Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 9 Oct - 21:04

L'automne avait régné en maître pendant plusieurs mois, jusqu'à ce qu'à force de vent et de pluie il soit parvenu à dénuder totalement le moindre arbre qui existait. Puis, il avait peu à peu laissé sa place à l'hiver, le froid s'intensifiant considérablement. Et depuis plusieurs années déjà, les hivers étaient particulièrement rudes, longs, neigeux et froids, même lorsque l'on n'était pas dans le grand nord. Cette année là ne fit pas exception à la règle.

C'était dans ce genre de situation que Lou était plus que ravie de vivre maintenant à Lytsoul. Elle avait beau ne plus avoir à se préoccuper de manger à sa faim et de ne pas mourir de froid, elle continuait à appréhender cette saison comme celle qui prenait des vies, c'était plus fort qu'elle. Le vent glacial soufflait souvent, au dehors, et s'infiltrait jusque dans le château par la moindre fissure, ce qui le rendait rempli de courants d'air.

En somme, c'était le moment plus qu'idéal pour se blottir confortablement au coin du feu ou dans les bras de Damian. Et, à mesure que la saison avançait, au froid mordant et au givre finit par succéder la neige, qui tombait drue, épaisse, en grandes quantités. Ce qui signifiait éviter les leçons de monte, et se contenter d'entraînements ponctuels dans les salles intérieures. De toute façon, elle n'en avait plus vraiment besoin: ce n'était plus pour apprendre, mais plutôt pour ne pas oublier tout ce qu'elle avait appris et se remettre le tout en tête de temps en temps.

Cet après-midi là, il avait encore neigé, la jeune femme le savait pour avoir entendu pas mal de gens en parler. Quand elle mettait le nez dehors, pour se rendre aux écuries par exemple, elle se rendait compte de la présence de la neige rien que par le silence feutré qui accompagnait son manteau immaculé qui recouvrait tout. Et, maintenant qu'elle n'avait plus à craindre pour sa vie quand elle sortait, elle avait pensé qu'il serait peut-être agréable d'aller s'y promener un peu avec son compagnon, bien emmitouflés.

Elle décidé donc de lui faire part de cette idée une fois qu'ils eurent l'estomac bien rempli. Elle avait fait du thé aux épices qu'elle buvait tranquillement, se réchauffant les mains sur la tasse. Elle alla doucement s'asseoir sur les genoux de son amant, au coin du feu, calant son dos contre son torse. C'était terriblement agréable d'être installée comme ça, un plaisir simple mais qui ne perdait jamais rien de son charme.


" J'ai bien envie d'aller me promener dans les cours et les jardins, avec toi. Pour profiter un peu de la neige. Si on s'habille bien, on ne devrait pas prendre froid.


Elle leva le nez pour lui déposer un baiser sous le menton. Elle y laissa les lèvres un moment avant d'aller frotter le bout de son nez contre son menton, câline et tendre. Puis, elle but une nouvelle gorgée de thé qui lui fit l'impression d'avaler du feu, qu'elle sentit couler le long de son gosier jusqu'à son estomac. Elle s'était taillée une belle réputation au château, concernant la qualité de ses préparations pour thé, à son grand étonnement, et en cuisine, elle en faisait de plus en plus souvent pour le compte du château, et dirigeait même certains employés pour l'aider dans sa tâche.


- Ce sera l'occasion de se servir des quelques vêtements que j'ai faits.

Elle avait en effet tricoté une écharpe pour elle-même, ainsi que des moufles pour tous les deux, et des bonnets assortis. C'était du très bel ouvrage, et de qualité, surtout pour quelqu'un qui ne voyait pas, mais elle prenait tout ça avec modestie. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'ils n'attrapent pas la mort en sortant, et que ça plaise à Damian. Ce serait l'occasion de voir s'ils auraient effectivement bien chaud avec tout ça.

Elle se leva doucement et posa sa tasse à présent vide sur la table, puis elle alla dans la chambre ouvrir un coffre où elle avait rangé les vêtements de sa confection. La laine qu'elle avait utilisée était d'une grande douceur, d'une grande qualité, et d'une grande résistance. Elle en avait donc largement profité pour ses confections. Elle revint dans la pièce principale en emmenant le tout, avant de se planter devant le Métamage.


- Alors, c'est oui?"

Elle lui fit un petit sourire suppliant qui aurait fait fondre les pierres, puis elle se pencha vers lui et, après un léger tâtonnement, lui déposa un petit baiser sur les lèvres. Elle avait encore plus envie de sortir car, à présent, cela faisait un an qu'ils se connaissaient. C'était une sorte d'anniversaire, et elle voulait fêter ça symboliquement. C'était vraiment très très important pour elle, c'était ce qui avait marqué le début d'une nouvelle vie, la fin des ténébreuses souffrances qu'elle vivait auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 10 Oct - 21:47

Confortablement installé dans un de ses grands fauteuils face à la cheminée, Damian saisit la tasse de thé brûlant tout juste préparé que Lou lui tendait, et laissa aller sa tête contre le dossier avec un soupir d'aise. Il n'avait pas eu à quitter ses appartements de la journée, son grade l'exemptant peu à peu de certaines obligations dans sa formation, laquelle n'était pas loin d'être achevée. Il n'aurait bientôt plus besoin que de s'entraîner seul régulièrement pour ne rien oublier et se maintenir en bonne condition physique.

Il était donc resté au lit tard ce matin-là, en profitant pour câliner longuement et tendrement sa compagne, blottis tous les deux sous la couette où il faisait bien meilleur qu'à n'importe quel endroit du château, où passaient d'innombrables courants d'air glacés. Lorsqu'ils daignèrent enfin s'extirper du lit, ce fut pour traîner encore, après avoir tout de même ravivé le feu dans la cheminée et mangé un petit morceau. Le Métamage avait réécrit et reclassé quelques notes, assez souvent distrait par sa compagne qui s'était installée avec un tricot au coin du feu, qu'il contemplait en silence avec un grand sourire collé aux traits, puis ils avaient fait monter le repas et déjeuné tranquillement.

Dehors, un épais manteau blanc recouvrait le paysage, le rendant méconnaissable, mais aussi magnifique. L'hiver s'annonçait en tout cas aussi froid que l'année précédente, si ce n'était plus. Damian, qui d'ordinaire sortait en chemise et avec seulement une cape sur le dos dans le froid mordant, avait cédé et ressorti du fin fond d'un placard une épaisse veste fourrée.

Malgré tout, il n'arrivait pas à apprécier la neige autant que les années précédentes. Le souvenir de sa recherche effrénée, les sabots dans la poudreuse collante, pour finalement retrouver Lou mourante sur le sol immaculé imbibé de son propre sang, lui avait laissé un souvenir assez amer de son dernier hiver. D'ordinaire, l'épaisse couche blanche qui craquait sous ses bottes, ou ses sabots, selon les circonstances, le rendait assez euphorique. Il avait même le souvenir de s'être roulé dedans à en avoir la crinière trempée, les quatre fers en l'air, la première fois qu'il avait vu de la neige en connaissance de sa nature animale.

Il fut tiré de ses réflexions par la jeune femme qui venait s'installer doucement sur ses genoux, et qu'il prit amoureusement par la taille en déposant un baiser sur sa nuque. Cela faisait maintenant un an qu'ils s'étaient rencontrés, et que son cœur avait chaviré sans qu'il ne s'en rende compte pour cette paysanne aveugle dont il ne connaissait rien. Avec le recul, il avait du mal à réaliser qu'ils en étaient là à présent, amoureux et heureux, sur tous les plans. C'était tellement improbable, et pourtant...

Il restait néanmoins une chose que le jeune homme souhaitait, et qui restait inaccomplie : épouser Lou. Mais ne sachant pas trop ce qu'elle en pensait, et n'osant pas y glisser d'allusion de peur de l'intimider, ou la mettre mal à l'aise, il gardait cela pour lui. Et avoir des enfants avec elle, aussi. Mais ça, ils avaient tout le temps d'y penser, même si, honnêtement, il se voyait déjà très bien entouré de ses enfants qui lui grimperaient sur le dos et lui demanderaient de faire le cheval. Il esquissa malgré lui un petit sourire et embrassa de nouveau sa compagne dans le creux du cou avant de porter sa tasse de thé fumant à ses lèvres.


- J'ai bien envie d'aller me promener dans les cours et les jardins, avec toi. Pour profiter un peu de la neige. Si on s'habille bien, on ne devrait pas prendre froid.

Tout en soumettant sa proposition, Lou avait levé la tête pour l'embrasser sous le menton, ce qui le fit frissonner un peu. Le moins que l'on pouvait dire, c'est qu'elle savait réclamer quelque chose. Elle resta un moment installée ainsi, le bout du nez contre le menton de son compagnon, avant de se redresser pour boire une gorgée de son thé. Damian déposa un nouveau baiser sur le côté de la tête de la jeune femme et termina ensuite sa propre tasse, alors qu'elle ajoutait que c'était l'occasion de se servir de ce qu'elle avait confectionné récemment.

La jeune femme se leva ensuite, et alla poser le récipient vide sur la table, avant de se rendre dans la chambre à coucher. Décidément, quand elle avait une idée en tête... Le Métamage se leva à son tour et s'étira longuement, puis vint à la rencontre de la jeune aveugle après avoir déposé sa tasse à lui à côté de la sienne. Elle se planta face à lui, son écharpe, les deux bonnets et les deux paires de moufles qu'elle avait réalisé avec amour et patience dans les bras.


- Alors, c'est oui ?

Damian eut un petit rire attendri à ce ton absolument adorable, accompagné d'un sourire non moins charmant, et plutôt charmeur, d'ailleurs, et il accueillit avec plaisir le petit baiser qu'elle déposa sur ses lèvres pour achever de le convaincre d'accepter. A quoi bon se donner tout ce mal, sachant que pour elle, il aurait été décrocher la lune et cueillir les étoiles une à une sans même qu'elle aie à le demander ? Sans rien dire, il prit doucement un des bonnets dans les bras de Lou et le lui mit sur la tête, tâchant de bien couvrir ses oreilles et de replacer quelques mèches de cheveux correctement.

- Comment te refuser quoi que ce soit ? Ça te va très bien mon ange, tu as fait du beau travail.

Il tira légèrement sur le couvre-chef pour qu'il tienne bien, et se pencha pour embrasser tendrement la jeune femme, tout en lui caressant les joues. Après quoi, il s'éloigna un instant pour aller prendre ses bottes fourrées, sa veste et son écharpe, qu'il ne quittait plus, et qu'il revêtit tout en la rejoignant pour qu'elle lui donne le reste de la panoplie, et ils furent bientôt fin prêts pour aller affronter les grands froids.

Une fois bien emmitouflés, ils quittèrent la chaleur des appartements pour les interminables corridors et escaliers de Lytsoul et enfin parvenir aux jardins. La neige tombait encore, de gros flocons qui venaient se poser sans le moindre bruit sur l'épais manteau blanc. Damian ouvrit la paume de la main, dans lequel un flocon vint s'écraser sur la laine de la moufle neuve. Puis, il prit la main de Lou dans la sienne, et ils progressèrent lentement dans les jardins recouverts de poudreuse, laquelle craquait agréablement sous leurs pieds.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 11 Oct - 16:29

Lou ne consentit à sortir qu'une fois bien emmitouflée dans un épais manteau de fourrure et de laine épaisse. Quand ce fut fait, elle se laissa entraîner jusqu'au dehors. A peine la porte franchie, le silence lui frappa immédiatement les oreilles. C'était calme et tranquille, intime... Personne ne sortait avec ce froid, à moins d'y être obligé. Elle sentit un petit flocon lui atterrir sur le bout du nez, et elle pouffa comme une fillette. Il neigeait encore, et ce n'était sans doute pas près de s'arrêter...

Quand Damian glissa sa main dans la sienne, elle se laissa entraîner dans les jardins. A chaque pas, la neige craquait fort sous leurs bottes, et ils en avaient pratiquement jusqu'au genou. Quand ils s'arrêtèrent, la jeune femme se baissa pour prendre une pleine brassée de neige qu'elle lança en l'air au-dessus de leur tête, leur faisant retomber dessus une véritable avalanche, ce qui la fit bien rire. Puis, elle en prit une belle poignée et la lança sur son amant, qu'elle avait localisé grâce à son souffle. Elle pensait bien faire mouche.


" J'ai l'impression qu'on est seuls au monde, dans un château pourtant bondé...

Elle sentait son souffle qui lui gelait les lèvres quand elle respirait, et elle s'avança vers lui. Le touchant du bout des doigts, elle vint se blottir contre lui, le nez enfoui dans l'écharpe qu'elle lui avait faite. En passant ses doigts protégés par ses moufles dans ses longs cheveux, des mèches effleurèrent ses poignets dénudés, et elle remarqua qu'il les avait pleins de neige. Elle chercha un petit moment ses lèvres avant de l'embrasser.

- Ca fait un an qu'on se connaît maintenant... Je n'ai jamais été aussi heureuse qu'avec toi. Je t'aime.

Elle lui sourit tendrement, puis sur un dernier baiser, se détacha de lui pour aller s'accroupir dans la neige. Elle commença à en faire une petite boule qu'elle roula dans la neige pour la faire grossir. Elle était excellente pour faire des boules. Elles tenaient bien, fermes et solides comme il le fallait, mais pas trop tassée. La jeune femme commença à marcher pour continuer à faire grandir la boule qui devenait de plus en plus grosse, et elle se tourna vers son compagnon.

- Tu viens m'aider? On peut faire un bonhomme de neige...

Elle en avait fait quelques-uns avec son père adoptif, petite. Un forgeron de neige avait par moments orné l'entrée de la forge, tant que le temps était assez froid pour le faire tenir. Et là, elle se sentait un peu comme une gamine. Elle n'avait qu'une envie, c'était oublier tout souci, et profiter de l'instant. Elle continua donc à rouler sa boule dans tous les sens jusqu'à ce qu'elle lui arrive presque à la taille et que son poids l'empêche de continuer. Elle dut demander son aide au Métamage pour le mettre à sa place définitive.

- Voilà pour le corps...

Elle alla se mettre en quête de bâtons et de cailloux pour faire les yeux, les bras, la bouche et les boutons, pendant que Damian se chargeait de confectionner la tête de leur oeuvre. Elle finit par en trouver quelques-uns, de beaux cailloux lisses de taille convenable, ainsi que les bâtons qu'il lui fallait. Elle avait dû farfouiller dans la poudreuse jusqu'aux coudes, et elle se retrouva toute encroûtée de neige en se redressant.

- Tiens, voilà pour le terminer.

La neige tombait plus dru à présent, mais elle s'en fichait. Elle donna le tout à son compagnon, avant d'explorer leur travail du bout des doigts. Il était grand, et devait avoir fière allure. Elle n'en avait jamais fait d'aussi grand, plus jeune. Elle lissa la neige qui le composait avec ses moufles, pour le rendre bien rond. Peut-être qu'un jour, ils pourraient faire un cheval de neige, pour représenter Damian. Elle jeta un coup d'oeil aveugle et inutile à ce dernier.

- Il va rester dans le froid et le blizzard maintenant... Le pauvre, si j'avais su, je lui aurais tricoté une écharpe!

Elle pouffa, et finalement, décida de lui faire un copain pour qu'il ne soit pas seul. Ils passèrent ainsi encore un bon moment à faire un second bonhomme de neige à peine plus petit que le premier. Ce serait plus réconfortant que de se l'imaginer tout seul au milieu du jardin, surtout dans le noir et la tourmente. C'était un peu bête, mais... Quand ils eurent fini, elle tâta leur oeuvre achevée, puis hocha la tête, satisfaite.

- Je suis sûre qu'ils font un joli couple. Ils seront moins seuls comme ça.

Quand ils s'éloignèrent un peu, elle attendit quelques instants. Puis finalement, avec un grand cri, elle se jeta sur Damian, le culbutant avec elle droit dans une congère dans laquelle ils s'effondrèrent. La neige rentrait partout, leur rougissant les joues. Elle l'immobilisa au sol et éclata de rire, après avoir un peu roulé avec lui de gauche et de droite dans une parodie de bagarre d'ivrognes.

- On va être totalement congelés.

Ne faisant même plus attention à la neige qui les avait transformés en quelques créatures étranges, elle se pencha sur lui pour l'embrasser. Il avait le visage aussi glacé qu'elle, et sans doute aussi rougi, mais ça elle ne pouvait le voir. Ils auraient les cheveux trempés en rentrant, tout pleins qu'ils étaient de flocons et de glace, mais ça lui était égal. Elle glissa ses moufles dans les siennes et serra doucement ses mains.

- Je t'aime fort."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 11 Oct - 21:44

Lorsqu'ils eurent progressé assez loin dans les grands jardins de Lytsoul, le couple cessa de marcher, et Lou se pencha presque aussitôt pour prendre une grosse quantité de neige entre ses bras pour la lancer au-dessus d'eux, et dont ils se trouvèrent recouverts quand elle leur retomba dessus, ce qui fit beaucoup rire la jeune femme. Puis, alors que le Métamage s'ébrouait, sa compagne se pencha de nouveau pour créer une petite boule de neige au creux de ses mains et la lui lancer en plein sur l'épaule, ce qui le fit sourire.

- J'ai l'impression qu'on est seuls au monde, dans un château pourtant bondé...

- Par ce temps, les seuls qui ont le courage de sortir sont les Métamages d'animaux du Nord, et encore. Même eux ont prit goût à la chaleur des cheminées.

Il haussa les épaules, songeant qu'en effet, si même eux ne daignaient plus sortir sous la neige, la fainéantise avait de beaux jours devant elle... Il posa ses yeux bicolores sur Lou, qui s'approchait pour venir se blottir contre lui. Il sentit son cœur faire un petit bond d'émotion dans sa poitrine, et l'entoura amoureusement de ses bras, tandis qu'elle glissait ses doigts gantés dans sa tignasse rousse toute humide de la neige qui lui tombait dessus. Puis, elle tâtonna sur son visage pour chercher ses lèvres et y déposer un tendre baiser.

- Ça fait un an qu'on se connaît maintenant... Je n'ai jamais été aussi heureuse qu'avec toi. Je t'aime.

Le jeune homme se sentit fondre littéralement à cette déclaration, qui quelque part, témoignait qu'il était parvenu à tenir sa promesse de faire le bonheur de sa compagne. C'était tout ce qui importait pour lui, la voir heureuse, la voir sourire et profiter de chaque instant à ses côtés. Ému, il dut contenir une petite montée de larmes et caressa amoureusement la joue de la jeune aveugle.

- Oh, Lou... Je suis heureux moi aussi, et encore plus de savoir que tu l'es avec moi. Je t'aime tellement...

Sa compagne lui sourit et l'embrassa de nouveau, baiser qu'il lui rendit avec tendresse avant de la relâcher quand elle se dégagea doucement, puis il resta debout à simplement la regarder s'accroupir pour mettre en forme une boule de neige qu'elle fit rouler dans la poudreuse afin de la faire grossir encore et encore, et ce fut de bon cœur que Damian la rejoignit quand elle lui demanda un coup de main pour faire son bonhomme de neige.

Il ne savait pas pour elle, mais le concernant, il n'avait pas fait de bonhomme de neige depuis des années. Quelques batailles de boules les années précédentes, lorsqu'ils en avaient le temps avec Jake, mais c'est tout. Tout petit, il les faisait avec son père, mais celui-ci estima que ce genre d'occupations n'avait plus d'intérêt lorsque Damian eut une dizaine d'années. Les derniers qu'il avait fait, il les avait donc fait seul. Et de fait, même si ça pouvait paraître assez bête, il se sentait particulièrement heureux de pouvoir partager ça avec la femme qu'il aimait plus que tout au monde.

Lorsque la boule constituant le corps fut assez grosse, le Métamage se prêta de bonne grâce au rôle de bête de somme pour la pousser jusqu'à l'endroit où il serait le mieux placé, puis s'affaira à rouler une boule plus petite pour faire sa tête tandis que Lou fouillait la neige à la recherche de cailloux et de branches de bois mort pour y apporter une touche finale, qu'elle tendit à son amant pour qu'il les mette en place.

L’œuvre achevée, Lou se tourna vers celle-ci sans la voir, et fit remarquer en riant qu'elle aurait du lui faire une écharpe, avant de suggérer de lui faire un ami, pour que le pauvre gros bonhomme ne soit pas tout seul. Damian poussa un soupir sonore, mais se remit au travail avec plaisir. Lorsque le second homme en boules de neige fut terminé, il ajusta les branchages de leurs bras afin qu'ils se tiennent par la main avant que la jeune aveugle ne vienne les jauger du bout des doigts, prudemment pour ne pas les abîmer, et exprime sa satisfaction d'un hochement de tête.


- Je suis sûre qu'ils font un joli couple. Ils seront moins seuls comme ça.

- Oui, ils vont très bien ensemble. Comme nous.

Damian la regarda tendrement tandis qu'ils reculaient tout deux pour que lui les voit de loin. En effet, ils étaient très beaux, tous les deux. Et effectivement, ils n'étaient plus seuls, et pourraient toujours compter l'un sur l'autre jusqu'à ce que le soleil ne revienne et qu'ils fondent ensemble. Le Métamage eut un petit soupir satisfait. C'était en somme la vie qu'il voulait, pour Lou et lui.

Le jeune homme tendit la main vers celle de sa compagne pour la lui prendre, mais au même moment, celle-ci se jeta sur lui en poussant un cri guerrier, et l'entraîna dans sa chute dans une énorme congère. C'était glacé, et la neige rentrait par toutes les failles de leurs vêtements et trempait leurs cheveux, mais cela avait bien peu d'importance.

Ils roulèrent dans le neige un moment, chahutant en riant aux éclats, jusqu'à ce que Lou se retrouve sur lui et lui immobilise les bras, riant toujours, et faisant remarquer qu'ils allaient finir totalement congelés. Puis, elle se pencha sur lui et l'embrassa à nouveau. Ses lèvres étaient glacées, autant que celles de son compagnon, d'ailleurs, mais le baiser langoureux qu'ils échangèrent les réchauffa un peu. Damian ferma les yeux et soupira d'aise alors qu'elle glissait ses mains dans les siennes pour les serrer doucement.


- Je t'aime fort.

- Je t'aime encore plus.

Il se redressa légèrement pour reprendre ses lèvres, et dégagea une de ses mains pour lui caresser la nuque dans le même temps, avant de laisser retomber sa tête dans la neige. Le baiser glacé de la poudreuse sur sa nuque lui fit prendre conscience qu'il faisait vraiment froid, et que ce ne serait pas une mauvaise idée de rentrer avant qu'ils n'attrapent la mort. Doucement, il souleva Lou pour se dégager, et la garda dans les bras le temps de se relever, avant de se pencher et de la laisser retomber lourdement dans la neige en riant.

- On ferait mieux de rentrer avant de tomber malades, et de prendre un bon bain chaud. Tu crois qu'on y rentrerait à deux ?

Il regarda vers le ciel avec un air aussi innocent que le ton qu'il avait employé, secouant son bonnet pour enlever la neige qui y était collé pour le remettre vite sur sa tête avant que ses oreilles ne gèlent. Il vint se poster au-dessus de la jeune femme, toujours couchée dans la neige, les mains dans les poches, attendant qu'elle se décide à bouger. Avec son sourire et ses joues toutes rosies par le frimas, il la trouvait tout simplement adorable...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 12 Oct - 20:43

Quand Damian se releva, Lou resta encore un peu vautrée dans la neige. Elle se mit à agiter les bras et les pieds afin de faire un ange dans la poudreuse. Elle frissonna en sentant la neige qui s'était glissée dans ses vêtements fondre à la chaleur de son corps. Après tout ça, rentrer bien au chaud ne serait pas de refus... Mais elle était vraiment bien là.

" On ferait mieux de rentrer avant de tomber malades, et de prendre un bon bain chaud. Tu crois qu'on y rentrerait à deux ?

- Je ne crois pas. Tu es trop gros.

Elle pouffa, l'ayant vu venir à huit kilomètres avec sa question. Elle se redressa finalement et retira un peu de la neige dont elle était couverte. Après un instant d'hésitation, elle toucha son compagnon et lui déroba la vue l'espace de quelques instants. Le temps pour elle de voir avec satisfaction que son ange était parfaitement fait, et d'admirer leur couple de bonshommes de neige. C'est vrai qu'ils étaient particulièrement adorables... Ils avaient bien travaillé, tous les deux.

Elle jeta un oeil au ciel qui s'obscurcissait sérieusement, la luminosité déjà largement diminuée par les énormes nuages gris qui bouchaient tout en déversant quantité de flocons gros comme des plumes. Il était temps de rentrer avant d'être frigorifiés, il avait raison. Elle lui rendit sa vision et le tira par la manche en direction du château, prenant soin de contourner son oeuvre sur le sol.


- Tu as raison, on est assez gelés comme ça. Un bon bain chaud, un thé, et notre repas du soir... ce sera parfait.

Elle sourit et le guida jusqu'au grand hall. Elle tapa bien ses bottes devant l'entrée pour en retirer la neige qui les encroûtaient. Autant éviter de trop salir, mais surtout, la neige qui fondait dans les semelles rendaient le sol glissant et mortel. Et elle ne tenait pas à se rompre le cou. En entrant, la chaleur lui sauta au visage. Il ne faisait vraiment pas chaud dans les couloirs, si on exceptait la proximité des torches, en raison de tous les vent coulis et autres courants d'air, mais comparé au dehors, il faisait aussi doux qu'au printemps.

Ils prirent leur temps pour rentrer. La jeune femme avait l'impression que ses jambes étaient de plomb. Visiblement, ils s'étaient plus dépensés qu'elle ne l'aurait cru, en jouant comme des gamins. Un bon feu ronflait dans la cheminée pour les accueillir à leur arrivée, et elle fut terriblement reconnaissance au domestique qui avait pris la peine de leur faire ce plaisir. Elle alla suspendre ses vêtements humides près de l'âtre pour qu'ils sèchent, avant de filer prendre ses vêtements de nuit et sa robe de chambre.


- Les dames d'abord, comme on dit!"


Avec un baiser espiègle à son amant, elle fila dans la salle d'eau, et s'empressa de faire couler l'eau pour remplir le bassin. Elle arriva chaude, comme d'habitude, et c'était un vrai régal pendant un hiver aussi rude. Dire qu'il y a un an à peine, elle devait encore faire sa toilette à la rivière, avec l'eau gelée... et le reste. Elle frissonna et se glissa dans l'eau une fois dévêtue. Eau qui lui sembla bouillante et qui la brûla d'abord, le temps que sa peau s'habitue au changement. Elle se cala confortablement contre le bord, et ferma doucement les yeux. Décidément, elle était heureuse, très heureuse. A un point que ça en virait presque à l'indécent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joies de l'hiver [Privé Damian Dozendhaar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leurres en hiver
» Boots à poils longs...idéal pour l'hiver car elles tiennent chaud...
» La pêche au Leurre automne hiver, comment aborder cette saison ?
» Gestion de bassins privé
» Comment pêchez-vous La perche vers la fin de l'hiver ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages-
Sauter vers: