Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Sam 21 Jan - 0:53

Akeno ouvrit péniblement les yeux sur une nouvelle journée. Il n'était absolument pas du matin, et il se serait volontiers retourné dans les draps pour replonger dans le sommeil. Seulement voilà, il devait s'entraîner avant le déjeuner. Il lâcha donc un long bâillement paresseux et s'étira avec volupté, avant de repousser sur le côté le bras de sa maîtresse afin de pouvoir se lever. Il se mit debout, effectuant quelques mouvements d'étirement pour détendre ses muscles encore endormis, avant de jeter un oeil dans les draps. La jeune femme dormait encore, le visage masqué par son opulente chevelure de jais. Ils avaient passé une nuit mouvementée, mais cela n'irait pas plus loin. C'était une très gentille fille, douce et aimable, qui avait pour forme animale le blaireau. Mais s'ils couchaient ensemble de temps en temps, c'était simplement pour le plaisir. Le jeune homme ne recherchait rien d'autre.

Il se rendit dans la salle d'eau sans la réveiller, nu comme un ver et nullement gêné, afin de faire un brin de toilette matinale. Le soleil hivernal inondait l'extérieur de ses rayons, rendant la couche de neige immaculée qui recouvrait tout aussi éblouissante que l'astre lui-même. Quand il fut rasé et suffisamment débarbouillé, le Métamage retourna dans la chambre pour se vêtir. Il fut un moment tenté, alors qu'il enfilait une tenue adéquate pour l'entraînement, de prendre sa forme animale pour aller souffler dans l'oreille de l'endormie, mais il se retint. Il n'avait pas besoin de s'en occuper: elle connaissait le chemin. Il ne prit pas la peine de s'armer, avant de quitter ses appartements.

Il descendit aux cuisines, qui étaient fourmillantes d'activité, comme d'habitude. On le salua avec le respect dû à son rang, mais sans se préoccuper plus que ça de sa présence. Ce qui lui permit de chaparder une part de brioche toute chaude, juste sortie du four, et une pomme. Un gobelet de grès rempli de lait paracheva le sommaire premier repas de la journée, qu'il expédia en deux temps trois mouvements, sans même prendre la peine de s'assoir. Cela fait, il sortit dans la cour, afin d'aller se rafraîchir les idées.

C'était vraiment une splendide, mais glaciale journée d'hiver qui s'annonçait. Akeno examina avec intérêt la couche de poudreuse que nulle botte n'avait encore foulée, puis il ferma les yeux quelques instants, avant de prendre sa forme animale. Devenu un splendide tigre blanc, il s'ébroua avant de se jeter dans la neige pour s'y rouler avec des grondements de plaisir. Il sentait le froid lui mordre les coussinets, pourtant protégés par ses poils épais. Le reste de son corps y était parfaitement insensible, les flocons ne parvenant pas à traverser la fourrure. Ses mouvements, comparables à ceux d'un homme en pleine noyade, envoyaient des gerbes de poudreuse un peu partout autour de lui, alors qu'il continuait son manège jusqu'à n'en plus pouvoir. Quand il se releva, il avait un second manteau blanc sur lui. La neige collait à ses poils par paquets, et il s'ébroua encore une fois pour l'en chasser, laissant sa belle robe rayée bien humide.

Ayant maintenant les idées claires, il resta encore un moment sous cette forme avant de redevenir humain. Il n'avait plus qu'à se rendre dans la salle d'entraînement principale pour travailler. Ce qu'il fit. En poussant les lourdes portes de chêne, après avoir parcouru une bonne partie du château, il put constater, sans grande surprise, qu'il était loin d'être le seul à s'être rendu là. Des Métamages des deux sexes s'entraînaient au maniement de différentes armes, seuls ou en binômes. Il y avait aussi un groupe de quelques jeunes femmes qui les regardaient faire en émettant des commentaires. Le jeune homme leva les yeux au plafond. Il savait bien pourquoi elles étaient là. C'était le groupe de pintades qui ne cessaient de lui courir après en minaudant, en espérant qu'il en mette une dans son lit. En général, outre la beauté, il choisissait aussi des femmes au caractère intéressant, autant dire qu'elles avaient peu de chances d'y arriver...

Les ignorant, et prenant cependant son rôle de coqueluche, spécialement pour elles, il alla récupérer une arme d'entraînement sur un présentoir, avant de s'approcher d'un mannequin de paille afin de travailler, non sans s'échauffer au préalable. Si un claquage musculaire n'était pas mortel, loin de là, cela restait particulièrement douloureux... Et il n'y tenait pas trop. Une fois prêt, il se lança dans un entraînement sur ses enchaînements et coups habituels, qu'il répétait et perfectionnait sans cesse, pour être efficace sur le terrain. Il se trouverait bien un partenaire pour ferrailler un peu par la suite. Il entendait déjà des gloussements dans son dos. Cela promettait d'être amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Lun 23 Jan - 22:42

C'est une Maven plutôt ronchon qui se tira péniblement du lit ce matin-là. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait pressenti dès le réveil que la journée serait forte en contrariétés, et à dire vrai, ce genre d'intuition la trompait rarement. Après s'être extirpée des draps d'un seul bond, elle était passée à la salle d'eau faire une toilette rapide, puis avait passé une tenue adaptée à l'entraînement avant de finalement s'asseoir sur son lit resté défait, afin de brosser ses longs cheveux et les rassembler en queue de cheval afin qu'ils ne la gênent pas lorsqu'elle ferait de grands moulinets avec son arme. Tout en achevant le nœud du ruban qui maintenait à présent son abondante crinière rousse, la jeune femme jeta un bref coup d’œil à la fenêtre, constatant avec amertume que la matinée était déjà bien avancée. Première contrariété.

Une fois prête, la Métamage quitta ses appartements en traînant des pieds, décidément d'humeur maussade. Il lui arrivait parfois d'être ainsi, de mauvaise humeur sans raison particulière, et ça pouvait très bien lui passer au bout d'un moment. Sous réserve qu'on ne vienne pas lui chercher de noises, et encore moins dès le matin. Tout en progressant lentement dans les couloirs déserts, elle étira longuement ses bras, dénouant ses épaules et les muscles de ses bras, lesquels lui semblaient être encore croisés sous son oreiller. Pour elle, le réveil était un moment assez paradoxal. Elle se levait en général vite et en forme, mais une fois sortie du lit, elle avait l'impression que le matelas, les couvertures et les oreillers l'y rappelaient vivement, lui tendant des bras invisibles particulièrement alléchants. Mais elle n'aimait pas perdre son temps à traîner au lit. D'ailleurs, elle pouvait se contenter d'assez peu de sommeil, même si elle ne rechignait pas à faire la grasse matinée de temps en temps... Comme elle l'avait fait ce matin-là, même si c'était de manière involontaire, pour une fois.

En chemin vers la salle d'entraînement, Maven fit un détour par les cuisines, espérant dénicher des restes du petit-déjeuner, qui pourraient constituer le sien. Elle trouva plus ou moins son bonheur dans une tranche de pain accompagnée d'un beau morceau de fromage et d'un grand gobelet de lait. Sa deuxième contrariété de la matinée fut l'absence totale de viande. Il ne restait même pas une malheureuse tranche de lard fumé. La viande appartient à ceux qui se lèvent tôt, comme le dit à peu près le dicton... Ce frugal repas avalé, assise sur les marches d'un escalier, la rouquine poursuivit sa route et poussa finalement les grandes portes de la salle d'entraînement.

Troisième contrariété : le véritable agglomérat de dindes gloussant dans un coin de l'immense pièce dédiée à l'entraînement, en marge de l'espace réservé à cet usage. Elles étaient une des choses dont Maven avait une sainte horreur, des pintades sans cervelle qui feraient mieux d'aller laver les assiettes en cuisine plutôt que de prendre de la place dans un lieu de travail inutilement. Si elles n'étaient pas là pour s'entraîner, qu'elles s'en aillent, à la fin ! Leurs rires stupides lorsqu'un beau jeune homme exécutait un mouvement un peu complexe lui étaient tout simplement insupportables. Néanmoins, elle tâcha de ne pas s'énerver, et se contenta d'aller prendre une lourde épée sur un présentoir, la lame la moins émoussée qu'elle put trouver à cette heure tardive, quatrième contrariété, et alla se planter devant un mannequin de paille libre pour s'échauffer rapidement avant de passer aux choses sérieuses.

Elle réalisa ainsi quelques enchaînements, d'abord lents et mesurés pour prendre en main son arme, puis plus rapides, à une main ou deux, le manche passant d'une main à l'autre à une vitesse fulgurante. Ainsi concentrée, Maven se sentait un peu mieux, isolée du monde extérieur, des autres Métamages qui croisaient le fer et de leurs groupies dandinantes. Elle ne pensait plus qu'à ses mouvements, à cette silhouette humaine en paille qu'elle taillait en pièces et au sifflement de la lame dans l'air.

Au terme d'une énième combinaison de coups, qui acheva de réduire le mannequin à l'état de confettis de paille, la jeune femme alla reposer son épée, et prit la gourde à sa ceinture pour avaler une gorgée d'eau, le temps de souffler un peu, et que des serviteurs remplacent les miettes du mannequin par un autre en état de prendre des coups. Après ça, elle réviserait ses enchaînements aux poignards, avec lesquelles elle était tout aussi meurtrière, si ce n'était plus, qu'avec une épée.

Quand sa nouvelle victime en brindilles fut en place, la jeune femme se dirigea vers un autre présentoir proposant des poignards de toutes tailles et de toutes formes. Après en avoir examiné quelques paires qui pourraient lui convenir, les examinant sous toutes les coutures et les soupesant, elle opta finalement pour deux armes légères mais solides, aux lames recourbées telles des griffes. C'était ce qu'elle pouvait trouver de plus proche de ses propres armes ici. Ses poignards personnels étaient de plus belle facture, et plus solides, aussi, et leur lame était en bien meilleur état que celles-ci. Prête, elle se mit en position devant le mannequin, et c'est ce moment précis que choisi la cinquième contrariété pour faire son entrée : Lucius, un beau brun filiforme, mais musclé toutefois, ayant pour forme animale le guépard. Et accessoirement, l'ex-amant le plus récent de Maven. Celle-ci, voyant qu'il venait vers elle d'un pas assez franc, reprit une posture normale et soupira, davantage blasée qu'autre chose. Elle savait très bien ce qu'il voulait.


- Je t'ai déjà dit d'aller te faire voir, il me semble.

- Maven... Je regrette ce que j'ai fait, vraiment...

- Ça, il fallait y penser avant d'aller fourrer cette blondasse. Et encore, ça, je m'en fous, on n'est pas mariés et heureusement d'ailleurs. Mais si tu crois que je vais te pardonner d'avoir balancé des horreurs sur mon compte, à elle et à la bande de greluches avec lesquelles tu traînes ces derniers temps, tu te mets le doigt dans l’œil jusqu'au coude. Et si ça te suffit pas, je peux pousser jusqu'à l'épaule.

- Je ne le pensais pas, c'était pour plaisanter, comme ça, c'est venu dans la conversation...

- Bon merde Lucius, il faut te le dire en orc ou quoi ? Dégage ! Va toutes te les faire et laisse-moi tranquille !

- Mais, ma beauté...

- DÉGAGE !

En criant, Maven avait levé une main armée avec l’œil fou furieux. Et, accessoirement, attiré l'attention de toute l'assemblée. Mais elle n'en avait cure, et si son vis-à-vis ne s'était pas finalement résigné à tourner les talons sous la menace d'un coup de poignard castrateur -c'est si vite arrivé...-, elle n'aurait pas hésité à le poursuivre poignard levé jusqu'à ce qu'il débarrasse le plancher. Une fois la porte claquée sur le Métamage guépard, elle laissa retomber les épaules, mais la panthère en elle avait toujours le pelage hérissé et les oreilles plaquées sur la nuque, et elle balaya la salle d'entraînement d'un œil menaçant, défiant quiconque d'oser lui faire une remarque, avant de reprendre son entraînement là où elle l'avait laissé, à un rythme effréné. Qu'importe ce que les autres pouvaient bien en penser, jamais elle ne se laisserait mener en bateau par un homme. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Mar 24 Jan - 21:15

Akeno avait bien pris le temps de se chauffer avec le mannequin de paille, avant de tourner son attention vers les autres Métamages qui s'entraînaient. Il savait déjà quel genre de proie il voulait: un homme. C'était follement plus amusant. Déjà parce qu'en général, ils voulaient en mettre plein la vue aux dindes sur le bord, histoire de prendre sa place de coqueluche, mais aussi parce que ses adversaires étaient souvent assez énervés pour faire des fautes grossières. Donc de préférence, un homme oui, mais jaloux de lui. Il ferraillerait plus sérieusement avec d'autres gens ou avec ses amis par la suite.

Histoire de remotiver ses troupes, il adressa un regard en coin aux filles gloussantes sur le bord, qui ne s'en pâmèrent que plus. Il bomba légèrement le torse, tout dans son rôle de jeune coq, et scruta finalement les autres combattants. Il n'eut qu'à s'approcher pour qu'un jeune homme à l'air maussade et furibond se lève du banc où il s'était assis, et ne s'avance vers lui pour répondre au défi, qui était plutôt une proposition. Akeno se contenta d'un geste de la pointe de son épée pour signifier qu'il acceptait. Parfait, juste ce qu'il lui fallait. Il recula de quelques pas et tapota du bout de l'épée sur le sol de la salle, en attendant que l'autre se mette en place.

Parfaitement calme, les muscles détendus, il se mit en place. Il regardait son adversaire sans ciller. Rien qu'à le voir, il se doutait qu'il allait pouvoir se livrer à son petit jeu favori tout en ravissant son public. Il profita d'un gloussement pour faire mine de laisser une brèche maladroite à l'autre, en regardant ailleurs. Son adversaire sauta sur l'appât instantanément, et bondit vers lui en taillant d'estoc. Heureusement que les armes étaient émoussées... et que le coup ne porterait pas. Contre toute attente, Akeno pivota agilement sur le côté, laissant l'autre manquer de s'étaler par terre, emporté par son élan. Il en rajouta en le frappant du plat de l'épée dans le dos, ce qui lui fit directement perdre l'équilibre.


" Allez, un peu de nerf. On est là pour s'entraîner, non?

Il lâcha un bâillement ostensiblement exagéré tandis que l'autre se relevait, et que ses admiratrices se répandaient en exclamations pour commenter son mouvement. Il adressa à son adversaire un air de parfaite innocence quand ce dernier grogna qu'il le faisait exprès, et qu'il devait arrêter de se pavaner. Ah, si encore il le faisait vraiment par goût de la popularité... mais même pas, c'était simplement parce que cela l'amusait. Il se décida à l'affronter un peu plus sérieusement, non sans le tourner en ridicule dès que possible, ce qui n'était pas bien compliqué pour lui.

Il ne sut pas combien de temps passa, alors qu'il se battait. Il finit même par retirer sa chemise en plein combat, tellement il avait chaud. Il la jeta dans un coin, certain qu'une des filles gloussantes allait la lui rapporter ensuite. Il ne prêtait pas attention à qui entrait et sortait de la salle, même s'il avait conscience des mouvements. Il était extrêmement concentré, même s'il avait déjà réussi à tourner en ridicule son adversaire quatre fois par ses pitreries fourbes. Ce qui avait pour effet d'énerver ce dernier, qui commettait des erreurs tellement monumentales qu'il se serait fait tuer en un instant sur le champ de bataille. Considérant qu'il avait assez joué, il para négligemment un coup, puis écarta la lame adverse d'un geste de son épée, avant de se glisser dans la brèche et de lui crocheter le pied. L'autre s'étala à terre alors qu'il se faisait désarmer. Akeno pointa les deux épées sur sa gorge avec un petit sourire.


- Alors?

- Ca va, je me rends...

Satisfait, le Métamage lui rendit son épée. Puis, il se tourna vers son public qui le félicitait déjà. Il était temps d'aller leur glisser quelques paroles qui leur plairaient, puis de travailler sérieusement. Il ne se sentait même pas fatigué. Il prit cependant avec gratitude l'outre pleine d'eau que l'une d'elles lui tendit, et il but à longues gorgées avant de s'asperger le visage et le torse. Il ne prit pas la peine de se sécher avec une serviette, pensant d'abord à récupérer sa chemise, mais il n'en eut pas le temps, car des éclats de voix retentirent. Comme tout le monde, il se tourna vers la source du bruit qui était un couple en train de se disputer. L'homme battit en retraite, mais la rouquine resta là à se déchaîner sur son mannequin de paille. Alors que tout le monde reprenait ses activités, lui resta concentré sur elle, intrigué et intéressé.

- Veuillez m'excuser...

Il récupéra sa chemise et la jeta sur son épaule en faussant compagnie au groupe de femmes, satisfait de voir leur air maussade. Si en plus elles pouvaient couver un peu de jalousie, ce serait d'autant plus drôle. Un léger sourire au coin des lèvres, le jeune homme s'ébroua machinalement pour se défaire des gouttes d'eau, comme quand il était tigre. Il se passa les doigts dans les cheveux et entendit quelques exclamations derrière lui. Ce qui expliquait son sentiment d'être observé... Elles ne le lâchaient pas du regard. Tant mieux pour elles. Surtout que ce geste, pour une raison inconnue, leur faisait beaucoup d'effet.

Il s'approcha prudemment de la rousse flamboyante, avec son pas souple et silencieux, félin même sous sa forme normale d'humain, l'observant attentivement. Il resta en retrait de quelques pas, d'abord, alors qu'elle ne semblait même pas l'avoir remarqué. A sa façon de tailler dans le mannequin, mieux valait qu'il attende qu'elle se calme. Il préférait ne pas perdre un oeil, ou toute autre partie de son anatomie. Même si une cicatrice de plus, en réponse à celle, longue et fine, qui courait sur son épaule gauche, serait sans doute du plus bel effet. Quand enfin elle fit une pause, il s'approcha, l'air détaché.


- C'est beau l'amour... Il a sans doute beaucoup de chance, mais je parie que ce n'est pas lui qui porte les braies, à la maison.

Il eut un léger sourire provocateur. Il avait assez vite deviné la situation. Un aveugle y serait sans doute parvenu... Mais bizarrement, la sentant énervée, il trouvait plus amusant de la provoquer. Comme on le lui avait souvent dit, c'était dans ce genre de moments qu'il devait apprendre à se taire et à agir en réfléchissant, mais c'était plus fort que lui. Il tapota de la pointe de son épée sur le bout de sa botte tout en observant le mannequin, il avait perdu pas mal de paille dans l'affaire.

- Le pauvre... Il a les tripes à l'air, c'est violent. Il faudrait au moins l'achever."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Mer 25 Jan - 23:29

Maven passa ses nerfs sur son nouveau mannequin pendant un bon moment. Les dents serrées de rage, la jeune femme l'éventrait sans aucune vergogne, enchaînant des coups aussi vifs que précis, et visualisant à sa place celui qui avait partagé sa couche quelques temps pendant les semaines qui avaient précédé, avant de la trahir. Heureusement qu'elle n'était pas tombée amoureuse de cet imbécile, sans quoi elle l'aurait dépiauté lui, et pas ce vulgaire squelette de paille, dont il ne resterait plus grand chose sous peu, au rythme auquel elle allait... Au fond, elle se moquait un peu de ces gamineries. Mais elle ne devait pas commencer à tolérer ce genre de choses, ou bien on la prendrait pour une de ces nigaudes que l'amour rend aveugles et soumises.

Avec un grondement rageur, la Métamage planta violemment ses deux poignards de part et d'autre du cou du mannequin, là où se seraient trouvées ses carotides s'il avait été humain, puis les retira avant de baisser ses armes avec un profond soupir. Comme toujours, se défouler sur ces empaillés de mannequins avait été plutôt efficace pour la calmer, et elle se sentait un peu mieux, bien que toujours à cran. Elle dressa soudain l'oreille en entendant quelqu'un se mouvoir tout près d'elle. Elle se tourna doucement, sans précipitation, pour découvrir un jeune homme à la tignasse blanche qui s'approchait d'elle. Il avait l'air plutôt aimable, mais Maven restait sur ses gardes. Comme toujours.


- C'est beau l'amour... Il a sans doute beaucoup de chance, mais je parie que ce n'est pas lui qui porte les braies, à la maison.

Et elle faisait bien de se méfier, apparemment. Si c'était pour se moquer d'elle, il aurait très bien pu en rester à ses activités. En outre, il venait de toucher la corde sensible, en sous-entendant qu'elle et Lucius étaient en couple, quand bien même était-ce pour plaisanter, et avait par la même occasion réveillé ses nerfs à vif. Cependant, elle était tellement énervée qu'elle n'arrivait même pas à desserrer les dents, et se contentait donc de fixer l'importun de son regard le plus noir. Le Métamage n'en sembla pas impressionné le moins du monde, renchérissant même après un bref regard à ce qui restait du mannequin.

- Le pauvre... Il a les tripes à l'air, c'est violent. Il faudrait au moins l'achever.

Après avoir jeté un rapide coup d’œil à l'humanoïde d'herbe séchée à son tour, Maven fit tourner son poignard dans sa main droite d'un geste assuré avant de lui en asséner un coup, net et rapide, lequel trancha net la tête de paille. Elle regarda celle-ci rouler sur le sol sur un bon mètre, jusqu'à ce qu'un serviteur ne l'arrête et la ramasse. Mieux valait éviter que quelqu'un trébuche dessus. Dommage, si elle avait roulé dans sa direction, Maven aurait pu la prendre et l'envoyer dans la figure de ce mufle qui se permettait de se mêler d'affaires qui ne le concernaient en rien. Elle replanta son regard gris-vert dans le sien, qu'il avait bleu. D'assez beaux yeux, d'ailleurs.

- Voilà qui est fait. Étonnant, je ne savais pas que quelqu'un se préoccupait du sort de ces choses... Il faut de tout pour faire un monde, je suppose.

Elle esquissa un sourire narquois, avant de tourner le dos au Métamage aux cheveux blanc pour planter ses poignards dans le "cadavre", et ainsi se libérer les mains pour boire à sa gourde. Bizarrement, aussi impertinent se fut-il montré, ce jeune homme lui semblait plutôt intéressant, en comparaison des coqs qui lui avaient fait la cour ces derniers temps. Elle voyait dans son regard qu'il avait de l'esprit. De son caractère, elle n'avait pour l'instant eu qu'une démonstration de son côté moqueur, et ne parvenait pas vraiment à déceler le reste. Il semblait savoir très bien se composer un rôle, nouvelle marque d'intelligence... Ce petit malin marquait des points chez la jeune femme, qui n'était pas pour autant décidée à le laisser se moquer d'elle sans rien dire.

- D'autre part, au cas où vous n'auriez pas suivi, le crétin que vous avez vu tout à l'heure et moi-même ne sommes pas en couple, et ne l'avons jamais été, d'ailleurs. Heureusement. Enfin, ne prenez pas ça pour une invitation à me courtiser, j'ai quelques exigences quant au choix de mes amants.

Le sourire qu'elle lui adressa cette fois, tout en croisant les bras, était plus franc et sympathique que le premier. L'air de rien, elle avait pris le temps, tout en parlant, de balayer rapidement du regard le torse nu de son interlocuteur. Des gouttelettes d'eau dont il avait du s'asperger plus tôt scintillaient sur ses muscles, en soulignant la forme lorsqu'elles y roulaient finalement. Maven ne pouvait pas nier qu'au niveau physique, il remplissait tout à fait les exigences qu'elle avait mentionnées juste avant. Son visage aussi était très agréable à regarder, même avec cette lueur d'insolence qu'il avait au fond des yeux.

La rouquine se détourna finalement pour extraire les poignards de ce qui restait de sa victime végétale et aller les ranger dans le présentoir à quelques pas de là. Réalisant soudain que son ruban était desserré, elle le dénoua pour de bon et secoua ses cheveux, dont quelques mèches folles lui retombèrent sur le visage. Consciente de l'effet qu'elle produisait sur les hommes par ces gestes en apparence innocents, elle traîna un peu à les attacher de nouveau, tout en conservant une expression parfaitement neutre.

Après s'être enfin refait une queue de cheval correcte, elle posa une main sur sa hanche, et dévisagea franchement le jeune homme cette fois, curieuse de savoir quelle était sa forme animale. Voyons voir... Ses cheveux blancs devaient déjà la trahir en partie... Et du reste ? Il avait l'air de se mouvoir souplement et en silence, comme elle. Elle ne l'avait pas entendu l'approcher plus tôt, elle qui d'ordinaire, même en plein accès de colère, entendrait quelqu'un venir vers elle. Mais sans autre indice sur son caractère, elle ne pouvait pas tellement deviner. Elle se fia donc à son instinct lorsqu'elle lui demanda simplement :


- Tigre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Jeu 26 Jan - 21:42

Akeno savait ce qu'il risquait en lançant quelques légères provocations masquées. L'état du mannequin était assez parlant. Mais c'était plus fort que lui. C'était trop tentant, et ce serait sans doute intéressant. Beaucoup plus que ces belles créatures fades qui se tordaient le cou pour voir ce qu'il faisait, depuis le bord du terrain, en échangeant des remarques à voix basse. Sans doute se demandaient-elles ce qu'il faisait là avec la rouquine... Cela lui tira un sourire qu'il ne parvint pas à retenir. Le petit sourire en coin, un peu ironique, qui lui venait souvent.

" D'autre part, au cas où vous n'auriez pas suivi, le crétin que vous avez vu tout à l'heure et moi-même ne sommes pas en couple, et ne l'avons jamais été, d'ailleurs. Heureusement. Enfin, ne prenez pas ça pour une invitation à me courtiser, j'ai quelques exigences quant au choix de mes amants.

Ah oui? Pile le genre de chose qui lui donnait justement envie de tenter l'inverse... Pour ce genre de chose, quand on lui disait non, il faisait ce qui était interdit. Ce n'était pas trop le genre de chose à lui dire... D'autant qu'il était lassé des conquêtes faciles. Une proie de plus grosse taille l'alléchait davantage. Et celle ci n'avait pas l'air du genre à se laisser avoir facilement... Le fruit défendu était toujours plus alléchant que les autres. Il ne laissa rien transparaître, se contentant de la regarder boire en silence. Il avait remarqué son léger coup d'oeil à son physique. Il pouvait en être fier, il n'avait pas du tout à en rougir... Et c'était réciproque. La nature s'était montrée généreuse avec elle également. De manière tout à fait volontaire, il l'examina sans se soucier qu'elle le remarque, au contraire. Elle avait le corps harmonieux et musclé, proportionné à merveille, avec des formes généreuses... Le genre de constatations qui le faisaient frémir quand il était déjà tout naturellement disposé à fourrer des femmes dans son lit toutes les nuits. Ca, ainsi que ses yeux d'une couleur captivante, et sa chevelure flamboyante qui ne la faisait pas passer inaperçue... Normal qu'il la désire, en somme.

- Tigre ?

- Miaou.

Il avait accompagné sa réponse d'un clin d'oeil entendu, avec un ton un peu exagéré. Le genre de chose qu'il évitait avec les dindes qui le suivaient habituellement. Là, il se contentait de faire du charme grossier, et cela marchait à chaque fois. C'en était presque énervant... Il haussa les épaules en leur jetant un coup d'oeil en coin, afin qu'elles ne se rendent pas compte qu'il leur prêtait une attention fugace. Ces regards fixés sur lui l'agaçaient. Mais après tout, il le cherchait... Il se reconcentra sur le sujet, passant à une civilité élémentaire.

- Et le gros chat s'appelle Akeno. Akeno Baleon.

Décidé à porter ses premiers coups sans trop attendre, mais de manière détournée, pas en faisant platement du charme comme à la première venue, le jeune homme récupéra un des poignards qui pendaient à sa ceinture. Affûtés, ceux-là. Il n'utilisait pas trop ce type d'arme, mais il les avait choisis pour l'entraînement ce matin là. Il joua négligemment avec, le faisant sauter dans sa main, avant de se tourner soudainement vers la jeune femme, et de le lancer. Il passa comme une flèche, si près qu'elle aurait pu être salement blessée, voire pire, si elle avait fait un seul mouvement. Une mèche folle fut coupée net par le passage de l'arme, qui alla se ficher dans une cible au mur. Avant même que les cheveux coupés soient tombés à terre, le Métamage s'était glissé si près qu'il les récupéra avant qu'ils ne touchent le sol. L'air malicieux, il présenta sa paume à la rouquine, et souffla pour les faire s'envoler. L'espace d'une seconde, il lui effleura la joue du bout des doigts, avant de reculer à distance convenable avec un sourire malicieux, avant qu'elle aie pu réagir.

- Je suppose que vous ne m'en voudrez pas de tenter ma chance, n'est-ce pas? On verra qui résistera le plus longtemps à l'autre...

Un petit jeu qu'il venait de lui proposer. Il espérait qu'elle allait accepter, mais qu'elle serait combattive. Son instinct animal le poussait d'autant plus en avant en cette période particulièrement active au niveau intime pour les félins de sa race... et ça déteignait un peu sur sa part humaine, comme chez tous les Métamages. Il alla récupérer son poignard et le remit au fourreau, avant de reprendre son épée d'entraînement. Il posa le plat de la lame sur son épaule et se campa face à sa potentielle partenaire de jeu, changeant radicalement de sujet, bien que cela lui permette une autre approche.


- Un petit duel, ça vous tente? J'ai besoin de ferrailler sérieusement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Ven 27 Jan - 0:27

La rouquine pouffa lorsque son vis-à-vis répondit à sa question en exagérant un "miaou" et en lui adressant un clin d’œil de confirmation. Ses intuitions la trompaient rarement, mais avec ce genre de personnage imprévisible et difficilement sondable, elle restait perplexe jusqu'à avoir le fin mot de l'histoire. Bien, un autre grand félin... Ils devraient bien s'entendre alors, théoriquement. "Théoriquement", car, comme l'avait prouvé l'incident survenu plus tôt avec son ex-amant, ce n'était pas forcément le cas. Mais le bel inconnu semblait bien plus vif d'esprit que pas mal d'hommes qu'elle avait pu croiser jusqu'alors, et cela contribuait à la conforter dans l'idée qu'ils pourraient partager des choses... Un lit, peut-être, idée qui était loin de déplaire à la jeune femme.

- Et le gros chat s'appelle Akeno. Akeno Baleon.

- Akeno ? C'est peu commun, mais agréable à l'oreille, en tout cas. Maven Danehill. Pour ce qui est de ma forme animale, je vous laisse deviner, sinon, ce ne serait pas juste pour moi qui me suis creusé la tête...

Elle lui sourit à nouveau, bien qu'un peu troublée, elle devait bien l'admettre. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu le loisir d'une conversation allant plus loin dans la forme que "mes draps me semblent bien froids depuis que tu n'y dors plus..." -ce qui restait relativement poétique tout de même. Relativement. Et, de fait, elle redoutait un peu de se trouver dépassée par les évènements. Les tigres ne sont pas réputés pour être sages, mais plutôt pour leur côté joueur. Et d'après le peu qu'elle avait pu voir d'Akeno, il semblait tout à fait correspondre à ce trait de caractère de l'animal.

D'ailleurs, tandis qu'elle était plongée dans ses réflexions silencieuses, le Métamage avait sorti un couteau de son fourreau, et commencé à jouer distraitement avec. Si la lame le démangeait, elle se ferait un réel plaisir de croiser le fer avec lui. Elle l'avait aperçu qui s'entraînait en entrant dans la salle, même si elle ne lui avait pas prêté de grande attention, sur le moment, et avait pu remarquer qu'il se débrouillait plutôt très bien avec une épée.

Et soudain, le jeune homme lança le couteau, qui siffla à à peine quelques centimètres de la joue de Maven, lui coupant net une mèche de cheveux qui s'était échappée de sa coiffure sommaire, pour aller se planter dans le mur derrière elle. L'adrénaline n'eut pas le temps de redescendre que, d'un mouvement souple et extrêmement rapide, Akeno s'était approché tout près d'elle pour cueillir les cheveux coupés avant même qu'ils ne touchent le sol. Puis il se redressa pour les lui souffler à la figure, avant d'effleurer la joue de la jeune femme d'une brève caresse, et de finalement reculer, un large sourire aux lèvres.


- Je suppose que vous ne m'en voudrez pas de tenter ma chance, n'est-ce pas ? On verra qui résistera le plus longtemps à l'autre...

La jeune femme resta figée un moment, le cœur un peu affolé de se dire que si elle avait fait le moindre geste dans la mauvaise direction, l'arme aurait pu l'entailler assez sévèrement, voire pire. D'ordinaire, elle aurait sans doute étranglé sur place tout petit malin qui se serait avisé de lui faire une plaisanterie pareille. Mais, contre toute attente même de sa part, c'est un grand sourire qui étira finalement ses lèvres. Il venait de la mettre au défi, de façon assez peu commode, et d'aucun aurait qualifiée même de peu civilisée, mais elle adorait ça.

Eh bien, soit ! S'il voulait jouer au plus malin, il allait être servi. Aux jeux de patience, Maven était plutôt douée. Et elle avait l'avantage, en tant que femme, d'être davantage maîtresse de ses envies, même si parmi les femmes elle n'était pas vraiment la plus maîtrisée dans ce domaine. Mais par fierté, elle saurait prendre sur elle... Akeno, qui était parti extraire son couteau de la cible où il s'était planté, revint vers elle après avoir prit une épée sur le présentoir, laquelle était à présent posée sur son épaule.


- Un petit duel, ça vous tente ? J'ai besoin de ferrailler sérieusement.

Maven haussa un sourcil, amusée. Elle avait hâte de jauger le Métamage en tant qu'adversaire à l'épée, et aussi, hâte de le connaître davantage. Ce qui ne devrait pas se faire sans trop de mal si elle passait les prochains jours à lui tourner autour pour tâcher de le faire craquer. Avec une lenteur calculée, elle se dirigea d'un pas nonchalant vers le présentoir, où elle reprit l'épée dont elle s'était servie avant, avant de se retourner vers Akeno avec un sourire en coin.

- Avec plaisir. Je dois avouer que les mannequins constituent de bien piètres adversaires... Ça me changera un peu.

Sur ces mots, elle alla se mettre en place en face de lui, le salua avec élégance, puis se mit en garde, attendant avec impatience de pouvoir défouler son esprit combatif, et non seulement ses nerfs. Ils ne tardèrent pas à échanger de premiers coups, d'abord assez lentement, pour que chacun se jauge, puis à un rythme beaucoup plus impressionnant, si bien qu'autour d'eux, des Métamages stoppèrent leurs activités pour les regarder se battre.

Dans le public, on pouvait notamment entendre les admiratrices d'Akeno, que Maven avait à l’œil depuis un moment déjà. Les pauvres ne semblaient plus savoir où se mettre, maintenant que leur idole avait déniché de quoi s'occuper plus intelligemment. Vint alors une idée à la rouquine. Quand l'occasion se présenta, elle accéléra le rythme de ses coups jusqu'à trouver une faille. Là, elle dévia la lame du jeune homme, et profita de cette ouverture pour avancer et venir se coller tout contre lui, le visage tout près du sien, si bien que leurs souffles saccadés par l'effort se mêlaient.


- Au fait, tente donc ta chance si cela te dit, mais je te souhaite bien du courage... Et prend aussi en note que ce n'est pas en me plantant un couteau entre les deux yeux que tu arriveras à tes fins...

Elle recula ensuite d'un bond pour se remettre à sa place, repoussant une mèche folle qui lui gênait la vue par la même occasion, bien contente de son effet. Non seulement elle faisait un petit plaisir à Akeno en rentrant d'un pas enthousiaste dans son jeu, mais de plus elle avait fait verdir de jalousie l'agglomérat de pintades qui dévoraient le Métamage des yeux. Si elle avait eu plus de temps devant elle avant que son adversaire ne reprenne le combat, elle se serait bien délectée du spectacle de leurs visages décomposés un peu plus longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Ven 27 Jan - 12:37

Quand Maven accepta de se battre contre lui, Akeno alla se mettre en place, tranquillement. S'entraîner et jouer en même temps, voilà qui n'était pas pour lui déplaire. Ils commencèrent lentement, avant de passer à quelque chose de plus rythmé et intense. Dans le même temps, le jeune homme cherchait à deviner sa forme animale. Un félin, au vu de ses mouvements et déplacements, et probablement un gros. Ayant envie de voir comment elle réagissait si une occasion se présentait, il lui laissa volontairement une ouverture, dans laquelle elle fondit. Contre toute attente, elle vint se coller à lui, dangereusement sensuelle dans ce mouvement.

" Au fait, tente donc ta chance si cela te dit, mais je te souhaite bien du courage... Et prend aussi en note que ce n'est pas en me plantant un couteau entre les deux yeux que tu arriveras à tes fins...


Quand elle s'écarta, le jeune homme sentit ses muscles frémir d'excitation. Raviver le défi, voilà qui lui donnait sacrément envie de foncer. Il ne connaissait pas l'échec, en matière de femmes. Peu importe laquelle il avait décidé de mettre dans son lit, il y était toujours parvenu. Ce n'était pas maintenant qu'il allait commencer à échouer, tout de même. Il repartit à l'assaut, prenant l'initiative avec tout ce qu'il avait. Il était naturellement plus fort qu'elle, en tant qu'homme, et il joua donc sur la puissance des coups et sur leur vitesse pour la forcer à se bloquer en parade. Il avait largement le niveau pour être officier, mais jusque là il avait toujours décliné les offres, préférant attendre un peu avant de prendre de telles responsabilités. Quand il vit des signes très légers de fatigue, il sut qu'il pouvait tenter sa chance. Ce serait culotté, mais il aimait ça. Il glissa la pointe de son épée près du poignet de la jeune femme, et écarta son épée avant de s'avancer brusquement vers elle. Il visa les pieds.

Akeno crocheta ses appuis alors qu'il avait dévié sa lame, et la percuta sans lui faire mal pour qu'elle bascule en arrière. Il se retrouva alors étendu sur elle, ayant gardé ses appuis pour ne pas l'écraser. Il sentait son souffle haletant sur son visage, et lui n'était pas mieux. Il sentait de la sueur perler et couler sur sa peau, mais son regard pétillait, et un léger sourire vint étirer ses lèvres. Leurs visages étaient si proches l'un de l'autre qu'il aurait pu lui voler un baiser, mais il s'abstint. Il évita de trop s'attarder sur des détails qui auraient pu mettre le feu à son désir, comme sa poitrine pressée contre son torse. Ils n'allaient pas arrêter de jouer aussi rapidement...


- Peut-être un signe futur...

Il se contenta de lui effleurer furtivement le flanc en se redressant. Le genre de caresse qui faisait énormément d'effet à la plupart des femmes. Il s'ébroua en se relevant, couvert de sueur, haletant, mais terriblement bien. Il lança un petit regard à Maven, décidément terriblement intéressé par ce qui pourrait arriver entre eux. Puis, il alla ranger son arme, en ayant assez fait pour la journée. Il alla boire à grandes gorgées, et se sécher avec un linge, sans plus prêter attention à ses admiratrices. Un nouveau Métamage fit son entrée dans la salle d'entraînement, et s'avança vers lui. Cela tira un sourire à Akeno.

- Tu as encore fait des bêtises?

- Tu me connais, tu sais que je ne peux pas m'en empêcher. Encore en retard, Ethan.

Le dénommé Ethan, son meilleur ami, rit et lui donna une bourrade affectueuse sur l'épaule. Il avait pour forme animale le lynx, et s'était donné pour mission de contenir les accès insensés du jeune noble. Pourtant, il le suivait plus souvent dans ses entreprises en le tempérant autant que possible, qu'il ne l'empêchait réellement de faire ce qui lui plaisait. Akeno revint vers Maven, afin de faire les présentations. Il pensait avoir deviné sa forme animale, et voulait en profiter pour la lui communiquer. Avec un léger sourire provocateur, mais le regard amusé et dénué de méchanceté ou d'orgueil, il fit les présentations entre eux.

- Maven, voilà Ethan, mon laquais. Ethan, Maven, ma future conquête.

- Laquais hein? Va te faire foutre.

Le Métamage éclata de rire, et renvoya d'un geste son ami s'entraîner. Il resta un peu à côté de la jeune femme. Avec un caractère comme le sien, pour le peu qu'il en avait vu, elle devait avoir un félin très solitaire comme forme animale. Ce qui excluait le lion ou le guépard. D'instinct, il tendait vers un animal du froid, un gros félin mais pas trop. Peut-être parce qu'elle avait été capable d'une grande froideur avec son ancien amant. Et puis ces yeux, cela lui faisait penser à quelque chose.

- Je crois pouvoir dire que tu es un léopard ou une panthère. Léopard des neiges, peut-être?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   Sam 28 Jan - 0:43

Alors que leur affrontement commençait à se faire long, Akeno comme Maven fatiguaient, mais c'était sans compter sur l'acharnement du premier, qui n'était apparemment pas résigné à perdre ce duel, et donnait tout ce qu'il avait contre la jeune femme. Celle-ci, physiquement moins forte que lui, devait à présent se contenter de parer ses coups sans pouvoir lui en donner un seul, mais elle se défendait de toutes ses forces. Le fait de perdre contre un tel adversaire ne la vexerait pas, néanmoins, elle se battrait jusqu'au bout.

Finalement, la fatigue lui fit commettre une erreur, donnant l'occasion à Akeno d'achever le combat. Mais pas tellement de la manière dont Maven se serait attendue. Le jeune homme, après avoir dévié l'épée de la rouquine d'un coup vif de la sienne, avait plongé dans l'ouverture, comme on pourrait le prédire dans un combat traditionnel. Cependant, ce n'est pas en pointant son arme sous la gorge de la vaincue qu'il acheva l'affrontement, mais bien en la déséquilibrant pour la faire tomber doucement en arrière, et finalement se retrouver couché au-dessus d'elle.

Surprise, la Métamage ne chercha même pas à se dégager, trop occupée à reprendre son souffle de toute façon. Le tigre n'était pas vraiment mieux qu'elle, aussi haletant qu'elle et trempé de sueur. S'il n'y avait pas eu le bruit des lames s'entrechoquant autour d'eux, elle aurait presque pu se croire dans un tout autre contexte... Akeno lui souriait, fier de lui, et elle-même ne put réprimer un sourire en coin. Vu comment il était installé sur elle, il devait certainement faire de gros efforts pour ne pas s'emballer. D'autant qu'à ce qu'elle savait, à cette période de l'année, les tigres étaient en pleine période de reproduction...


- Peut-être un signe futur...

- Peut-être...

Puis, il se redressa en lui effleurant discrètement le flanc d'une légère caresse au passage, qui la fit frissonner. Mais il en faudrait bien plus pour la faire céder... Enfin libérée de son poids de gros chat rayé, elle se redressa à son tour pour s'asseoir en tailleur, le temps de reprendre ses esprits, alors qu'Akeno était parti reposer son épée d'entraînement et boire un peu, par la même occasion. Elle resta assise là, à le regarder faire en silence, jusqu'à ce qu'un autre Métamage le rejoigne. A son air plutôt enjoué lorsqu'il s'adressa au jeune homme aux cheveux blancs, la panthère compris qu'ils se connaissaient, et pouvait même dire sans rien en savoir qu'ils étaient bons amis. Elle se mit debout et épousseta ses vêtements, puis détacha ses cheveux avant de remarquer qu'ils venaient tous deux vers elle. Lassée de se recoiffer, elle rangea son ruban dans sa poche. Elle s'était assez exercée pour aujourd'hui, de toute façon. Elle salua le nouveau venu avec un sourire aimable.

- Maven, voilà Ethan, mon laquais. Ethan, Maven, ma future conquête.

- Laquais hein ? Va te faire foutre.

- La "future conquête" approuve.

Maven et Ethan échangèrent un regard à la fois désolé et amusé quand ce dernier fut envoyé s'entraîner d'un geste de son seigneur auto-proclamé. Puis, la jeune femme reposa son regard sur celui-ci, qui s'était planté à côté d'elle avec l'air plutôt pensif. Peut-être réfléchissait-il à la forme animale que pouvait bien prendre la rouquine. Si l'on s'y connaissait un peu, ce n'était pas tellement difficile à trouver, et la Métamage ne fut pas le moins du monde surprise de ce que déclara finalement Akeno.

- Je crois pouvoir dire que tu es un léopard ou une panthère. Léopard des neiges, peut-être ?

- Graou.

Elle lui adressa un sourire malicieux avant d'aller reposer l'arme qu'elle avait empruntée sur son présentoir, tout en se remémorant ce qui venait de se dérouler. Elle qui s'attendait à une journée longue et ennuyeuse, elle n'avait pas perdu son temps, finalement, et elle ne l'avait d'ailleurs pas vu passer, en compagnie de Sa future conquête. Car en effet, c'était décidé, elle le voulait dans son lit, et elle l'aurait, peu importe le temps que ça prendrait. Enfin, mieux valait que ça ne dure pas trop longtemps, tout de même, car les onces aussi étaient en chaleur en cette saison... Elle se tourna vers le jeune homme tout en ouvrant le premier bouton de sa chemise. C'est que cette petite estocade lui avait donné chaud, pour diverses raisons.

- Bon, eh bien... Il est temps pour moi de rentrer. Je me suis bien amusée je dois dire... Ça faisait longtemps. Merci pour ça.

Elle lui adressa un petit clin d’œil, puis, cédant à une pulsion aussi bien guidée par le désir que le beau Métamage éveillait chez elle que par l'anticipation de la réaction de ses groupies qui devaient les fixer depuis tout à l'heure, elle s'approcha tout près d'Akeno et fit courir ses doigts pâles sur son torse musclé, puis lui déposa un doux baiser sur la joue.

- Attrape-moi, si tu peux...

Puis elle s'éloigna finalement après un dernier regard, sans tourner les talons, et saisit son manteau accroché près de l'entrée avant de quitter la salle d'entraînement avec un large sourire aux lèvres. Oh, elle se doutait bien que l'un attraperait l'autre au bout d'un moment, tout en étant convaincue qu'elle gagnerait à ce jeu. Ce qu'elle ne savait pas encore, c'est que ce petit jeu la conduirait sur un sentier qui jusqu'alors lui avait toujours fermé ses grilles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout le monde veut devenir un cat... [Privé Maven Danehill]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tout le monde veux prendre sa place "online"
» Bonjour tout le monde
» Tout le monde dehors !!!
» re tout le monde
» Bonjour tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Salles d'entraînement-
Sauter vers: