Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Dim 25 Mar - 0:07

Après un très agréable séjour à Blanchelame, le jeune couple de Métamages était retourné à Lytsoul pour entamer la saison estivale. Ils avaient passé l'été à travailler comme de coutume, mais aussi à être fréquemment en compagnie d'Ethan et Selena, que leur petit bout de fils comblait de bonheur. Sans grand étonnement, c'était un bébé très calme et sage, vraiment pas embêtant. Son père avait glissé en guise de plaisanterie qu'un enfant de Maven et Akeno avait au contraire toutes les chances d'avoir un sacré tempérament... Pour sa part, le Métamage tigre s'était demandé si être en contact avec un bébé aussi adorable, et écouter les récits des jeunes parents à ce propos avait un peu réconforté la rouquine concernant l'optique de leur future parenté.

Cependant, la fin de l'été arrivant, ils furent tous deux affectés à une mission. La présence de groupes ennemis dans le Sud du royaume avait été détectée par des éclaireurs, certains ayant même aperçu des Sabrodons, ces gigantesques créatures mi félins à dents de sabre, mi hyène, avec le gabarit oscillant entre l'ours et le cheval. Autant dire, un danger énorme pour les populations alentours. Ethan avait été convoqué de même, et forcé de laisser sa femme et son fils de trois mois derrière lui. Ca avait été difficile pour lui, mais le devoir avant tout. Sa compagne, elle, était débarrassée de toute obligation de mission tant que Lukas n'aurait pas dépassé l'âge d'un an.

Toute une troupe avait donc pris la route du Sud, pour une mission qui durerait sans doute plusieurs semaines. Le temps de faire le voyage, et de vaincre... Ce ne serait pas sans danger, mais il y avait peu de chances que cela se change en bataille à grande échelle. Ce serait plutôt des escarmouches, mais cela ne voulait pas dire qu'il y avait moins de risques. Akeno avait dans l'idée de protéger son meilleur ami de son mieux. Ce n'était pas le moment pour lui de mourir au combat, pas avec un nouveau-né qui l'attendait au château.

Après une bonne semaine de chevauchée, la troupe s'était arrêtée pour la nuit non loin du lieu où ils pensaient intercepter l'ennemi. Des tentes de fortune avaient été montées, simples abris de toile un peu exigus, mais qui avaient l'avantage de protéger des moustiques dans cette zone chaude. C'était ordinairement un endroit assez desséché, mais un violent orage la veille avait tout détrempé, et fait venir une horde d'insectes. Akeno avait été chargé d'un des premiers tours de garde de la nuit. Difficile après une journée de chevauchée, mais c'était aussi bien, car il avait pu profiter d'une bonne nuit de sommeil par la suite.

Comme il fallait partir assez tôt, le rappel fut battu. Le jeune homme ouvrit un oeil et s'étira, aussi peu enclin à se lever que d'ordinaire, malgré le sol dur et inconfortable sous lui. Au moins était-il bien à l'aise dans le couchage de peaux et de lin. Il alla déposer un baiser sur la joue puis dans le cou de sa compagne qui était étendue contre lui. La nuit n'avait pas été excessivement chaude, en raison de l'orage qui avait fait baisser la température, mais la journée promettait d'être torride. Dans cette région, il fallait attendre l'arrivée de l'automne, et même son installation effective pour que la chaleur batte en retraite...


" Bien mon amour, une journée de combat nous attend... Il faut avaler quelque chose et lever le camp. Tu te sens prête?

A vrai dire, cela le réveillait de parler. Il avait dans l'idée d'aller plonger la tête dans le premier tonneau d'eau froide qu'il trouverait dehors, histoire d'avoir les idées bien en place. C'était radical, mais terriblement efficace également. Surtout dans son cas, avec le mal qu'il avait à se lever le matin. Et pour le coup, il était tôt, sans grande surprise. Ca avait été le cas le jour d'avant, et celui d'encore avant... Mais il ne fallait pas oublier que de nombreuses vies dépendaient d'eux.

Le Métamage s'étira une fois de plus, puis il repoussa le couchage et se leva péniblement, en s'extrayant de sous sa tente. Il alla effectivement se rafraîchir les idées dans un tonneau d'eau froide, malgré sa tenue peu conventionnelle, en braies et torse nu. Personne ne s'en formalisa, et il alla chercher sa part de gruau sans attendre, histoire de pouvoir défaire et plier la tente quand Maven irait elle aussi manger. Il croisa Ethan, et lui donna une bourrade amicale en guise de salut.


- Passé une bonne nuit avant le grand jour?

- Aussi bonne que possible dans ces conditions... Vivement qu'on en finisse avec ces envahisseurs, qu'on puisse rentrer à Lytsoul."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Mer 28 Mar - 21:58

Après le séjour à Blanchelame, retourner à Lytsoul s'avéra plus difficile que ce que Maven avait imaginé. Bien sûr, retrouver ses repères et revenir à un quotidien plus actif lui fit plaisir, cependant, le grand lit d'Akeno n'avait pas tardé à lui manquer... Et puis, elle devait bien admettre qu'elle avait fini par se plaire là-bas, même si elle se sentait encore un peu étrangère à leur façon de vivre, trop différente de ce à quoi elle avait été habituée dans sa jeunesse.

Aussitôt de retour au château des Métamages, le couple alla, comme prévu, rendre visite à Ethan et Selena et leur petit garçon. La jeune femme fit de son mieux pour ne pas paraître trop mal à l'aise en présence du bébé, tâchant de se concentrer uniquement sur le fait qu'il soit si calme et adorable. Ce qui n'était pas vraiment mieux au final, car le regarder, et le porter parfois, quand Selena le lui proposait, réveillait son envie de devenir mère à son tour. Envie qui se confrontait aussi sec à ses angoisses toujours bien présentes, ce qui jouait sur son humeur de façon plutôt négative, à la longue. Cependant, elle n'en laissait rien paraître à Akeno, pour ne pas l'inquiéter.

Les jours avaient passé ainsi, l'air de rien, jusqu'à ce qu'on rapporte la présence de groupes ennemis au Sud. Des Métamages y furent donc envoyés, dont le jeune couple de félins et Ethan. Selena était pour l'instant déchargée de toute responsabilité, avec son tout jeune fils à s'occuper. Lorsqu'ils quittèrent Lytsoul, Maven ne put s'empêcher de se demander à comment elle réagirait, dans cette situation, à voir Akeno partir au combat sans pouvoir le suivre, condamnée à attendre son retour, ou non, sans pouvoir rien faire. Rien que d'y penser, la panthère qui l'habitait gronda en couchant les oreilles. Elle le supporterait sans doute très mal, même s'ils n'auraient pas d'autre choix si cela arrivait. Ethan non plus n'avait pas le choix, même si ça avait été très difficile de laisser sa famille derrière lui. Tout comme son compagnon semblait se l'être promis, elle s'était décidée à garder un œil sur lui. Avec Akeno à surveiller en parallèle, ça ne serait sans doute pas simple, mais elle ne pourrait pas rentrer et annoncer à son amie que l'homme qu'elle aime, le père de son nouveau-né, était mort au combat.

Pour l'heure, ils venaient tout juste de monter le camp non loin de l'endroit où les haut gradés avaient supposé qu'ils pourraient stopper les groupes ennemis, au terme de plusieurs jours de chevauchée sous une chaleur de plus en plus infernale à mesure qu'ils avaient avancé vers le Sud du royaume. Ce climat n'était pas vraiment pour plaire à la nordique, mais elle devrait bien faire avec. De toute façon, elle étalerait leurs tripes sur le sol desséché, qu'ils soient Démons ou ces saletés de Sabrodons qui les accompagnaient, et peu importe qu'il fasse chaud et sec où qu'il pleuve des cordes.

D'ailleurs, un violent orage avait éclaté avant qu'ils ne s'installent sous leurs tentes de fortune, détrempant le sol et attirant des hordes d'insectes. S'ils n'avaient pas été là pour bouter du Démon, elle se serait volontiers changée en panthère pour donner de grands coups de patte dans les nuages de moucherons. Mais elle s'était contentée de passer un petit moment du tour de garde de son compagnon à ses côtés, jusqu'à tomber de fatigue et aller s'écrouler la première dans leur couchage de fortune, fait de peaux de bêtes et de lin. Elle y dormit d'un sommeil de plomb jusqu'à sentir les lèvres du jeune homme dans son cou, puis sa voix. Il lui semblait qu'à peine quelques minutes s'étaient écoulées depuis qu'elle avait fermé les yeux.


- Bien mon amour, une journée de combat nous attend... Il faut avaler quelque chose et lever le camp. Tu te sens prête ?

- Il y aura du steak de Sabrodon au dîner.

Si son esprit était déjà bien réveillé, elle n'avait pas du tout envie de se lever pour le moment, tout à fait à l'aise contre le corps de son compagnon qui la réchauffait plus efficacement que les peaux. Elle le sentit s'étirer contre elle avant de finalement se lever, et elle poussa un grognement de mécontentement. Même dans un contexte aussi grave que celui d'un jour de combat, elle se sentait encore le cœur à se faire cajoler par son amant jusqu'à ce qu'on les tire du lit de force.

Mais il était le plus raisonnable, pour une fois, et elle ne tarda pas à s'extirper de son couchage pour le suivre après s'être rapidement habillée et avoir rassemblé ses cheveux en une queue de cheval sommaire, sans même les avoir brossés. Elle verrait plus tard, si elle en avait le temps. La lumière du soleil lui caressa agréablement la peau lorsqu'elle mis le nez hors de la tente rudimentaire, même aussi tôt après l'aube. Elle ferma les yeux pour en profiter, car dans cette région du royaume, la chaleur ne tarderait pas à monter. Après avoir inspiré profondément, elle se dirigea vers la grande marmite disposée un peu plus loin pour se faire servir sa ration matinale, pour ensuite rejoindre Akeno, qui discutait avec Ethan. Ce dernier lui adressa un salut de la tête lorsqu'il se tourna en l'entendant arriver, qu'elle lui rendit.


- Bien dormi ?

- Toujours mieux que toi, j'imagine. Tu tiens le coup ?

- Il faut bien... J'ai hâte de rentrer.

- Tu m'étonnes...

Elle lui donna une petite tape sur l'épaule et alla s'asseoir, invitant les deux jeunes hommes à faire de même d'un mouvement de la tête. Ils mangèrent en silence, échangeant seulement quelques mots de temps à autre, souvent sur l'initiative de Maven qui ne se privait pas de petits commentaires sur les Métamages qui passaient pour détendre l'atmosphère. Cependant, lorsque vint l'heure de partir, celle-ci se fit naturellement plus pesante, malgré le fait que les ennemis qu'ils devaient abattre n'étaient rien de plus que des Démons sanguinaires sans foi ni loi, et que les tuer ne posait pas le moindre problème de conscience aux Métamages.

Une fois le camp démonté en vitesse, les troupes se mirent en marche dans un silence relatif, selon la formation traditionnelle : les herbivores en première ligne, les autres les suivant pour fondre dans les rangs ennemis une fois ceux-ci percés par les bêtes lourdes. Sous sa forme animale, Maven perçut dans l'air quelque chose de malsain, qui se faisait plus intense à mesure qu'ils progressaient, et fronça le nez. Toujours cette même sensation oppressante, comme à chacune des quelques fois où elle avait affronté des Démons. Cependant, elle détecta quelque chose de nouveau cette fois, d'encore plus sauvage, et dangereux. Sans doute ces fameux Sabrodons... Elle considéra Akeno, qui marchait à ses côtés, avec un regard plein de douceur et de fermeté à la fois, qui voulait dire "sois prudent", et frotta son museau contre le sien avant de se reconcentrer sur le sol devant elle où elle posait les pattes.

Soudain, elle sentit les Métamages herbivores devant elle se tendre, nerveux, piaffant pour certains. L'odeur démoniaque était très forte, ils devaient être juste en face. Elle plaqua les oreilles contre sa nuque, grognant en découvrant ses crocs acérés, son pelage hérissé le long de son échine. Au-delà du simple plaisir de se battre et d’éradiquer ces monstres de la surface du monde, elle avait envie d'en finir au plus vite, qu'ils puissent tous rentrer sains et saufs à Lytsoul. Quelques mois plus tôt, elle n'aurait pensé qu'à elle, s'amusant du nombre de têtes qu'elle ferait tomber. Mais à présent qu'elle avait Akeno, tout était différent...

Un grognement à glacer le sang s'éleva dans l'air, et le tonnerre des sabots des Métamages en première ligne indiquèrent à Maven que l'assaut commençait, et elle se força à trottiner à distance raisonnable pour pouvoir prendre son élan lorsqu'ils seraient parvenus dans les rangs ennemis. De nouveaux grondements stridents lui firent serrer les dents alors que, dans un grand vacarme sourd, les taureaux, buffles, bisons et chevaux lourds, équipés d'armures à pointes, pénétraient dans la masse de démons en face d'eux. La panthère jeta alors un dernier regard au tigre blanc qui marchait à ses côtés avant de se jeter en avant pour prendre part au combat. Dans un bond gigantesque malgré sa petite taille, elle fondit sur un Démon de forme humanoïde duquel elle brisa la nuque avant de retomber sur ses quatre pattes. Elle leva les yeux, évaluant en un instant la situation.

Les ennemis n'étaient pas nombreux, et aucun Démon de classe très élevée. Seulement des mineurs, qui chevauchaient les gigantesques Sabrodons, et d'autres de classe moyenne qui maîtrisaient pour certains des sorts minimes, mais assez puissants pour affaiblir les Métamages. Il faudrait les éliminer eux en priorité afin de limiter les empoisonnements et autres paralysies qui pourraient entraver les rangs royaux, puis les Sabrodons, qui, bien qu'à peine une dizaine, pouvaient faire de très gros dégâts.

La Métamage panthère se jeta donc dans la mêlée toutes griffes dehors, se servant de sa vitesse pour éviter les coups de griffes et de dents gigantesques des montures démoniaques, qui pouvaient s'avérer fatals, dans le but d'éliminer un maximum de Démons de classe moyenne. D'autres Métamages l'assistèrent dans cette tâche, et bientôt, il n'y eut plus que le problème des Sabrodons à régler. Deux d'entre eux étaient déjà morts, fauchés par la première charge des herbivores lourds, un troisième à l'agonie. Elle laissa une tigresse s'en charger, et fondit vers un autre, suivie d'Ethan et d'un ours noir. Elle et le lynx s'affairèrent à lui faucher ses énormes pattes tout en prenant garde de ne pas se prendre un coup de griffe, tandis que l'ours cherchait une ouverture pour lui porter un coup fatal. Il n'y avait pas vraiment d'autre façon de procéder avec ces énormes créatures, qui pouvaient abattre la plupart des mortels en un seul coup.

Finalement, Maven planta ses crocs dans la cuisse du Sabrodon, lequel, déséquilibré, ne put esquiver la charge de l'ours noir, qui planta ses propres dents dans la gorge de la créature, sa puissante mâchoire lui broyant les artères. Lorsqu'il relâcha le cou du monstre, ce dernier se vidait de son sang en poussant des râles d'agonies à glacer le sang. La panthère des neiges se contenta de recracher celui qu'elle avait dans la bouche dans un soufflement méprisant, puis, après un salut poli au plantigrade et à Ethan, elle repartit de son côté pour faire un nouveau point. La dernière de ces créatures démoniaques venait d'être achevée quelques mètres plus loin par Akeno, qui secoua la tête d'un air satisfait. Certains Métamages avaient déjà repris forme humaine pour achever des démons mineurs à l'épée. Maven souffla de nouveau et se passa une patte, préalablement humidifiée d'un grand coup de langue râpeuse, sur le museau. Elle était bonne pour une bonne toilette, après ça.

Mais une odeur lui parvint non loin d'elle, une odeur de Sabrodon, et bien vivant. Il en restait donc un ? Elle dressa les oreilles, à l'affut, cherchant où il pouvait bien se cacher. Il émergea alors d'un creux dans le terrain à quelques mètres devant la panthère, et se mit à courir souplement, sans le moindre bruit, encore moins repérable que d'ordinaire dans le brouhaha ambiant, et tout droit sur... Akeno. Et le vent venant d'en face, le tigre ne pouvait pas le sentir. Prise de panique, Maven se rua en avant et, arrivée à la hauteur de la créature, prit d'assaut ses énormes membres, comme elle l'avait fait avec les autres. Cependant, cette fois, elle était seule, et alors qu'elle feulait de rage en tentant d'échapper à ses griffes, elle fut soudain frappée de plein fouet par l'une des gigantesques pattes, et envoyée plusieurs mètres plus loin, aussi molle dans l'air qu'une poupée de chiffon. Elle heurta lourdement le sol à quelques pas du tigre blanc. Tout son corps n'était que douleur et fatigue, et, sentant son sang s'écouler d'une plaie sur son flanc, elle perdit connaissance, la dernière image qu'elle eut du combat étant l'expression interdite de son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Ven 30 Mar - 21:28

Akeno se remplit raisonnablement l'estomac en discutant avec Ethan et Maven. Il savait que son ami ne ferait pas de folies durant le combat. Il était extrêmement prudent par nature, et il le serait sans doute encore plus maintenant qu'il avait sa petite famille à charge. Mais il tenterait de le protéger de son mieux. Il était plus grand et plus fort qu'un lynx, cela ne devrait donc pas lui poser de problème... Il n'était même pas angoissé par la perspective du combat. Quelque part, c'était un terrain connu. Il avait de l'expérience en la matière, et ne doutait pas d'en sortir vivant.

Ils se remirent en route une fois le camp levé, d'abord à cheval jusqu'à une position donnée. Là, des aides de camps prirent en charge les montures et le matériel, pendant que les Métamages prenaient leur forme animale pour se mettre en formation et fondre sur l'ennemi. Même s'il était encore tôt, il faisait déjà chaud, et Akeno sentait peser sur lui son épais pelage et le poids de son armure. Pourtant, ils avançaient tous sans bruit, autant que c'était possible à une troupe d'herbivores lourds du moins. Il gardait du coin de l'oeil son attention sur Maven et Ethan qui l'encadraient. Il répondit par un léger soufflement quand sa compagne vint frotter son museau contre le sien.

Une femme pouvant prendre la forme d'un faucon avait été envoyée en éclaireur. Discrète et la vue perçante, elle était la mieux placée pour les renseigner sur l'ennemi. Ils n'étaient qu'une petite soixantaine au plus, mais selon leurs renseignements, l'ennemi n'était pas trop nombreux. Un petit cri perçant se fit entendre. Le faucon était revenu, donnant le signal que les officiers attendaient. L'un avait la forme d'un cerf majestueux, et trottait parmi les herbivores qui donneraient la charge. L'autre avait la forme d'un renard roux, et suivait pour coordonner les mouvements des carnivores. Soudain, la charge fut lancée, dans un nuage de poussière, et le beuglement furieux des Métamages qui se ruaient en première ligne. Malgré leur armure protectrice, foncer au contact frontal sur une horde de Sabrodons était risqué...

Le jeune homme n'eut pas le temps de méditer tout ça. Une fois l'élan de la charge brisée, les herbivores se dégageaient pour le combat individuel. C'était à ce moment-là que la seconde ligne déferlait, passant entre eux, sous leurs pattes ou par-dessus leur dos. D'un bond puissant, le tigre blanc prit son élan sur le dos d'un buffle, avant d'atterrir de tout son poids sur un Démon qui se trouvait juste devant. Ce fut pour lui comme un électrochoc de tuer pour la première fois de la journée, et il se retourna avec bonheur vers l'ennemi suivant pour laisser libre cours à sa furie, laissant la puissance de ses muscles et de sa mâchoire faire le travail.

Ils étaient trois fois plus nombreux que leurs ennemis, à peu près, et avaient pour eux l'effet de surprise. Partout, l'herbe se teintait de rouge, ou se retrouvait brûlée ou gelée par les sorts des Démons. Dans l'ivresse de la bataille, Akeno avait perdu de vue ses plus proches compagnons. Il se força à les retrouver, mais la confrontation avec un Sabrodon se montra plus corsée que celles avec des Démons mineurs. Il avait l'avantage d'être puissant, massif et imposant, même s'il semblait ridiculement petit par rapport à la créature. Il put cependant bénéficier du soutien de deux de ses semblables pour abattre le fauve géant.

Puis, aussi vite que le combat s'était engagé, il cessa. Gueule entrouverte, le tigre humait l'air autour d'eux. Ca empestait le sang, et son armure comme sa fourrure en étaient poissées. Il s'ébroua néanmoins, l'air de rien, afin de se détendre. C'était terriblement efficace, cela lui faisait l'effet de chasser comme d'une pichenette tout sentiment néfaste. Il considéra le champ de bataille de son regard bleu. L'escarmouche avait été courte, mais sanglante. Des cadavres jonchaient le sol, et des Métamages étaient tombés. Ils allaient devoir rendre les honneurs dus à leurs quelques morts, et brûler les cadavres de leurs ennemis. Comme d'habitude.

Le tigre blanc souffla bruyamment, puis il se détourna afin de chercher du regard Maven et Ethan. Il ne s'inquiétait pas, certain qu'ils s'en étaient tirés, tous les deux. Il ne pouvait pas en être autrement... si? Il fit quelques pas, balayant les environs du regard, les oreilles pointées en avant. Il n'était pas tourné dans le bon sens, car ce qui se passa le prit au dépourvu, et arriva très vite. Le temps qu'il se retourne en percevant enfin le bruit, et l'odeur charriée par le vent qui tournait, il put voir un Sabrodon foncer sur lui en envoyant la panthère des neiges voler au loin. Akeno réagit instantanément: il découvrit des crocs meurtriers, et bondit sur son ennemi.

L'impact manqua de lui couper le souffle. Alors qu'il plantait ses griffes dans le cuir épais de son adversaire pour se maintenir sur lui, à la façon de ce qu'il avait fait pour le sanglier, il avait l'impression désagréable de tenter d'arrêter d'une seule main un cheval au galop. Lui-même était un grand félin, mais la créature devait mesurer trois fois sa taille. Et il était mortellement dangereux... D'autant que le tigre était accroché à son poitrail, afin d'atteindre sa jugulaire pour le tuer. C'était de la folie, compte tenu du fait qu'il se mettait à portée des coups de pattes munies de griffes tranchantes comme des rasoirs, et des redoutables dents de sabre. Le monstre stoppa sa course pour se mettre à bondir et s'agiter dans tous les sens, pour déloger et tuer l'importun. Mais ce dernier s'accrochait fermement. Il devait en venir à bout rapidement, afin de rejoindre Maven. Il ne savait pas si elle avait été gravement atteinte, et l'angoisse le disputait à la fureur en lui.

Un premier coup de patte l'atteignit sur le poitrail: il entendit nettement le crissement aigu des griffes qui raclaient le plastron de métal de son armure. Il devait faire vite. Il fourrageait dans l'épaisse fourrure puante de la créature, cherchant le point où le coup serait fatal. Ses pattes postérieures labouraient le poitrail du Sabrodon, ce qui ne faisait que l'énerver plus encore. Le colossal félin se cabra comme un cheval, ses deux pattes antérieures puissantes tentant d'éventrer et déloger le tigre. Ce dernier tint bon malgré la pression énorme exercée sur son poitrail. Il planta ses griffes plus fermement dans la chair du monstre, sentant un éclair de douleur lui déchirer les pattes quand la tension sur ses griffes se faisait trop importante.

En revanche, la douleur qui lui cingla l'abdomen le fit feuler. Les griffes de son ennemi avaient trouvé la faille de son armure, et déchiré la chair aussi facilement que du tissu. Akeno se mit à se débattre comme un diable alors que le sang teintait un peu plus sa fourrure. Il prit le risque de détacher une de ses pattes du dos de son adversaire, et d'un coup de griffe, il visa ses yeux. Il creva le gauche, faisant lâcher à la créature un cri de douleur absolument horrible. Aveuglé par le sang, le Sabrodon se mit à secouer la tête de droite et de gauche, cherchant à happer quelque chose. Tout ce qu'il parvint à attraper, ce fut l'oreille du tigre qu'il fendit sur le coup. Cette fois, Akeno se dégagea, le sang coulant à flot de cette zone particulièrement impressionnante dans le débit sanguin.

Il se jeta de tout son poids contre son ennemi avec un rugissement féroce, toutes griffes dehors. L'impact fit vaciller le Sabrodon, et le Métamage attrapa directement la peau de son cou. Malgré le sang qui l'aveuglait en moitié en dégoulinant de son oreille amochée, il progressa vers la gorge. Il se contenta de fermer les yeux et de supporter les coups de griffe qui passaient, avant de trouver la jugulaire du monstre, et de serrer de toutes ses forces. Le goût du sang lui envahit la bouche quelques instants plus tard, et la masse de muscles formidable trembla violemment sur lui, avant de s'écrouler. Il resta un moment campé sur ses pattes tremblantes, à haleter, percé d'aiguilles de douleur. Puis, il se retourna, se demandant pourquoi personne ne l'avait aidé. La réponse était simple: une horde comprenant entre vingt et trente Sabrodons avait déferlé sur les Métamages à la suite de celui qu'il venait d'affronter seul.

Il aida comme il put à les tuer, malgré la fatigue et la douleur. Mais avant tout, il cherchait à rejoindre Maven. Il ne la trouva qu'une fois le dernier des monstres tué. Les pertes avaient été plus lourdes cette fois. Ethan fit son apparition près du tigre, apparemment indemne, mais couvert du sang de ses ennemis. Il poussa un petit miaulement en constatant l'état de son ami, mais ce dernier se contenta de chercher sa compagne. Quand il la trouva, il vint lui lécher la joue, inquiet de son état. Il l'observa, et vit que son flanc saignait. Il saignait, mais il se soulevait. Au moins, elle vivait. Epuisé, il se laissa tomber près d'elle, léchant ses plaies avant de s'occuper de ses propres blessures, pendant que le lynx filait quérir le chirurgien, qui devait déjà avoir pas mal de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Dim 1 Avr - 21:33

Maven reprit lentement connaissance en sentant la chaleur réconfortante d'une grande langue râpeuse qui lissait son pelage tacheté. Elle se sentait engourdie, et il lui semblait que sa tête pesait une tonne, mais elle n'avait pas mal. Elle ne savait pas vraiment où elle était, ni ce qu'elle faisait avant pour se retrouver couchée, dans un état second. Elle essaya d'entrouvrir les yeux alors que l'autre félin avait cessé de lui donner des coups de langue, mais ses paupières étaient lourdes. Elle tenta alors de lever une patte pour se les frotter, et la douleur fulgurante d'un hématome sur son épaule la tira d'un seul coup de son état de semi-conscience.

Les évènements qui avaient précédé sa perte de connaissance lui revinrent alors qu'elle reprenait conscience de son corps, et, par la même, de ses blessures. Pas mal de contusions, bleus et autres bosses, à ce qu'elle pouvait constater, mais également une grosse plaie ouverte au niveau de son flanc, qui courait jusqu'à sa cuisse gauche. L'impact de la patte du Sabrodon avait fait sauter une partie de son armure, et l'une de ses énormes griffes acérées avait fait le reste. Et... Akeno ? Comment allait-il ? Il fallait qu'elle le retrouve. La panthère essaya de se redresser, avec la ferme intention de retourner tout le champ de bataille s'il le fallait pour retrouver le Métamage, mais elle s'écroula aussitôt en grondant, trop ankylosée, épuisée et blessée.

Elle serra les dents de frustration, avant de sentir un souffle chaud sur sa joue, qui la fit presque sursauter. Tant bien que mal, elle leva la tête, et son cœur fit un bond de soulagement lorsqu'elle reconnut son compagnon, sous sa forme de tigre, qui était étendu auprès d'elle. Cependant, sa joie fut de courte durée lorsqu'elle constata l'état dans lequel il se trouvait. Il était couvert de sang, et pas seulement celui de leurs ennemis, et une de ses oreilles était fendue et saignait encore abondamment. Elle étendit une patte pour la poser sur celle du tigre blanc en poussant un petit gémissement inquiet, avant de lui donner un coup de langue sur le museau.

Les muscles de sa nuque étaient douloureux, aussi laissa-t-elle ensuite retomber sa tête, allant l'enfouir dans le pelage poissé de sang d'Akeno. Poisseux, mais chaud et rassurant. Et elle entendait battre son cœur ainsi. A présent bien réveillée, elle se rendait compte à quel point elle avait pu avoir peur pour lui. Elle s'en voulait tellement de ne pas avoir pu le protéger, et s'agrippa inconsciemment à lui à cette pensée, saisissant son pelage teinté d'écarlate entre ses griffes. Des bruits de pas lui firent tourner les oreilles vers l'arrière, et elle se dégagea tout juste du poitrail de son compagnon, pour voir qui était là. Ethan, qui avait repris forme humaine, était accompagné d'un autre Métamage, un chirurgien, ou un de ses assistants, sans doute. Maven fut soulagée de voir que le lynx n'avait presque rien. La preuve en était qu'il avait pu se transformer de nouveau. Pour sa part, elle se sentait trop épuisée pour faire de même.


- Oh, Maven, content de voir que tu as repris conscience. Est-ce que c'est grave ?

Le Métamage inconnu se pencha sur les blessés pour regarder leurs blessures d'un peu plus près. Maven se laissa faire, montrant tout de même les dents lorsqu'il lui faisait mal. Elle se doutait bien qu'il n'en faisait pas exprès, mais elle était plutôt irritable lorsqu'elle était fatiguée, et blessée, de surcroît. L'autre ne s'en offusqua pas, et ausculta rapidement Akeno avec la même minutie, avant de se redresser, son regard allant du couple à Ethan.

- Ça aurait pu l'être, ils ont de la chance. Ce ne sont que des plaies superficielles, pour la plupart. Le chirurgien a bientôt terminé là-bas, je vais lui dire de venir vous voir dès que possible.

Maven souffla et repris sa position initiale, la tête noyée dans la masse de poils de son compagnon, qu'elle entreprit de nettoyer à grands coups de langue. Ce faisant, elle émettait un ronronnement continu, mais fatigué. Elle écouta d'une oreille Ethan qui parlait, et un frisson désagréable lui hérissa l'échine lorsqu'elle l'entendit mentionner la seconde charge, qu'elle avait manquée, et qui avait empêché Akeno de la rejoindre avant. Elle était à la fois mécontente de ne pas avoir pu y prendre part, et soulagée. Quand on avait son gabarit, aussi courageuse et déterminée fut-elle, elle ne faisait définitivement pas le poids seule contre des monstres tels que des Sabrodons. Elle espérait en silence ne pas avoir à refaire face à ces créatures de sitôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Lun 2 Avr - 21:27

Pendant qu'il léchait la plaie de sa compagne, Akeno cherchait le chirurgien en jetant des regards rapides aux alentours. Il s'inquiétait pour Maven, qui ne reprenait pas conscience. Maintenant que l'adrénaline du combat avait quitté ses veines, il s'inquiétait de plus en plus. L'inquiétude, la peur se répandait dans sa poitrine comme un poison brûlant. Il ne se sentait ni la force de se lever pour aller chercher le chirurgien, ni l'envie de laisser la panthère. Peut-être qu'elle était plus gravement touchée qu'il n'y paraissait. Le tigre poussa un grondement bas. Ses plaies le faisaient souffrir: tout le brûlait et le lançait, mais sa blessure à l'oreille était la pire. Il se contenta de serrer les dents un instant, puis de se remettre à lécher le flanc de sa compagne.

Au bout d'un moment, il la vit se mettre à bouger, d'abord à peine, puis de façon plus prononcée, sans réussir à se relever. Le Métamage vint lui renifler le museau, et souffla dessus, ce qui lui fit ouvrir les yeux pour le regarder. Il devait avoir fière allure, tout poisseux de sang qu'il était! Dans tous les cas, il était soulagé de la voir revenir à elle. Cela se manifesta par un ronronnement grave et puissant, qui fit vibrer toute sa gorge. Il la laissa avec plaisir se blottir contre lui. Du coup, il cessa de bouger, et il put voir Ethan les rejoindre sous sa forme humaine avec un assistant du chirurgien.

Ce dernier s'approcha et se mit à les ausculter du mieux qu'il pouvait, afin d'évaluer l'ampleur des dégâts. Akeno ne broncha pas d'une moustache tandis qu'on s'occupait de lui. Son ami restait en retrait pour ne pas déranger, mais il s'enquit de leur état et ne perdait pas les opérations des yeux. Le tigre était ravi de le voir vivant, et sans rien d'autre que des égratignures. Dans le ciel, de nombreux oiseaux patrouillaient: des Métamages, envoyés dans les airs pour surveiller les alentours, afin que la troupe ne se fasse pas prendre par surprise une nouvelle fois.

L'assistant du chirurgien annonça qu'ils n'étaient pas gravement blessés, et que l'on viendrait bientôt se charger d'eux, puis il s'éclipsa pour se charger d'autres blessés plus sérieux. Maven se remit contre son amant pour lécher son pelage souillé. Ethan vint auprès d'eux, et il entreprit de leur retirer délicatement leurs armures, ce dont Akeno lui fut infiniment gré. Son ami s'assit ensuite auprès d'eux, et il passa les doigts sur le crâne du tigre dans une légère caresse. Un moyen de décharger le stress de tout le monde. Akeno ferma les yeux, savourant le moment et occultant la douleur de son esprit.

Quand il les rouvrit, une odeur de fumée lui titillait les narines. Le bûcher de leurs ennemis avait été allumé, simple monceau de cadavres jetés pêle-mêle dans un espace délimité par des pierres. Leurs camarades tombés au combat avaient droit à plus d'égards, avec des bûchers funéraires, et les honneurs qui leur étaient dus. Pour l'heure, le chirurgien était arrivé, et il se pencha sur les deux félins pour éponger le sang, soigner les blessures qu'ils avaient, et vérifier qu'ils n'avaient rien contracté de plus grave auprès de leurs ennemis. Akeno supporta les sutures avec philosophie, même si celles de son oreilles furent douloureuses. Il resta ensuite à veiller Maven jusqu'à ce qu'on se soit occupé d'elle.

Une fois remis un minimum en état, les troupes furent reconduites plus loin du champ de bataille, vers là où ils avaient laissé leurs chevaux, et sur un terrain protégé. Le campement fut monté par les aides de camp et les Métamages valides. Le retour serait probablement pour le lendemain ou le surlendemain, le temps de laisser aux blessés l'occasion de se reposer et de récupérer. Akeno se traîna avec gratitude sous leur tente, et il se força à reprendre forme humaine, manoeuvre fatigante. Néanmoins, un assistant du chirurgien en profita pour venir lui bander l'abdomen. Les coupures sur sa peau était assez profondes, aigües, nombreuses, et certaines avaient été suturées. Avec un onguent et le bandage, cela le soulageait terriblement.

Quand Maven le rejoignit, il ouvrit les couvertures de leur couchage pour qu'elle se glisse contre lui. Il était épuisé, et cela devait être pareil pour elle, mais après la peur qu'il avait eue pour elle, il avait besoin de lui parler, de décharger toute la tension. Il l'attira avec précautions contre lui, blessés qu'ils étaient tous deux. Au moins, ils étaient toujours en vie, et Ethan aussi. D'ailleurs, ils s'en tiraient bien tous les trois: cela aurait pu être largement pire. Il passa un bras autour de ses épaules, et il l'embrassa tendrement, longuement et langoureusement dans le cou. Il y avait là une intensité émotive encore plus marquée que d'ordinaire, preuve qu'il avait eu peur.


" J'ai eu peur pour toi... Je suis content que tu ailles bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Mer 4 Avr - 22:02

Maven resta blottie contre le poitrail de son amant, yeux clos, tâchant de se détendre et d'oublier la douleur qui la lançait terriblement au niveau de son flanc, jusqu'à ce que le chirurgien arrive enfin pour panser et suturer leurs plaies. Akeno étant le plus touché, il fut le premier à bénéficier des bons soins de l'autre Métamage, une fois que ce dernier eut nettoyé leurs plaies un minimum et placé un linge sur la large coupure fendant le flanc de la panthère pour éviter qu'elle ne s'infecte. Celle-ci resta couchée aux côtés du tigre tout le temps qu'on le remettait en état, le soutenant quand on sutura son oreille à grands coups de langue vigoureux malgré la fatigue.

Après cela, le chirurgien se pencha de plus près sur ses propres blessures, et dut naturellement suturer la plus grave, même s'il faudrait encore retoucher et bander la plaie une fois que la Métamage aurait repris forme humaine. Son compagnon la veilla à son tour jusqu'à ce qu'elle soit soignée, après quoi, ils eurent un peu de temps pour se reposer avant de devoir quitter le champ de bataille pour gagner un endroit plus sûr, où un nouveau campement serait monté pour une nuit ou deux, le temps que les blessés reprennent des forces avant de rentrer au château. Maven se leva avec difficultés et avança en boitant jusque là-bas, épaulée par son compagnon.

Une fois sur place, elle reprit son apparence humaine. Cela nécessita beaucoup de concentration et lui tira une grimace, mais elle y parvint, et se sentit définitivement épuisée après ça. Akeno avait fait de même, et se faisait bander les nombreuses coupures qu'il avait à l'abdomen par un assistant du chirurgien, lequel se chargea ensuite des blessures de la jeune femme. Sans l'épaisse couche de cuir et l'abondant pelage de sa forme animale, les plaies, notamment celle qui fendait son corps depuis le haut de son ventre jusqu'à celui de sa cuisse gauche, paraissaient encore plus profondes.

Elle supporta en silence les derniers picotements et tiraillements que provoquaient les soigneuses manipulations de l'assistant jusqu'à ce qu'il aie terminé de la soigner et, une fois qu'il se fut retiré, elle passa sa chemise de nuit pour venir s'étendre aux côtés de son compagnon dans le couchage qui avait été installé, avec moult précautions pour ne pas réveiller ses douleurs ni celles d'Akeno dans un geste trop brusque, se collant tout contre lui. Malgré la fatigue intense qui anesthésiait tout son corps et son esprit au fur et à mesure, elle ne se sentait pas du tout prête à dormir. La peur qu'elle avait eu pour le jeune homme l'avait retournée, et elle n'avait qu'une envie pour le moment : profiter de lui, du confort de ses bras et des baisers qu'il lui donnait déjà dans le cou.


- J'ai eu peur pour toi... Je suis content que tu ailles bien.

Un petit frisson parcourut l'échine de la jeune femme, qui se mussa un peu plus contre lui. A sa manière de l'embrasser juste avant, elle avait bien ressenti qu'il avait eu lui aussi une belle frayeur. Elle vint coller son visage contre le torse du Métamage. Cela sentait fort l'onguent, sous les bandages qu'on lui avait appliqués, mais elle n'en avait cure. Se tournant sur le flanc, elle passa ses bras autour du cou d'Akeno, se mordant la lèvre inférieure en ressassant de sombres pensées.

- Moi aussi, j'ai eu très peur. Quand j'ai vu cet énorme monstre courir vers toi... Je n'ai pas réfléchi un instant, je le voyais déjà te rompre le cou, tu ne pouvais pas le voir venir...

Un sanglot lui secoua la gorge. Comme toujours, la fatigue la rendait beaucoup plus sensible, mais la peur qui lui serra de nouveau le ventre rien que de repenser à ce qui s'était passé était encore très fraîche et intense. Elle avait beau savoir que leur statut de guerriers pouvait les destiner à une mort prématurée, vivre sans lui était quelque chose qu'elle préférait ne même pas imaginer. Sans rien d'autre qui la raccroche à la vie, elle doutait à peine d'en mourir de chagrin... Elle serra un peu plus fort son amant contre elle, ne refoulant même pas les fines gouttes salées qui venaient rouler sur ses joues.

- Regarde l'état dans lequel tu es... Je ne suis même pas fichue de te protéger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   Dim 8 Avr - 22:59

Akeno effleurait du bout des doigts le dos de sa compagne alors qu'il la tenait contre lui. Il sentait ses paupières s'alourdir, comme si toute la fatigue accumulée au combat lui tombait définitivement dessus. Cependant, il lutta encore pour garder les yeux ouverts. Maven se mussa un peu plus contre lui, ce qui titilla un peu ses plaies et lui fit faire une petite grimace en coin. Ca le piquait, le brûlait et le tirait. Sans oublier que l'odeur de l'onguent lui sautait aux narines.

" Moi aussi, j'ai eu très peur. Quand j'ai vu cet énorme monstre courir vers toi... Je n'ai pas réfléchi un instant, je le voyais déjà te rompre le cou, tu ne pouvais pas le voir venir... Regarde l'état dans lequel tu es... Je ne suis même pas fichue de te protéger...

Le jeune homme sentit une goutte d'eau tomber sur la peau de sa poitrine, sur une rare parcelle qui n'était pas recouverte de bandages. La rouquine s'était mise à sangloter, ce qui le laissa un peu bête, ne sachant pas trop quoi lui dire pour la rassurer. Il ne se sentait pas vraiment comme quelqu'un qu'on avait besoin de protéger... D'un autre côté, lui voulait la protéger également, et il pouvait donc imaginer ce qu'elle ressentait. Il lui essuya les larmes du bout du pouce, puis il lui sourit.

- Ce n'est pas grand-chose, tu sais... D'ici quelques semaines, il n'y paraîtra plus, et à part les quelques coupures qu'il a fallu recoudre, ça ne laissera même pas de cicatrices... Tu n'y es pour rien dans tout ça, c'est de ma faute, j'ai voulu arrêter un Sabrodon tout seul, et voilà le résultat.

Il lui déposa un tendre baiser sur le front. Il avait pris un ton aussi léger que possible, mais le souvenir de l'inquiétude qu'il avait ressentie en la voyant blessée était toujours vif dans son esprit. Maven rejetait sans doute toute la tension accumulée durant les dernières heures par ces larmes, et c'était sans doute mieux ainsi. Mais le Métamage détestait la voir pleurer. C'est pourquoi il tentait de lui faire voir le bon côté des choses. Il continua à la cajoler autant que cela lui était possible.

- Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose parce que tu as essayé de me protéger. J'aime autant qu'il ne t'arrive rien. Mais nous nous en sommes sortis tous les deux, et Ethan aussi, alors autant sourire, non?"

Il était heureux que son ami n'aie rien. Il s'en serait terriblement voulu de rentrer sans lui... Et surtout de devoir annoncer à Selena qu'elle devrait élever son fils seul. Il espérait que le voyage de retour ne serait pas trop long: il détestait être séparé de Maven, alors il pouvait aisément deviner l'impatience d'Ethan à retrouver sa petite famille. Il berça sa compagne contre lui en songeant qu'il ne laisserait sa propre famille seule que s'il y était forcé, une fois qu'ils auraient des enfants. Il finit par se laisser vaincre par la fatigue, toujours enlacé avec la rouquine, et il put profiter d'un repos réparateur qui ne fut pas troublé par des appels au combat. Le détachement plia le camp le lendemain, direction Lytsoul où tout le monde avait hâte de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de frayeur [Privé Maven Danehill]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche étang dans l'ain (01)
» pêche au coup en étangs
» coup du soir
» Pêche au coup des gros poissons
» La pêche au coup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Sud du royaume de Magikheart :: Terres sauvages du Sud-
Sauter vers: