Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]

Aller en bas 
AuteurMessage
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Sam 15 Oct - 0:24

Près de deux mois s'étaient finalement écoulés depuis que Lou avait découvert qu'elle était enceinte et l'avait aussitôt annoncé au futur père. Pour leur plus grand bonheur et soulagement, le bébé semblait se plaire dans le ventre de Lou, et passa le cap des trois mois sans difficulté particulière, les nausées et la grande fatigue de la jeune femme mis à part.

Damian s'était montré très présent durant cette période, toujours à s'assurer que tout allait bien pour elle et qu'elle ne manquait de rien, et se montrant particulièrement attentif à l'évolution de son tour de taille. Celle-ci ne fut pas particulièrement flagrante dans un premier temps. En revanche, comme annoncé par la guérisseuse, sa poitrine s'était un peu développée, de manière plus visible. Mais le pauvre Damian n'avait pas eu l'occasion d'en profiter.

En effet, toujours assez affectée par ses malaises de début de grossesse, Lou n'était toujours pas encline à lui offrir de nouvelles nuits câlines. Au début, le jeune homme était tellement enthousiaste à l'idée de devenir père qu'il en avait un peu oublié ses envies, mais le temps aidant, elles finirent par refaire surface de manière assez envahissante. Mais il n'osait rien demander à Lou au vu de l'état dans lequel elle s'était trouvé récemment, et prenait donc son mal en patience, même si c'était particulièrement frustrant et agaçant.

Le pire dans tout cela, c'est qu'il ne pouvait pas en parler à Jake, qui voyait très bien, pour le connaître par cœur, que son ami était frustré. Ce dernier souhaitait garder l'heureux évènement secret jusqu'à être sûr que le bébé était bel et bien en route, et voulait de plus le lui annoncer en présence de sa compagne. Et si possible, il espérait de tout cœur qu'une autre bonne nouvelle s'ajouterait à la première...

Il avait en effet largement eu le temps de réfléchir à son projet de demande en mariage, projet qui l'enjouait et le tétanisait dans le même temps. Non pas qu'il aie peur d'essuyer un refus, ce qui pouvait cela dit toujours arriver, mais sa timidité naturelle refaisait surface et lui faisait appréhender la chose plus qu'il ne le devrait.

Depuis déjà trois jours, il avait dans la poche de son pantalon la bague qu'il avait faite faire pour l'occasion, un anneau d'argent assez fin, gravé de lignes courbes, sur lequel était monté un petit saphir, qui irait merveilleusement bien avec les yeux de la jeune femme. Quelque chose de simple mais raffiné et élégant. Mais il se contentait de la promener et de la triturer en se demandant quand il allait enfin se lancer.

Cependant, même s'il ne pouvait pas bénéficier des conseils avisés de son ami pangaré, comme celui-ci n'était pas au courant, il s'efforçait de se l'imaginer le traîner jusqu'à ses appartements en lui disant que ça se passerait bien. Cela l'amusait assez et, mine de rien, lui donnait du courage. Après tout, oui, pourquoi cela se passerait-il mal ?

Comme souvent, il rentra assez tard après un entraînement, et le repas était déjà servi, maintenu au chaud par des cloches de métal. A peine arrivé, le Métamage s'empressa de venir câliner sa compagne, et se pencha sur son ventre qui avait finalement un peu gonflé. Pas encore assez pour que ce soit flagrant sous la robe et que le reste du château le remarque, mais lui l'avait bien noté, et s'en était trouvé extrêmement ému. Leur bébé était bien là, en train de se développer dans le ventre de sa mère, bien à l'abri du monde extérieur. Il caressa le "petit bidou", comme il l'appelait, de la jeune femme, et déposa un tendre baiser sur ses lèvres.


- Désolé si ça a été un peu long, je n'arrivais pas à me défaire de mon supérieur. Il me trouve un peu trop distrait, et je n'étais pas en mesure de lui donner tort... Comment te sens tu, ce soir ? Pas trop fatiguée ?

Il déposa doucement un baiser dans son cou, puis se délesta de sa cape pour aller se laver rapidement les mains et passer à table. Comme toujours, ce qu'on leur avait servi était délicieux, et copieux, et Lou ne se fit pas prier pour dévorer le contenu de toutes ses assiettes. Damian la regardait faire en riant, ayant lui-même du mal à terminer les siennes, en proie à la nervosité. Il porta la main à sa poche, dans laquelle il sentit la bague, qui semblait lui crier avec la voix de Jake : "mais allez, qu'est-ce que tu attends ?!".

Leur repas terminé, Damian fit ramener les plateaux vides aux cuisines, puis resta ensuite debout un moment, appuyé sur le dossier d'un fauteuil à fixer les flammes danser dans l'âtre, jusqu'à ce que Lou lui apporte sa tasse de thé fumant, de laquelle montait une odeur agréable de diverses plantes. Il resta immobile tandis qu'elle s'asseyait prudemment sur le siège, puis il prit une grande inspiration et posa sa tasse sur la table basse juste devant lui, avant de se mettre face à la jeune femme. Son cœur battait à tout rompre, aussi fort que le jour où il s'était déclaré, si ce n'était plus...


- Lou... Je...

Il se mordit la lèvre, ne sachant pas comment aborder la chose. Il glissa sa main dans sa poche et fit tourner l'anneau d'argent entre ses doigts, tâchant de se concentrer et de ne pas paniquer. Pourquoi paniquait-il comme ça, au juste ? Il rêvait de ça depuis tellement longtemps, ça ne devrait pas le travailler à ce point. A moins qu'il ne le veuille pas vraiment ? Bien sûr que si. Il est temps de mettre un coup de pied au derrière de ta timidité, Damian !

- Lou, depuis que je t'ai rencontrée, ma vie est devenue chaque jour un peu plus belle. Plus belle que je n'aurais jamais pu l'espérer. Tu as tout changé en moi, tu as même été jusqu'à ramener tes meubles dans mes appartements... Et, sans que je m'en rende compte, en quelques mois, tu es devenue ma raison de vivre. Tu m'as volé mon cœur mon amour, et je veux faire ma vie avec toi. Et comme tu attends notre enfant, même si je le souhaite depuis longtemps déjà, je pense qu'il est grand temps que je te demande...

Il marqua une pause, le cœur cognant comme un fou contre sa poitrine, et sortit sa main restée dans la poche de son pantalon, avec la bague entre les doigts. Il la regarda un instant, alors que les lueurs du feu qui brûlait derrière lui faisaient scintiller la pierre précieuse. Puis il s'agenouilla devant la jeune femme, posant une main sur son genou et lui prenant une des siennes pour la déposer sur celle qui portait la bague au creux de sa paume. Il du fermer les yeux et inspirer profondément, sa gorge se nouant d'émotion au moment de prononcer la phrase fatidique.

- Lou, veux-tu m'épouser ?

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Sam 15 Oct - 10:05

Lou entamait ce premier mois de l'été dans une relative bonne humeur. Elle était encore tourmentée par des nausées matinales, mais les vomissements dont elle avait souffert au cours des deux mois précédents avaient disparu, et la fatigue ainsi que ses malaises s'étaient peu à peu dissipés. Et d'après la guérisseuse, vers la fin de ce mois ci, les nausées devraient normalement la laisser tranquille également. Mais le plus important pour elle, c'était que maintenant que son troisième mois était entamé, le bébé était normalement hors de danger, et prêt à continuer à se préparer à naître au cours des mois qui suivraient.

Elle avait évidemment bien remarqué que son corps changeait, même sans le voir. Mais elle avait voulu, il y a quelques temps de cela, le voir d'elle-même, et avait donc utilisé son pouvoir pour se voir par les yeux de Damian. Un petit bourrelet commençait à gonfler de plus en plus sous son nombril, et le haut de son ventre à s'épaissir, et elle avait été particulièrement émue de le voir. Son compagnon était, lui, particulièrement intéressé par son ventre qu'il ne cessait de toucher, de caresser ou d'embrasser, et encore plus depuis que ça avait commencé à se voir.

Pour éviter tout problème éventuel, la jeune femme prenait le soin de cacher sa grossesse sous des vêtements plus larges. Son ventre n'étant pas particulièrement gros, ce n'était pas difficile, et ainsi, à l'exception de la guérisseuse qui s'occupait d'elle et d'eux-mêmes, tout le monde ignorait encore son état. Ce qui incluait également les amis de son amant, car il ne voulait alerter personne avant d'être certains qu'ils ne perdraient pas le bébé.

Ce soir-là, comme de coutume, le Métamage vint l'embrasser et cajoler son ventre à peine les pieds posés dans l'appartement. Elle se laissa faire avec plaisir, et le rassura sur son état quand il lui posa la question. Ils passèrent ensuite à table, pour son plus grand bonheur. Elle était affamée, et depuis quelques temps, elle mangeait véritablement pour deux, au sens propre du terme. Des fringales bien compréhensibles au vu de l'effort supplémentaire que son corps devait fournir, et du bébé qu'il y avait à nourrir. En bref, elle engloutit son repas avec un plaisir évident, et ne s'arrêta qu'une fois tout vide, et l'estomac bien calé. Plus cela allait, et plus elle sentait arriver des envies de grossesse, maintenant que les vomissements l'avaient quittée. Peut-être qu'elle devrait les assouvir, à l'occasion...

Quand, après que tout eut été débarrassé, Damian balbutia quelque chose à son attention, elle se demanda ce qu'il pouvait bien avoir. Elle s'était installée dans le fauteuil au coin de la cheminée, sa tasse de thé en main, après avoir donné la sienne au jeune homme. Il la posa sur la table pour se mettre face à elle, et elle en vint presque à s'inquiéter de son étrange comportement. Elle posa elle aussi sa tasse, perplexe, et attendit.


" Lou, depuis que je t'ai rencontrée, ma vie est devenue chaque jour un peu plus belle. Plus belle que je n'aurais jamais pu l'espérer. Tu as tout changé en moi, tu as même été jusqu'à ramener tes meubles dans mes appartements... Et, sans que je m'en rende compte, en quelques mois, tu es devenue ma raison de vivre. Tu m'as volé mon cœur mon amour, et je veux faire ma vie avec toi. Et comme tu attends notre enfant, même si je le souhaite depuis longtemps déjà, je pense qu'il est grand temps que je te demande... Lou, veux-tu m'épouser ?

Il s'était agenouillé face à elle en disant cela, une main sur son genou, lui prenant une des siennes pour la poser sur celle qui tenait une bague au creux de sa paume. En sentant cela, et en entendant cette déclaration, Lou resta interdite, soufflée. Elle ne s'y attendait pas, et sa gorge s'était nouée sous le coup de l'émotion. Des larmes commencèrent à couler le long de ses joues sans qu'elle parvienne à les retenir, et un sourire éblouissant finit par fleurir sur ses lèvres.

- T'épouser est un de mes rêves les plus chers. Devenir ta femme... Oh Damian, oui je le veux! Oui, oui, et encore oui!

Elle s'essuya les yeux du revers de la main, sans que ça serve à grand-chose. Ses joues étaient inondées de larmes de joie, et elle ne s'était pas sentie aussi heureuse que depuis qu'il lui avait déclaré son amour. A part peut-être quand elle avait découvert qu'elle était enceinte, même si ses angoisses avaient un peu gâché ce moment-là. Elle passa ses bras autour du cou de Damian pour se serrer tout contre lui, enfouissant finalement son visage dans le creux de son cou pour continuer à y pleurer tout son bonheur.

Elle ne s'était jamais sentie digne de devenir son épouse, même si elle l'avait espéré, de plus en plus au fil du temps. Et puis, le bébé était arrivé en elle, et de nouvelles questions s'étaient soulevées. S'ils se mariaient avant la naissance, et encore mieux, avant que ce soit trop visible, le petit ne naîtrait pas bâtard, mais comme leur enfant légitime, ce qui règlerait un des problèmes liés à sa grossesse. Et elle préférait que tout le monde sache qu'ils se mariaient par amour et non par obligation vis à vis de son honneur par rapport à son état de femme enceinte.


- C'est vrai n'est-ce pas? Je ne suis pas en train de rêver?

Elle était retournée triturer la bague du bout des doigts, le coeur battant à tout rompre. Elle en sentait le métal lisse, la gravure courbe qu'elle portait, et même une petite pierre qui y était incrustée. Elle se mordit les lèvres, se demandant combien cela lui avait coûté. Sans doute une fortune, quelque chose qu'elle même n'aurait jamais seulement rêver de posséder ou de pouvoir se permettre. Mais même s'il ne s'était agi que d'un anneau de bois banal, ou même sans bague du tout, elle aurait été tout aussi heureuse. L'important pour elle, c'était d'unir sa vie à celui qui faisait battre son coeur et qui lui donnait une raison de vivre.

- Je veux devenir ta femme, et le plus vite possible..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Sam 15 Oct - 22:38

Damian se crispa de voir l'expression de surprise totale de la jeune femme, puis les larmes qui s'étaient mise à rouler sur ses joues alors qu'elle semblait incapable de prononcer un mot. Il eut peur d'avoir fait une bêtise, à vouloir la prendre au dépourvu, et qu'elle ne se sente pas prête pour cela, finalement. Mais un immense sourire se dessinant ensuite sur le visage de Lou le rassura aussitôt, et il se sentit fondre de la voir aussi explicitement heureuse.

- T'épouser est un de mes rêves les plus chers. Devenir ta femme... Oh Damian, oui je le veux ! Oui, oui, et encore oui !

Le Métamage sentit la joie exploser à l'intérieur de lui, pulsant depuis son cœur qui battait encore à tout rompre, si fort que des larmes perlèrent au coin de ses propres yeux, qu'il voulut essuyer d'un revers de la manche, mais Lou qui vint se pendre à son cou pour inonder celui-ci de ses larmes de bonheur l'en empêcha. Il les laissa donc rouler sur ses joues pâles en la serrant contre lui.

C'était donc vrai ? Ils allaient se marier ? Damian n'aurait jamais imaginé cela même dans ses rêves les plus fous. Oh, il avait songé de nombreuses fois, durant ces dernières années, à trouver une charmante compagne avec laquelle il pourrait s'établir et fonder sa petite famille, mais il était bien loin de se douter que cela arriverait si vite, et qu'il serait heureux à ce point. En fait, il n'avait pas imaginé qu'il pourrait un jour aimer quelqu'un aussi fort... Or, Lou était là, dans ses bras, qui portait leur enfant et venait de lui dire oui.


- C'est vrai n'est-ce pas ? Je ne suis pas en train de rêver ?

- Si c'est un rêve, je ne voudrais jamais me réveiller...

La jeune femme s'était doucement détachée de lui pour effleurer sa bague du bout des doigts, alors que son compagnon l'avait toujours au creux de la main. A la regarder, il devinait que le bijou lui plaisait, bien qu'il se doutât qu'elle aurait accepté avec tout autant d'enthousiasme même sans bague. Mais ça lui faisait plaisir, à lui. Et ainsi, lorsqu'on la croiserait dans le château, on saurait aussitôt qu'elle était promise à son amant, dont personne n'ignorait l'identité à Lytsoul. Il fallait dire qu'à toujours déambuler ensemble dans les couloirs et les jardins, ils avaient fini par se faire remarquer...

- Je veux devenir ta femme, et le plus vite possible...

Damian sourit tendrement et récupéra l'anneau posé dans sa main pour le passer délicatement au doigt de Lou. Ça y est, ils étaient officiellement et symboliquement fiancés... Il posa un doux baiser sur la main à laquelle il avait passé la bague, puis se redressa pour embrasser longuement et tendrement sa fiancée, dont le flot de larmes n'avait pas l'air de vouloir se tarir, caressant doucement sa nuque, entremêlant les mèches brunes de la jeune femme entre ses doigts. Ce simple geste éveilla son désir pour elle, mais il le refoula aussi sec. Elle devait être très fatiguée, et dans son état, il serait malvenu de trop lui en demander. Il rompit le baiser et la souleva pour s'asseoir dans le fauteuil, et l'installa sur ses genoux, lui caressant amoureusement le visage.

- Je pense que nous pourrions nous marier le mois prochain. Je ne sais pas pour toi, mais je n'ai pas spécialement envie de faire de cérémonie spectaculaire. Juste nous, des amis et mes supérieurs, pour ne pas les offenser. Ça ne demanderait pas trop de préparatifs, et comme ça, ça nous éviterait d'avoir à nous justifier quant au ventre que tu auras pris si nous faisons cela plus tard.

C'était ce qu'il y avait de mieux à faire, selon lui. S'ils attendaient que la grossesse de Lou soit flagrante pour s'unir, nul doute que de sympathiques rumeurs se répandraient comme une traînée de poudre entre les murs du château, et il ne voulait pas de cela. Il avait eu assez de mal comme ça à ce que Lou reprenne confiance en elle et s'autorise à vivre normalement pour tout gâcher maintenant. Même si au fond, ça ne regardait personne d'autre qu'eux deux...

Il restèrent ainsi un long moment à discuter, blottis l'un contre l'autre tout en buvant finalement ce fameux thé avant qu'il ne refroidisse pour de bon, avant de songer à aller dormir. Mais Damian eut quelques difficultés à trouver le sommeil, trop occupé à galoper sur son petit nuage. Il resta donc éveillé assez longtemps, à faire courir ses doigts sur la peau douce de la jeune femme qui, malgré son bonheur, avait eu moins de mal à trouver le sommeil, son état aidant. Il s'endormit enfin assez tard dans la nuit, une main posée sur le ventre de Lou.



Le lendemain, Damian avait bondi du lit malgré sa nuit relativement courte, d'humeur joyeuse, câline et définitivement amoureuse. Lors du petit-déjeuner, qu'il prit main dans la main avec sa fiancée, il avança l'idée de mettre Jake au courant, à la fois pour le bébé et leur union à venir. Depuis le temps qu'il piétinait de pouvoir le lui dire, se faisant violence pour ne rien laisser échapper en la présence de son ami, il avait hâte de voir sa tête lorsqu'ils lui annonceraient tout ça. Il fut donc convenu qu'ils inviteraient le Métamage pangaré à dîner avec eux ce soir, et rien que cela surprendrait sans nul doute ce dernier.


- Hein ? Euh, enfin, ouais. Ouais, avec plaisir, mais je me demande ce que ça cache, parce que c'est bien la première fois que tu m'invites.

- Tu verras bien.

Effectivement. La journée se déroula, mis à part ça, tout à fait normalement, omettant le fait que Damian manqua de se casser la figure au moins deux fois plus qu'à l'accoutumée, tant il planait dans un autre monde. Même ses jeunes élèves Métamages le trouvèrent particulièrement distrait. Le soir venu, le futur père et futur marié se hâta de rentrer retrouver Lou, et profita qu'ils étaient encore tranquilles sans Jake et son humour bien à lui pour passer un bon moment avec la tête calée sur les genoux de sa compagne, le visage contre son petit ventre. Puis il se releva à contrecœur pour demander à ce qu'on leur fasse monter le repas pour trois personnes, et quelques instants après que celui-ci soit apporté, on toqua de nouveau à la porte, et le pie vint ouvrir à son ami.

- Bonsoir bonsoir ! C'est bien ici l'orgie ? Ah, non ? Bah, tant pis je reste quand même. Bonsoir Lou, toujours aussi charmante.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Sam 15 Oct - 23:32

Lorsque Lou se réveilla le matin suivant, elle eut d'abord peur d'avoir rêvé tout ce qui s'était produit la veille. Mais en faisant jouer ses doigts, elle sentit sa bague qui était passée à l'un d'eux, et sourit. Elle n'avait rien rêvé du tout. D'ici un mois, elle serait l'épouse de Damian. C'était une réalité qui la comblait au-delà des mots, et qui la réjouissait terriblement. C'était comme si, pour l'heure, plus rien de néfaste ne pouvait l'atteindre.

Elle roula sur le dos. Son compagnon s'était déjà levé. Elle fut assez contente de remarquer qu'elle n'avait pas de nausée, ce qui était encore assez rare. Elle souleva doucement sa robe de nuit pour dénuder son ventre, puis elle y posa les mains pour le caresser, pensive. Elle avait déjà pensé à beaucoup de choses, et commencé à chercher un prénom. Sous peu, elle se procurerait de la laine et se chargerait de lui faire des vêtements chauds pour quand il viendrait au monde. Elle referma les yeux, simplement heureuse de toutes les bonnes choses qui allaient lui arriver dans les prochains mois.

Le soir venu, son amant avait invité Jake à partager leur repas. La tradition aurait voulu qu'elle lui fasse elle-même à manger, mais la cuisine du château était déjà par trop succulente. A défaut, elle s'occuperait ainsi du thé, ce qui était sa grande spécialité, tout le monde le savait. Elle avait aussi préparé des desserts, puisqu'elle travaillait encore en cuisine pour le moment, du moins quand ses nausées la laissaient tranquille. Il lui faudrait arrêter pour prendre du repos en arrivant à son sixième ou septième mois de grossesse.

Le repas arriva un peu avant leur invité. La jeune femme se sentait nerveuse à l'idée de lui annoncer tout ça. Quelque part, elle allait voir comment les gens jugeaient le fait qu'ils se marient malgré leurs conditions différentes, et également celui d'avoir un enfant dans l'état où elle se trouvait. Après tout, si ses yeux étaient inutiles, le reste de son corps fonctionnait parfaitement... Et elle savait que malgré tout, il aurait un jugement partial, en tant qu'ami. Elle laissa à Damian le soin d'ouvrir quand il arriva.


" Bonsoir bonsoir ! C'est bien ici l'orgie ? Ah, non ? Bah, tant pis je reste quand même. Bonsoir Lou, toujours aussi charmante.

La jeune femme rougit, tant à la blague un peu osée et lourde qu'au compliment, et elle balbutia un petit remerciement. Elle ne savait pas trop comment cela allait se passer maintenant. Allaient-ils tout dire avant de manger, ou bien se restaurer d'abord? Son propre ventre émit un gargouillement d'envie à la pensée de ce qui se trouvait sous les cloches de métal, et elle y posa la main comme pour le faire taire.

La question fut finalement résolue quand ils fut décidé de passer à table, sans même que quoi que ce soit ne soit dit de leurs révélations. Mais manger d'abord ne lui déplaisait nullement. Comme de coutume, ils allaient se régaler de mets de saison, et l'été arrivant, cela promettait des plats savoureux, frais, variés et succulents. Ils mangèrent dans la bonne humeur, les hommes arrosant le tout d'un bon vin, tandis qu'elle restait à l'eau fraîche, pour des raisons évidentes.

Ce ne fut qu'une fois tout englouti, à des vitesses variables selon les convives, et les plats remportés par les serviteurs, que la question du bébé et de leur mariage revint sur le devant de la scène. Avant d'en parler, néanmoins, la jeune aveugle alla leur préparer à tous trois un bon thé bien sucré. Un thé à la menthe très corsé, qui sentait bon alors même que le breuvage chauffait sur le feu. Elle en versa ensuite dans trois tasses et les distribua. Finalement, elle sentit Damian lui presser la cuisse, pour l'inciter à annoncer la nouvelle la plus importante.

- Jake... Damian et moi nous... Nous voulons te dire quelque chose. Ca fait déjà un bout de temps qu'il a envie de t'en parler, mais la prudence était de mise, alors...

Elle se retint de soupirer. A vrai dire, cela aurait été tellement plus facile que le Métamage annonce tout lui-même à son ami. Cela lui aurait évité la torture de chercher un moyen de formuler tout ça, et cela aurait moins mis à mal sa gêne et sa timidité. Elle puisa curieusement la force de continuer dans la présence du bébé dans son ventre, qu'elle sentait de plus en plus réelle au fil des semaines. Elle termina timidement sa petite annonce, un léger sourire aux lèvres.

- Nous allons avoir un bébé. Je suis enceinte depuis maintenant trois mois, et il devrait naître au cours de l'hiver. Il ne t'a rien dit avant d'être sûr que je ne le perde pas, et ce danger semble maintenant écarté, alors..."

Elle se tut, un peu rougissante, espérant s'en être bien tiré. Son regard aveugle se posa sur son compagnon et fiancé, assis près d'elle, lui laissant le soin de terminer avec les bonnes nouvelles en dévoilant leur mariage prochain. Elle avait convenu avec lui que quelque chose d'intime serait plus indiqué, et le seigneur commandant de l'Ordre avait accepté de procéder à la cérémonie, avec l'assistance d'un prêtre qui intercèderait pour eux auprès des dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Dim 16 Oct - 21:40

Les plats vidés et remportés par des serviteurs, Damian et Jake allèrent s'asseoir au coin du feu, le rouquin sur le divan, où Lou viendrait le rejoindre une fois que le thé qu'elle préparait serait servi, et son ami brun dans un des fauteuils. Le repas s'était déroulé sans problème, malgré les plaisanteries bien souvent grasses et lourdes de leur invité. Après tout, c'était aussi ce qui faisait son charme... En fait, Lou avait visiblement décidé de ne plus trop y prêter attention, de toute façon très occupée à faire un sort à ses assiettes.

Le dos bien calé contre le dossier du divan, le jeune homme prit doucement la tasse que lui tendait sa compagne, lui caressant le dos d'une main alors qu'elle prenait place à ses côtés, et souffla sur la surface du breuvage pour l'aider à refroidir. Cela sentait bon la menthe fraîche, une douce odeur qui émanait déjà de la bouilloire lorsque celle-ci chauffait sur le feu. Jake, toujours aussi peu patient, porta un peu trop vite le récipient à ses lèvres et se brûla très légèrement, mais un sourire de contentement se dessina sur son visage lorsqu'il eut goûté au thé.


- C'est chaud, mais vraiment délicieux. Je crois que j'étais trop pressé d'y goûter !

- Tu es toujours trop pressé.

Damian eut lui aussi un petit sourire, plutôt moqueur, avant de se tourner vers Lou qui entamait prudemment sa tasse. Il était temps d'annoncer les grandes nouvelles... Il aurait très bien pu le faire lui-même, mais il trouvait cela important et logique que ce soit la future mère qui révèle sa grossesse. Autrement, et dans d'autres circonstances il se serait fait une joie de courir partout dans le château pour le crier à qui voulait l'entendre, et même à qui ne le voulait pas spécialement, d'ailleurs... Tout doucement, il posa sa main sur la cuisse de la jeune femme, qu'il pressa légèrement pour l'encourager. La curiosité de Jake sembla s'éveiller à ce geste. Il avait bien tenté de soutirer les informations à son ami au cours du dîner, mais il avait abandonné son investigation au vu du peu de succès de son interrogatoire.

- Jake... Damian et moi nous... Nous voulons te dire quelque chose. Ça fait déjà un bout de temps qu'il a envie de t'en parler, mais la prudence était de mise, alors... Nous allons avoir un bébé. Je suis enceinte depuis maintenant trois mois, et il devrait naître au cours de l'hiver. Il ne t'a rien dit avant d'être sûr que je ne le perde pas, et ce danger semble maintenant écarté, alors...

Un sourire radieux était venu illuminer le visage de la jeune femme alors qu'elle déclarait cela, qui toucha son fiancé en plein cœur. Elle se tourna vers celui-ci, qui lui déposa un baiser sur le front tout en gardant son regard fixé sur Jake, qui était, lui, totalement abasourdi par ce qu'il venait d'entendre. C'était compréhensible. La dernière chose dont il avait eu vent concernant le couple, c'était les envies constantes de Damian, mais sans plus de détails. S'il faisait déjà une tête pareille avec ça, le rouquin était curieux de savoir ce qui allait en être lorsqu'il saurait pour leur mariage à venir... Il s'empressa donc de prendre doucement la main gauche de Lou pour y glisser ses doigts, mettant en évidence la bague qu'elle portait depuis la veille.

- Et ce n'est pas tout. Lou a accepté de devenir ma femme, nous nous marierons le mois prochain. Et tu es invité, bien entendu.

L'expression que fit son camarade Métamage à cet instant fut tout simplement impayable. Si Lou avait pu la voir, elle aurait sans doute bien ri... Lui se fit violence pour ne pas éclater franchement de rire, et se contenta de pouffer alors que Jake se passait une main sur le visage pour se frotter les yeux, sa tasse de thé dans l'autre qui pendait dans le vide. Et oui, il avait bien changé, le garçon timide qui osait à peine adresser la parole à ses camarades de sexe opposé...

- Alors là, si je m'étais attendu à ça... Où est passé le petit gars coincé à qui j'essayais de présenter des filles pour qu'il s'enfuie à la bibliothèque cinq minutes après leur avoir seulement dit bonjour ?

- Il a bien grandi, je dirais.

Damian sourit avant d'avaler une gorgée de thé puis poser sa tasse sur la table basse, pour passer sa main libre sur le ventre de sa compagne, qu'il caressa tout doucement et amoureusement. Dire que Jake s'était souvent vanté qu'il serait le premier à se trouver marié, avec la plus jolie femme de Lytsoul, qui plus était, voilà qu'il était devancé par son meilleur ami, qui n'avait pourtant que rarement évoqué ce genre de choses. Le brun se passa une main dans les cheveux et but un peu de son thé, avant de les regarder tous les deux avec un large sourire, et visiblement, une certaine envie.

- Ma foi, je suis tellement soufflé que pour une fois, je suis à court de bêtises. Je suis vraiment ravi pour vous deux, vous allez tellement bien ensemble... Je suis un peu jaloux, je dois dire ! Sincèrement, tous mes vœux de bonheur.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   Dim 16 Oct - 22:09

Lou attendit en silence tandis que son amant prenait ses mains dans les siennes et annonçait la seconde grande nouvelle les concernant. Elle s'imaginait déjà au mariage, tandis qu'il parlait, en comité réduit, dans une cérémonie intime. Rien de trop mondain, et cela lui convenait parfaitement. Elle aurait été plutôt mal à l'aise d'avoir une foule d'inconnus avec elle dans ce moment si important de sa vie. Alors que là... Elle pourrait se consacrer toute entière à l'instant présent et à son amour pour Damian.

Les mains de ce dernier lâchèrent les siennes pour prendre sa tasse un instant, avant de revenir pour se poser sur son ventre et le caresser doucement. Il les avait très chaudes, à cause de la tasse au liquide brûlant qu'il avait tenue. Elle ferma les yeux l'espace d'un instant, savourant ce contact doux et agréable. Elle n'osait pas imaginer comment il allait se comporter dans les mois à suivre, lui qui était déjà collé à son ventre la moitié du temps qu'ils passaient ensemble pour le caresser et l'embrasser.


" Ma foi, je suis tellement soufflé que pour une fois, je suis à court de bêtises. Je suis vraiment ravi pour vous deux, vous allez tellement bien ensemble... Je suis un peu jaloux, je dois dire ! Sincèrement, tous mes vœux de bonheur.

- Merci beaucoup, Jake.

Elle rougit très légèrement. Ce n'était effectivement pas habituel de l'avoir dans un état aussi... Enfin, se comporter comme une personne normale, en somme. Et dans sa voix transparaissait un étonnement sincère. Elle sentait bien, d'instinct, qu'il pensait vraiment tout ce qu'il leur disait là, et cela la touchait beaucoup. Elle posa ses mains sur ses hanches et tira doucement le tissu de sa robe en arrière afin de le plaquer contre son petit bedon naissant, afin qu'il puisse juger par lui-même de son état.

- Ah oui, ça commence à se voir, mais tu l'as bien caché... Alors, qu'est-ce que vous préfèreriez? Un p'tit gars, ou alors une petite fille?

- Moi, ça m'est égal. Tout ce que je veux, c'est un bébé en pleine forme, et qui ne soit pas... aveugle.

Elle se tut un instant et se mordit la lèvre. Personne n'avait encore pu lui donner d'assurance que tout irait bien à ce sujet. Ni Damian, ni les guérisseurs, ni personne, et cela continuait à la hanter et à l'inquiéter. Elle y repensait dès qu'un instant de solitude un peu morose le lui permettait. Cela la faisait parfois se sentir vraiment très mal, tant l'angoisse la tenaillait. Et elle devait ensuite se forcer à retrouver son calme, ce qui était un peu difficile. Elle y parvenait généralement en faisant le vide dans son esprit, les mains sur son ventre qui commençait à gonfler, se concentrant sur tout ce qu'elle ressentait à l'intérieur. C'était encore le néant au niveau des mouvements du bébé, mais au moins, ça marchait.

- Mais peut-être que Damian voudrait un fils, je ne sais pas...

Les hommes voulaient toujours un garçon, pour diverses raisons. Héritage, simple fierté... Elle n'avait même pas encore eu la curiosité de lui poser la question. Elle replongea le nez dans sa tasse de thé à la menthe qu'elle but à petites gorgées, en appréciant la saveur. Ils passèrent les heures suivantes à bavarder, à discuter avenir. Son futur époux se montra particulièrement enthousiaste, et elle le soupçonna de vouloir débiter en une soirée tout ce qu'il avait été obligé de retenir en deux mois.

Mais plus la soirée avançait, plus elle avait du mal à se raccrocher à la conversation et à y participer. Elle se contentait d'acquiescer aux projets nombreux que lui soumettait son compagnon, sans vraiment savoir de quoi il lui parlait. Quand elle commença à dodeliner sérieusement de la tête, les paupières lourdes, et qu'il s'en redit compte, il prit conscience de l'heure. Et il fut ainsi décidé qu'il était peut-être temps de mettre fin à l'invitation.


- Je suis désolée, mais je ne tiens plus debout...

- Je comprends. Ca doit fatiguer de fabriquer un petit bout de chou... De toute façon il est tard, il fallait que j'y aille. A demain Dam', et laisse-la dormir surtout hein, pas de folies! Encore bravo à tous les deux."

Tandis que Damian le raccompagnait, la jeune femme se leva pour baisser un peu le feu, puis elle se traîna jusqu'à la salle d'eau où elle fit une petite toilette rapide. Après quoi, elle alla dans la chambre se dévêtir et passer ses vêtements de nuit. Elle se laissa littéralement tomber sur le matelas, et se glissa dans les draps glacés comme une chenille qui cherche son chemin. Elle s'étendit sur le ventre, tant qu'elle pouvait encore le faire, et passa ses bras sous son oreiller, y enfouissant son visage. Elle était profondément endormie avant même que le Métamage ne la rejoigne dans leur chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire le premier pas [Privé Lou Aenor]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier agachon de la saison
» Le premier train privé en Normandie
» L'heure est venue!... De faire son premier essai!
» Adrenalina Skateboard Marathon 10 000 $ au premier!
» le premier 8a bloc en slaps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: