Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   Lun 30 Jan - 21:26

D'ordinaire, Maven dînait dans ses appartements, seule et tranquille, sauf quand elle avait un amant invité à dîner. Mais ce soir, elle avait beaucoup traîné dans la salle d'entraînement, où elle avait passé toute la fin de journée à massacrer des mannequins de paille pour ne pas penser au désir qui la consumait, si bien qu'elle dut faire une exception et se rendre à la salle commune pour prendre son repas du soir, après s'être débarbouillée et changée dans ses appartements.

Encore quelques jours s'étaient écoulés depuis qu'Akeno l'avait entraînée avec lui pour jouer dans la neige, moment qu'elle avait particulièrement apprécié par ailleurs. Dans l'entrefaite, ils s'étaient revus, et provoqués encore et encore, jusqu'à parvenir aux limites de la résistance. En ce qui concernait la panthère, en tout cas. Elle ne savait pas ce qu'il en était du côté du jeune homme qu'elle convoitait, mais si elle était dans cet état, lui, en tant qu'homme, allait devenir fou sous peu. Ainsi, en poussant les lourdes portes de la grande salle, Maven espérait pour une rare fois ne pas croiser l'objet de son désir, car, malgré l'énergie qu'elle avait dépensé à s'entraîner, ou se défouler, plutôt, elle sentait qu'elle aurait bien du mal à lui résister s'il tentait quoi que ce soit ce soir...

Elle fit quelques pas timides dans la salle commune, son entrée ne passant pas inaperçue même avec dans le brouhaha de couverts s'entrechoquant et de conversations enjouées, scrutant malgré elle les alentours, par habitude. Et elle finit par le repérer à sa table habituelle, installé en compagnie d'Ethan et Selenia, comme toujours. La rouquine voulut faire mine de ne pas avoir vu et rejoindre une table où elle avait repéré quelques connaissances, mais trop tard. Le meilleur ami du tigre lui adressait de grands signes d'invitation, et la jeune femme se demanda si ce geste n'était pas délibéré. Car si quelqu'un pouvait se vanter de comprendre ce qu'il se passait entre les deux Métamage, c'était bien le lynx, en tant que témoin régulier de leurs petits jeux. La panthère se traîna donc jusqu'à leur table, refoulant tant bien que mal le feu qui l'avait envahie aussitôt que son regard avait croisé celui du jeune homme, et affichant son air enjôleur habituel envers lui.


- Bonsoir Maven. C'est rare de te voir ici à cette heure. Veux-tu te joindre à nous ?

Décidément, l'air qu'affichait Ethan laissait vraiment croire qu'il le faisait exprès. Mais qu'à cela ne tienne. Maven prendrait ça pour une nouvelle occasion de tenter d'entraîner Akeno dans son lit. Elle vint donc tout naturellement prendre place à côté de ce dernier, lui effleurant discrètement le bras en s'asseyant.

- Avec plaisir, merci. Bonsoir Selenia. Akeno...

Elle adressa son sourire le plus charmeur au jeune homme tout en se saisissant d'une assiette, d'un gobelet et de couverts propres posés devant elle, avant de se couper une tranche de gigot saignant accompagnée de pommes de terre croustillantes. En fait, maintenant qu'elle était là, avec l'impression de contrôler la situation, elle avait un peu oublié ce qui l’obnubilait juste avant, et son estomac dénoué, l'appétit lui était revenu. Elle mangea donc de bon appétit en faisant la conversation comme si de rien n'était. Seule Selenia demeurait relativement silencieuse, redoutant peut-être une nouvelle frasque de la rouquine. Ce qui était compréhensible, mais si elle voulait cuisiner Akeno comme il se devait, ce n'était pas la meilleure technique à adopter pour ce soir.

Le repas se déroula donc dans un calme relatif, jusqu'à ce que Selenia indique à son compagnon qu'elle était fatiguée et souhaitait rentrer. A bientôt six mois de grossesse, c'était compréhensible... Elle et Ethan prirent donc congé après le dessert, laissant les deux Métamages terminer leurs assiettes seuls. La salle commune se vidait petit à petit, et la cacophonie qui y régnait d'ordinaire finit par s'atténuer peu à peu.

Son esprit n'étant plus détourné par la conversation avec les amis d'Akeno, Maven se reconcentra sur son objectif, et, sans prévenir, fit doucement glisser sa main sous la table pour la poser sur la cuisse du jeune homme. Elle eut alors l'impression de le sentir bouillir, mais ne fit pas de commentaire, se contentant d'un sourire satisfait en faisant courir ses doigts le long de la cuisse du Métamage aux cheveux blancs, avant de se lever, l'air toujours aussi détaché en apparence, même si, intérieurement, elle était littéralement en feu.


- Bon... Je vais aller me coucher, je crois...

Elle n'eut pas le temps de lui souhaiter bonne nuit qu'il se leva à son tour, et proposa de la raccompagner. Elle se sentit un peu prise au piège, car elle ne pouvait et ne voulait pas dire non... Et même si emmener Akeno jusqu'à ses appartements la rapprochait de son but, il ne fallait surtout pas qu'elle craque... Ce qui lui semblait difficile dans l'état actuel des choses. Elle ne laissait cependant rien paraître, tant bien que mal, et le laissa la suivre dans les infinis couloirs qui menaient jusque chez elle, qui lui semblèrent encore plus longs que d'ordinaire. Elle faillit même rater sa porte, ne réalisant qu'au dernier moment qu'elle était arrivée. Là, elle se tourna vers le jeune homme, qu'elle ne put regarder dans les yeux bien longtemps, par rapport à d'habitude. En cet instant, son corps tout entier était envahi par un brasier prenant sa source dans le bas de son ventre, et dont le combustible n'était autre que ce Métamage qui se tenait devant elle.

- Merci de m'avoir raccompagnée. Bonne nuit, Akeno...

Elle esquissa un mouvement vers sa porte, mais, Akeno ne réagissant pas, elle se ravisa, et se retourna pour de nouveau lui faire face. Le silence qui s'était installé était étrange, pensant, mais aussi excitant, comme s'il trahissait tout le désir qui émanait des deux jeunes gens qui se faisait face. Le cœur battant à tout rompre, Maven leva finalement les yeux vers le jeune homme et soutint son regard, abaissant pour la première fois ses défenses, et laissant transparaître l'espace d'un seul instant tout ce qu'elle pouvait ressentir à son égard. Et, avant même qu'elle aie pu s'en rendre compte, elle se retrouva dos au mur, le corps brûlant du tigre tout près du sien, et son visage dangereusement proche, si proche qu'elle pouvait sentir son souffle sur sa peau.

- A... Akeno... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   Lun 30 Jan - 22:55

Akeno commençait tout doucement à en avoir assez d'attendre. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils se tournaient autour avec la rouquine, et se réveiller en pleine nuit en ayant taché ses draps suite à un rêve particulièrement osé finissait par être lassant et frustrant. D'autant qu'il ne mettait aucune autre femme dans son lit en attendant, Maven l'obsédant trop. Il ne savait pas s'il tiendrait encore longtemps à ce rythme, ou s'il allait finir par craquer le premier.

Depuis leur petite séance de jeux félins dans la neige, ils avaient continué à s'appâter mutuellement. Et c'était plus fort que lui, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de la chercher du regard à tout instant quand il ne savait pas où elle était, ou quand il ne l'avait pas sous les yeux. C'était devenu une sorte d'obsession, comme Ethan ne se privait pas de le lui rappeler. En tant que spectateur, il voyait mieux que les concernés comment évoluait la chose, et il avait bien vite remarqué qu'il y avait quelque chose de différent cette fois ci.

Histoire de se calmer les nerfs, il était sorti durant tout l'après midi avec une bande de Métamages de ses amis, pour une partie de chasse dans la neige. Ethan était resté chez lui pour épauler un peu sa compagne qui fatiguait avec l'avancée de sa grossesse. La chasse avait débuté à cheval, comme lorsqu'il était au domaine de ses parents. Ils avaient fini par lever la trace d'un troupeau de daims. L'un des leurs avait pour forme animale un chien de chasse, ce qui facilitait considérablement les choses. Cependant, alors qu'ils parvenaient à trouver le troupeau et à isoler leur proie, un mâle de belle taille, Akeno avait décidé de faire ça à sa façon. Il avait mis pied à terre et s'était changé en tigre, avant de prendre en chasse et de tuer d'une morsure à la nuque une femelle plus petite qui avait eu le malheur de s'isoler. Ils étaient donc rentrés avec deux trophées, qui seraient probablement servis pour le repas du soir.

Une fois de retour chez lui, il s'était rendu dans sa salle d'eau pour prendre un bain qui le réchaufferait et le détendrait. Cela fut très efficace pour ça, et il sentit ses muscles se détendre alors qu'il se laissait aller, de l'eau jusqu'au menton, adossé contre la paroi de pierre du bassin. Néanmoins, à laisser son esprit vagabonder trop librement, il en revint tout naturellement à quelques pensées un tantinet... lubriques, et son corps réagit donc en conséquence. Il soupira, résigné. Il était temps de passer aux choses sérieuses, rien n'allait plus!

Pour le dîner dans la salle commune, où il allait retrouver Ethan et Selenia, il avait choisi une tenue simple mais élégante, à savoir des chausses noires et une chemise blanche, ce qui rappelait curieusement les couleurs de sa part animale. Puis, il s'était rendu dans la pièce pour le repas. En rejoignant le couple déjà installé à leur table habituelle, il put remarquer que les deux daims qu'ils avaient tués étaient effectivement servis. Le Maître de l'Ordre leur faisant l'honneur de leur présence ce soir-là, il avait naturellement le droit aux pièces de choix sur le mâle, comme cela se faisait. Le reste avait été réparti entre les tables et les domestiques qui assuraient le service.

Il mangea de bon appétit, tout en bavardant avec ses amis. Pour le moment, il n'avait même pas cherché à repérer la tignasse rousse de celle qui hantait ses pensées. Mais son arrivée dans la salle, ajoutée à l'invitation qu'Ethan lui adressa, changea radicalement la donne. Akeno lança un regard en coin à son meilleur ami, qui haussa les épaules. Au fond de son regard brillait la petite lueur qui semblait dire "ce soir, je sens qu'il va se passer quelque chose". Le type d’intuitions qu'il avait parfois, et qui se trouvaient souvent être exactes. Autant prier les dieux que ce soit vrai!

Quand Maven accepta l'invitation, elle se fit évidemment une place près de lui, avant de se servir à manger. Pour éviter de perdre son regard dans la contemplation de son décolleté, de la courbe de ses hanches ou de celle de ses cuisses, il préféra reporter son attention sur le contenu de son assiette. De fait, le reste du repas fut relativement calme, et se passa en bavardages tout ce qu'il y avait de plus communs. Du moins, jusqu'à ce que Selenia s'excuse et prenne congé, fatiguée, accompagnée de son fiancé qui les salua et adressa au jeune homme un regard plein d'un message sous entendu. A peine furent-ils partis que la rouquine lui posa une main sur la cuisse en une furtive caresse, et il se tendit légèrement malgré lui. Puisqu'elle voulait jouer à ça, il était prêt à donner un dénouement à leur affaire ce soir même! Elle se leva en le laissant sur sa faim, l'air de rien.


" Bon... Je vais aller me coucher, je crois...

- Je te raccompagne.

Il avait vidé sa coupe de vin d'un trait, et s'était levé aussi sec, sans la moindre trace d'hésitation. Elle aurait été bien en peine de refuser, et elle ne le fit d'ailleurs pas. Ils quittèrent la salle commune ensemble, alors que les derniers convives finissaient de manger, la plupart ayant déjà quitté les lieux. Ils marchèrent en silence dans les couloirs, chacun de toute évidence perdu dans ses pensées. Il faisait sombre, en dépit des torches fichées dans le mur qui dispensaient une lumière tremblotante, et l'air était frais, en raison du vent qui parvenait à filtrer entre les pierres du vaste château. Ils arrivèrent finalement, et Maven décida de prendre congé.

- Merci de m'avoir raccompagnée. Bonne nuit, Akeno...

Il ne répondit pas, se contentant de l'observer. Quelque chose, dans son attitude, avait éveillé son intérêt. Ou plutôt son instinct. Quelque chose... d'animal. Une invitation implicite, inconsciente, qu'elle n'avait peut-être même pas conscience d'avoir délivré. A moins que ce ne soit lui qui se fasse des idées... Dans l'état dans lequel il se trouvait, ce n'était pas impossible. Son silence sembla la troubler, car elle ne rentra pas chez elle mais lui fit face à nouveau. Leurs regards se croisèrent finalement, l'espace d'un instant, mais le jeune homme y lut comme dans un livre ouvert, et ce qu'il y trouva lui confirma ce qu'il avait ressenti. Sans plus réfléchir, il la plaqua contre le mur, son corps collé au sien, son visage tellement proche de celui de la jeune femme que leurs lèvres s'effleuraient presque. Elle n'avait pas l'air de s'y être attendue.

- A... Akeno... ?

- Shht... Ne dis pas le contraire, tu en brûles d'envie autant que moi.


Maintenant, il jouait le tout pour le tout, mais il n'avait plus envie d'être raisonnable. Quoique, il allait encore se comporter comme un homme civilisé et éduqué. S'il avait écouté ses pulsions, sa nuit se serait sans aucun doute résumée à une étreinte fiévreuse contre ce mur, là, tout de suite. Au lieu de quoi, il plaqua ses lèvres sur les siennes et l'embrassa avec passion, une de ses mains plongeant dans sa tignasse pour redescendre lentement le long de sa nuque, qu'il effleura d'une caresse du bout des doigts. Il la sentit frissonner et se tendre contre lui alors qu'il tenait toujours ses lèvres captives des siennes. Puis, sans qu'il sache vraiment comment, ils se retrouvèrent contre la porte des appartements, leur premier baiser rompu et un second encore plus fiévreux prenant le relais. Elle ouvrit la porte sans regarder, et ils entrèrent sans plus de cérémonie, étroitement enlacés, et assez occupés à s'entredévorer.

Un bon feu ronflait dans la cheminée, mais le Métamage n'y prêta qu'une attention fugace alors qu'il se laissait entraîner vers la chambre. Il se sentit triomphant, la partie enfin gagnée. Peu lui importait de savoir lequel des deux avait craqué en premier, du moment qu'il pouvait enfin assouvir ce désir trop tempéré, qui en devenait douloureux. Il l'allongea sur le lit en se positionnant au dessus d'elle, le souffle court. Sous le coup de l'émotion, son coeur battait à lui en rompre les côtes. Son corps réagissait déjà au torrent d'émotions et de désir qui l'envahissait. Loin d'être rassasié de baisers, il reprit d'assaut les lèves de la jeune femme, avant de descendre le long de son cou et de s'attaquer à son décolleté. Il lui retira lentement son haut, butinant sensuellement sa poitrine, toujours avec douceur, se forçant à ne pas être trop vorace, au risque de paraître rustre.

Il prit son temps en baisers et caresses pour la dévêtir, se laissant faire docilement quand elle s'attaquait à ses propres vêtements. Il n'attendait que ça, après tout. Il profita largement de la vue qui s'offrit à lui quand il eut envoyé tous les vêtements de Maven voler sur un tas par terre. Il s'était imaginé beaucoup de choses en rêve, mais la réalité était largement à la hauteur. Il posa les doigts sur la peau douce et délicate de son ventre. Il sentait les muscles se tendre en dessous, et la chair de poule apparaître sous ses doigts quand il l'effleura d'une caresse. Il marqua un temps d'arrêt quand elle eut elle aussi raison de ses vêtements, et il s'observa un moment. Il eut un sourire en coin et manqua de rire quand il songea qu'il aurait pu faire pâlir un étalon, à l'heure actuelle.

Avisant la lueur dans les yeux de la jeune femme, il se pencha à nouveau sur elle. Sa main auparavant en maraude sur son ventre descendit lentement sans cesser d'effleurer sa peau, dépassa le nombril, obliqua vers une cuisse à l'intérieur de laquelle il s'attarda. Puis, il alla plutôt s'intéresser à son entrecuisse, sans précipitation ni violence, bien au contraire. Ce qu'il sentit le ravit et le conforta dans son sentiment de victoire. Il eut un sourire en coin et vint lui dérober un énième baiser, sans retirer sa main qui se permit de commencer quelques caresses intimes.


- Je crois que c'est une égalité, finalement..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   Mar 31 Jan - 21:31

- Shht... Ne dis pas le contraire, tu en brûles d'envie autant que moi.

Voilà un argument que Maven ne pouvait pas contrer... Et encore moins considérant la boule de chaleur qui grandissait dans le bas de son ventre alors qu'elle était coincée entre le mur et le corps d'Akeno, qui la maintenait plaquée contre les pierres avec autorité et douceur à la fois. Et soudain, il vint capturer les lèvres de la jeune femme pour lui donner un baiser fiévreux tout en faisant glisser sa main dans la chevelure de feu, puis sur la nuque de celle-ci. La Métamage, qui n'attendait que ça, ne put rien faire d'autre que céder à son désir et rendre son baiser à Akeno en frissonnant violemment, ayant l'impression d'être dans un des rêves qui avait rythmé ses nuits récentes. Pourtant cette fois, c'était bien réel.

Tout en savourant les lèvres du jeune homme, yeux clos, elle lui passa les bras autour du cou et l'entraîna avec elle vers sa porte, rompant leur premier baiser pour respirer un instant, avant de lui reprendre sensuellement les lèvres tout en ouvrant sa porte à l'aveugle, et ne lâchant ni Akeno ni la bouche de ce dernier lorsqu'elle tourna d'une seule main la clé dans la serrure, pour enfin le guider jusqu'à sa chambre. Là, elle se laissa allonger sur son matelas, le jeune homme au-dessus d'elle, qui commença à la déshabiller lentement tout en goûtant à la moindre parcelle de peau qui s'offrait à lui, avec une délicatesse que Maven n'aurait jamais soupçonnée, vu l'état d'excitation dans lequel il se trouvait. C'était tout à son honneur, et des points en plus qu'il marquait auprès d'elle...

Profitant d'un moment où il la relâcha légèrement pour faire voler sa chemise un peu plus loin dans la chambre, Maven se redressa pour déboutonner celle du Métamage tout en dévorant son cou de baisers sensuels et la lâcher au pied du lit, avant de le laisser lui retirer ce qui restait. Lorsqu'elle fut complètement nue, le visage du jeune homme s'éclaira. Il semblait apprécier la vue, et la rouquine ne pouvait pas lui donner tort... D'ailleurs, une fois qu'il fut lui aussi délesté de ses vêtements, elle ne put que lui retourner le compliment. Ce qu'elle avait devant les yeux était largement à la hauteur de ce qu'elle avait imaginé en songes, et même, "largement" mieux.

Akeno la tira de ces pensées en se penchant à nouveau sur elle pour lui voler un baiser, tout en faisant descendre lentement la main qu'il avait laissée sur le ventre de la jeune femme. Celle-ci ne protesta pas, bien au contraire, les yeux fermés pour mieux savourer ce contact tant rêvé, laissant même échapper un soupir quand ses doigts virent courir sur l'intérieur de sa cuisse, et un second, plus marqué, quand ils effleurèrent son intimité. Il entama alors de douces caresses qui firent dangereusement monter le rythme cardiaque et la température de Maven, avant de revenir l'embrasser encore une fois, un sourire malicieux au coin des lèvres.


- Je crois que c'est une égalité, finalement...

- Humpf. T'es-tu bien regardé ? Ce n'est pas un tigre que tu es, c'est un cheval de trait !

Elle lui rendit son sourire et repartit de plus belle à l'assaut de ses lèvres tout en envoyant ses mains en exploration de ce corps tant désiré, tandis qu'il continuait ses caresses voluptueuses, qui la faisaient frémir de plus en plus. Du bout des doigts, elle dessina les contours des puissants pectoraux, puis des abdominaux du Métamage, avant de remonter jusqu'à ses épaules en se laissant embrasser dans le cou. Puis, décidant qu'il avait assez mené les opérations, elle le repoussa doucement pour qu'il s'asseye, et vint se musser contre lui, son front collé au sien.

- Et d'ailleurs, c'est toi qui termine dans mon lit. C'est donc moi qui ai gagné.

Et elle coupa court à toute protestation en lui bâillonnant les lèvres d'un énième baiser enflammé, ponctué de douces caresses sur la nuque du jeune homme, qu'il avait déjà moite. Maven pouvait également sentir contre sa poitrine, collée à celle du Métamage, son cœur qui battait à la chamade, résonnant avec le sien, qu'elle s'attendait presque à voir percer sa cage thoracique d'un instant à l'autre. Puis elle alla faire courir ses lèvres dans le creux des épaules d'Akeno, tout en se collant un peu plus à lui, jusqu'à ce que son entrecuisse se trouve en contact avec la virilité de celui-ci. Tout en mordillant dans la peau de son cou, elle commença à onduler légèrement le bassin dans une délicieuse caresse, aussi agréable pour elle qu'elle devait l'être pour le jeune homme. En tout cas, à voir son expression, c'était loin d'être une torture... Elle continua ainsi pendant encore un instant, tout en poursuivant ses petits baisers sur la gorge et le menton de son amant.

Lorsqu'un de ses mouvements la frissonner violemment, elle le relâcha et se laissa retomber sur le dos, à bout de patience, le corps habité d'un feu plus puissant que jamais, qu'elle n'avait pas le souvenir d'avoir déjà connu avant. Elle n'aurait su dire si leur petit jeu de patience de ces dernières semaines était en cause, ou si c'était Akeno lui-même qui lui faisait cet effet. En tout cas, de nouveau couchée sous le jeune homme, elle ouvrit ostensiblement les cuisses, lui offrant la vision de tout ce qu'il y avait à voir, et le fixa d'un regard suppliant, le souffle court.


- Akeno...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   Mar 31 Jan - 22:37

" Humpf. T'es-tu bien regardé ? Ce n'est pas un tigre que tu es, c'est un cheval de trait !

La remarque tira un sourire amusé à Akeno. C'est vrai qu'il était particulièrement bien loti à ce niveau là aussi, la nature s'était décidément montrée généreuse avec lui sur bien des points. Il ne releva pas, se contentant de continuer tranquillement ses caresses et ses baisers, voyant que cela fonctionnait bien. Quand il posait les lèvres contre sa peau, il en profitait pour inspirer profondément, se gorgeant de son odeur, l'imprimant dans son esprit. C'était un peu difficile pour lui de ne pas passer directement aux choses sérieuses, avec le temps qu'il avait dû patienter, et les hormones de sa part animale qui le travaillaient, mais il savait encore se tenir, et plutôt bien.

- Et d'ailleurs, c'est toi qui termine dans mon lit. C'est donc moi qui ai gagné.

Maven l'avait repoussé sans violence pour le faire asseoir, et il obéit docilement, un peu curieux. Quand il voulut répondre à ce qu'elle venait de dire, elle le bâillonna d'un baiser, mussée tout contre lui. Il y répondit avec plaisir, en laissant ses doigts courir le long de son dos, semblant sonder chaque muscle sous la peau. Cependant, il fut un peu surpris quand elle commença son petit manège de caresses intimes. Surpris, mais pas réticent. Il la laissa faire sans broncher, tandis qu'elle mordillait la peau de son cou, de sa gorge et de ses épaules, alternant avec des baisers. Il avait plutôt l'habitude d'avoir des partenaires plus passives, et le changement lui plaisait assez. Sa peau se hérissait de frissons, et il en sentit un particulièrement long courir le long de son échine.

Au bout d'un moment, alors qu'il commençait à s'impatienter un peu malgré sa bonne volonté, la jeune femme le relâcha pour se recoucher sur le lit comme auparavant, et l'invita de manière claire à une étreinte qui promettait de ne pas être de tout repos. Son regard presque suppliant, de même que la façon dont elle lâcha son nom dans un souffle ne laissait pas le moindre doute. Il reprit position au-dessus d'elle avant de lui donner un long baiser. Sans relâcher ses lèvres, il se fondit doucement en elle, sans rien brusquer afin que ni l'un ni l'autre ne se fassent mal à cause d'un faux mouvement ou d'un trop grand empressement.

Il retint avec difficulté un râle de satisfaction une fois dedans. En revanche, un violent frisson le fit se tendre comme la corde d'un arc, mais cela passa. Il reprit d'assaut la peau de la rouquine alors qu'il commençait à onduler contre elle, se trouvant en terrain parfaitement connu, et sachant exactement comment donner du plaisir à une femme, même si chacune d'entre elles était différente. Il changeait fréquemment de rythme pour plus d'efficacité, tout en continuant caresses et baisers. Peut-être même plus cette fois-ci que d'ordinaire, mais il ressentait le besoin irrépressible de la toucher, et de lui faire ressentir quelque chose autrement que simplement par leurs corps qui n'en formaient plus qu'un.

Il lui mordilla le nez avec un petit sourire, cherchant à travers son regard et ses expressions, aussi bien faciales que ce qu'exprimait son corps, si cela lui plaisait, si elle se sentait bien ou non. Il n'était pas de ces rustres qui prenaient du plaisir sans en donner. Même pour une conquête d'une nuit, il concevait plutôt cela comme un échange, un plaisir mutuel, où chacun des partenaires donnait et recevait. Il se laissa griser par les soupirs et les gémissements qu'elle lâchait, ce qui lui permettait de juger au mieux sa performance et le comportement à adopter.

Le jeune homme perdit rapidement la notion du temps, emporté par les sensations qu'il donnait et qu'il recevait. Il sentait la sueur perler sur sa peau et couler, notamment dans son dos. Il avait l'impression qu'un brasier s'était incrusté entre leurs deux corps, tant il avait chaud. Il sentait de vraies vagues de chaleur passer de la peau de Maven à la sienne, mais au vu de leur état, ce n'était gère important. Pour cette première fois, il resta assez simple dans sa performance, classique mais efficace. De même, le moment ayant été trop retardé, l'étreinte fut plus courte que ce qu'il était normalement capable de faire. Serrant les dents, il attendit aussi patiemment que possible que sa partenaire atteigne le septième ciel. Quand elle le fit, elle se cambra contre lui avec un cri de plaisir, et il attendit simplement que la tension se relâche un peu pour se dégager et se laisser aller. Il prenait toujours la précaution de ne pas risquer de laisser un bâtard dans le ventre d'une de ses conquêtes.

La grande vague de plaisir le submergea violemment, le percutant comme un cheval au galop. Il eu plutôt la sensation d'un véritable éclair, intense et bref, qui le transperça de part en part, et il lâcha un râle de plaisir alors qu'il terminait son affaire. Puis, les muscles tremblants, brûlant et haletant, il se laissa rouler sur le flanc à côté de Maven, avant de s'allonger sur le dos. Il fixa le plafond, le souffle court, la peau recouverte d'une couche de sueur. Il ferma les yeux le temps de reprendre ses esprits, se sentant épuisé, mais terriblement bien, satisfait et... quelque chose d'autre. Il tourna la tête vers la rouquine.

Quelque part, il se sentait plus lié à elle qu'il ne l'avait jamais été avec aucune femme. Il n'en avait jamais gardé une comme amante bien longtemps, au plus quelques mois, avant d'en changer, et il avait toujours fait en sorte de ne pas s'y attacher sentimentalement. Mais avec elle... Il ne savait pas, simplement, il avait le sentiment qu'il ne pourrait pas se passer de sa présence. Peut-être était-ce dû au désir vif qu'il nourrissait à son égard, même encore maintenant, alors qu'il n'avait plus qu'à se rouler en boule pour dormir. En tout cas, il aurait beaucoup aimé que ce genre de nuit se répète encore dans les jours, les semaines, les mois à venir. Il ne savait pas vraiment, lui qui avait l'habitude de vivre relativement au jour le jour, ou au maximum à court terme, en ce qui concernait sa vie privée. Il tendit le bras et effleura du bout des doigts la joue de la jeune femme, écartant une mèche qui s'y trouvait collée par la sueur. Il lui sourit.


- Ca t'a plu?

Il se redressa péniblement sur un coude et vint chercher un baiser sur ses lèvres, comme pour clore leur nuit d'amour. Un baiser qu'il fit assez tendre, par ailleurs, alors que les précédents étaient clairement fiévreux. Il y aurait fort à dire à Ethan, le lendemain. Il n'avait nullement l'intention de lui donner les détails, mais au moins de lui dire ce qu'il s'était passé. Et de lui parler de ce qu'il ressentait. Il trouverait sans doute quelque chose à dire. Considérant sa partenaire, il lui offrit à nouveau un sourire malicieux, quoique plus fatiguée que quelques heures plus tôt, avant de lâcher une petite pique.

- Considérant que tu m'as presque supplié de te prendre, on va dire que c'est moi qui ai gagné, finalement. Tu as craqué avant moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   Mer 1 Fév - 23:03

Répondant à l'invitation plus qu'explicite de la rouquine, Akeno se pencha sur elle et prit ses lèvres avec douceur, avant de se glisser finalement en elle, doucement et en prenant son temps. Si lui serra les dents pour contenir sa satisfaction, elle ne se priva pas pour lâcher un profond gémissement contre ses lèvres en sentant qu'il y était enfin. Lorsqu'il descella leurs lèvres, ce fut pour faire courir les siennes sur la peau de la jeune femme tout en commençant à se mouvoir, en douceur pour commencer. Il fit varier le rythme par la suite, tout en continuant de la caresser et de l'embrasser.

Autant de tendres attentions faisaient tout drôle à Maven, qui était plutôt habituée à quelque chose de moins... délicat. Non pas qu'elle aie pour credo de se faire culbuter sans la moindre caresse, au contraire, tout rustre qui se le permettrait se verrait refuser définitivement l'accès à son lit, mais la manière dont se comportait Akeno allait encore au-delà de ça. C'était plus... fusionnel. Et pas désagréable, loin de là. C'était même beaucoup plus fort en sensations.

Par ailleurs, le jeune homme semblait très soucieux de faire au mieux pour la satisfaire. Maven remarqua à plusieurs reprises qu'il s'adaptait en fonction de ses réactions, conscientes ou non, ce qui rendit l'étreinte encore plus intense pour elle. En un espace de temps très réduit, il était parvenu à prouver qu'il était un bien meilleur amant que tous ceux qu'elle avait pu avoir jusqu'à présent, aussi longtemps qu'elle aie pu les garder... Ou peut-être était-ce simplement parce que c'était lui ? Maven n'aurait sur le dire, et encore moins quand il vint lui mordiller le nez avec un petit sourire tendre malgré la fièvre qui les habitaient tous les deux.

Au bout d'un long moment dont la jeune femme n'aurait pu évaluer la durée, elle commença à se sentir progressivement envahir par la chaleur qui subsistait en elle depuis déjà longtemps, signe indéniable qu'elle approchait de la fin. Ses plaintes de plaisir se faisaient plus prononcées, et ses mains, qui jusqu'alors parcouraient avidement le dos de son amant, se trouvèrent bientôt à serrer convulsivement les draps, alors que son regard se voilait.

Puis, quelques coups de reins plus tard, elle se sentit partir, et se laissa submerger par l'extase dans un cri de jouissance ultime en se cambrant contre Akeno, des larmes de plaisir roulant sur ses joues depuis ses yeux fermés. Elle les rouvrit un instant plus tard en le sentant se retirer lorsqu'elle se détendit, pour se laisser aller à son tour dans un râle rauque, qui donna un frisson à la jeune femme. Et en plus, il se souciait de ne pas mettre sa partenaire enceinte par mégarde... Décidément, elle avait pour une fois jeté son dévolu sur un homme vraiment bien.

L'homme en question se laissa tomber à côté d'elle, à bout de souffle, mais l'air totalement comblé. Maven, pour sa part, se sentait épuisée, rompue, et prompte à s'endormir dans la minute, mais pleinement satisfaite elle aussi, au-delà de ses espérances, même. Et même la sensation étrange qu'elle éprouvait lorsqu'elle le voyait ainsi à côté d'elle, cette envie subite et inexplicable de le garder auprès d'elle aussi longtemps que possible, ne parvenait pas à la troubler tant elle se sentait bien. Akeno tourna finalement la tête vers elle, et approcha sa main pour lui caresser la joue, écartant au passage une mèche rousse collée à son visage par la sueur.


- Ça t'a plu ?

- C'était... bien joué. Assez éblouissant, je dois dire.

Et c'était peu dire. Elle n'avait jamais ressenti une telle osmose avec aucun autre de ses amants, et elle avait à présent le sentiment qu'elle ne pourrait pas se passer de lui de sitôt. C'était assez étrange... Mais elle n'avait pas vraiment envie de se torturer avec ça pour le moment. Plutôt savourer l'instant... Son amant sembla de cet avis, car il vint l'embrasser avec une infinie tendresse après s'être tant bien que mal redressé sur un coude. Elle se laissa faire avec plaisir, même si elle ne savait pas trop à quoi cela rimait, ce qu'il voulait lui dire par ce baiser. Sans doute rien, mais elle n'avait pu s'empêcher de se poser intérieurement la question. Lorsqu'il détacha ses lèvres de celles de la jeune femme, il lui adressa un petit sourire fatigué avant de lancer une petite pique.

- Considérant que tu m'as presque supplié de te prendre, on va dire que c'est moi qui ai gagné, finalement. Tu as craqué avant moi.

- Tss. Tu parles, si j'attendais une minute de plus, c'est toi qui me suppliait de te laisser me prendre. Je n'ai fait que te rendre service pour que tu n'aies pas l'air d'un perdant... Mais bon, pense ce que tu veux si ça te fait plaisir.

Elle lui rendit son sourire, et frissonna d'un coup. Mais ce n'était pas du à lui, cette fois, plutôt à l'air frais qui courait entre les murs du château, qui avait repris le pas sur la chaleur qui régnait jusqu'alors dans la pièce. Elle s'étira et défit les draps pour s'y glisser, y invitant le jeune homme d'un petit signe de tête. Puisqu'il était là... Lorsqu'ils furent tous deux sous la couette, Maven posa une main sur le torse de son amant, et lui adressa un nouveau sourire charmeur.

- Tant que j'y pense, n'hésite pas à tout lâcher dedans la prochaine fois. Je prends mes précautions de mon côté... Et ça m'évitera de changer mes draps tous les soirs.

Elle lui fit un clin d’œil en pouffant de rire, avant de venir se lover contre lui comme un chaton contre le ventre de sa mère, parfaitement tranquille et à l'aise, et surtout, pressée de s'endormir. Elle eut une drôle d'impression lorsqu'il l'entoura de ses bras, doux et protecteur, quelque chose qu'elle n'avait pas vraiment connu avant. Mais après tout, c'était assez agréable... Le visage enfoui dans le creux du cou du jeune homme, bercée par son odeur et sa respiration régulière, Maven ne tarda pas à s'endormir, mieux que nulle part ailleurs dans ses bras puissants. C'est qu'elle pourrait bien finir par y prendre goût...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu veux ou tu veux pas ? [Privé Akeno Baleon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je sais maintenant ce que je veux faire plus tard!
» Quoi? Tu veux faire un bloc dans la chambre???
» J'veux du soleil ! [panneau solaire]
» Je veux essayer le fouet !
» des boudins en veux tu en voilà ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: