Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Dim 25 Déc - 23:45

L'hiver était passé finalement. Il avait encore été très neigeux, mais plus doux que l'année précédente, ce qui avait beaucoup rassuré Lou qui avait pu passer une fin de grossesse paisible. Puis, le printemps s'était installé, ravivant les désirs de Damian... qui durent cette fois rester inassouvis. La jeune femme était à un point trop avancé de sa grossesse pour ça. Elle allait sans doute accoucher d'un jour à l'autre, et la grande question que se posaient les parents concernait encore le sexe de l'enfant à venir.

Lou était restée peu active ces derniers temps. Elle était moins inquiète que pour sa précédente grossesse, concernant son accouchement. Elle en avait déjà vécu un, et elle savait à quoi s'attendre maintenant. Et puis, elle allait sans doute devoir se passer de la présence de son compagnon. Il y avait Léo à surveiller et à s'occuper pendant ce temps, cette fois. Ce serait peut-être un peu difficile pour elle de se passer de son soutien, mais elle savait que c'était nécessaire.

Assise sur le divan devant le feu, elle achevait de coudre un doudou pour le bébé à venir. Son ventre était énorme, et très bas ces derniers jours. Autant dire que le couple attendait tout signe de début du travail pour mettre la guérisseuse en alerte. Ils savaient maintenant ce qu'ils avaient à faire. La jeune aveugle testa du doigt les contours de l'animal de chiffon. Un lapin, pour ne pas confondre avec le petit chien de Léo. Elle pensait que cela irait. La couturière du château devrait peut-être y mettre une touche finale.

Son fils jouait sur le tapis devant ses pieds. Il était très occupé à empiler deux ou trois cubes pour faire une tour, ou bien il les lançait pour aller les chercher. Il marchait maintenant tout seul, même s'il le faisait jambes écartées en levant haut les pieds pour garder l'équilibre. Il parlait également tout le temps, dans son langage qu'il était le seul à comprendre. A part une petite dizaine de mots corrects qu'il connaissait, parmi lesquels oui, non, papa, maman, chaud, froid... il ne parlait pas vraiment, mais cela venait tout doucement. Il comprenait cependant de mieux en mieux ce qu'on lui disait.


" Je crois que si le bébé ne vient pas bientôt, je vais finir par exploser...

La jeune femme soupira. Léo lui lança un petit regard en coin qu'elle ne vit pas, avant de se redresser et de venir jusqu'à elle, posant ses petites mains sur ses genoux. En l'absence de son père, il était la seule compagnie de Lou. Surtout dans l'état dans lequel elle était, ce qui lui faisait éviter les sorties... Elle le souleva pour l'installer près d'elle pour câliner. C'était devenu délicat, avec son ventre rond. Le petit se mussa contre elle, suçotant son pouce.

- Ca va mon coeur?

- Tigué..."

Comme pour appuyer cet embryon de mot, Léo lâcha un bâillement en fermant les yeux. C'était bientôt l'heure de sa sieste, après tout... Autant aller le mettre au lit. Mais Lou ne se sentait pas capable de se lever maintenant. Peut-être dans quelques instants. Elle passa doucement les doigts dans les cheveux du petit, lui caressant ainsi la tête. Cela l'endormait très efficacement, et elle le savait très bien. Elle espérait qu'il ne prendrait pas mal la venue du bébé... elle n'avait aucunement l'intention de l'abandonner, mais le nouveau venu aurait encore plus besoin d'elle que lui.

Elle resta ainsi avec lui pendant encore un moment, avant de rassembler son courage pour le prendre dans ses bras et aller le coucher. Elle avait un léger tiraillement dans le ventre, gênant, et qui allait en s'accentuant. Mais cela durait depuis un moment sans qu'elle sente de vraies contractions, aussi n'y prêta-t-elle pas plus d'attention que ça. Elle ne pouvait pas laisser son fils en plan pour ça, et elle n'en avait pas l'intention. Aussi le conduisit-elle dans sa chambre, avec précautions.

Elle lui retira ses chaussons avant de l'étendre dans son lit avec douceur. Il ne se réveilla même pas, déjà bien endormi. Elle lui donna son doudou et le borda avant de quitter la pièce. La douleur dans son ventre était toujours là, et elle y porta la main un instant en s'arrêtant pour souffler et respirer profondément. Elle fronça les sourcils, perplexe, se demandant si ce n'était pas un signe, jusqu'à ce que finalement elle sente quelque chose couler le long de ses jambes. Elle comprit rapidement et pesta, avant d'aller jusqu'à la porte pour demander à un serviteur d'appeler Damian et la guérisseuse qui se chargeait d'elle. Le travail allait commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 27 Déc - 1:38

- Bah, Dam', qu'est-ce qui t'arrive ? D'habitude, tu leur éclates la tête d'un seul coup !

Damian grogna en regardant tomber lentement les quelques brins de pailles que son coup de marteau à quelques centimètres de la tête du mannequin d'entraînement avait fait voleter. Effectivement, d'ordinaire, la structure de paille sèche faisant office de tête aurait explosé en une myriade de brindilles et de grains de poussière en un seul coup, porté avec une facilité déconcertante par le jeune homme, due à des années d'entraînement. Cependant, aujourd'hui, comme les quelques jours précédents, il n'avait pas la tête à s'entraîner. Du tout.

D'une part, l'accouchement de Lou était imminent, et il répugnait à la laisser seule ; mais elle lui avait assuré que tout irait bien, qu'elle pouvait bien se passer de lui une heure ou deux, et qu'elle le ferait appeler en cas de besoin. D'autre part, du fait de l'avancement de la grossesse de son épouse, il devait s'abstenir de tout câlin trop poussé en pleine période critique, en ce début de printemps. Évidemment, cela passait au second plan, puisque la santé du bébé à naître primait sur tout le reste. Mais Damian ne pouvait pas nier que rester inassouvi le rendait encore plus nerveux, si c'était possible, et jouait sur son humeur et sa concentration. Il tâchait simplement d'en faire abstraction autant que possible. Or, actuellement, il n'avait en tête qu'une Lou au ventre énorme restée seule avec Léo, et un autre bébé dans ce même ventre qui pouvait venir à tout moment, et était bien loin de penser à viser ce maudit mannequin pour écrabouiller sa cervelle de paille.


- Désolé. Je ne suis pas vraiment d'humeur à m'entraîner, en fait.

- C'était bien la peine de me faire venir, vieil aigri stressé et frustré que tu es ! Bon, je dois m'entraîner aussi, mais si je fais le porte mannequin pour rien...

- Oui, je sais. Excuse-moi...

Le rouquin poussa un long soupir et alla d'un pas traînant vers le mur le plus proche pour s'y adosser, et se laisser ensuite glisser pour se retrouver assis. La large mèche blanche qu'il avait sur le côté gauche lui retomba sur le visage, venant masquer son œil bleu clair. Il ne la repoussa même pas, poussant simplement de nouveau un long, très long soupir, tout en baissant la tête entre ses jambes écartées pour fixer le sol, les coudes posés sur ses genoux. Sans le voir, il entendit Jake venir vers lui.

- Hé... Ça va aller, vieux ?

- Oui oui, ne t'en fais pas. Je m'en fais juste pour Lou. Un peu trop, je sais, mais je m'en veux un peu de la laisser toute seule, même si elle me jure qu'elle peut se débrouiller. C'est comme ça, je n'aime pas être loin d'elle...

- Ouais, je sais. Même quand elle n'est pas enceinte, d'ailleurs.

Damian eut un petit rire amer. Il avait l'impression de passer pour un obsessionnel, en entendant cela. Pourtant, son ami n'avait pas tort. Il avait même tout à fait raison. Depuis qu'il la connaissait, il ne jurait plus que par elle, et si, avec le temps, il avait appris à survivre trois à quatre heures de suite sans elle -un exploit en soi-, dans ce genre de circonstances, cela devenait de nouveau difficile. Et la frustration n'arrangeait en rien son impatience, même s'il la maîtrisait. Le jeune homme releva la tête et saisit la main que lui tendit Jake à ce moment-là pour l'aider à se relever. Une fois sur ses pieds, il s'étira.

- Bon, comme je n'arrive à rien, je crois que je vais rent...

- Ser Dozendhaar ! Ser Dozendhaar !

Le concerné sursauta et se tourna vers la source de l'appel, un serviteur qui accourait vers lui depuis le château. Évidemment, il paniqua immédiatement en faisant le lien avec Lou qui l'aurait fait appeler, s'imaginant le pire, tout en sachant pertinemment que ça ne pouvait être qu'un souci pour coucher Léo, avec son ventre énorme qui l'encombrait. Quoi qu'il en soit, il se sentit pâlir et du refouler des tremblements quand le serviteur arriva jusqu'à lui.

- C'est... Votre femme, Ser. Elle a perdu les eaux...

- Bien, merci. Je monte la rejoindre tout de suite.

- Eh, Dam' ! Tu veux peut-être que je vienne ?

- Comme tu veux, je m'en fous !

Le Métamage regretta presque aussitôt ses paroles peut-être un peu sèches, mais il était déjà en train de courir vers l'intérieur du château quand Jake l'avait interpellé, et n'avait qu'une chose en tête : Lou, et le bébé qui arrivait. Son cœur fit un bond dans la poitrine lorsqu'il y repensa, de manière plus positive cette fois, tout en montant les marches des escaliers trois par trois. Ça y était, ce deuxième enfant qu'il avait tant désiré allait arriver. D'ici quelques heures, il serait là, nouveau-ne dans ce monde qui n'attendait que lui... Sous réserve que l'accouchement se passe bien, évidemment. Toutefois, comme c'était le deuxième bébé de Lou, il y avait fort à parier que, sauf si des complications survenaient, tout se passerait au mieux, et plus rapidement que pour l'aîné.

Finalement, tout essoufflé, aussi bien par sa course que par la nervosité, il poussa la porte de ses appartements, et alla trouver Lou dans leur chambre. La guérisseuse n'était pas encore là, mais la jeune aveugle avait du la faire appeler, elle aussi, et elle ne devrait plus tarder. Il vint prendre la main de son épouse et l'embrasser tendrement sur les lèvres, son autre main posée sur le ventre durci par les contractions.


- Je suis venu... aussi vite que j'ai pu. Ça va ? Tu as besoin de quelque chose ? Et Léo, il est couché, je suppose ?

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 28 Déc - 1:29

Une fois les serviteurs prévenus, Lou n'avait plus qu'à attendre. Elle resta relativement calme, à son plus grand étonnement. Elle alla s'allonger, même si elle devrait se relever par la suite. Le mieux à faire était de patienter sans paniquer. Elle ferma les yeux en caressant son ventre. Léo devait être parfaitement endormi, car il n'avait pas appelé depuis qu'elle l'avait bordé. Une très bonne chose, cela simplifierait la tâche dans les premiers temps. Même s'il risquait de déchanter s'il la cherchait à son réveil... La porte d'entrée s'ouvrit soudain, et elle entendit des bruits de pas précipités.

" Je suis venu... aussi vite que j'ai pu. Ça va ? Tu as besoin de quelque chose ? Et Léo, il est couché, je suppose ?

- La guérisseuse devrait être en route, il n'y a qu'à attendre... Faire chauffer de l'eau et mettre des draps pour protéger le lit, ce serait bien. Et oui, Léo est couché, il dort à poings fermés. Mais tu vas devoir t'occuper de lui quand il va se réveiller...

Elle lui sourit alors qu'il l'avait embrassée en lui saisissant la main, l'autre sur son ventre. Elle ne pensait même pas aux risques que son accouchement allait comporter. Elle se sentait... capable de le faire. Elle avait mis son fils au monde sans y passer, et elle ferait de même avec celui là. Pour le moment, les contractions étaient encore largement supportables, et elle se leva aussi bien que possible. Il fallait préparer le lit, et elle en profita pour aller boire.

- Peut-être qu'elle va enfin venir, ta petite fille!

Le temps que les draps de protection soient installés, la guérisseuse arriva. La première chose qu'elle fit fut évidemment de voir comment se portait la future mère, et où les choses en étaient. Elle conclut qu'elle avait encore un peu de temps et se mit à préparer ses affaires, puis elle alla chauffer de l'eau. Elle laissa à Damian le soin de préparer un petit feu dans le poêle pour chauffer la pièce. C'était certes le printemps, mais il ne faisait pas une chaleur à mourir, surtout en début de saison, et d'autant plus à l'intérieur des murs du château.

- Bien, pour cette fois, ce sera un accouchement dans les règles, entre femmes.

La guérisseuse lança un regard appuyé et entendu à Damian. La fois précédente, sa présence s'était avérée nécessaire au bon déroulement de la naissance, Lou ayant été trop paniquée pour parvenir à quoi que ce soit. Et c'était une chose qui avait beaucoup déplu à la femme, pour qui un homme non guérisseur n'avait rien à faire dans une chambre en un pareil moment. Cette fois, comme tout semblait bien s'annoncer, elle était décidée à faire les choses dans les règles, selon la tradition. La jeune aveugle rassura son époux.

- Ne t'en fais pas, ça ira. J'ai déjà mis Léo au monde, je sais comment faire. Par contre, tu vas devoir t'occuper du petit bout... il va se demander ce qui se passe, et où je suis, quand il se réveillera. Autant qu'il dorme paisiblement le plus longtemps possible..."

Elle voulait être rassurante. Elle savait bien que son compagnon allait s'en faire, et qu'il voudrait être là... Mais la guérisseuse se montra intraitable, et quand le travail commença à devenir sérieux environ une heure plus tard, elle ne céda pas jusqu'à l'avoir expulsé de la pièce. Cette fois, l'absence du Métamage ne plongea pas Lou dans un désespoir profond. Elle savait à quoi s'attendre, elle savait ce qu'il fallait faire... et ce dont elle était capable. Elle espérait que d'ici quelques heures, qui ne seraient certes pas une partie de plaisir, elle pourrait présenter une petite fille en pleine forme à son angoissé de mari.

Le travail finit par se montrer délicat au bout de quelques minutes déjà. La guérisseuse vérifiait le bon déroulement des choses et la secondait bien. Elle la rassura en annonçant qu'à chaque nouvelle naissance, l'accouchement devenait moins long. Une bonne chose, en somme, tant pour Lou que pour Damian qui se rongerait les sangs moins longtemps. Elle se sortit tout cela de l'esprit pour se concentrer uniquement sur ce qu'elle devait faire. C'était déjà bien assez éprouvant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 3 Jan - 0:49

- La guérisseuse devrait être en route, il n'y a qu'à attendre... Faire chauffer de l'eau et mettre des draps pour protéger le lit, ce serait bien. Et oui, Léo est couché, il dort à poings fermés. Mais tu vas devoir t'occuper de lui quand il va se réveiller...

- Tant mieux...

Le ton de Lou était plutôt serein, dénué de toute crainte, et elle semblait ne pas trop souffrir, pour l'instant. Néanmoins, cela ne suffit pas à apaiser totalement son stressé d'étalon de mari, qui fila chercher de quoi couvrir le lit une fois la jeune femme levée pour aller boire un peu. D'avoir quelque chose à faire lui occupait un minimum l'esprit, au moins. Pendant qu'il dépliait de grands draps sur le lit, sa femme revint vers lui, souriante.

- Peut-être qu'elle va enfin venir, ta petite fille !

- J'espère... J'aimerais vraiment. Mais je serais content dans tous les cas, tant que tout se passe bien...

Il esquissa un sourire timide, partagé entre le bonheur qu'il éprouvait à l'avance à l'idée de voir ce nouveau bébé pour la première fois, et cette angoisse qui lui nouait l'estomac et ne voulait décidément pas le laisser tranquille. Ce n'était pas qu'il aie vraiment peur pour Lou, il la savait capable, c'était plutôt qu'il redoutait de devoir quitter la pièce cette fois, et de ne pas assister à l'évènement. Même si, la dernière fois, c'était nécessaire. En l'occurrence, aujourd'hui, c'était davantage un caprice qu'autre chose. Mais il persistait néanmoins à croire que c'était complètement idiot de priver le père d'assister à ça... Il aurait du devenir guérisseur, tiens, il aurait pu tout faire lui-même, en plus du reste !

Sur ces réflexions existentielles, la guérisseuse fit justement son entrée dans les appartements. Sans perdre de temps en politesses, elle alla aussitôt s'enquérir de l'avancement du travail, et, voyant que ça prendrait encore un peu de temps, fit elle-même chauffer l'eau que Damian avait fini par oublier, à force de trop penser, et prépara ses affaires. Comme il n'avait plus rien à faire, le jeune homme vint s'asseoir au bord du lit, auprès de son épouse qui s'était recouchée, maintenant que tout était prêt. Il avait glissé sa main dans la sienne, et porta celle-ci à ses lèvres pour l'embrasser doucement. Et c'est au moment même où il songea qu'il n'avait pas du tout envie de partir que...


- Bien, pour cette fois, ce sera un accouchement dans les règles, entre femmes.

Le jeune homme leva les yeux au ciel, et l'étalon en lui coucha les oreilles. "Si je veux, vieille harpie", était la réponse qui lui brûlait les lèvres, mais ce n'était pas le moment de jouer les enfants capricieux et désobligeants. Après tout, sans cette femme, les dieux seuls savaient ce qu'il serait advenu de Lou, lorsqu'il l'avait ramenée blessée, puis pendant sa précédente grossesse... Et ce qu'il serait advenu de lui aussi, sans ses soins quand il était revenu avec le corps percé de part en part. Il ravala donc sa fierté et sa mauvaise volonté, et se contenta de s'installer un peu mieux sur le lit, pour signifier en silence qu'il ne partirait que lorsqu'il le faudrait vraiment, et pas avant. La guérisseuse haussa simplement les épaules, tout en insistant bien du regard pour lui faire comprendre qu'il aurait tout intérêt à ficher le camp le moment venu.

- Ne t'en fais pas, ça ira. J'ai déjà mis Léo au monde, je sais comment faire. Par contre, tu vas devoir t'occuper du petit bout... il va se demander ce qui se passe, et où je suis, quand il se réveillera. Autant qu'il dorme paisiblement le plus longtemps possible...

- Grm... Oui, d'accord...

Cette fois-ci, il était vaincu. Elle avait évidemment raison, il y avait un autre petit bonhomme qui aurait besoin de lui dans les prochaines heures... Il ne l'avait pas oublié, mais n'avait aussi pas réalisé que l'accouchement, bien que plus rapide que le premier, prendrait du temps, et que Léo réclamerait qu'on s'occupe de lui bien avant que ce soit terminé. Et évidemment, il se demanderait certainement où sa mère est passée, ce qui ne simplifierait pas la tâche... La pire des situations à envisager serait que, déboussolé sans Lou, son fils ne se transforme sans prévenir. Et maintenant qu'il était plus vieux et savait marcher, son apparence de poulain aussi s'était étoffée, et il commençait à prendre de la place, une fois transformé...

Finalement, une bonne heure passa, pendant laquelle Damian resta auprès de la jeune aveugle, à lui caresser doucement la tête et le visage, pour la détendre, guettant mine de rien un éventuel appel de Léo, qui ne se manifesta pas. Et, lorsque la guérisseuse annonça que cela devenait sérieux, elle reposa son regard ferme sur le Métamage, qui adopta cette fois la stratégie des "yeux de poney battu", pour essayer de rester encore un peu. Mais elle ne céda pas, et il dû se résigner à partir, à contrecœur. Il vint embrasser une dernière fois Lou sur les lèvres avant de sortir.


- Courage mon amour, je m'occupe de Léo, ne t'inquiète que de ce bébé-là, d'accord ?

- Allez allez, vous êtes resté bien assez longtemps comme ça. A présent, dehors !

- Oui, oui, j'ai compris, je sors. Vieille chouette aigrie.

Il avait seulement murmuré ces derniers mots en refermant la porte derrière lui, la petite boule d'angoisse dans son ventre refaisant surface dans le même temps. Il eut la surprise de découvrir Jake assis sur le divan près du feu, qu'il avait ravivé. Il était tellement content de le voir ici, surtout avec la façon dont il s'était adressé à lui plus tôt... Mais le brun n'en semblait nullement vexé, et affichait un sourire taquin lorsqu'il se tourna vers son ami.

- Alors, on se fait expulser de sa propre chambre par une "vieille chouette" ? Quel effet ça fait ?

- Plutôt vexant... J'aimerais tellement rester avec Lou... Non pas que je doute d'elle, mais...

- Oui, on sait, tu ne peux pas t'empêcher de t'en faire un peu, bla bla bla...

Ils restèrent là tous les deux, à discuter de tout et de rien pour passer le temps, et en ce qui concernait le rouquin, pour ne pas trop penser à ce qui se passait juste à côté, jusqu'à ce qu'ils entendent un "Papa, Ma-ma !" répété depuis la chambre de Léo. Son père alla donc le chercher et l'installa sur ses genoux, face à tonton Jake, qu'il connaissait maintenant bien et appréciait assez, même s'il ne pouvait pas encore apprécier pleinement son humour, grand bien lui fasse...

Comme redouté, le petit bout finit par réclamer sa mère, s'inquiétant de ne pas la voir revenir de la salle d'eau comme cela arrivait parfois, lorsqu'elle prenait son bain ou faisait un brin de toilette avant de sortir, et son père eut le plus grand mal à trouver quoi dire et faire pour le rassurer et lui changer les idées. Et, une fois n'est pas coutume, ce fut Jake qui eut l'esprit le plus vif et sage des deux.


- Ta maman va revenir bientôt, mon grand.

- Bentôt ?

- Oui, très vite. Elle n'est pas loin d'ici, et c'est papa qui s'occupe de toi. Vous allez bien vous amuser, entre hommes !

Léo se tourna alors vers son père, les yeux grands ouverts comme il les avait quand il découvrait ou comprenait quelque chose, et montra du doigt la porte de la chambre que Jake avait machinalement regardée en expliquant plus ou moins au petit garçon ce qu'il se passait.

- Papa, Maman bentôt !?

- Oui mon bonhomme, bientôt. En l'attendant, tu veux tes cubes ?

- Heu... Oui, técube, técube !

Le Métamage posa donc le bambin par terre, devant le divan, et s'assit à côté de lui pour faire une pile de cubes tous les deux, bientôt rejoints par Jake, qui se prenait au jeu avec grand plaisir. Damian ne pouvait pas s'empêcher de penser que, s'il se décidait à s'établir pour de bon un jour, il serait un père formidable, lui aussi... En tout cas, ils passèrent ainsi le temps à occuper Léo jusqu'à ce qu'il soit l'heure pour lui de manger, prendre son bain et dormir. Par chance, il était tellement fatigué de s'être autant amusé qu'il pleurnicha seulement quelques minutes en réclamant sa mère avant de s'endormir. Après quoi, les deux hommes mangèrent aussi un peu, et Damian entreprit de ranger les jouets du petit en attendant qu'on lui ouvre la porte et qu'on lui annonce que tout va bien. Le temps commençait à se faire rudement long, et seules quelques plaintes de douleur étouffées lui parvenaient depuis la chambre, ce qui ne tendait pas à le rassurer...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 3 Jan - 18:19

Pour cette fois, Lou dut donc se débrouiller toute seule avec la guérisseuse, et sa souffrance. Elle avait beau savoir à quoi s'attendre, l'impression de se faire déchirer les entrailles n'en était pas moins présente et douloureuse, comme la fois précédente. Le travail avait beau s'être assez vite déclenché, ce n'était pas pour autant que le bébé sortait dans la minute... Elle avait donc largement le temps d'en profiter.

La guérisseuse surveillait le déroulement de la naissance avec beaucoup d'attention. Elle ne cessait de tâter le ventre de la jeune femme afin de voir comment le petit se présentait, et son avancée. Pour Léo, cela avait été délicat quand il s'était mis dans la bonne position en appuyant sur la colonne vertébrale de sa mère, lui causant des douleurs aigües. Mais pour l'instant, tout semblait bien se passer pour celui-là.


" Il est dans la bonne position, de toute évidence. Il ne devrait pas vous donner trop de mal.

La jeune aveugle hocha la tête, rassurée. Tant que tout se passait bien, cela irait, mais elle se sentirait sans doute moins à l'aise si la situation venait à déraper... Le temps passa, tandis qu'elle mettait son enfant au monde. Elle n'avait aucune idée du temps que cela prenait, et cela lui semblait à la fois terriblement long, et plus court que pour Léo. Elle espérait d'ailleurs que son petit bout ne se faisait pas trop de souci de la voir absente, et qu'il ne donnait pas trop de fil à retordre à son père.

Tandis qu'elle poussait, elle se demanda si ce serait la petite fille que ce dernier voulait. Elle avait vraiment envie de lui faire plaisir en lui donnant sa petite, mais elle n'avait pas franchement le choix... ce serait ce qui viendrait. Pour sa part, elle priait les dieux pour que ce bébé-là soit aussi normal que Léo l'était, sans problèmes ni cécité. Elle avait certes beaucoup moins angoissé pour celui là, mais elle gardait en elle cette désagréable anxiété qui lui piquait le coeur. Elle serait fixée dès que le nouveau-né serait examiné par la guérisseuse.

Finalement, au bout de plusieurs heures, on lui annonça l'arrivée de la tête, et elle le sentit parfaitement bien elle-même, avec la douleur que cela entraînait. Elle serra les dents en poussant, sachant parfaitement que les épaules seraient encore plus éprouvantes. Elle eut le temps d'inspirer profondément, temps pendant lequel la guérisseuse lui épongea le front avec un linge humide et frais, avant de finalement expulser le bébé.

A peine le cordon coupé et les voies respiratoires dégagées, il se mit à pleurer vigoureusement. A l'entendre, Lou put deviner qu'il était en forme, et cela lui tira un sourire de soulagement alors qu'elle sentait ses membres trembler d'épuisement tandis qu'elle reprenait son souffle. La guérisseuse devait maintenant s'occuper de lui, ou d'elle, et vérifier que tout allait bien... avant de le lui rapporter pour s'occuper d'elle.

- C'est un beau garçon, une fois de plus. Il va aussi bien que son frère, et n'a aucun problème de vue.

- Encore un garçon...

Lou prit son fils dans ses bras, curieuse de voir à quoi il ressemblait. Elle pourrait sans doute le savoir très bientôt, mais elle espérait que Damian ne serait pas trop déçu. Elle laissa le petit prendre son premier repas tandis que la guérisseuse s'occupait d'elle, puis lui faisait une minutieuse toilette plus que nécessaire. Elle retira ensuite les draps souillés du lit avec la dextérité que confère l'habitude, puis elle alla jusqu'à la porte. Le moment était venu de faire les présentations au père...

La jeune femme entendit la porte s'ouvrir, la voix de la guérisseuse, et les pas qui s'approchaient du lit. Elle se sentait très fatiguée, mais elle caressait doucement le dos du bébé, heureuse. Elle ne savait pas à quoi il ressemblait, mais elle allait présenter au Métamage un petit bout très semblable à ce qu'avait été Léo au même âge: les mêmes yeux bleus, les mêmes cheveux sombres encore humides et collés au crâne. Ils ne pourraient pas se renier. Elle tourna la tête vers son époux quand elle le sut près d'elle.


- Désolée mon amour, ce ne sera pas pour cette fois. Encore un garçon.


Elle lui sourit cependant, serrant toujours le nourrisson contre sa poitrine. Il avait bon appétit, et elle ne comptait pas le déranger avant qu'il aie fini. De sa main libre, elle tâtonna un peu pour trouver celle de son compagnon, et elle la pressa faiblement, définitivement fatiguée. Elle avait deviné, grâce aux sons, que Léo n'était pas avec son père. Peut-être couché à nouveau... sinon il n'aurait pas résisté à la curiosité de suivre son géniteur, le connaissant.

- Ca te convient pour lui, Naël?

C'était le prénom qui l'avait marquée pour un nouveau garçon. Elle trouvait ça très joli et mélodieux à l'oreille. Maintenant, elle guettait le départ de la guérisseuse pour voir enfin à quoi ressemblait son nouveau fils. Elle enfouit les lèvres dans la chevelure humide et fine du petit et lui déposa un baiser sur le crâne. Il eut un léger hoquet avant de s'arrêter de manger, et elle en profita pour lui faire faire son rot, qui fut bien bruyant.

- Où est Léo?

Elle tendit le bébé à Damian, sachant qu'il en mourait sans doute d'envie. La guérisseuse, n'ayant pas énormément de conseils à leur donner, se contenta de les féliciter, puis de prendre congé une fois tout rangé et nettoyé. Lou ferma les yeux pour se reposer un peu, pendant que père et fils faisaient connaissance. Tout s'était bien passé, mais elle avait l'impression d'avoir été piétinée par un cheval au galop.

- Quand tu auras fini avec lui, tu me laisseras le voir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Ven 6 Jan - 0:48

Finalement, alors qu'il rangeait le dernier cube laissé au pied du divan dans le coffre à jouets de Léo, Damian entendit enfin très clairement des pleurs de nouveau-né. Il ne put se retenir de sourire, le cœur serré d'émotion, en constatant à quel point le nourrisson semblait vigoureux, à sa façon de pleurer. C'était bon signe, même s'il espérait de tout cœur qu'on ne lui annonce pas un quelconque problème lorsqu'on lui présenterait le bébé...

Sans même y penser, le Métamage était revenu vers la porte de sa chambre, pour le moment toujours close. Il piaffa un instant devant celle-ci, jetant de temps à autres un regard désespéré à Jake, retourné s'affaler dans le divan, jusqu'à ce que les pleurs se taisent. A partir de ce moment-là, lui vint l'envie pure et simple de défoncer la porte pour voir ce qu'il se passait derrière. Il avait beau se douter qu'on avait sans doute mis le nourrisson au sein de sa mère, ne rien voir le rendait fou.

Et enfin, il entendit la clenche cliqueter et les gonds grincer lourdement, et se sentit soudain un peu nerveux devant l'expression neutre de la guérisseuse qui lui avait ouvert, et c'est presque timidement qu'il vint jusqu'à elle après avoir cherché un soutien chez son ami pangaré, qui le lui donna d'un hochement de tête. Mais la femme se dérida finalement et adressa au jeune homme un petit sourire se voulant rassurant alors qu'il s'apprêtait à rentrer.


- Tout s'est passé à merveille. Vous pouvez venir maintenant, je crois que vous avez assez piétiné comme ça...

C'était peu dire, en effet. Une fois que la guérisseuse s'écarta du passage pour le laisser entrer, il s'avança un peu fébrilement, et se sentit fondre en voyant pour la première fois son deuxième enfant accroché au sein de sa mère, fort occupé à téter goulument. Lou avait l'air épuisé, mais heureuse, et dans un état bien moins pire qu'après avoir mis Léo au monde. La naissance avait du être moins douloureuse, en plus d'être plus rapide que la première fois. Tout ému, Damian se pencha sur le bébé, n'osant même pas le toucher pour l'instant, et retint un petit sanglot alors que sa femme levait la tête vers lui.

- Désolée mon amour, ce ne sera pas pour cette fois. Encore un garçon.

Le jeune homme ne réagit pas de suite, perdu dans la contemplation du petit bout. Il était tellement préoccupé de le savoir en bonne santé qu'il ne s'était pas tellement inquiété de savoir si c'était un garçon ou une fille. Une fois qu'il réalisa ce que la jeune aveugle lui avait dit, il se sentit évidemment un peu déçu, mais cela passa bien vite. L'important, c'était qu'il aille bien, et cela était vraisemblablement le cas.

Puis, en le regardant de plus près, il ne put que constater à quel point il ressemblait à son frère au même âge, avec les traits un peu plus fins, cependant. Lorsque le petit ouvrit les yeux, il eut tout le loisir d'admirer leur bleu éclatant qui n'avait rien à envier à ceux de Léo, de même que sa tignasse sombre, qui lui semblait toutefois tirer sur le roux. Mais c'était difficile à dire, alors que ses petits cheveux fins étaient encore humides. Comblé de bonheur et de fierté, Damian donna à Lou un tendre baiser sur les lèvres avant de s'asseoir à ses côtés, lui passant un bras autour des épaules pour la serrer contre lui, sans quitter le nouveau-né des yeux.


- Ce n'est pas grave, je suis quand même heureux. On a encore bien du temps devant nous pour essayer d'avoir une fille... Tu le verrais, il ressemble tellement à son frère !

Il pressa doucement la main de la jeune femme, qui avait pris la sienne un peu plus tôt, alors que la guérisseuse s'affairait à terminer de nettoyer et ranger, se préparant visiblement à partir. Tant mieux, il avait vraiment hâte qu'ils se retrouvent tous en famille. Et il était également impatient de voir comment réagirait Léo lorsqu'il découvrirait son petit frère le lendemain...

- Ça te convient pour lui, Naël ?

- Absolument. Ça lui va très bien je trouve...

Il regarda avec plaisir Lou redresser Naël à la verticale pour l'embrasser tendrement avant de lui faire faire son premier rot, lequel fut particulièrement sonore, ce qui fit bien rire son père. Celui-ci pouffa à nouveau en songeant qu'il venait à peine de sortir des langes, et qu'il allait finalement devoir y remettre le nez... Mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Même si Lou avait eu des yeux fonctionnant normalement, il se serait volontiers proposé pour s'occuper des petits autant que possible...

- Où est Léo ?

- Il dort depuis un petit moment maintenant. Il t'a réclamé, mais il a été très sage, comme d'habitude...

Sur ce, la jeune femme lui tendit le bébé, sans même lui demander s'il voulait le prendre un peu. Il fallait dire que, même sans voir, l'envie de Damian tombait sous le sens, et c'est donc tout naturellement qu'il prit avec d'infinies précautions le bébé dans ses bras. Le nourrisson sombrait dans le sommeil, repus, mais fit tout de même à son père l'honneur d'un regard intrigué avant de s'endormir tranquillement contre lui, achevant de faire du Métamage une masse de guimauve molle et collante. Il remarqua à peine la guérisseuse qui s'en allait, tout à sa contemplation.

- Quand tu auras fini avec lui, tu me laisseras le voir ?

- Hm... ? Ah, oui, bien sûr. Excuse-moi, il est tellement beau, ce petit bout... Ah oui, avant ça, je peux faire venir Jake ? Autant profiter qu'il est là pour lui présenter Naël... Il n'attend que ça pour aller se coucher, je crois ! Il m'a bien aidé à m'occuper de Léo, d'ailleurs.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 16 Jan - 19:12

Lou attendit patiemment que Damian aie fini de faire connaissance avec son fils, yeux clos. Elle en profitait pour se reposer. Le plus sage était sans doute d'éviter de le priver de sa vue alors qu'il avait le bébé dans ses bras, pour ne pas qu'un malheureux accident se produise... Elle se redressa légèrement sur un coude. Après tout, autant que Jake vienne voir le petit tout de suite, elle le regarderait elle-même après.

" Fais entrer Jake, maintenant qu'on est entre nous. Je peux bien attendre quelques instants de plus pour voir Naël.

Elle se glissa douillettement dans les couvertures, remontant la couette jusque sous sont menton pour cacher sa nudité. Elle frissonna légèrement. Il faisait tout de même frais dans le château, et le fait d'avoir fourni un si long effort, malgré la chaleur du poêle, lui donnait froid maintenant que la tension était retombée. Elle entendit des pas s'approcher, et elle reconnut facilement ceux du meilleur ami de son compagnon.

- Eh ben, encore du beau boulot que vous avez pondu, tous les deux! Pas trop fatiguée?

- Un petit peu quand même...

La jeune femme eut un léger sourire. Elle se sentait moins au bord du gouffre qu'après la naissance de Léo, et elle avait moins souffert, mais ça n'avait pas été une partie de plaisir pour autant. Mais elle s'en était sortie intacte, le bébé aussi, et c'était l'essentiel. Elle écouta les commentaires des deux hommes sur le petit, l'un sans doute plus fou du petit que l'autre, et elle savait bien lequel. Elle commençait enfin à se réchauffer, et parti comme c'était, elle allait bientôt s'endormir sans même s'en rendre compte...

- Bon, je vais retrouver mon lit douillet. Félicitations à tous les deux, prenez soin de votre petite famille! Repose-toi bien, Lou.

- Bonne nuit Jake.

Son époux lui déposa Naël sur le ventre le temps d'aller raccompagner son ami, et elle caressa doucement la tête fragile du nouveau-né. Elle devinait à sa respiration tranquille qu'il devait dormir à poings fermés. Venir au monde avait dû être aussi éprouvant pour lui que pour elle... Elle avait un peu de mal à se dire qu'elle était mère de deux petites merveilles, maintenant, et pourtant, c'était bien le cas. Quand le Métamage revint, elle tendit la main vers lui.

- Je vais le regarder juste quelques instants...

Quand elle effleura son bras, elle absorba sa vue presque avec impatience. Elle vit soudain, et put constater à quel point la nuit était avancée. Il faisait très sombre dans la pièce, mais en baissant le regard sur son fils, elle put l'admirer à loisir. Elle le trouva légèrement plus chétif que Léo quand il était venu au monde, mais à peine. Juste de quoi moins souffrir à l'accouchement. Il avait les cheveux aussi sombres que son frère au même âge, et sans doute les mêmes yeux aussi. Comme l'avait dit Damian, il ressemblait terriblement à Léo. La même petite bouille à faire fondre un rocher.

- Si tu pouvais l'habiller et le coucher... Je crois que je ne vais pas faire long feu.

Elle observa encore un moment son petit, avant de rendre sa vue à son amant. Un dernier baiser sur le front du nourrisson, et elle le laissa prendre le relai. Le petit était certes langé, mais ce n'était pas suffisant. Et elle gardait en elle cette crainte d'un coup de froid, printemps ou pas. Il avait au moins eu la chance de naître quand la belle saison commençait à pointer le bout de son nez... Elle étouffa un bâillement et s'étira très légèrement.

- N'oublie pas de bien le border, qu'il ne prenne pas froid. J'ai hâte de savoir comment Léo va réagir demain en le voyant..."

Elle sourit, bâilla franchement pour cette fois, et s'enfouit dans les couvertures, sur cette agréable pensée. Elle ne doutait pas que son garçon serait très intrigué par le nouveau venu, mais elle espérait qu'il ne prendrait pas mal le fait qu'on doive un peu moins s'occuper de lui, et plus de son frère. Il aurait toujours besoin d'attention, bien sûr, mais il allait devoir apprendre à partager... Elle ne remarqua même pas quand Damian vint se coucher lui aussi, un peu plus tard. Elle avait déjà sombré dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau petit bout [Privé Damian Dozendhaar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: