Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Négociations [Privé Faust Svartem]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 13:23

Shakra ouvrit péniblement les yeux, que la lumière du jour, trop agressive pour son cerveau en bouillie, lui fit refermer presque aussitôt.

- J'aimerais bien savoir pourquoi les dieux ont inventé la gueule de bois... soupira-t-elle en couvrant ses yeux de son bras droit.

- Peut-être pour nous passer l'envie de trop boire ?

La jeune Capitaine tourna doucement la tête vers la voix familière de son second. Assis en face d'elle sur la chaise assignée à la table qui lui servait de bureau, un bras posé sur ladite table, Black lui souriait. Elle reprit sa position initiale et eut un rire amer.

- Probablement, oui.

Elle referma les yeux et tenta de se remémorer la soirée de la veille. Des rires, des bagarres, de la bière... Combien déjà ? Une dizaine, au moins... Malgré de gros efforts, elle n'arrivait pas à se rappeler de ce qui s'était passé après qu'elle aie commandé sa onzième chope. Elle se dit qu'elle n'était vraiment pas faite pour être ivre.

- Tu te demandes peut-être ce qu'il s'est passé hier ? s'enquit le second, d'un ton assez ironique illustrant son désabusement, mêlé à de la bienveillance.

La Capitaine grommela. Elle détestait être en état de faiblesse, et détestait d'autant plus quand elle l'était par sa seule faute. Elle passa encore une bonne minute à essayer de se souvenir, mais rien à faire, un trou noir plus noir que le fond d'un siphon. Elle se tourna sur le côté avec autant de précautions que possible, de manière à ne pas rendre tout ce qu'elle avait bu sur le plancher de son précieux navire.

- Oui, en effet, donc si tu pouvais avoir l'amabilité de me raconter...

Il lui raconta donc. Comment, d'abord, elle avait décroché du reste du monde pendant près de dix minutes, à cuver ses onze chopes précédentes. Puis, comment elle avait soudainement décidé de revenir dans le monde des vivants et d'aller adresser la parole à un parfait inconnu qui, qui plus est, n'avait pas du tout l'air d'être des plus commodes. Shakra rougit, redoutant les stupidités qu'elle avait bien pu raconter à ce pauvre gars qui n'avait sans doute rien demandé de plus qu'être tranquille, ce qu'elle comprenait parfaitement à son propre caractère. Écoutant le récit de son second, des bribes de souvenirs lui revinrent. Elle se rappelait à présent à quoi ressemblait la victime de son ivresse, à peu près : assez beau, cheveux noirs, yeux bleus sombres, il devait faire la taille de Black, prenant en compte celle qu'il faisait assis, malgré sa carrure nettement moins imposante.

- Et, c'est là qu'il nous a demandé si nous pouvions le prendre à notre bord et...

- Pardon ?

Shakra s'assit d'un bond dans son lit, bien vite refroidie par son geste de voir ses quartiers tourner autour d'elle. Black se leva pour lui caler son oreiller derrière le dos, lui tendant également une tasse fumante, jusqu'alors posée sur la table. La jeune femme devina de quoi il s'agissait à l'odeur nauséabonde émanant du breuvage. Oui, définitivement, elle devrait arrêter de boire autant, les conséquences en sont bien trop désagréables...

- Oui, il est coincé ici par erreur, et nous as très poliment demandé si nous pouvions le reconduire sur le continent, moyennant un... dédommagement.

Le jeune homme sortit de sa poche la pièce d'or que lui avait donné le voyageur et la tendit à sa Capitaine, laquelle la prit et l'observa avec le plus grand sérieux.

- Il en a une bourse pleine. Cela me semble assez suspect, peu de gens se promènent avec une telle fortune sur eux. Mais, il faut reconnaître que, vu l'état de nos finances...

- Je te l'accorde, on en aurait bien besoin, soupira Shakra en posant la pièce sur sa table de chevet. Et qu'est-ce que tu lui as dit ?

- Je n'ai pas voulu prendre de décision seul, c'est toi le Capitaine, après tout... Il revient dans la journée pour voir ça avec toi.

La Pirate émit un grommellement contrarié. Elle se serait bien passée de visite, un lendemain de cuite. Mais bon, leur avenir en dépendait sûrement, et en tant que Capitaine, elle devait prendre ses responsabilités... Black lui tapota l'épaule et désigna la tasse de la pointe du menton.

- Allez, bois ça, ça fera passer le mal de tête.

Shakra grogna de nouveau. Elle détestait ce breuvage, il ne se contentait pas d'empester, il était également infect au goût. Mais devant le regard appuyé de son second et la perspective de devoir affronter des négociations ensuite, elle se résigna, et, après un long soupir, porta la tasse à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 13:51

Comme il l'avait annoncé, Faust se présenta sur le port... le plus tard dans la journée qu'il lui fut possible. Comprendre, dans ce cas, vers le début de l'après-midi. Il portait dans une main une solide malle de voyage compacte, qui contenait ses effets personnels. Surtout des vêtements... et autres petites choses. Mal en prendrait au plaisantin qui tenterait d'en forcer le cadenas: il était protégé par un mécanisme qui planterait des aiguilles enduites d'un poison fulgurant et mortel, qui mettrait un terme rapide à la vie du voleur.

Il marcha sur les quais, jetant un regard désabusé aux navires qui s'alignaient devant lui. Il y en avait de toutes les tailles, de tous les styles, et de toutes les couleurs. Il remercia une fois de plus les dieux de lui avoir fait apprendre à lire durant sa formation d'Eternel, car déchiffrer les noms des navires inscrits bien souvent en lettres écaillées sur la poupe des bâtiments n'était pas des plus aisé.

Il devait avoir l'air distrait, de toute évidence, à flâner parmi les marins et les charrettes qui transportaient toutes sortes de charges lourdes. Ce qui se confirma quand un voleur à la tire tenta de lui ravir sa bourse à sa ceinture, qui était par ailleurs un leurre. Sans même avoir besoin de se retourner, Faust referma sa main libre sur le poignet du voleur, qui se paralysa. Il tourna la tête pour le regarder tout en tordant méthodiquement le poignet de sa victime, jusqu'à ce qu'un horrible craquement lui indique qu'il venait de réussir à le déboîter. Le grognement de douleur de l'homme maigre et entre deux âges qu'il avait sous les yeux le conforta dans cette idée.


" A mon avis, tu ferais mieux de changer de métier, l'ami, lui dit-il d'une voix posée, mais glaciale, empreinte d'une menace voilée. Avec tes capacités actuelles, tu ne serais pas capable de voler le biberon d'un nourrisson.

Il relâcha sa proie qui s'en fut sans demander son reste. L'Eternel haussa les épaules, refoulant le sentiment de supériorité qui s'emparait de lui à chaque fois qu'on tentait de lui faire ce coup-là. Levant le nez vers le navire qui lui faisait face, il eut un léger sourire satisfait. Il venait de trouver le fameux SeaHorse, qui était plutôt propre et net, bien entretenu, avec de la peinture en bon état, ce qui le rendait remarquable parmi ses nombreux semblables.

Il trouva le navire plutôt élégant, tandis qu'il le contournait pour s'approcher de la passerelle qui permettait de monter sur le pont depuis le quai. Il trouva le bateau grouillant de vie, les marins étant tous au travail, chacun vacant à sa tâche avec efficacité. Toujours un bon point. Se retrouver sur un rafiot délabré aurait vite entamé la relative bonne humeur du jeune homme. Il constata qu'il ne passait pas inaperçu en voyant des regards converger vers lui. Puisqu'il jouait le voyageur, il avait donc revêtu des vêtements de voyage propres, mais usés pour certains, pour renforcer sa crédibilité. Il héla un marin qui passait.


- Excusez-moi de vous importuner. On m'a dit que je devais demander à parler à un certain Black.

- Le s'cond? Ouais, j'vais vous l'chercher d'suite, m'seigneur."

Quel langage châtié que celui-là... Dans un certain sens, cela pouvait presque ressembler à la façon que les campagnards avaient de manger les mots, mais avec un côté plus... marin. Difficile à exprimer. Avec un soupir las, Faust s'adossa contre le bastingage, posant sa malle par terre, un pied dessus, et il leva le nez vers le ciel. Des mouettes par dizaines volaient en poussant des cris aigus, certaines venant se poser sans crainte dans les encablures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 20:47

Shakra se sentait un peu mieux à présent que l'infecte potion avait fait son effet. Elle s'était lavée, avait démêlé tant bien que mal ses cheveux et passé une chemise et un pantalon propre. Elle songeait à ce qu'elle allait bien pouvoir dire à ce fameux voyageur qui souhaiter monter à leur bord. A vrai dire, la question de le prendre avec eux ne se posait pas tellement, au vu de ce qu'il avait à leur offrir. Qui plus est, ce serait pour elle une bonne excuse pour aller passer le bonjour à son oncle à Agadya, et lui donner de ses nouvelles. Non, ce qui l'inquiétait, plutôt, c'était de décider de comment elle allait s'excuser de s'être montrée aussi pitoyable. D'un autre côté, si elle n'avait pas été ivre, elle n'aurait jamais été l'aborder, et il n'aurait jamais convenu de faire voyage avec eux, moyennant une bourse bien garnie d'or véritable. Au final, l'ivresse une fois de temps en temps avait du bon.

Elle achevait de nouer son écharpe autour de sa tête quand on frappa à sa porte.


- Oui, qu'est-ce qu'y a ?

- C'est un gars qui dit qu'y veut voir Black ! répondit celui qui avait frappé.

La Capitaine soupira. Déjà ? Elle se leva de sa chaise, et se dirigea vers la porte qui donnait sur la pièce voisine, à savoir, les quartiers de son second.


- Entendu, je vais le chercher et nous sortons. Merci.

- Pas d'souci Cap'taine, à vot' service !

Son matelot congédié, elle alla toquer à la porte de Black, qui lui ouvrit presque aussitôt.

- Notre invité est arrivé ? s'enquit-il.

- Ouais, c'est l'heure.

Le second réajusta sa cape et fit signe qu'il était prêt. Shakra acquiesça d'un hochement de tête et l'invita à le suivre sur le pont.

L'air marin, particulièrement frais ce jour là, lui emplit les poumons et aéra son cerveau encore engourdi par l'alcool quand elle sortit. Dans le ciel azuréen, le soleil jouait à cache-cache avec les cumulus. C'était un temps idéal pour prendre la mer. La jeune femme espéra qu'il ne change pas d'ici le lendemain, histoire d'atteindre assez vite le continent. Elle n'aimait pas avoir des inconnus sur son bâtiment, aussi riches soient-ils.

Elle le vit enfin, à côté de la passerelle, le dos appuyé contre le bastingage. A la lumière du jour, il lui paraissait encore plus séduisant. De plus, il n'avait plus son air renfrogné et, de fait, son expression était adoucie. Il regardait les mouettes voler au-dessus de lui, visiblement perdu dans ses pensées. Elle laissa à Black le soin de le saluer en premier.


- Belle journée, n'est-ce pas ? lança ce dernier au voyageur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 21:46

Faust s'était plongé dans la contemplation du vol des mouettes dans le ciel, laissant ses pensées voguer librement tandis qu'il patientait. Une part de son esprit faisait attention au bruit que faisaient les marins en train de s'affairer sur le pont, mais une autre part se laissait emporter, à la dérive. A prendre ainsi le soleil, il n'avait pas froid. Et la perspective de quitter cet endroit le réjouissait et éclairait sa journée.

Finalement, il entendit le pas de deux personnes qui approchaient dans sa direction, et il sut que c'était pour lui, avant même de jeter un oeil aux arrivants. Apparemment, la jeune femme s'était plus ou moins remise de sa cuite. C'est vrai qu'une teinte moins rougeaude et une démarche plus assurée lui allaient mieux que l'état dans lequel elle se trouvait la veille. Une vraie épave, c'était le moins qu'on puisse dire. Il les regarda approcher d'un air neutre, puis les salua d'un mouvement de tête quand ils furent face à lui.


" Belle journée, n'est-ce pas ?

- Magnifique. Je crois que la perspective de quitter cet endroit après des semaines à y être coincé joue également beaucoup. Bien le bonjour à vous aussi, Capitaine. Je dois dire que la sobriété vous va à ravir.

Il agrémenta sa petite pique d'un léger sourire en coin, mi cynique, mi amusé. Il avait toujours eu la langue bien pendue, même gamin, malgré le fait qu'à l'époque, ses paroles étaient moins... subtiles. Mais en ayant appris l'art de manier les mots avec les Eternels, sa langue était devenue pratiquement aussi acérée que la pointe de son épée. Il savait en faire usage, et aimait bien piquer les gens avec son ironie ou son cynisme. Et là, sa relative bonne humeur l'y incitait.

- Je suppose que vous avez déjà été mise au courant de ma... proposition. Il faut que je regagne le continent, peu m'importe où, du moment que c'est sur la terre ferme, et si possible dans un port, de préférence. Si vous êtes d'accord sur le principe, il va falloir discuter du prix.

Voilà qui promettait d'être... intéressant. Il se demandait si on n'allait pas lui faire payer le prix fort. A ce qu'il avait compris, ces Pirates avaient besoin d'argent. Non pas que ce soit un souci pour lui, mais il avait de nombreuses dépenses à venir. Il allait sans doute falloir... marchander. A force de le faire, il avait l'habitude. Il avait couru Magikheart dans tous les coins, et il avait vu beaucoup de choses. Dans le Sud notamment, les gens marchandaient énormément dans les bazars. Il était donc prêt à ce qui pouvait suivre...

- Alors, quel est votre prix pour la traversée jusqu'au continent? Repas et couchage compris, évidemment."

Il doutait un peu de la qualité culinaire à bord d'un navire pirate, mais la vie lui avait appris à ne pas faire la fine bouche. Il s'était déjà retrouvé à manger du rat grillé, en dernière nécessité, et c'était moins mauvais que ce qu'on pouvait croire. Juste... peu appétissant. Il adressa un sourire à ses interlocuteurs, l'air parfaitement à l'aise, ainsi adossé contre la main courante. Cela ne durerait pas. A peine le port quitté, il nourrirait les poissons avec tout ce que son estomac pouvait conserver. Il le savait parfaitement, mais tâchait de ne pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 22:50

Shakra s'était avancée au côté de son second, d'un pas sans conteste bien plus sûr que la veille, et s'était arrêtée un ou deux pas devant lui, restant tout de même à distance respectable de l'étranger. Ainsi, elle eut tout le loisir de l'entendre lancer sa pique. Elle ne broncha pas, elle l'avait un peu mérité, au fond. Cela restait néanmoins peu courtois de la part de l'autre, même pour elle qui baignait depuis maintenant deux ans dans la piraterie. Elle croisa simplement les bras et l'écouta parler.

- Je suppose que vous avez déjà été mise au courant de ma... proposition. Il faut que je regagne le continent, peu m'importe où, du moment que c'est sur la terre ferme, et si possible dans un port, de préférence. Si vous êtes d'accord sur le principe, il va falloir discuter du prix.

La Pirate demeura silencieuse encore un instant, réfléchissant à la somme qu'elle pourrait lui soutirer. La seule pièce d'or qu'il leur avait donnée en gage de bonne foi la veille représentait déjà une somme considérable, même pour des Pirates habitués à tenir en main des objets pour la plupart clinquants. Il fallait donc rester raisonnable et ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Trop d'argent ne leur servirait à rien, si ce n'est à le gaspiller.

- Alors, quel est votre prix pour la traversée jusqu'au continent? Repas et couchage compris, évidemment.

Shakra se tourna vers Black un instant, l'interrogeant du regard. Le second semblait ne pas vraiment avoir d'idée sur la question. Tant pis, il n'y avait plus qu'à entamer la négoce.

- Eh bien, tout d'abord, je vous remercie du "compliment", si on peut l'appeler ainsi. Pour ma part, je dois dire qu'il semble que vous ayez le verbe aussi acide que je sois ivre ou non.

Elle se retint de pouffer de rire. Si ce parvenu voulait de la joute verbale, il allait en avoir. Elle se ressaisit néanmoins, ce n'était pas le moment de plaisanter.

- Je me dois tout de même de m'excuser, j'ai offert un bien pitoyable spectacle hier soir. Je veillerais à ce que vous n'ayez plus à subir ça. Concernant le prix... Je suis une femme honnête, chose rare dans ce milieu, vous noterez. Je ne vais pas chercher à vous soutirer l'intégralité de vos biens, peu m'importe comment vous les avez acquis, cela ne regarde que vous et votre conscience. Je pense faire cap vers Agadya, j'ai à y faire. Cela représente environ un mois de traversée, au maximum. Trois semaines avec une bonne mer.

Elle ne put s'empêcher de se remémorer la dernière fois qu'elle avait vu la cité. Le port s'éloignait de son champ de vision, et son oncle, qui lui faisait de grands signes sur le quai, devenait de plus en plus petit à l’œil à mesure que le SeaHorse s'éloignait du continent. Il lui tardait également d'aller donner une grosse caresse à Yulrik, son poney noir et blanc, qu'elle avait confié aux bons soins d'une de ses cousines, fille d'une tante qui ne l'appréciait guère, de huit ans sa cadette. Elle secoua la tête pour se replonger dans le vif du sujet.

- Hum... Prenant en compte les repas et le couchage, je pense que vingt pièces d'or est une somme convenable.

Black l'appuya d'un signe de tête. Restait à voir ce que l'autre en dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Sam 28 Mai - 23:30

Faust écouta attentivement ce que son interlocutrice avait à dire, un léger sourire amusé au coin des lèvres. Il fut étonné qu'elle s'excuse pour son attitude de la veille. A force de voir des gens ivres dans le coin, il avait fini blasé, à tout le moins. En revanche, quand elle lui annonça son prix, cela vint immédiatement démentir ce qu'elle venait de dire, à savoir qu'elle était honnête. Il eut un léger rire, ne pouvant se retenir, et il secoua la tête.

" Honnête, avec un tel prix? Avec ça, je pourrais fournir des chevaux à dix hommes!

Il planta son regard dans le sien, sans ciller, essayant presque de la sonder. Elle voulait s'amuser à marchander, hein? Elle allait être servie. Certes, il y avait la nourriture et le couchage à prendre en compte, mais à un tel prix, il aurait pu se permettre du luxe et du confort. Il garda le silence un moment, le temps de la laisser prendre son mal en patience. Puis, il se passa les doigts dans les cheveux, l'air pensif.

- Vingt pièces d'or... Non. J'en donne dix, et c'est encore une jolie somme.

Il promena son regard sur le pont, comme s'il réfléchissait. Il lui tardait de retrouver le continent, mais quand il pensait à la traversée, il sentait son estomac se tordre douloureusement, comme s'il avait avalé deux serpents vivants. Ce fichu mal de mer, dont il était affligé... Il ignorait combien de fois il l'avait maudit lors de sa dernière traversée. Mais puisqu'il fallait en passer par là, il le ferait.


- Allons, soyons raisonnables. Vous avez besoin d'argent, et j'ai besoin de regagner le continent. Je pense qu'on peut arriver à un compromis... pas trop exorbitant.

Il récupéra d'un imperceptible mouvement une petite bourse dans une de ses poches cachées. Il en tira une nouvelle pièce d'or, qu'il fit jouer entre ses doigts. Les rayons du soleil vinrent rebondir dessus. Elle brillait comme un petit astre, ainsi, dans le creux de sa main. Un éclat qui attirait toujours les convoitises. Haussant les sourcils, l'air presque innocent, il jeta un regard aux deux Pirates.

- C'est du bon argent, pas du faux. Dix pièces comme celle-ci valent déjà une petite fortune. Sans compter celle que je vous ai donnée hier, ce qui nous amène à onze."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Dim 29 Mai - 0:28

Shakra laissa à l'inconnu tout son temps pour discuter. Après tout, elle ne s'attendait absolument pas à ce qu'il accepte un tel prix. Cela la rassura donc quand il annonça qu'il n'en donnerait que dix pièces d'or. En revanche, son petit manège avec la pièce qu'il avait sorti de sa bourse l'agaçait au plus haut point. Elle avait l'impression d'être prise pour une vulgaire voleuse de bas étage n'ayant d'amour véritable que pour l'or. Elle eut toutes les peines du monde à ne pas lui faire de remarque cinglante, mais c'était bien la dernière chose à faire si elle voulait refaire une santé aux finances du SeaHorse. Elle se contrôla donc.

- Rassurez-vous, je n'ai pas menti, je suis réellement honnête. Je voulais voir à combien vous baisseriez votre prix. Il n'y a aucun mal à tenter de mettre du beurre dans les épinards, ne trouvez vous pas ? Après tout, cette bourse bien rebondie prouve que vous seriez plutôt de mon avis.

Elle garda son regard brun planté dans celui bleu cobalt de l'étranger. Elle ne se doutait pas avoir à faire à une si forte tête. D'un côté, cela présageait une traversée pour le moins folklorique, d'autant qu'il avait l'air de tout sauf d'un idiot fini, les conversations promettaient donc d'être intéressantes. Mais, de l'autre, s'il se montrait aussi grincheux pendant trois semaines minimum de voyage... Elle ne devrait pas manquer de lui rappeler que c'était elle, le Capitaine, et qu'en tant que telle, il lui devait un minimum de respect. Elle était redoutée parmi ses pairs, tout de même !

- En effet, je pense que nous pouvons arriver à un compromis. Comme je vous l'ai dit, mon but n'est pas de vous ruiner. Et, comme vous l'avez souligné, onze pièces d'or, en comptant celle d'hier, c'est une somme considérable. Et elle me convient.

Inutile de se fatiguer à marchander trop longtemps. Elle n'était pas en pleine possession de ses moyens, après ses exploits de la nuit précédente, et elle sentait que l'autre n'était pas du tout disposé à augmenter son prix. De toutes les façons, onze pièces d'or leur suffirait largement. Elle se détourna un instant de son interlocuteur, constatant une soudaine baisse d'activité sur le navire. En effet, elle surprit un certain nombre de ses marins en train de les regarder discuter, plutôt qu'occupés à démêler les cordes ou briquer le pont.

- Dis donc t'as d'feignants, je vous paye pas à rien faire, alors retournez à vos postes, et du nerf, où je vous attache à l'arrière du navire, on verra bien si les requins mordent à l'hameçon !!!

Les réactions furent immédiates. Chacun retourna à sa tâche dans un concert de "Oui Capitaine !", "Tout de suite Capitaine !" et autres "A vos ordres !". La Pirate leva les yeux au ciel après avoir croisé celui, amusé, de son second.

- Quoi, tu veux les rejoindre dans le sillage du bateau, toi ? lança-t-elle à ce dernier.

- Non, sans façons, répondit-il, reprenant tant bien que mal un air sérieux.

Elle approuva sa réponse d'un regard appuyé, puis retourna à sa conversation. Le voyageur affichait toujours un petit sourire qui, elle devait bien l'admettre, était assez charmant, malgré le venin qu'il cachait. Nul doute que la vie n'avait pas du le gâter par le passé, elle le sentait sans mal, malgré l'air assuré qu'il se donnait.


- En revanche, si vous me traînez dans les pattes lorsque vous n'y êtes pas invité, vous devrez me payer une pièce supplémentaire. Si vous salissez mon bâtiment, une pièce également. Et vous m'en devrez cinq si vous ne me donnez pas votre nom dans la minute. Étant donné que nous allons passer au moins trois semaine ensemble, il serait de bon ton que je le connaisse.

Elle afficha alors un sourire en coin sincère, comme une gamine, tout simplement fière de sa plaisanterie. Trop occupée à guetter sa réponse, elle ne vit pas Black qui, derrière elle, pouffait de rire et articulait de façon bien visible à l'intention du voyageur un "bienvenue à bord".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Dim 29 Mai - 9:23

Faust fut ravi d'entendre la jeune femme accepter de baisser son prix à dix pièces d'or. D'un geste semblable à celui d'un prestidigitateur, la pièce disparut dans la bourse. Bourse qui contenait précisément dix pièces d'or. Comme quoi, il avait prévu son coup de longue date. D'aucuns le qualifieraient de difficile en affaires... Lui disait simplement qu'il savait ce qu'il voulait, rien de plus. Et avec son caractère bien trempé, il lâchait rarement l'affaire avant d'être satisfait.

Il l'observa sans rien dire remettre ses hommes au travail, de façon plutôt... musclée verbalement, pour un petit bout de femme pareil. Après tout, si elle était capable de mener et commander un navire pirate, il devait bien y avoir une raison. Cela le fit sourire d'un amusement sincère. Elle aussi semblait ne pas avoir sa langue dans sa poche, ce qui promettait des joutes intéressantes. Et elle lui en donna confirmation en s'adressant à nouveau à lui.


" En revanche, si vous me traînez dans les pattes lorsque vous n'y êtes pas invité, vous devrez me payer une pièce supplémentaire. Si vous salissez mon bâtiment, une pièce également. Et vous m'en devrez cinq si vous ne me donnez pas votre nom dans la minute. Étant donné que nous allons passer au moins trois semaine ensemble, il serait de bon ton que je le connaisse.

Voilà qui pouvait être problématique. Bon, traîner dans les pattes des gens, ce n'était pas son genre, donc pas de souci. En revanche, salir le navire, avec son mal de mer... il ferait de son mieux, mais sans garantie formelle. Quant au nom, il était habitué à endosser tellement d'identités différentes qu'il ne donnait que rarement le sien. Que faire dans le cas présent? S'inventer une identité, ou pas? Donner son nom serait une piste pour ceux qui le traquaient... Mais d'un autre côté, les pirates n'avaient pas assez de contacts avec le royaume pour qu'il ait vraiment à s'en inquiéter.

- Suis-je bête. Vous pouvez m'appeler Faust, Faust Svartem. Je n'ai rien de bien glorieux à y ajouter, pas de hauts faits d'armes ni de titres de noblesse quelconques. Néanmoins, de combien de pièces d'or puis-je espérer le retour, si vous-même ne me donnez pas votre nom?


Il lui adressa un sourire rusé. Il avait entendu la veille le dénommé Black l'appeler Shakra. Néanmoins, elle ne s'était pas formellement présentée, alors qu'il était en droit de l'attendre. Il jeta un regard furtif au manège silencieux du second dans le dos de son capitaine, et cligna imperceptiblement de l'oeil à son attention, dans un remerciement espiègle et muet.

D'un geste, il tendit la bourse à la jeune femme, la tête légèrement penchée comme pour la jauger. Il attendit qu'elle s'en saisisse pour s'étirer légèrement, comme un chat, puis il se pencha pour récupérer sa malle qu'il souleva. Autant aller mettre ça là où il allait loger. Il ne s'en faisait absolument pas pour la sécurité. Un voleur éventuel se ferait mortellement piquer par son système de protection, il avait donc l'esprit tranquille. Il aimait qu'on ne mette pas le nez trop loin dans ses affaires.


- C'est un plaisir de faire affaire avec vous, Capitaine. Vous pouvez recompter la somme, si vous voulez, mais le compte y est."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Dim 29 Mai - 11:26

Shakra jeta un coup d’œil furtif au ciel. Le soleil ne déclinait pas encore, mais prenait déjà le chemin de l'horizon, et la couche nuageuse ne semblait pas s'épaissir. Cela laissait bon espoir pour le temps du lendemain. En revanche, le vent soufflait depuis l'Est, il serait donc contre eux s'il ne tournait pas dans la nuit. Tant pis, ce n'est pas comme si elle ne savait pas manœuvrer son bâtiment.

- Suis-je bête. Vous pouvez m'appeler Faust, Faust Svartem. Je n'ai rien de bien glorieux à y ajouter, pas de hauts faits d'armes ni de titres de noblesse quelconques. Néanmoins, de combien de pièces d'or puis-je espérer le retour, si vous-même ne me donnez pas votre nom?

La Pirate émit un petit rire à cette réponse. Pas de doute, les conversations promettaient leur lot de surprises. Faust... C'était là un prénom peu courant, mais élégant, toutefois. Et il fallait reconnaître qu'il le portait très bien. Elle décroisa les bras pour prendre la bourse qu'il lui tendait. Elle lui faisait confiance, mais soupesa tout de même le contenu. Il y avait l'air d'avoir le compte. S'il l'avait roulée, de toute manière, elle aurait eu tout le loisir de lui demander le juste prix, en plusieurs semaines de traversée. Elle jeta la bourse à Black tandis que Faust ramassait sa malle.

- Shakra, Shakra Longwood. Mais il n'est pas utile de s'encombrer de mon nom de famille, Shakra suffira. Considérez vous comme privilégié, en tant que passager ici et non matelot, vous êtes exempté de m'appeler Capitaine.

Elle fit volte-face, et invita Faust à la suivre d'un mouvement de tête. Elle prit la direction de ses quartiers, à l'arrière de l'imposant navire. En passant, elle héla un de ses hommes, qui s'avança aussitôt, et lui jeta quelques pièces d'argent sorties de sa propre bourse, qu'il rattrapa.

- Va donc au marché acheter des vivres pour trois semaines. Nous partons demain.

- A vos ordres m'dame !

- Capitaine !

- Euh, oui, pardon... A vos ordres, Capitaine !

Devant l'air interrogateur de son second, elle ajouta :

- Il nous reste largement de quoi en tenir une de plus dans les cales, ne t'en fait pas.

Arrivée devant les cabines, dont l'extérieur était décoré d'animaux marins gravés dans le bois, elle s'immobilisa un instant, la main posée sur la poignée.

- Vous logerez ici, dans la chambre à gauche après cette porte. Je loge moi-même au fond de cette pièce, quant à Black, il dort dans celle de droite. Nous gardons la troisième pièce pour les blessés ou des cas comme le votre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Dim 29 Mai - 12:27

Faust emboîta le pas à Shakra, son esprit enregistrant machinalement la configuration du navire au fur et à mesure qu'il avançait. Il n'avait même pas besoin d'y penser, cela se faisait presque naturellement. Avec un léger sourire, il se dit qu'il avait tout de même eu de la chance. Le soin apporté au bateau, et son bon état étaient de bonne augure pour la suite. Il s'immobilisa derrière la jeune femme quand elle-même s'arrêta.

" Vous logerez ici, dans la chambre à gauche après cette porte. Je loge moi-même au fond de cette pièce, quant à Black, il dort dans celle de droite. Nous gardons la troisième pièce pour les blessés ou des cas comme le votre.

- Ca ira très bien, je suppose. En général, la seule exigence que j'ai concerne la propreté des lieux où je dors. Et pour ce que je vois de votre navire, il me semble que je n'ai pas à m'inquiéter le moins du monde.

En entrant, il alla déposer ses affaires dans un coin libre de sa cabine, qui n'était pas aussi petite qu'il l'avait cru. Ce n'était pas une chambre de luxe spacieuse non plus, mais il avait de la place, et c'était amplement suffisant. Il constata avec une satisfaction intense que tout était bien propre, y compris les draps. Son regard accrocha un instant une frise de dauphins bondissant dans la mer, gravée dans le bois pour décorer un peu la cabine. Il eut un sourire cette fois sincère, et se tourna vers la capitaine.

- Vous avez vraiment un très beau navire. Je tiens quand même à vous le dire et à vous féliciter pour ça.

Il savait également que les Pirates tiraient une fierté immense de leurs bâtiments. Il n'avait pas dit cela afin de la flatter, mais il savait que cela lui ferait plaisir. Il alla accrocher sa cape de voyage à un crochet dans le mur, avant de s'asseoir sur le bord du lit. La lumière entrait dans la pièce par un hublot, sur lequel des rideaux pouvaient être tirés pour avoir de l'obscurité et masquer l'extérieur. Il aurait sans doute à s'en servir s'il voulait éviter de voir les mouvements du bateau et d'en être malade.

Sous le lit, il avisa deux seaux de bois cerclés de fer, l'un pour les commodités, l'autre... Peu importait, mais il savait quelle utilité il allait lui trouver. Après tout, il ne tenait pas à salir le sol une fois qu'ils auraient levé l'ancre. Cela lui serait surtout utile la nuit, car la journée, il se cantonnerait sans doute au pont, pour avoir un peu d'air frais. A condition qu'il ne pleuve pas, bien entendu. Il avait une sainte horreur de la pluie.

Remarquant qu'il avait gardé le silence pendant un certain temps, il reporta son attention sur la Pirate. Il sentait que le voyage serait sans doute animé. S'il était ainsi si proche de ses quartiers, il allait la rencontrer fréquemment. Et comme ils avaient l'air d'être tous deux de fortes têtes, cela promettait quelques étincelles... Il se demanda si introduire ainsi un étranger si près des deux membres principaux de l'équipage n'allait pas susciter de la méfiance naturelle. Il y avait fort à parier que si. Il il gageait que le second, Black, allait le tenir à l'oeil. Ce qui serait réciproque. L'Eternel avait bien l'intention de lui retourner la politesse.


- Si cela ne vous gêne pas, je vais m'installer, pour le moment. Si jamais vous avez besoin de moi, je me tiens tout de même à votre disposition. Même si je me demande bien ce qu'un simple voyageur comme moi pourrait bien faire pour votre service."

Il espérait qu'elle allait se retirer pour le laisser en paix quelques instants. Il avait deux ou trois petites choses à installer dans cette cabine. Deux ou trois poignards à des endroits stratégiques, par exemple. Sous l'oreiller, sous le matelas, entre autres. On n'était jamais à l'abri d'un visiteur mal intentionné dans son sommeil, surtout lorsque tout un équipage était au courant qu'il possédait de l'or. Il souhaitait bien du plaisir à qui aurait le cran de s'en prendre à lui, car il finirait épinglé contre le mur de la cabine avant d'avoir eu le temps de nuire, il en faisait le serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   Dim 29 Mai - 13:37

La Pirate suivait son passager à distance raisonnable alors qu'il pénétrait dans la cabine, lui laissant tout le temps qu'il voulait pour l'observer. Elle constata avec un plaisir non dissimulé que l'état du bâtiment semblait lui convenir, ce qu'il confirma par la parole ensuite. Elle le remercia d'un hochement de tête accompagné d'un sourire chaleureux. Finalement, le bougre savait se montrer aimable. Un bon point pour lui, elle n'aimait pas les rabat-joie.

Elle congédia Black d'un mouvement de la main et s'appuya contre l'encadrement de la porte, croisant les bras, s'assurant que Faust était installé comme il le souhaitait. Avoir un étranger aussi près de sa chambre... Il faudrait qu'elle reste prudente. Elle savait par expérience que les apparences peuvent être trompeuses, et qu'on pouvait faire les frais d'un abus de confiance. De toutes façons, Black était juste à côté en cas de besoin, et elle pouvait compter sur lui pour être aux aguets. Elle se remémora avec amusement la fois où elle avait simplement laissé tomber par inadvertance son bâton sur son pied. Alerté par son cri de douleur, le second s'était rué en catastrophe dans les quartiers de sa Capitaine, qui, venant de se laver, se trouvait dans le plus simple appareil. Elle n'avait même pas eu le temps de le congédier à la voix qu'il avait déjà fait demi-tour en s'excusant platement et avait claqué la porte de sa chambre derrière lui. Elle sourit malgré elle. Elle n'avait rien à craindre avec son ami à ses côtés, il veillerait sur elle.


- Si cela ne vous gêne pas, je vais m'installer, pour le moment. Si jamais vous avez besoin de moi, je me tiens tout de même à votre disposition. Même si je me demande bien ce qu'un simple voyageur comme moi pourrait bien faire pour votre service.

Shakra se redressa, et écarta une mèche de cheveux qui lui était tombé sur le visage avant de saisir la poignée de la porte.

- Très bien, prenez votre temps. Vous serez appelé pour dîner un peu avant le coucher du soleil. Nous partirons demain matin à l'aube, cap sur Agadya. Et ne vous en faites pas, je trouverais bien quelque chose à vous faire faire à un moment ou a un autre.

Elle avait ponctué cette dernière phrase d'un clin d’œil, avant de fermer la porte derrière elle. Elle soupira. Une bonne chose de faite. Elle n'avait plus qu'à aller donner les ordres sur le pont. Avant cela, elle jeta un dernier coup d'oeil à la porte de la cabine. Elle pressentait, sans savoir pourquoi, qu'une traversée mouvementée s'annonçait... Black, qui revenait de dehors l'interrompit dans sa rêverie.

- C'est bon ?

- Ça en a tout l'air. Il a l'air d'apprécier le navire, en tout cas.

- En tout objectivité, il est magnifique. Qui ne l'aimerait pas ?

Il lui sourit. Mais repris un air plus grave alors qu'elle s'éloignait de la troisième cabine.

- Ce type ne m'inspire pas confiance... Tu devrais t'en méfier.

Shakra prit d'abord la mouche. Pour qui la prenait-elle ? Elle ne l'avait pas attendu pour s'en méfier. De toute façon, aucun homme à part son second ne pouvait l'approcher, voilà qui réglait la question. Puis, elle se sentit rassurée, en un sens, qu'elle n'aie pas été la seule à ressentir une drôle d'impression vis-à-vis de Faust. Elle tapota l'épaule de Black en se dirigeant vers la sortie.

- Ne t'en fais pas, je suis sur mes gardes. Et puis, tu veilles sur moi, non ?

Elle lui sourit, et, après avoir prit une grande inspiration, s'en alla ordonner à sa troupe de bras cassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Négociations [Privé Faust Svartem]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Négociations [Privé Faust Svartem]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion de bassins privé
» rivière privée
» Messages privés
» VD : projet 72v vos avis (config voie privée)
» Peinture tulip-vente privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Terres Pirates :: Silmento :: Port-
Sauter vers: