peu tendue, malgré elle. Elle avait adoré, mais elle sentait qu'il voudrait arriver à quelque chose une fois couché...

Elle soupira et plongea sous l'eau, afin de laver ses cheveux. En refaisant surface, elle attrapa le savon et entreprit de se laver vigoureusement, avec l'aide de la brosse qui était également posée sur le bord. Elle avait horreur de se sentir sale, et s'absorber dans cette tâche lui évitait aussi de trop penser. Elle se demandait comment elle allait réagir s'il lui demandait d'aller plus loin que les baisers et les câlins. Elle ne savait vraiment pas si elle aurait le cran d'accepter et d'aller jusqu'au bout.

Elle ne sortit de l'eau qu'une fois propre comme un sou neuf, la peau un peu rougie par les crins de la brosse, mais sentant bon le savon. Elle s'enveloppa dans l'épaisse serviette qu'elle avait préparée, l'eau à présent froide dégoulinant le long de ses jambes pour former une flaque à ses pieds. Elle frissonna et se sécha vigoureusement, après quoi elle s'occupa de ses cheveux. Une fois sèche et présentable, elle enfila sa robe de nuit et sortit de la pièce.

Elle alla retrouver son compagnon dans la chambre, et s'assit sur le bord du lit. Elle avait eu une journée assez chargée aux cuisines, et elle se sentait capable de sombrer dans le sommeil incessamment sous peu. Elle tâtonna et trouva la main du Métamage sur le couvre lit. Elle posa la sienne dessus, et lui fit un petit sourire.


" Je suis un peu fatiguée ce soir. Si on dormait maintenant?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 2 Oct - 22:30

Encore une journée comme les autres à Lytsoul pour Damian. Peu après l'aube, le Métamage était sorti du lit après avoir couvert Lou de petits baisers pour la réveiller, puis il s'était habillé, avait petit-déjeuné avec elle et l'avait quittée pour la journée après un dernier baiser, pour se rendre à l'entraînement. Pas de cours théorique aujourd'hui, seulement du physique. Et ce n'était pas plus mal, car ainsi, cela lui évitait de penser.

Car malgré que leur relation soit devenue bien plus profonde encore après que la jeune aveugle lui aie révélé son passé et ses pouvoirs, elle n'était toujours pas parvenue à surmonter sa peur, et ce malgré les efforts de son compagnon pour la rassurer à chaque fois qu'ils avaient essayé de passer à l'acte. Même s'il comprenait, il restait un homme, et cela devenait de plus en plus difficile à supporter pour lui, et l'énervait au plus haut point.

Ce n'était pas après Lou qu'il était fâché, mais plutôt contre lui, de se montrer aussi peu patient malgré sa promesse qu'il lui avait faite d'attendre. Tant qu'il parvenait à penser à autre chose, tout était pour le mieux, mais si elle avait sans le vouloir un geste de tendresse un peu trop avenant, selon les circonstances il s'énervait contre lui de se mettre à fantasmer de la sorte, ou bien se montrait alors particulièrement câlin dans l'espoir d'enfin pouvoir assouvir son désir. Mais jusqu'alors, ça n'avait jamais abouti.

Quand la journée fut enfin terminée, il resta un instant assis sur un muret jouxtant le terrain sur lequel l'entraînement avait eu lieu, se détendant au soleil et tâchant de resté concentré sur les mouvements qu'il avait répétés plus tôt. Mais comme souvent, ce fut l'image de Lou qui lui vint à l'esprit. Las et fatigué, il se leva et sourit malgré tout en pensant qu'au moins il aurait le plaisir de la revoir après cette dure journée, et que son sourire suffirait à occulter tout ce qui le préoccupait. Alors qu'il s'apprêtait à prendre le chemin du château, il vit Jake accourir vers lui, et l'attendit donc.


- Bah alors Dam' ? Tu n'es pas déjà rentré auprès de ta belle ?

- Je... réfléchissais un instant.

- Mouais, vous n'avez pas encore réussi, c'est ça ?

Le pie détourna le regard avec les joues légèrement roses. Tout juste. De plus, il s'en voulait un peu quelque part de raconter des choses aussi intimes sur lui et Lou. Mais d'un autre côté, s'il gardait cela pour lui, il finirait sans doute possible par devenir fou. Et puis, Jake était quelqu'un en qui on pouvait avoir confiance. Il pouvait être peu subtil par moments, mais il savait garder un secret si celui-ci était important. Damian soupira et haussa les épaules, en implorant son ami du regard.

- J'ai pourtant fait attention à ne pas me montrer brutal ou quoi ce soit, à la rassurer, mais il n'y a rien à faire, elle panique à chaque fois. Non seulement ça me laisse inassouvi, mais en plus, de la voir comme ça me déchire le cœur, et je me sens coupable de lui faire subir ça... Tu comprends ?

- Je comprends, je comprends... Eh bien, je ne sais pas, essaie encore, montre-lui à quel point tu la désires, ne te contente pas de lui faire comprendre ton besoin physique... Enfin, je ne suis pas spécialiste, moi. Ou sinon, il y a pas mal de filles qui rêveraient de t'avoir dans leur lit, si ce n'est que ça...

- Jake !

- Oui bon d'accord, je plaisante, je sais bien que tu n'en as que pour elle, mais j'essaye de détendre l'atmosphère, parce que dans ton pantalon c'est plutôt tendu à ce que j'ai compris...

Le pangaré reçut une épée en bois oubliée non loin de Damian en pleine tête, avant d'éclater de rire, bientôt suivi dans son hilarité par son camarade pie, lequel lui fut extrêmement reconnaissant. Il avait bien besoin de se détendre, en effet, et dans ce domaine-ci, s'il y avait bien un spécialiste à Lytsoul, c'était Jake Ropeburn !

Les deux Métamages firent ensuite route ensemble dans le château et se séparèrent dans le couloir où résidait le brun, puis Damian poursuivit son chemin seul, d'un pas assez traînant davantage du à la fatigue qu'à la mauvaise volonté. Puis, à destination, il retrouva enfin sa chère Lou, qu'il s'empressa d'embrasser et de cajoler avec une douceur teintée d'envie, avant d'aller se faire couler un bain pour ôter de sa peau la crasse et la sueur qui s'y étaient accumulées dans la journée.

Lorsqu'il revint, sa compagne avait fait apporter le repas, et pour lui faire le plaisir de voir ne seraient-ce que quelques instants, il lui proposa de lui faire deviner ce qu'on leur avait apporté à manger. Il se prêta au jeu avec grand plaisir, puis ils dinèrent tranquillement, le jeune homme tentant tout de même d'attiser la flamme chez Lou en lui caressant doucement la main et parfois le visage au cours du repas. Mais cela sembla la tendre plutôt qu'autre chose, et elle disparut à son tour dans la salle d'eau après avoir fait rapporter les plats.

Damian dut donc se résoudre à marquer un temps mort dans la bataille, et passa son pantalon de nuit pour s'installer au lit avec un livre qu'il feuilleta sans grande conviction. Il le déposa bien vite sur la table de nuit et saisit une plume qui traînait sur celle-ci, la faisant tourner entre ses doigts d'un air distrait. Il la reposa quand Lou reparut enfin et vint s'asseoir non loin de lui, sur le bord du lit, lui prenant la main posée sur les couvertures.


- Je suis un peu fatiguée ce soir. Si on dormait maintenant ?

- Dormir, déjà ?

Le jeune homme se redressa et se pencha doucement sur elle pour venir poser ses lèvres dans le creux de son cou, qu'il embrassa tout d'abord, puis se mit à mordiller avec délicatesse. Il posa une main sur sa taille pour l'amener vers lui sans violence, lui dénudant une épaule de sa main libre pour poursuivre ses petits baisers, avant de finalement venir embrasser ses lèvres fines et douces, toujours en douceur mais également de façon très sensuelle, qui traduisait tout à fait l'état de fébrilité dans lequel il se trouvait.

- Lou, je sais que c'est difficile pour toi, mais... Je t'en prie, j'ai trop envie de toi, laisse-moi te faire l'amour...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 3 Oct - 8:24

Quand Damian l'attira vers lui pour commencer à lui faire de petits baisers pressants dans le cou et sur l'épaule, Lou sut qu'elle avait vu juste, et qu'il comptait remettre ça ce soir-là. Elle sentit malgré elle les battements de son coeur s'affoler à cette idée, et resta un peu tétanisée dans les bras de son compagnon qui continuait son tendre manège pour lui donner envie.

" Lou, je sais que c'est difficile pour toi, mais... Je t'en prie, j'ai trop envie de toi, laisse-moi te faire l'amour...

Voilà qui acheva de la mettre mal à l'aise. Mais au moins, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas être clair dans ses intentions. Elle ne répondit pas, la gorge serrée par l'angoisse, mais elle tentait de refouler la panique. Elle savait, c'était inévitable, qu'il faudrait un jour en passer par là ou... risquer de mettre leur couple en péril. Un homme, même Damian, avait besoin de ça, et s'il se lassait de toujours attendre, il y avait le risque d'aller voir ailleurs... Et ça, elle ne le voulait pour rien au monde.

Elle n'avait jamais connu d'étreinte amoureuse, de toute sa vie. Pour elle, tout ça s'accompagnait de violence, de douleur, de peur. Elle savait que le Métamage ne serait pas comme ça, elle en était persuadée, mais cela ne l'empêchait pas de se tétaniser dès qu'elle le sentait la toucher à des endroits trop... intimes. Rien que le fait qu'il tente de la dévêtir l'avait fait paniquer, certaines des autres fois. La dernière tentative en date avait échoué un peu plus loin, alors qu'elle était déjà nue, mais elle n'avait pas réussi à en supporter plus.


- Damian, je...

Elle se tut, ne sachant pas vraiment quoi dire. Elle avait tellement réfléchi à tout ça, il fallait bien qu'elle se résolve à le laisser faire, un jour. Normalement, ce genre de chose s'accompagnait de plaisir mutuel, à ce qu'elle en savait. Ca lui était totalement inconnu, mais peut-être qu'avec le jeune homme elle y goûterait? Tout en se débattant avec ses pensées, elle se laissait faire par son compagnon qui était tout en tendres attentions.

Elle en frissonna d'ailleurs, car ça n'avait rien de désagréable, au fond, même si elle appréhendait la suite des évènements. Le fait qu'il soit aussi doux, mais pressant, la mettait dans tous ses états. Elle avait une curieuse sensation qui la prenait au creux du ventre, comme une petite boule de chaleur, mais elle ne savait absolument pas pourquoi. Elle se laissa faire quand il l'allongea sur le dos, même si elle sentit une petite pique de panique lui piquer le coeur.

Les choses devinrent plus compliquées quand il en vint à lui retirer sa robe de nuit, même si c'était fait de manière très délicate. Tout ça était rendu plus terrible par le fait qu'elle ne voyait pas son amant, ne savait pas ce qu'il était en train de faire, et elle n'osait pas le toucher pour deviner les expressions de son visage. D'instinct, elle se couvrit la poitrine de ses mains quand elle se retrouva dans le plus simple appareil, avant de se résoudre à laisser tomber. Elle se tortilla un peu, mal à l'aise, mais faisant tous les efforts du monde pour juguler la panique qui menaçait de la submerger.

Malgré toute sa bonne volonté, elle sursauta quand elle sentit la peau de Damian contre la sienne. Elle se reprit de son mieux et, timidement, tâtonna un peu avec ses mains pour bien le situer. Elle effleura légèrement son visage du bout des doigts, avant de descendre pour poser ses paumes sur son torse. Elle sentait son coeur à lui battre presque aussi vite que le sien, mais c'était sans doute pour des raisons différentes.

Elle resta ainsi à attendre qu'il se passe quelque chose, presque comme un enfant battu attend que le coup tombe. Elle supporta sans trop de mal les baisers qu'il lui donna encore une fois, sauf quand il en tenta timidement un sur sa poitrine. Elle manqua de peu de se dégager brutalement et de s'enfuir hors de portée, mais se maîtrisa au dernier moment. De plus, cela l'avait curieusement électrisée, tout en l'horrifiant.

Quand, sa (mauvaise) expérience aidant, elle devina qu'il se préparait tout doucement à passer aux choses sérieuses, elle se tendit. Elle ne lui avait encore pas manifesté de rejet, mais il devait sans doute sentir et voir son malaise, ce qui expliquait qu'il ne se pressait pas. Par le plus grand des hasards, elle sentit sans s'y tromper la virilité de son amant effleurer sa jambe, elle le repoussa doucement des deux mains sur le torse.


- Damian, attends..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 3 Oct - 21:40

Malgré le malaise palpable qui s'était installé chez sa compagne, Damian ne se laissa pas abattre, et repris ses caresses et baisers, toujours aussi tendres et délicats malgré l'excitation qui le gagnait peu à peu. Et cela sembla payer, car si elle murmura tout d'abord ce qui avait des airs d'excuse pour se dérober, elle se laissa finalement faire, bien qu'il ne la sente pas tout à fait à l'aise.

Tout doucement, il l'allongea sur le dos et lui ôta sa robe de nuit tout en embrassant fébrilement la peau délicate de son cou. La jeune femme se couvrit la poitrine lorsqu'elle se trouva nue, et le Métamage craignit qu'elle ne se laisse gagner par la panique une fois de plus. Mais finalement, elle laissa retomber ses bras sur le matelas, et Damian se pencha sur elle pour caresser sa joue et l'embrasser langoureusement tout en retirant son pantalon de sa main libre. Puis il descella leurs lèvres et lui passa une main sur l'épaule, se voulant rassurant.


- Je n'ai pas eu le temps de te le dire la dernière fois, mais tu es absolument magnifique...

C'était on ne peut plus sincère. De voir le corps tout en rondeurs harmonieuses de la femme qu'il aimait plus que tout sans vêtements pour le cacher ne faisait qu'attiser un peu plus le désir du jeune homme, qui mourait d'envie de pouvoir le toucher davantage. Mais il ne voulait pas la faire fuir, et se ralentit donc, attendant de voir comment elle réagirait progressivement.

A présent lui aussi dévêtu, il vint se coller contre elle et frissonna violemment quand leurs corps s'effleurèrent. Il se força néanmoins à ne pas se précipiter, et le fait que Lou lève enfin les mains vers lui pour venir toucher son visage, puis les faire glisser sur son torse contre lequel son cœur cognait à lui en briser la cage thoracique, y aida grandement. Un peu perdu, il se pencha à nouveau sur la jeune femme et fit glisser ses lèvres le long du cou de celle-ci, pour venir finalement, cédant à son envie, déposer un baiser timide entre ses seins, qu'il regretta presque aussitôt lorsqu'il sentit Lou se raidir.

Contre toute attente, elle maîtrisa sa panique, et se détendit autant qu'elle le pouvait. Damian se redressa légèrement et, dans ce geste, effleura sans le vouloir de sa virilité la jambe de sa compagne, qui le repoussa doucement de ses mains restées posées sur le torse musclé du Métamage. Il ne broncha pas, jugeant préférable de lui laisser la possibilité de se défendre si elle avait peur.


- Damian, attends...

- Ne t'inquiète pas mon ange, c'est moi, ça va aller. Et nous n'y sommes pas encore...

Il lui prit délicatement les mains pour les amener à ses lèvres et les embrasser tendrement, puis se coucha en douceur sur elle pour reprendre ses lèvres avec sensualité, tandis qu'il faisait glisser timidement une main le long de son flanc pour l'amener jusqu'à l'entrecuisse de la jeune femme, qu'il entreprit d'effleurer prudemment. La voyant à la fois frémir et prendre peur à ce contact, il écarta un instant la main, avant de réessayer, à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'elle cède simplement au plaisir que cela lui procurait.

Il y avait fort à parier qu'aucun des prédécesseurs de Damian ne s'était donné cette peine avant de violer la jeune femme, se contentant de s'imposer sauvagement en elle, comme si elle devait simplement subir leurs envies en silence et sans le moindre ménagement. Le Métamage n'était pas de ces hommes-là, et se préoccupait avant tout d'elle, même si en cet instant son excitation avait atteint son paroxysme, à tel point qu'elle en devenait douloureuse.

Jugeant du bout des doigts qu'elle était prête, il revint déposer quelques baisers juste au-dessus de la poitrine de Lou et cessa la délicate manipulation d'une dernière caresse, avant de l'inviter à écarter les jambes. En cet instant, il était plus impatient, mais aussi plus nerveux que jamais. Il avait tellement peur de faire mal les choses, et de la blesser... Il caressa la joue de la jeune aveugle du revers de la main.


- Je... J'y vais. Comme je n'ai jamais... Enfin... Si jamais je te fais mal, n'hésite pas à me le dire, d'accord ?

Fébrile et peu sûr de lui, il resta un petit instant sans rien faire, puis prit une profonde inspiration avant d'enfin se lancer, très doucement et en prenant son temps. Presque aussitôt, il fut assailli par un flot de sensations inédites et tellement fortes qu'elles en étaient presque effrayantes, si bien qu'il en fut paralysé quelques secondes. Déjà haletant alors que ça avait à peine commencé, il vint chercher les lèvres de Lou avant de commencer à se mouvoir tout en douceur.

Il se trouva très vite en sueur, et il se surprit à pousser de bruyants soupirs, qui se murent à mesure que l'étreinte durait en gémissements qu'il n'arrivait tout simplement pas à réfréner, même en serrant les dents. Il avait tellement rêvé de cela, nuit et jour. C'était presque irréel, et pourtant, son corps tout entier lui criait que c'était bien en train de se produire. Alors qu'il ondulait contre le corps de son amante, il n'était pas avare de caresses et de baisers qu'il continuait de lui donner sans relâche, malgré le souffle qui venait à lui manquer.

Au bout d'une dizaine de minutes, il se sentit commencer à perdre pied, mais il ne se laissa pas aller, voulant faire durer l'instant aussi longtemps que possible. Il conserva donc un rythme mesuré, le visage enfoui dans le cou de Lou, dans lequel il tentait d'étouffer ses soupirs de plaisir. Puis, cela éclata, d'un seul coup, sans prévenir, sans qu'il puisse le retenir plus longtemps. Il sentit des larmes lui monter aux yeux, et une puissante vague de chaleur l'envahir tout entier, alors qu'il se cambrait brusquement.


- Aah... Lou... Je t'aime...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 3 Oct - 22:28

Lou se résigna à se laisser faire quand il revint à l'assaut malgré son inquiétude. Elle aurait bien aimé tout arrêter là, mais il ne l'entendait pas de cette oreille, et à moins de le repousser plus vivement ou de se dérober, c'était bien parti pour durer. Elle se mordit les lèvres en se tortillant à nouveau sous l'effet du malaise, désirant savoir ce qu'il fichait au juste sans oser utiliser ses mains pour le savoir.

Quand elle le sentit toucher une partie très personnelle de son corps, elle sursauta et se déroba cette fois, n'appréciant pas vraiment, malgré la curieuse sensation que cela lui avait procuré. Elle s'était mise à trembler un peu, sentant la panique monter de plus en plus, mais il lui laissa le temps de reprendre ses esprits avant de réessayer. Il le refit plusieurs fois, doucement, mais de plus en plus longtemps, jusqu'à ce que finalement elle ne bronche plus. C'était très étrange mais en même temps très doux et agréable, et elle avait l'impression qu'il faisait soudain une chaleur à mourir dans la pièce.

Finalement, sans même le voir, elle sut qu'il ne tiendrait plus son impatience en laisse bien longtemps. Elle le sentit s'agiter, tandis qu'il cessait son petit manège. Elle se remit à appréhender le moment avec beaucoup plus d'intensité qu'avant, et elle ferma les yeux pour ne pas fuir immédiatement. Jamais aucun de ses bourreaux n'avait pris la peine de lui manifester autant de douceur et d'attention, mais restait qu'elle craignait terriblement de souffrir de ce qui allait suivre.


" Je... J'y vais. Comme je n'ai jamais... Enfin... Si jamais je te fais mal, n'hésite pas à me le dire, d'accord ?

Sachant qu'il était trop tard pour reculer, elle ne répondit pas, la gorge trop serrée pour ça, mais elle se contenta d'un timide hochement de tête en signe d'assentiment. Elle obéit lorsqu'il lui fit ouvrir les jambes, même si elle avait l'impression que des vagues de chaleur oppressantes déferlaient sur elle, et qu'elle se sentait des fourmis dans tout le corps. Son coeur battait si fort qu'elle avait du mal à croire qu'il n'allait pas lui percer le corps pour sortir à l'air libre.

Et puis finalement, en l'espace d'un bref instant, il y fut. En le sentant, elle se tendit comme la corde d'un arc, tout son être rejetant ce contact. Elle posa ses mains sur son torse pour commencer à le repousser, mais elle se ravisa quand elle constata qu'il s'était figé lui aussi. Aucun des hommes qui l'avaient violentée ne s'était comporté de la sorte. Elle eut du mal à s'y résoudre, mais elle retira ses mains, déglutit péniblement, et les reposa sur le couvre-lit qu'elle agrippa entre ses doigts crispés. Il n'y avait plus qu'à attendre.

Son amant ne resta pas passif bien longtemps, et il se mit finalement à s'activer sur elle, non sans l'avoir embrassée auparavant. Elle resta un moment tendue à attendre, avant de constater avec surprise qu'elle ne souffrait pas le moins du monde, au contraire. Ce qu'il lui faisait éveillait en elle des sensations qu'elle n'avait encore jamais connues, mais qui la perturbaient un peu, même si elle sentait peu à peu sa peur s'atténuer.

Elle restait tout de même perdue et presque spectatrice des évènements, contrairement à lui qui avait l'air de nager en plein bonheur. Timidement, elle tâtonna sur le lit jusqu'à trouver ses mains. Il avait beau la couvrir de baisers et de caresses tout en faisant son affaire, elle restait dans le flou, ne le voyant pas et ayant le plus grand mal à le situer clairement. Elle glissa doucement ses mains dans les siennes, nouant leurs doigts ensemble, et elle serra doucement son étreinte sur ses paumes. Dès lors, elle se sentit vraiment plus apaisée.

Si lui se manifesta bruyamment durant toute leur étreinte, elle ne participa guère, et resta muette comme une carpe, même si en gardant ses mains dans les siennes elle se sentait rassurée, et qu'elle appréciait finalement assez les sensations qu'elle éprouvait. Ce fut malgré tout assez rapide, bien plus rapide qu'elle ne l'aurait imaginé, et le jeune homme rendit grâce de manière très démonstrative. Elle lui fit tout juste l'honneur d'un très léger gémissement à peine audible au même moment.

Quand il la relâcha pour rouler sur le côté, soufflant comme un boeuf, le corps trempé, bouillant et tremblant, elle eut un peu l'impression étrange d'être... restée sur sa faim? Elle resta étendue sur le dos, immobile, sans rien dire, laissant son esprit divaguer dans le néant. Elle avait été tellement soulagée de ne pas souffrir le martyr qu'elle n'avait pas grandement profité du moment, et cela avait été trop bref pour lui donner vraiment du plaisir intense, mais elle devait avouer qu'elle avait "bien aimé".

Au bout d'un moment, elle le toucha du bout des doigts et vint timidement se blottir dans ses bras. Il sentait fort l'homme, mais surtout, il sentait fort le Damian, avec tout ce qu'il avait sué. Quelque part, cela lui plaisait. Elle enfouit son visage dans le creux de son cou comme lui-même l'avait fait quelques instants auparavant, et elle ferma les yeux. Elle attendit qu'il reprenne un rythme de respiration normal pour lui parler.

- C'était... différent. Peut-être qu'avec toi, je ne vais plus avoir peur de faire ça maintenant.

Gênée par ce qu'elle allait dire, elle se tut et se mordilla nerveusement la lèvre tout en lui effleurant le torse de douces caresses du bout des doigts. Elle avait beaucoup de mal à croire qu'elle avait consenti à cette étreinte malgré sa terreur, mais maintenant, après coup, elle était terriblement heureuse de l'avoir fait. Et elle devait s'avouer que la prochaine fois qu'il lui demanderait à le faire, elle n'aurait plus peur de lui dire oui, à condition toutefois d'en avoir envie...

- Mais ça t'a fait plus de bien qu'à moi, non? Enfin... je... euh... ça a l'air d'avoir été très... très fort pour toi, on dirait. Tu... enfin..."

Elle se tut en rougissant violemment, gênée par sa question et par la curiosité étrange qui la prenait vis à vis de ce qu'il venait de se passer. Elle n'arrivait même plus à aligner trois mots correctement avec le trouble qu'elle ressentait, et elle préféra ne plus rien dire plutôt que de continuer à balbutier bêtement. Elle l'embrassa timidement au coin des lèvres, constatant que sa mâchoire piquait un peu là où des picots de barbe avaient commencé à repousser. Il faudrait qu'il pense à se raser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 4 Oct - 22:30

Damian se laissa rouler sur le côté une fois l'extase retombée, se sentant vidé dans tous les sens du terme. Il n'avait plus aucune force et le souffle lui manquait, mais malgré tout, il se sentait parfaitement apaisé et heureux. Tout simplement bien. Merveilleusement bien. Il ferma les yeux en sentant Lou venir s'installer contre lui, l'entourant de ses bras avec tendresse tout en reprenant son souffle. Ça avait été difficile pour elle, mais elle s'était montrée très courageuse, et le plus difficile était fait, et cela le soulageait au plus haut point. Et la jeune femme confirma cela aussitôt.

- C'était... différent. Peut-être qu'avec toi, je ne vais plus avoir peur de faire ça maintenant.

Le jeune homme sourit et l'embrassa sur le sommet du crâne. Il était bon de savoir qu'ils pourraient à présent consommer pleinement leur amour. En aucun cas immédiatement, considérant l'immense pas en avant qu'ils avaient déjà fait, et l'état de fatigue dans lequel ils se trouvaient tout deux. Damian redoutait déjà la journée du lendemain, qu'il vivrait sans la voir... Mais tant pis, ça en valait largement la peine. La sentant se tortiller un peu contre lui, de toute évidence gênée, le Métamage se redressa légèrement et lui caressa la joue.

- Mais ça t'a fait plus de bien qu'à moi, non ? Enfin... je... euh... ça a l'air d'avoir été très... très fort pour toi, on dirait. Tu... enfin...

Prit au dépourvu par cette question, Damian rougit de concert avec sa compagne, qui n'avait pas l'air de comprendre elle-même pourquoi elle l'avait posée. Il devait bien admettre qu'il s'était montré pour le moins... démonstratif, tandis qu'elle était restée silencieuse. Il n'avait pas pu le contenir, c'était dans sa nature, certainement... De plus, s'il avait tenu de manière respectable pour une première fois, restait que ça n'avait pas été très long, en tout cas pas assez pour qu'elle y prenne autant de plaisir que lui. Un petit sourire d'excuse se dessina sur ses lèvres qu'elle vint embrasser timidement.

- Eh bien... euh, comment dire... Oui, ça a été... très intense pour moi. J'en avais tellement rêvé, tu sais...

Il se mordit la lèvre à cet aveu. C'était le moins que l'on puisse dire, et depuis longtemps déjà... La simple pensée de pouvoir recommencer sans avoir à aider Lou à maîtriser sa peur le grisait. Le jeune homme secoua la tête. Ce n'était pas le moment de fantasmer. Et de toute façon, il était trop épuisé pour remettre ça, et sa compagne tout autant. Il prit délicatement le visage de celle-ci entre ses mains et l'embrassa amoureusement, avant de s'étendre sur le côté et de rabattre les couvertures sur eux, une main posée sur le flanc de la jeune aveugle.

- Pardonne-moi d'avoir été aussi... rapide. J'aurais voulu que tu puisses apprécier ça autant que moi... Je ferais mieux les prochaines fois, promis.

Tout en douceur, il la serra contre lui et poussa un long soupir, ému de pouvoir enfin la tenir comme cela, nue dans ses bras, après l'amour. Ça n'avait pas été parfait, certes, mais il garderait ces instants gravés dans sa mémoire pour toujours, c'était certain. Et puis, ils avaient tout le temps de savourer des étreintes bien moins maladroites, plus longues et encore plus intenses, pour tous les deux.

Ils restèrent ainsi un long moment à se câliner tendrement, Damian luttant pour ne pas s'endormir trop vite malgré la fatigue, pour profiter encore un peu de cette félicité. Même quand Lou céda et se laissa gagner par le sommeil la première, il la regarda dormir de longues minutes avant de finalement rendre les armes et de s'endormir profondément, nageant dans le bonheur le plus complet.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de rien, envie de toi... [Privé Damian Dozendhaar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La conservation du Maïs [besoin d'aide]
» Gestion de bassins privé
» rivière privée
» Pour ceux qui auraient envie d'aventure......
» nouveau camion besoin de conseil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: