Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une demande attendue [Privé Maven Danehill]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   Mer 23 Mai - 20:58

Le temps s'était écoulé tranquillement depuis le départ du père de Maven, et cette dernière en était tout doucement arrivée au mois fatidique, le huitième. Une fois ce cap passé, le couple avait dû cesser définitivement toute étreinte nocturne, ce qui n'était pas pour améliorer l'humeur de la rouquine, mais son compagnon compensait de son mieux en étant encore plus câlin qu'à l'accoutumée. Son ventre était maintenant bien tendu et imposant, au point qu'on pouvait se demander s'il pouvait grossir encore. Le bébé n'avait plus beaucoup de place pour bouger, et il se montrait donc plus sage, même s'il continuait à cogner juste assez pour signaler que tout allait bien.

Akeno savait que sa compagne craignait de plus en plus l'échéance toute proche de l'accouchement, aussi avait-il parfois du mal à la laisser seule toute la journée. Il était ravi quand Selena allait lui rendre visite car elle la rassurait et lui donnait conseils et précisions, et cela lui enlevait un poids du coeur. Par ailleurs, la guérisseuse lui avait donné une ou deux petites séances pour la préparer à l'accouchement, toujours dans l'espoir que cela contribuerait à la tranquilliser. Le Métamage doutait pourtant qu'elle soit vraiment rassurée avant d'avoir son bébé dans les bras.

Il rentra en soirée ce jour-là avec un berceau flambant neuf dans les bras. Il avait craint de le mouiller car le ciel automnal au dehors était bouché par de gros nuages menaçants, et le vent était frais pour ne pas dire froid. Un vrai temps parfaitement désagréable. Le bébé avait choisi la mauvaise saison pour se décider à pointer le bout de son nez... Le printemps aurait été idéal, mais la date de conception ne collait évidemment pas. Le jeune homme entra dans l'appartement et déposa le berceau dans un coin. Presque tout était prêt pour accueillir le nouveau venu d'ici le mois suivant, il ne restait plus que quelques détails à régler. Les vêtements et le matériel étaient déjà à leur place. Akeno alla retrouver Maven, qui n'avait vraiment plus beaucoup d'activité physique, avec le mal qu'elle avait à se mouvoir, et le mal de dos que lui occasionnait le poids de plus en plus important du bébé. Il la trouva couchée dans leur lit, sans doute afin de soulager son dos, et il vint s'asseoir près d'elle.


" Bonsoir mon amour... Comment tu te sens?

Une question presque rituelle, mais qu'il se sentait obligé de poser. Il se pencha sur elle pour l'embrasser sur les lèvres avec tendresse, et il fit durer le baiser autant que possible. Puis, il posa ses mains sur le ventre bien gonflé de la rouquine, et il se mit à le masser délicatement. Il avait pour habitude de donner des massages à sa compagne sur le ventre, la poitrine et le dos chaque soir après le bain, avant de se coucher, avec des huiles essentielles apaisantes. Ethan le lui avait conseillé, et la guérisseuse avait largement abondé dans ce sens. Le massage du ventre et du dos soulageaient la tension qu'elle avait à ces endroits-là, et le massage des seins la préparait à l'allaitement et favorisait la lactation qui se préparait peu à peu. Pour l'heure, il faisait juste ça pour lui faire plaisir, et il le ferait plus en profondeur après le repas.

- Je t'aime... J'ai ramené le berceau, il est enfin fini. C'est du beau travail, tu devrais venir voir. Je vais en profiter pour demander le repas.

Il l'aida à se relever, puis il la conduisit jusqu'au berceau qui serait par la suite mis dans leur chambre pour plus de commodité quand le bébé ne ferait pas ses nuits. C'était un joli meuble sobre, en bois de couleur chaude, presque rouge, et vernis. Un matelas bourré de plumes s'y trouvait déjà. La tête et les pieds du berceau étaient gravés de motifs d'animaux, ce qui allait à merveille avec un enfant né de Métamages dans un château qui en était bourré. Akeno caressa pensivement le ventre de Maven en la laissant admirer l'ouvrage. Il avait prévu une surprise pour elle ce soir, quelque chose qu'il attendait depuis longtemps. Le berceau n'était pas la seule chose qu'il avait récupérée...

- Pas mal non? Je pense que le petit bout dormira très bien là dedans.


Il la laissa le temps d'aller demander aux serviteurs qu'on amène le repas. Il avait faim, mais il savait qu'il en était de même pour la rouquine, dont l'appétit n'avait toujours pas l'air de vouloir diminuer. Et selon la guérisseuse, il en serait de même tant qu'elle allaiterait. Autant dire qu'ils n'étaient pas prêts de refaire des repas légers et frugaux... Le temps qu'on leur amène de quoi manger, il alla mettre le berceau à sa place, dans leur chambre, puis il alla s'installer avec sa compagne sur le divan pour câliner. Une main dans son cou pour lui caresser délicatement la peau, l'autre en train de caresser son ventre, il la tenait tout contre lui.

- Ca va ton dos?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   Dim 27 Mai - 22:46

Alors que l'été s'était finalement éclipsé en faveur de l'automne, suite à la visite du père de Maven, cette dernière avait vu le temps s'écouler avec lenteur jusqu'à son huitième mois de grossesse. Et ce cap passé, il lui semblait qu'elle en entamait la pire partie. Elle d'ordinaire hyperactive, était condamnée pour de bon à tourner en rond chez elle, seule activité que lui permettait son ventre devenu énorme, qui tirait sur son dos si elle restait trop longtemps debout ; et lorsqu'elle avait trop mal, elle n'avait plus qu'à s'asseoir ou se coucher pour broyer du noir.

Depuis qu'elle avait appris être tombée enceinte, ne plus pouvoir se transformer en panthère l'avait mise au supplice et créé un véritable manque en elle, mais c'était encore pire depuis qu'elle n'avait en prime plus le droit aux tendres étreintes nocturnes qui lui avaient permis de tenir jusqu'alors. Et par-dessus tout ça, l'accouchement maintenant tout proche l'inquiétait toujours. Moins que ce à quoi on aurait pu s'attendre, étant donné que tout le monde s'était accordé à la rassurer sur ce point, mais elle n'était pas complètement tranquille pour autant.

En somme, elle était assez souvent déprimée. Tant qu'Akeno était avec elle, ça allait plutôt bien, mais les journées qu'elle passait sans lui devenaient interminables. Elle savait bien qu'il avait certaines obligations, mais elle comptait bien lui demander d'être plus souvent présent en journée dans les semaines à venir, dans la mesure du possible. Même la présence de Selena de temps à autres commençait à lui peser, même si son amie était pleine de bonnes intentions, l'entendre tout essayer pour lui remonter le moral et l'assommer de conseils n'arrangeait pas vraiment son humeur au final. Il n'y avait que son compagnon qui pouvait lui rendre le sourire et la rassurer de façon efficace, à ce stade.

En cette fin de journée, qu'elle avait encore passée seule, elle était allée s'étendre sur le lit, comme elle n'avait rien de vraiment plus constructif à faire et que son dos lui tirait légèrement, et somnoler un peu. Point positif de ce stade de sa grossesse, elle était assez rapidement fatiguée, et dormir permettait au temps de passer un peu plus vite. A son réveil ce matin-là, elle était restée à traîner un moment au lit, rampant jusqu'à la place d'Akeno, froide depuis qu'il l'avait quittée, pour s'emplir les poumons de son odeur restée dans les draps et son oreiller.

Quand elle avait enfin trouvé la force de quitter son lit, elle s'était ensuite habillée avec lenteur et une certaine lassitude, avant de demander à petit-déjeuner. Malgré la déprime, le trou dans son estomac semblait toujours aussi vide, aussi s'appliquait-elle à le remplir à chaque repas. C'était là que l'ennui la guettait, car elle n'était pas particulièrement habile de ses mains si ce n'était pour manier une arme. Elle s'était bien essayée au tricot et à la couture, faute de mieux, mais le résultat peu concluant démontrait qu'elle avait encore besoin d'entraînement avant de parvenir à faire quelque chose de correct. Elle s'occupait donc comme elle pouvait, à griffonner, lire, et, depuis peu, à sculpter de petites pièces de bois pour en faire des sortes de figurines en formes d'animaux. Ça ne valait pas le travail des artisans du château, mais ça ressemblait à quelque chose, c'était déjà ça ! Elle s'était donc attelée à cette activité après le déjeuner, avant de se lasser pour la journée et d'aller finalement se coucher un moment.

Elle n'avait pas tardé à s'endormir, rapidement fatiguée par son effort de concentration sur ses réalisations, et ne refit surface qu'en captant le bruit des pas de son compagnon qui rentrait dans la chambre. Elle s'étira et lui sourit quand il vint s'asseoir près d'elle. D'ordinaire, son absence lui pesait déjà, mais dans ces circonstances, c'était encore pire, et de le voir reparaître après une longue journée de solitude était un véritable soulagement pour elle.


- Bonsoir mon amour... Comment tu te sens ?

- Toujours mieux quand tu es là... Un peu fatiguée, mais ça peut aller.

Elle lui sourit de nouveau, et lui passa les bras autour du cou quand il se pencha sur elle pour l'embrasser. Il n'était pas simple pour lui non plus de réfréner son désir pour sa compagne, elle pouvait le ressentir sans même qu'il lui en parle. Il s'était passé si peu de nuits sans qu'ils s'étreignent passionnément depuis leur première fois que cette soudaine privation devait lui faire un aussi drôle d'effet qu'à la rouquine. Lorsqu'ils mirent fin à leur baiser, le jeune homme posa ses mains sur le gros ventre de cette dernière, qui ferma les yeux quand il commença à le masser en douceur en lui murmurant un "je t'aime". Elle lui répondit d'une douce caresse sur la joue, et entreprit de jouer avec une de ses longues mèches blanches qu'elle entortilla doucement autour de son index.

- J'ai ramené le berceau, il est enfin fini. C'est du beau travail, tu devrais venir voir. Je vais en profiter pour demander le repas.

- Ah ? C'est pas trop tôt !

Elle saisit la main qu'il lui tendait pour l'aider à se redresser lentement et ensuite descendre du lit. Elle qui auparavant se vantait de n'avoir jamais besoin de personne, voilà que le moindre de ses déplacements se satisfaisait sans complexe d'une aide bienvenue. Le pire, c'était pour se hisser dans le bassin à l'heure du bain... Elle ne savait pas comment elle aurait fait sans son amant pour l'épauler, honnêtement, aussi bien physiquement que moralement. Il la conduisit jusqu'au berceau qu'il avait posé dans un coin de la pièce à vivre. Un bel ouvrage de bois aux tons chauds, finement sculpté, et déjà agrémenté d'un épais matelas de plumes.

- Pas mal non ? commenta Akeno, qui lui caressait le ventre. Je pense que le petit bout dormira très bien là dedans.

- Oui, il est très bien... Enfin, pour les détails, je ne pourrais dire ça qu'une fois accouchée, parce que j'aurais du mal à me pencher pour voir ça maintenant... Mais je te fais confiance.

Sur ces mots, le jeune homme la laissa un instant à sa contemplation pour demander à ce qu'on leur amène le dîner, et profita du délai que leur accordait le temps du service pour ramener le berceau neuf dans leur chambre à coucher, alors que Maven allait prendre place sur le divan, son dos recommençant à l'incommoder. Il lui tardait de prendre son bain et de se laisser aller aux tendres massages d'Akeno. Faute de pouvoir lui faire l'amour, son compagnon était particulièrement généreux en câlins et en caresses dès que c'était possible. D'ailleurs, lorsqu'il la rejoignit après avoir déplacé le meuble flambant neuf, il la prit tout contre lui, lui effleurant la peau du cou du bout des doigts d'une main, et le ventre de l'autre.

- Ça va ton dos ?

- J'ai connu mieux. Mais ça va, c'est supportable.

Tout en parlant, elle avait porté une main au bas de son dos pour le frotter avec une légère grimace. Puis, elle soupira et vint enfouir son visage dans le cou de son compagnon. C'était vraiment un comble, elle qui il y a un peu plus d'un an revendiquait son indépendance et n'avoir besoin de s'attacher à personne pour être bien, voilà qu'elle était pendue au cou d'un homme, duquel elle avait besoin plus que tout au monde. Elle déposa un tendre baiser dans le creux de l'épaule du Métamage et ferma les yeux, blottie contre lui à savourer ses caresses, jusqu'à que des coups répétés contre la lourde porte leur indique que le repas était arrivé. Elle se détacha doucement du jeune homme pour le laisser aller ouvrir, et se traîna jusqu'à sa place.

Elle sentit son estomac gargouiller à l'arrivée des plats, et d'autant plus lorsqu'elle souleva la cloche de métal qui maintenant son repas au chaud une fois les serviteurs repartis, et que les délicieuses effluves de viande en sauce lui montèrent au nez. Elle ne se fit pas prier pour attaquer, de nouveau affamée comme si elle n'avait rien avalé depuis plusieurs jours, alors qu'elle avait mangé comme quatre ce midi encore... Entre deux morceaux de viande, laquelle était parfaitement cuite, tout juste saignante à l'intérieur, elle avala une gorgée d'eau pour soumettre son idée à Akeno.


- Dis-moi... Tu ne crois pas que tu pourrais t'arranger pour rester ici certains jours ? Ça devient vraiment dur sans toi, je passe mes journées à broyer du noir, à m'ennuyer... Et quand Selena vient... Je sais qu'elle veut bien faire, mais ça commence à me miner plutôt qu'autre chose de l'entendre me dire à quel point ce sera meeeerveilleux... Tu comprends ? Rah, je dois avoir l'air d'une vieille casse-pieds jamais contente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   Mar 29 Mai - 21:56

" Dis-moi... Tu ne crois pas que tu pourrais t'arranger pour rester ici certains jours ? Ça devient vraiment dur sans toi, je passe mes journées à broyer du noir, à m'ennuyer... Et quand Selena vient... Je sais qu'elle veut bien faire, mais ça commence à me miner plutôt qu'autre chose de l'entendre me dire à quel point ce sera meeeerveilleux... Tu comprends ? Rah, je dois avoir l'air d'une vieille casse-pieds jamais contente !

- Selena ne fait ça que pour essayer de t'aider et de te soutenir... Elle ne pense pas à mal. Elle a envie de te voir connaître le bonheur qu'elle connaît avec Lukas, de te le faire partager. Arrête un peu de faire ta ronchonne va!

Akeno avait levé son regard bleu du morceau de viande qu'il mangeait, avec une délicatesse de pucelle comparé à Maven. Il la regarda un moment sans rien ajouter, mais il lui adressa un clin d'oeil et une moue innocente pour ne pas qu'elle prenne mal son commentaire qui ne se voulait pas méchant. Pour ce qui était de ses journées dans Lytsoul, à vrai dire, depuis qu'il avait dû tirer un trait sur leurs étreintes nocturnes, il défoulait toute sa pression ou ses envies dans l'entraînement, dans lequel il redoublait d'ardeur. Il pourrait s'en passer un ou deux jours pour rester avec elle, mais restait qu'il avait besoin de cet exercice, et qu'en plus de cela, il avait le devoir de se maintenir en forme. Lui ne portait pas d'enfant, et ce n'était pas parce qu'il allait devenir père très bientôt que l'on allait le dispenser de mission si sa présence était requise... Il l'avait bien vu avec Ethan.

- Tu sais, on peut me demander à tout moment de partir en mission. Le fait que tu sois enceinte ne m'en dispense pas... Je dois donc garder un niveau constant. Peut-être que tu pourrais venir y assister quand je m'entraîne dans une salle intérieure de l'étage. Je peux me libérer une ou deux journées pour nous deux, et autrement me débrouiller pour que tu puisses venir me voir. Mais il faut quand même rester raisonnables, avec ton dos...

Il ne voyait pas vraiment quoi lui proposer d'autre. De plus, elle accoucherait normalement un mois plus tard, et une fois que le bébé serait là, elle aurait amplement de quoi s'occuper sans s'ennuyer. Il comprenait toutefois que les journées devaient lui sembler terriblement longues, mais il préférait la voir se reposer et prendre des forces pour la naissance à venir que de marcher par là par pur entêtement. Il termina son repas et alla appeler les serviteurs pour qu'ils remportent le tout, puis il revint auprès de sa compagne.

- Si on allait prendre un bain tous les deux?

De toute façon, elle était bien trop handicapée par son ventre pour s'en sortir seule dans le bassin, et lui avait besoin d'un bain après son entraînement de la journée. Ils se rendirent donc dans la salle d'eau où ils prirent leur bain ensemble. Pour le coup, ce qui n'aurait pas été le cas dans une autre situation, cela n'éveilla pas d'idées coquines en eux, car ils savaient tous deux qu'ils devaient s'abstenir. Le Métamage se contenta donc d'aider la rouquine à se laver, puis à sortir du bassin quand elle eut terminé. Tout cela débouchait sur le moment tant attendu des massages, et le jeune homme s'empressa d'aller chercher le flacon d'huile tandis que Maven s'installait dans le lit.

En arrivant dans la chambre, il déboucha le flacon et s'enduisit les mains d'huile, une serviette jetée sur l'épaule pour pouvoir se sécher les paumes quand il aurait fini. Si la jeune femme était totalement nue, lui avait revêtu son pantalon de nuit. Dans lequel il avait dissimulé la petite surprise qu'il voulait lui faire... Il commença tout naturellement par masser son ventre tendu, avec de grands mouvements de profondeur. Le bébé répondit de temps à autres, mais bien peu comparé à ce qu'il faisait les mois précédents. Akeno observa sa compagne fermer progressivement les yeux, se laissant aller au bien-être des massages. Quand elle eut les yeux totalement clos, il se sécha les mains puis posa délicatement sur son ventre, près de son nombril, une ravissante bague d'argent ornée d'une unique petite émeraude étincelante qui n'était pas sans rappeler les yeux de la jeune femme.

Il se redressa, attendant qu'elle réagisse, ouvre les yeux, découvre la bague... et lui donne sa réponse. Il ne pensait pas qu'elle refuserait, mais il se sentit tout à coup très légèrement nerveux, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Il referma le flacon d'huile, attendant pour continuer ses massages qu'elle ait découvert la bague, et deviné ce que cela signifiait. Il la voulait pour sa femme, elle et personne d'autre, maintenant et à jamais, pour le meilleur et pour le pire. Quand elle ouvrit les yeux, il la devança avec un petit air innocent.


- Je me suis dit que cette bague irait à ravir pour ma femme, tu ne penses pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maven Danehill
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age RPG : 21
En couple avec : Un tigre en rut

MessageSujet: Re: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   Jeu 31 Mai - 22:59

- Tu sais, on peut me demander à tout moment de partir en mission. Le fait que tu sois enceinte ne m'en dispense pas... Je dois donc garder un niveau constant. Peut-être que tu pourrais venir y assister quand je m'entraîne dans une salle intérieure de l'étage. Je peux me libérer une ou deux journées pour nous deux, et autrement me débrouiller pour que tu puisses venir me voir. Mais il faut quand même rester raisonnables, avec ton dos...

- Ne t'en fais pas, je n'ai pas l'intention de me faire du mal, ni au bébé... Au contraire, si je ne passe pas plus de temps avec toi, je vais devenir folle. C'est une très bonne idée de t'accompagner à certains entraînements, je pourrais voir un peu de monde aussi. Mes amies n'ont pas vraiment le temps de venir me voir ici, alors...

Elle sourit au jeune homme, son moral un peu plus haut devant cette promesse de passer plus de temps ensemble. Ce n'était pas comme si ils passaient des jours entiers sans se voir, mais à la longue, c'était quand même devenu pesant pour la rouquine de voir défiler ses journées sans tous ces moments passés à plaisanter en parcourant les couloirs, sans leurs entraînements ensemble... Tout ce qui faisait leur quotidien depuis qu'ils se connaissaient, en somme. En revanche, la réalité qu'il lui avait rappelée de pouvoir être amené à partir en mission n'importe quand lui avait lancé une pique assez amère au cœur, mais elle avait tâché d'en faire abstraction aussitôt. Elle en était bien consciente, et ne se voilait pas la face à ce sujet, mais préférait ne pas y penser. Ça lui suffirait à déprimer pour de bon.

Elle se concentra donc sur les points joyeux de la conversation et les aspects positifs de la naissance à venir tout en finissant son repas, écoutant Akeno lui raconter sa journée, qui avait été visiblement plus intéressante que celle de sa compagne... Lorsqu'ils eurent terminé, le Métamage alla demander à faire remporter les plats vides, et cela fait, il revint vers Maven, qui était restée assise à sa place, perdue dans ses pensées.


- Si on allait prendre un bain tous les deux ?

Maven acquiesça, avec un petit soupir résigné en songeant à ce que cela aurait signifié dans d'autres circonstances. Mais même si son état l'y avait autorisé, elle se serait sentie trop fatiguée pour ce genre de folies... Elle fut tout de même ravie de l'aide que lui apporta Akeno pour rentrer dans le bassin, et savoura son contact quand il l'aida à se laver et la câlina gentiment. Ils sortirent ensuite, et prirent le temps de se sécher avant de préparer ce qui constituait désormais leur rituel du soir, en lieu et place de leurs habituels câlins : une séance de massage complète pour la jeune femme.

Aussi, une fois bien sèche, Maven alla s'étendre sur le lit, complètement nue. Elle revêtirait une robe de nuit une fois qu'Akeno aurait fini et qu'elle serait prête à dormir. Lorsque celui-ci arriva avec l'huile de massage dont il s'enduisit les mains, elle capta son regard sur son corps dénudé, et se sentit un peu coupable de lui infliger ça. Il vivait l'abstinence avec philosophie, mais le connaissant, c'était sûrement aussi difficile que pour elle...

Il ne fit pas de commentaire cependant, et posa les mains sur le ventre arrondi de sa compagne et commença à la masser. Il affichait un petit air ravi, dont la jeune femme ignorait la raison, mais elle ne se focalisa pas là-dessus et se contenta de fermer doucement les yeux, et de se laisser aller. Le bébé se manifesta un peu en réponse au massage de son père, mais beaucoup moins que les mois précédents. Il ne devait plus avoir beaucoup de place pour bouger maintenant... Quant à sa mère, elle se laissa peu à peu gagner par la somnolence, se détendant à mesure que le massage détendait la peau de son ventre.

Même dans son état de demi-sommeil, elle remarqua le moment où Akeno cessa de la masser, mais elle ne broncha pas. C'était habituel, le temps qu'il se remette de l'huile pour masser ses seins, puis son dos. Ce qui l'était moins, c'est que la suite ne venait pas, et qu'à la place elle sentit qu'on lui posait quelque chose de froid au-dessus du nombril. Elle ouvrit alors doucement les yeux pour s'enquérir de ce que son compagnon mijotait, et découvrit, posé sur son ventre, une bague. Lorsque ses yeux firent le point, elle discerna un anneau d'argent serti d'une émeraude. Elle sentit son cœur s'emballer légèrement, pensant deviner de quoi il s'agissait...


- Je me suis dit que cette bague irait à ravir pour ma femme, tu ne penses pas ?

Un immense sourire étira les lèvres de la rouquine alors qu'elle se redressait tant bien que mal en prenant délicatement l'anneau entre ses doigts. C'était pas trop tôt... Elle jeta un coup d’œil rapide au bijou. Il était très simple, et en même temps élégant, et l'émeraude qui le sertissait irait tout à fait avec ses yeux. Elle se tourna ensuite vers le jeune homme, le sourire ne l'ayant pas quittée, et se jeta à son cou avant de l'entraîner avec elle lorsqu'elle se laissa tomber en arrière, doucement pour ne pas brusquer le bébé ni laisser Akeno lui tomber dessus. Lorsqu'il fut au-dessus d'elle, elle vint capturer ses lèvres dans un tendre baiser, plein de tout l'amour qu'elle avait pour lui. Lorsque leurs lèvres se descellèrent, elle se rendit compte qu'elle pleurait. Mais de joie, bien évidemment.

- Je... Excuse-moi, ça doit être la grossesse, je suis à fleur de peau... dit-elle en riant et en s'essuyant les yeux d'un revers de la main. Ça faisait un moment que j'attendais ça... Akeno, je veux devenir ta femme, plus que tout au monde !

D'autorité, elle reprit ses lèvres d'assaut avant de se redresser et de lui donner la bague, afin qu'il la lui passe... Ce faisant, elle lui caressait tendrement la joue, et appuya le front contre le sien lorsqu'il eut fini. Si elle avait pu avoir des doutes quant à son amour pour elle, avec tous les changements que sa grossesse avaient occasionné, ils auraient été totalement éradiqués après ça... Elle poussa un petit soupir en songeant à un petit détail, pourtant loin d'être anodin pour elle...

- Espèce d'idiot, tu n'aurais pas pu t'y prendre avant ? Parce que là, je ne peux pas te remercier comme je le voudrais, comme j'en ai envie... Tu me manques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akeno Baleon
Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 48
Age RPG : 25
En couple avec : Maven Danehill

MessageSujet: Re: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   Ven 1 Juin - 12:27

Akeno s'attendait déjà à une réponse positive rien que quand il vit l'air de Maven quand elle découvrit la bague. Il fut cependant surpris quand elle se jeta à son cou pour le culbuter en arrière avec elle, en prenant toutefois ses précautions. Il fit bien attention de ne pas lui écraser le ventre, car cela pouvait se montrer très dangereux. Il resta donc à quatre pattes au dessus d'elle, alors qu'elle avait les bras autour de son cou, lui répondant volontiers quand elle engloutit ses lèvres dans un baiser amoureux. Il était heureux et soulagé, toute légère angoisse l'ayant quitté. Quand elle le relâcha, il remarqua qu'elle pleurait de bonheur.

" Je... Excuse-moi, ça doit être la grossesse, je suis à fleur de peau... Ça faisait un moment que j'attendais ça... Akeno, je veux devenir ta femme, plus que tout au monde !

Le Métamage se contenta de sourire, car il n'eut pas le temps de lui répondre avant qu'elle reprenne ses lèvres dans un nouveau baiser. Quand elle le rompit, elle lui donna la bague avec les joues un peu rosies, et il la lui passa au doigt avec délicatesse. Ils allaient devoir attendre encore un tout petit peu avant d'être officiellement mari et femme, mais ils n'étaient plus à cela près. Il passa un bras autour d'elle alors qu'elle lui caressait la joue et qu'elle posait son front contre le sien.

- Espèce d'idiot, tu n'aurais pas pu t'y prendre avant ? Parce que là, je ne peux pas te remercier comme je le voudrais, comme j'en ai envie... Tu me manques...

- Il a fallu le temps pour faire une bague digne de ce nom, et puis j'ai fait les choses dans les règles, j'ai demandé ta main à ton père! Il me l'a accordée sans hésiter, d'ailleurs. Et puis même s'il n'avait pas voulu, je t'aurais épousée quand même...

Le jeune homme eut un léger rire, puis il recoucha en douceur la rouquine sur le lit en lui appuyant sur les épaules. Il s'allongea près d'elle sur le flanc, lui passant les doigts dans les cheveux avec tendresse. Lui aussi aurait aimé sceller cette demande par une nuit d'amour, mais c'était impossible. Ils pourraient largement se rattraper une fois que le bébé serait né. Pour le moment, sa santé et celle de sa mère étaient beaucoup plus importantes que leurs désirs charnels. Il caressa doucement le ventre arrondi de la jeune femme, avec tendresse.

- Je sais que tu aurais voulu, moi aussi. Mais on devra attendre encore un tout petit peu... Une fois qu'il sera né, on pourra s'aimer comme des fous de nouveau. Et puis, il faudra attendre sa venue pour le mariage aussi. Te trouver une robe adéquate serait difficile au vu de ton tour de taille, mais tu as surtout trop de mal à rester longtemps debout... On fera ça plus tard, avec ton père et ma famille... On pourrait même le faire à Blanchelame, ce serait un très beau mariage.

Il l'embrassa sur le front. Ce n'étaient que des idées, auxquelles il avait pensé à plusieurs reprises. Mais il avait vraiment envie d'un beau mariage. Ils pourraient encore en discuter par la suite, ils avaient du temps. Il se redressa finalement et alla se remettre de l'huile sur les mains pour reprendre ses massages. Il repassa un coup sur le ventre de sa compagne avant de lui faire la poitrine puis le dos. Il se doutait que si elle avait été sous sa forme féline, elle aurait ronronné. Il se pencha sur elle pour lui embrasser son épaule nue, alors qu'elle somnolait, étendue sur le flanc, puis il alla se laver les mains et ranger le flacon d'huile. Il revint ensuite se coucher près d'elle, la prenant tout contre lui.


- Demain, je vais rester avec toi comme tu le voulais. Et après-demain, tu pourras peut-être venir en salle d'entraînement si tu te sens bien... Bonne nuit mon amour. Je t'aime..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une demande attendue [Privé Maven Danehill]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une demande attendue [Privé Maven Danehill]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: