Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 13:40

Le SeaHorse avait quitté le port de Silmento dans les délais, le lendemain de l'embarquement de l'Eternel à son bord. Le ciel était toujours dégagé quand il avait levé l'ancre, mais le vent avait tourné favorablement au cours de la nuit. Tant qu'ils ne s'étaient pas trop éloignés de la côte, Faust avait relativement supporté, resté sur le pont à regarder autour de lui la terre s'éloigner, et le paysage se modifier en faveur des flots. Mais à peine arrivés au large... l'affaire s'était corsée.

Ils étaient en mer depuis plus d'une semaine, et il lui semblait déjà que cela faisait une éternité. Le vent semblait capricieux, tantôt favorable, tantôt contraire, et si le temps restait heureusement au beau fixe, la mer s'agitait un peu. Pas de quoi alerter ne serait-ce qu'un peu les marins, mais largement suffisant pour soulever l'estomac du jeune homme. Résultat, il passait son temps à rendre tout ce qu'il ingurgitait, et en journée, il traînait comme un moribond sur le pont, à regarder les allées et venues des Pirates, presque pendu par dessus le bastingage pour pouvoir vomir à loisir si un haut le coeur le prenait.

Cette journée ne faisait pas exception. Le soleil brillait fort dans le ciel sans nuages, et ils ne voyaient que de la mer à perte de vue. Quelques dauphins vinrent un moment escorter le bateau, et jouer dans l'écume que produisait la proue en fendant les eaux. Tout le monde aurait trouvé la journée idéale, et en aurait profité, mais Faust n'avait pas le coeur à cela. Sans les vagues, il aurait véritablement adoré, lui aussi.

Recroquevillé dans sa cape de voyage, pâle comme un linge, et assis sur un gros tonneau près du bastingage, il restait là à observer et à attendre que son estomac cesse de faire des siennes. On pouvait toujours rêver... Il regardait avec envie les mâts et gréements, qu'il aurait escaladés avec l'agilité d'un écureuil en temps normal. Sauf que là, il parvenait à peine à faire quelques pas sans être pris de nausée. Une merveille.

Il trouvait sa situation ironique. Il était extrêmement résistant. A la douleur, avec les nombreuses blessures qu'il avait déjà eues, à la nourriture, au vu de ce qu'il avait déjà consommé alors que c'était avarié... Il pouvait grimper sur des toits et des tours tellement hautes qu'elles semblaient griffer le ciel, sans avoir le moindre vertige ni le moindre malaise. Il pouvait explorer des charniers à l'odeur fétide de décomposition, se mêler au bas peuple dans le royaume de la crasse, ou même baigner dans le sang de ses ennemis au cours d'une rixe violente... le tout sans jamais se sentir mal. Et là, à être assis à ne rien faire, bêtement, sur le pont d'un navire, il se sentait plus mal que jamais. Les dieux avaient vraiment un sens de l'humour à tomber par terre...

Dans les quelques moments où la mer avait été d'huile, quand le vent était tombé, il avait cependant savouré cette impression de liberté que le voyage lui procurait. En ces occasions, il allait volontiers discuter avec Shakra. Malgré lui, et sans même s'en rendre compte, il la gardait à l'oeil pour la protéger au cas où un des innombrables hommes de son bâtiment lui voudraient du mal. Comme si elle avait besoin de protection... Néanmoins, c'était un réflexe irraisonné, hérité de son malheureux passé. Et bien que trouvant Black sympathique, il se défiait terriblement de lui. Sa proximité avec sa capitaine pouvait servir de prétexte pour faire naître la violence. Et ça, l'Eternel ne le supportait pas.

Pour l'heure, il sentait son estomac se tordre violemment. Sa gorge se serra tandis qu'il se disait qu'il n'échapperait pas à un nouveau malaise. Frissonnant sous le coup d'un haut le coeur, il se redressa pour passer le haut de son corps par-dessus la rambarde. Il était temps, car il nourrit immédiatement les poissons. Tremblant comme une feuille, il resta ainsi, pitoyablement pantelant, jusqu'à être certain que la nausée était bel et bien passée. Rien qu'à voir les vagues onduler autour de la coque de nombreux pieds plus bas, il se sentait redevenir verdâtre.


" Je hais la mer. Je hais les bateaux. Je veux mourir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 14:25

Shakra était perchée sur la vigie, adossée au mât. Le vent lui ébouriffait les cheveux et, quand une bourrasque plus forte se levait, lui tirait des larmes des yeux. Mais elle était bien là-haut. C'était ici qu'elle se sentait le mieux, loin des soucis, loin du brouhaha sur le pont, loin de Black toujours sur son dos. Au moins ici, personne ne venait l'importuner.

Elle ferma les yeux et respira l'air marin. Ils étaient en mer depuis douze jours. Encore une dizaine, et ils auraient quitté les Terres Pirates, pour la première fois depuis deux ans. Elle se demanda comment allait son oncle, depuis le temps. Quand elle l'avait quitté, il était sur le point de conclure une très belle affaire, un investissement dans une flotte de navire marchands. Ça allait lui faire un choc, de la revoir. D'ailleurs, elle devrait certainement ressortir une de ses vieilles robes de sa malle, pour passer à peu près inaperçue en ville. Quelle plaie. Même avant d'être Pirate, elle détestait en porter. C'était en grande partie pour cela qu'elle passait son temps aux écuries, son grand plaisir de s'occuper des chevaux mis à part. Au moins, elle pouvait porter des pantalons à son aise là-bas, non pas des froufrous et autres fanfreluches ridicules. Il faudrait également qu'elle se coiffe de façon plus... élégante. Ah, que ne ferait-on pas pour faire plaisir à sa famille ?

Son regard alla scruter l'activité sur le pont. Elle n'était pas d'humeur à crier sur ses hommes, aujourd'hui. La chaleur du soleil la berçait et la mettait de fort bonne humeur. Même à une telle hauteur, elle repéra sans mal Faust, assis sur un tonneau, emmitouflé dans sa cape, paré à se cramponner à la rambarde pour régurgiter le peu qu'il avait réussi à avaler au précédent repas au moindre soulèvement de son estomac. Si l'équipage avait interdiction formelle de faire tout commentaire, leur Capitaine, en revanche, ne se privait pas de le railler quand elle s'en sentait l'humeur. Toujours sans méchanceté, mais elle trouvait assez hilarant qu'un gaillard de sa trempe se change en véritable femmelette sur les remous des vagues.

Elle s'étira, et agrippa une corde le long de laquelle elle se laissa glisser avant de la lâcher pour rouler sur le pont, se redressant sur ses pieds avec élégance. Elle avait toujours été très sportive, et ayant passé pas mal de temps dans sa jeunesse sur les navires commerciaux de son oncle, elle était très tôt devenue agile à bord d'un bâtiment, même en pleine tempête. Elle vit Black, qui tenait la barre le temps qu'elle se repose, lever les yeux au ciel. Elle lui rendit son regard d'un haussement d'épaule et d'un "bah quoi ?" amusé, puis se dirigea vers le pauvre Faust qui jetait des regards assassins à cette maudite mer qui l'assassinait de manière lente et impitoyable.


- Alors, ça va toujours pas mieux ?

Elle avait dit cela avec un sourire sincèrement navré. Bien qu'aimant taquiner les gens, elle voyait bien qu'elle ne gagnerait rien à l'embêter maintenant. Elle préférait se battre à armes égales, même verbalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 14:58

Faust se passa les doigts dans les cheveux pour ramener quelques mèches importunes en arrière. Maintenant que son estomac s'était vidé, il était un peu moins nauséeux. Il entendit un bruit d'atterrissage contrôlé pas très loin derrière lui, et supposa qu'il s'agissait de Shakra. Bien pitoyable spectacle qu'il offrait. Un peu dans le genre d'elle quand elle était ivre, mis à part qu'il n'avait pas volontairement causé son état.

" Alors, ça va toujours pas mieux ?

Le jeune homme eut un petit rire amer, sans joie. Il avait donc bien deviné l'identité de son visiteur avant même qu'elle n'apparaisse près de lui. Il lui adressa un regard las. Il aurait aimé être dans un meilleur état, histoire d'égayer un peu son voyage, alors que là, il le trouvait déjà sans fin. D'un air maussade, mais ironique, il désigna d'un geste la mer qui défilait plus bas en ondulant.

- Les poissons me remercient une fois encore de me montrer si généreux avec eux.

Il poussa un soupir authentique, puis étira précautionneusement ses membres ankylosés. Il aurait aimé faire quelques pas, à présent, maintenant qu'il se sentait un peu mieux. Il n'avait plus grand chose à rendre, après tout, alors bon, dans ces conditions... Il était au moins reconnaissant à la capitaine de ne pas se moquer de son état. C'était déjà bien assez pénible comme ça, en rajouter n'aurait fait que rajouter à son humeur déjà bien acide.

- Avec ce fichu mal de mer qui me poursuit, j'ai l'impression de vivre un calvaire sans fin.

Il leva les yeux au ciel, puis se leva lentement, pour éviter de faire un malaise. Il guetta un moment le moindre signe de contrariété de son estomac, mais rien ne vint. Soulagé, il se contenta de poser une main sur la rampe tout en se redressant bien droit. Il huma l'air salé à pleins poumons. Cela faisait du bien, dans son état, et tant qu'un malaise ne se profilait pas, c'était bon. Le pire dans tout ça, c'est qu'il savait qu'ils n'avaient même pas encore fait la moitié du trajet. La torture promettait d'être longue et lente.

- Est-ce que ça vous dérange si on va faire quelques pas? J'ai besoin de me dégourdir un peu les jambes, entre deux... crises.

Malgré son mal, il avait très vite appris à se mouvoir sur le pont sans gêner les matelots dans leur travail. Il savait si bien se faire oublier que les hommes ne pensaient pratiquement plus à lui, et que c'était tout juste s'ils le voyaient. Etre une ombre, ça, il savait faire. Mais il y en avait un qui ne le lâchait que rarement du regard: le second. Sous ses dehors avenants, Faust le soupçonnait de nourrir quelques réserves à son encontre. Il ne pouvait pas le blâmer: en temps normal, il aurait eu raison. Sauf que dans le cas présent, il n'était pas ici pour nuire.

Il se mit à marcher sur le pont, focalisant son attention sur autre chose que les flots. Le navire en lui-même, les hommes, ou bien le ciel, d'un bleu somptueux et qu'aucun nuage ne venait gâcher. Après tout, cela aurait pu être pire: il aurait pu pleuvoir. Et à se retrouver enfermé dans sa cabine jour et nuit pour vomir tripes et boyaux, il serait vite devenu fou. Il ne supportait pas d'être enfermé. Sa liberté était une des choses auxquelles il attachait la plus grande importance.


- Pardonnez ma curiosité, Shakra, mais je profite du fait de pouvoir tourner mes pensées vers autre chose que mes maux d'estomac pour vous parler un peu. Mais comment une jeune femme telle que vous peut se retrouver à la tête d'un navire, conduisant un équipage d'hommes, dans le monde masculin qu'est celui de la piraterie?

A dire vrai, il appréciait discuter avec elle presque autant qu'échanger des piques venimeuses. C'était rare qu'il parle avec quelqu'un par seule distraction, sans arrière pensées, solitaire comme il l'était. Il ne crachait pas sur de la compagnie, bien sûr, mais il fallait avouer que par son métier, et par sa situations actuelle, il ne pouvait trop côtoyer d'amis. En sachant que tous les amis qu'il s'était jadis faits dans la guilde lui avaient tourné le dos en le prenant pour le meurtrier félon d'un des plus grands Eternels que l'ordre comptait. Vraiment merveilleux.

- Personnellement, je ne crois pas que je pourrais vivre une vie comme la vôtre. Passer mon temps sur un navire, ce n'est pas pour moi. Je pense que la raison première ne vous échappe pas, vu dans quel état je me trouve...

Il grogna intérieurement. Il aurait vendu père et mère pour un bain, un bon bain chaud et revigorant. A songer qu'il risquait de devoir attendre jusqu'à leur arrivée sur le continent pour satisfaire ce besoin urgent, il sentait le désespoir l'envahir. Il était particulièrement pointilleux sur son hygiène, depuis qu'il avait fait son apprentissage d'Eternel. Du coup, ce genre de situation... l'incommodait quelque peu.

- Je me demande comment vous faites pour ne pas avoir le mal de mer, vous autres."

Il avait lâché cette dernière réplique dans un grognement maussade. Etre dans cet état le mettait plutôt de mauvaise humeur. Il était surtout furieux contre lui-même et ne passait pas sa rage sur les autres, il n'était pas en état de le faire. Mais plus cela allait, et plus il était irrité. Il n'osait même pas imaginer dans quel état il allait finalement débarquer, si cela continuait comme ça. Ou alors le vent tomberait, la mer serait d'huile, et son mal partirait. En revanche, ils se retrouveraient au mieux ralentis, au pire coincés. Et cela, il ne le souhaitait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 16:03

Shakra ne put que compatir à l'état du voyageur. Bien que n'ayant jamais été malade en mer, pour sa part, elle comprenait que ce n'était pas le cas de tout le monde. Son oncle lui avait raconté que lui-même, étant jeune, avait eu des difficultés à naviguer au tout départ, tant la nausée que lui provoquait le tangage du bateau était insupportable. Cela avait fini par passer, avec le temps. Elle se dit que ses origines pirates devaient être à l'origine de son pied naturellement marin.

Le long soupir las que poussa Faust la fit sourire. Il était rassurant de voir que le mal de mer ne lui avait pas fait perdre son cynisme. Depuis qu'il était à bord, il ne mangeait presque pas, rendait à la mer une grande partie du peu qu'il réussissait à avaler, et avait des nuits agitées. En un sens, c'était un mal pour un bien : malade comme il était, il ne l'importunait pas, et Black dormait plus ou moins sur ses deux oreilles.


- Est-ce que ça vous dérange si on va faire quelques pas? J'ai besoin de me dégourdir un peu les jambes, entre deux... crises.

Elle fit non de la tête, et, maintenant une distance respectable entre eux, l'accompagna alors qu'il entreprit de faire quelques pas sur le pont. Elle jeta juste un regard derrière elle. Comme elle le soupçonnait, Black les tenait à l’œil. Elle se dit qu'elle aurait peut-être du sortir son bâton de sa cabine, au cas où. Mais qu'importe, elle avait toujours ses poignards à sa ceinture, en cas de force majeure. Elle était assez lasse d'être ainsi surveillée. Même si cela avait quelque chose de rassurant, elle n'était pas totalement impuissante. Certes, elle avait cette maudite réaction quand un homme ayant le dessus l'approchait de trop près, mais en dehors de cela, tant qu'elle restait concentrée, elle pouvait se défendre seule.

Alors qu'elle marchait, mains dans le dos, son regard se perdit un moment dans l'immensité océanique. Elle aurait bien aimé briser le silence qui s'était installé, mais elle n'était pas très douée pour engager les conversations... Sauf quand elle était ivre. Pourtant, elle trouvait plaisant de discuter avec Faust. Il n'était pas aussi rustre que leur première rencontre l'avait laissé supposer. Elle arrivait même à le trouver... gentil, par moments. Elle cherchait activement un moyen d'introduire un semblant de discussion, mais il le fit à sa place.


- Pardonnez ma curiosité, Shakra, mais je profite du fait de pouvoir tourner mes pensées vers autre chose que mes maux d'estomac pour vous parler un peu. Mais comment une jeune femme telle que vous peut se retrouver à la tête d'un navire, conduisant un équipage d'hommes, dans le monde masculin qu'est celui de la piraterie? Personnellement, je ne crois pas que je pourrais vivre une vie comme la vôtre. Passer mon temps sur un navire, ce n'est pas pour moi. Je pense que la raison première ne vous échappe pas, vu dans quel état je me trouve...

A cela, il ajouta en grognant :

- Je me demande comment vous faites pour ne pas avoir le mal de mer, vous autres.

Shakra eut un éclat de rire à cette dernière réplique. C'était assez mignon, en fait, de le voir ainsi contrarié. On aurait dit un enfant levé du mauvais pied. Elle s'arrêta de marcher et s'adossa à la rambarde.

- Eh bien, c'est une histoire qui va peut-être vous paraître bête. Mon parcours n'a rien de très héroïque, à dire vrai. Je suis née en Terres Pirates, mais ma mère estimait que m'élever dans ce milieu n'était pas la meilleure chose à faire. Elle a donc rejoint le continent et m'a confiée à son frère. Son demi-frère, pour être exacte. Mais l'appel de la mer et de la piraterie ont été plus fort que mon éducation, je le crains.

Ses lèvres s'étirèrent en un sourire ironique. Puis, ses yeux passèrent brièvement en revue le fringant SeaHorse.

- J'ai placé toutes mes économies personnelles dans ce navire, et j'ai pris la mer il y a deux ans de cela. J'avais déjà quelques hommes, avant de partir. Un cuisinier et un cartographe, ainsi que quelques hommes de pont. Nous avons eu énormément de chance, nous n'avons croisé aucun navire Pirate sur la route, et nous avons atteint Silmento sans encombre, où j'ai rencontré Black et recruté le reste de mon équipage.

Elle fit volte-face et s'accouda à la rambarde sur laquelle elle était précédemment adossée, se penchant légèrement vers les eaux limpides.

- Pour ce qui est de les commander... Sans vouloir me vanter, j'ai une certaine autorité naturelle. Il suffit de ne pas tomber sur des fortes têtes dans l'équipage. En fait, je crois que vous auriez fait un très mauvais matelot !

Cette dernière phrase fut ponctuée d'un nouvel éclat de rire. Elle remarqua le regard inquiet de son second, toujours affairé à tenir la barre. Elle lui adressa un clin d’œil pour lui signifier que tout allait bien. Elle restait sur ses gardes. Elle l'était toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 16:45

Faust l'écouta raconter une part de son histoire, tout en espérant qu'elle ne lui demanderait rien le concernant. Il ne dirait certes pas la vérité, mais il n'était pas en état pour inventer un mensonge plausible. Il ouvrit un peu sa cape de voyage, ayant tout à coup chaud. Il s'accouda lui aussi au bastingage, tournant volontairement le dos à l'océan, pour des raisons évidentes.

" Pour ce qui est de les commander... Sans vouloir me vanter, j'ai une certaine autorité naturelle. Il suffit de ne pas tomber sur des fortes têtes dans l'équipage. En fait, je crois que vous auriez fait un très mauvais matelot !

Le jeune homme lâcha un grognement en guise de réponse. Elle ne croyait pas si bien dire. Même en exceptant son mal de mer constant, il n'aurait probablement pas apprécié la vie que menaient ces hommes. Ils n'avaient pas l'air malheureux, non. Et peut-être qu'en étant né dans une famille de ce milieu, les choses auraient été différentes... Mais pas avec son passé. Ni avec son vécu. C'était incompatible.

- Il y a des chances, oui. C'est vrai que je suis quelqu'un de très loyal, mais j'ai horreur qu'on me donne des ordres. J'ai besoin de ma liberté, et de mon libre-arbitre. Si je prends une décision, c'est par moi-même. Et si je me trompe, ce sera de mon fait. Donc faire le larbin... très peu pour moi.

Il poussa un léger gémissement exaspéré en sentant son estomac recommencer à faire des siennes. Il ferma les yeux, essayant d'oublier le roulis que ses autres sens lui rappelaient. Il se sentait tanguer, même sans voir les mouvements du pont sur lequel il était debout. Il avait beau avoir utilisé toutes les plantes et autres drogues qu'il possédait, rien n'avait fait d'effet sur cette saleté. A croire qu'il n'en verrait jamais la fin, et qu'il était définitivement condamné à souffrir.

- Enfin, quand bien même vous auriez une forte tête dans l'équipage, je crois que vous êtes la pire du lot. Pas besoin de vous connaître depuis longtemps pour remarquer que vous êtes une vraie tête de mule!

Il ponctua cette phrase d'un sourire ironique. Quelque part, il se dit que c'était quand même bon signe s'il se sentait assez en forme pour recommencer à la provoquer gentiment. Après tout, s'il ne pensait pas tout le temps à son malaise, c'était plus supportable, les dieux en soient loués. Il aurait donné n'importe quoi pour pouvoir manger quelque chose sans le rendre après. Il se promit de faire un bon repas bien copieux et terrien une fois de retour au royaume.

Il se passa une nouvelle fois les doigts dans les cheveux, machinalement. Il se les était noués en arrière, en queue de cheval, pour ne pas être trop gêné avec le vent, mais quelques mèches avaient réussi à s'en échapper. Silencieux, il jeta un oeil au pont, puis son regard se posa sur Black, qui les observait. Il le regarda fixement, lui aussi, sans ciller, jusqu'à ce que le second détourne la tête, malgré la distance. Il avait cette aptitude également, ce regard de faucon, implacable, qui mettait les gens mal à l'aise quand il s'y mettait. Il eut un léger rire pour lui-même, songeant que la prochaine fois qu'il prenait l'homme à l'observer ainsi, il le jetterait d'un regard dans les bras de la déesse du sommeil, en utilisant son pouvoir.


- Dites... Qu'est-ce qu'il a à nous regarder constamment, votre toutou? Il s'imagine quoi, que je vais vous égorger sur place? A quoi ça m'amènerait, à part à me faire jeter par-dessus bord, sinon pire... Ou bien vous violer, peut-être.

Il eut une moue de dégoût. Il en avait tués, des misérables qui violaient des femmes. Combien en avaient-il pris en flagrant délit, durant ses errances nocturnes sur les toits des différentes villes de Magikheart? Il ne leur avait même pas laissé le temps de se retirer de la donzelle avant de les éliminer comme de vulgaires lapins. Il méprisait au plus haut point ce genre de crapules. Enfant, il avait déjà été témoin d'un viol que son père avait fait subir à sa mère. Cela l'avait marqué à vie.

- Je ne suis pas ce genre d'homme. Ces ordures qui violent des femmes... J'en fais de la pâtée pour requins."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 17:22

Shakra regardait distraitement les ondulations de l'eau à mesure que le navire progressait dans la mer, concentrée sur sa discussion. Black n'était pas collée à elle comme une sangsue, le temps était magnifique, et leurs problèmes financiers était réglés grâce à ce jeune homme avec qui elle conversait. Cela la changeait de son morne quotidien. Déjà, chez Cyrion, elle passait le plus clair de son temps à s'ennuyer. Ses seuls amis étaient ses livres et son poney, et le seul qui lui donnait l'impression de l'écouter était ce dernier. La solitude ne la dérangeait en soi pas, mais il y avait des moments où elle pesait, et où elle aurait bien aimé avoir un camarade à l'esprit avisé tel que Faust pour avoir des conversations intéressantes. Non pas que celles de Black soient ennuyeuses, mais ils n'avaient pas le même humour. Il était un peu trop sérieux à son goût.

- Il y a des chances, oui. C'est vrai que je suis quelqu'un de très loyal, mais j'ai horreur qu'on me donne des ordres. J'ai besoin de ma liberté, et de mon libre-arbitre. Si je prends une décision, c'est par moi-même. Et si je me trompe, ce sera de mon fait. Donc faire le larbin... très peu pour moi. Enfin, quand bien même vous auriez une forte tête dans l'équipage, je crois que vous êtes la pire du lot. Pas besoin de vous connaître depuis longtemps pour remarquer que vous êtes une vraie tête de mule!

La jeune femme lui adressa un ricanement approbateur. Oui, la pire du lot, sans aucun doute ! Elle comprenait son sentiment, par ailleurs. Elle n'aimait elle-même pas qu'on lui dise ce qu'elle doit faire. C'est pour ça qu'elle avait décidé de faire construire son navire, et pas de simplement partir pour se faire engager.

Son regard se perdit dans la contemplation des cheveux couleur d'ébène de Faust, qui dansaient dans le vent. Bien qu'attachés, des mèches folles ne se privaient pas de se mêler au bal. Elle songea qu'il portait très bien la queue de cheval, cela dégageait son visage fin. Il avait d'ailleurs repris un peu de couleurs depuis qu'elle l'avait abordé plus tôt. Elle le surprit alors en train de dévisager son second, qui lui-même ne les avait pas quittés des yeux. Elle soupira. Il était infernal, quand il le voulait.


- Dites... Qu'est-ce qu'il a à nous regarder constamment, votre toutou? Il s'imagine quoi, que je vais vous égorger sur place? A quoi ça m'amènerait, à part à me faire jeter par-dessus bord, sinon pire... Ou bien vous violer, peut-être.

Dans un premier temps, Shakra s'apprêtait à surenchérir et profiter de cette occasion en or pour se plaindre de Black et de se moquer de sa tendance à être bien trop envahissant. Mais le verbe "violer" fut de trop. Elle sentit sa gorge se nouer et son rythme cardiaque accélérer. Même lorsqu'il ajouta ce qu'il pensait des hommes qui avaient cette bassesse, elle sentait qu'elle pâlissait, bien qu'elle fut au fond rassurée d'entendre, et de voir, à l'expression dégoûtée de son interlocuteur, qu'il n'était pas de ceux-là.

- Oui... C'est vraiment... écœurant...

Elle se maudissait pour cette faiblesse. Cela faisait si longtemps maintenant, et elle était toujours incapable de faire face. Et plus elle s'énervait contre elle-même, plus elle avait de mal à respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 17:47

Faust se passa une main sur le visage tout en examinant Black à la dérobée. Il sentit quelques picots sur ses joues, lui rappelant qu'il devait penser à se raser dans les plus brefs délais. Croyant qu'il regardait ailleurs, le second avait recommencé à les observer. En général, c'était lui qui observait. Pas l'inverse. Cela lui pesait et l'agaçait plus que tout. Le bon côté des choses, c'est qu'avoir l'esprit occupé ailleurs le soulageait un peu de son mal de mer. Le fait de ne pas y penser avait du bon.

" Oui... C'est vraiment... écœurant...

L'Eternel interrompit le court de ses pensées, et jeta un oeil à Shakra. Elle avait pâli, et un malaise presque palpable flottait dans l'air. Son instinct aiguisé lui souffla qu'il venait de toucher malgré lui une corde sensible. Il avait déjà rencontré des femmes qui s'étaient fait abuser... et leur réaction avait été assez semblable. Se pouvait-il qu'elle ait été violée? Rien de bien étonnant au vu du monde dans lequel elle évoluait, selon lui, mais il se hérissa comme un fauve.

Une connexion se fit, finalement, dans son esprit. Il avait parlé de son second, puis de viol... sur un ton ironique certes, mais elle semblait avoir mal réagi. Se pouvait-il que Black abuse d'elle? Rien dans leur relation ne le laissait paraître, mais la peur pouvait bien se déguiser, quand on était assez terrifié... Et puis, il la toisait de deux bonnes têtes au minimum, et était taillé comme un colosse. Elle pouvait avoir un caractère aussi fort qu'elle le voulait, tenir tête à un homme de cette trempe, s'il avait décidé de passer à l'acte... ce serait difficile.


- J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas? Je suis désolé...

Comment rattraper ça, maintenant qu'il était parti sur un tel sujet? Il n'était pas sérieux quand il parlait de ça, évidemment, l'ironie dans son ton était aussi visible qu'une baleine au milieu d'une rue. Néanmoins, il se passa la main dans les cheveux, gêné. Puis, il lui vint une idée. Il pourrait lui donner un petit quelque chose pour se... défendre, au cas où. Une petite arme, mortelle et facilement dissimulable. Comme un de ses stylets. Il en avait trois sur lui à l'heure actuelle: un dans chaque manche, et un dissimulé dans une pochette de sa cape de voyage. Ce fut celui-ci qu'il saisit et qu'il lui donna discrètement.

- Tenez. Si vous... craigniez qu'un homme abuse de vous. Vous pouvez cacher cette arme dans votre botte, ou bien dans une petite poche dans votre manche. C'est presque invisible, léger, mais ça fait des blessures mortelles, très profondes. Il suffit de planter l'arme dans le coeur, le cou, l'aisselle ou l'aine, et c'en est fini de votre agresseur. Il faut toucher une artère, et il se vide de son sang en quelques instants."


D'un geste furtif, il montra les endroits sur son propre corps. En général, un violeur était bien obligé de découvrir au minimum un de ces endroits-clé. Et il scellait ainsi son arrêt de mort. Il soupira intérieurement. Quelle façon pitoyable il avait eu de se rattraper... En même temps, qui pourrait lui reprocher d'avoir gaffé? Il n'était pas censé le savoir.

En tous les cas, il porta un regard nouveau sur le second. S'il était un violeur, cela allait changer la donne... Car Faust ne se contenterait plus de le tenir vaguement à l'oeil. Il le surveillerait de très près, et ne laisserait rien passer. Quant à le tuer... pourquoi pas? S'il devenait menaçant... Il pouvait le faire sans éveiller les soupçons, sans être vu de personne, même sur un navire bourré d'hommes. Si cela s'avérait nécessaire, il n'hésiterait pas un seul instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 20:48

Shakra tentait tant bien que mal de respirer correctement. Si, peu à peu, son souffle lui revint, le malaise persistait. Elle était en état de stress intense et d'angoisse, et il lui faudrait un bon moment pour en sortir. D'autant qu'elle ne pouvait s'empêcher de se remémorer cet homme qui avait été si bon pour elle, et qui un beau jour avait commencé à la toucher, lui faisant promettre de ne rien dire, pour plus tard l'immobiliser au sol et... Un sanglot s'échappa de sa gorge.

- J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas? Je suis désolé...

Elle le regarda qui la dévisageait avec inquiétude, ne sachant pas trop quoi faire pour se rattraper. Elle aurait bien aimé lui dire que ce n'était pas sa faute, qu'il ne pouvait pas savoir qu'elle devenait aussi dangereuse qu'une moule en hibernation lorsqu'un homme l'approchait à moins de deux pas ou qu'on évoquait le viol en sa présence. Elle aurait bien aimé, mais elle était paralysée au point de ne pas pouvoir prononcer un mot.

Elle se raidit davantage quand Faust s'approcha légèrement, après avoir sorti de sa cape un poignard à la forme singulière qu'elle avait déjà vu dans un de ses livres. Elle reconnu finalement un stylet, qu'il lui tendit. Elle ne sut pas vraiment ce qu'elle devait faire, mais le prit par réflexe.


- Tenez. Si vous... craigniez qu'un homme abuse de vous. Vous pouvez cacher cette arme dans votre botte, ou bien dans une petite poche dans votre manche. C'est presque invisible, léger, mais ça fait des blessures mortelles, très profondes. Il suffit de planter l'arme dans le coeur, le cou, l'aisselle ou l'aine, et c'en est fini de votre agresseur. Il faut toucher une artère, et il se vide de son sang en quelques instants.

Il avait ponctué son explication d'une désignation des endroits qu'il citait sur son propre corps. Shakra esquissa un timide hochement de tête pour lui montrer qu'elle avait compris, et posa ses yeux sur l'arme. Le soleil caressait la lame aiguisée de ses rayons, la faisant luire d'un bel éclat argenté. Elle rangea le stylet dans un des petits fourreaux où était habituellement logé un de ses poignards, et releva son regard encore craintif vers le jeune homme, qui se passait encore une main dans les cheveux. Qu'il se montre aussi attentionné la surprenait, lui qui était si peu expressif d'habitude. Elle inspira aussi profondément que sa cage thoracique comprimée le lui permettait.

- Merci... En fait, ce n'est pas que... j'aie peur. C'est qu'il y a eu...

- Hé là, qu'est-ce qu'il se passe ? Shakra, tu vas bien ?

Black venait de débouler comme une furie, laissant la barre à un des matelots. Il passa devant Faust, le bousculant légèrement, et s'était agenouillé devant la Capitaine, qui était encore blanche comme un linge, et sujette à des sueurs froides.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Il se releva et se planta devant Faust. Vous lui avez fait quelque chose ?

Son ton était bien plus grave que d'habitude, et son regard d'ordinaire clair et bienveillant était devenu aussi sombre que le ciel un jour de tempête. Shakra aurait voulu intervenir, mais voir son second s'énerver ainsi contre Faust qui n'y était, au fond, pour rien, lui fit monter une nouvelle bouffée d'angoisse qui la tétanisa complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 21:20

Faust adressa un sourire aimable à la jeune femme, remarquant pour la première fois qu'elle avait soudain l'air... fragile. C'était étrange, au vu de son caractère bien trempé, qu'il avait eu le temps d'apprécier. Elle commença à tenter une explication laborieuse, quand elle fut interrompue par l'arrivée bruyante de Black. Comme par hasard... Le jeune homme l'avait entendu venir, mais avant d'avoir pu réagir, l'autre l'avait bousculé pour rejoindre son capitaine.

La réaction fut immédiate. L'Eternel sembla se hérisser comme une bête sauvage. Toute trace de mal de mer soudain disparue, il sentit la colère gagner du terrain en lui, de plus en plus vive, comme si du métal en fusion courait dans ses veines. Il connaissait cette impression. Combien de fois l'avait-il ressentie, depuis qu'il était enfant? Et combien de gens avaient succombé à ces accès de rages, toujours plus ou moins justifiés? Mais la goutte d'eau en trop, le second la mit avec sa dernière phrase.


" Qu'est-ce qui s'est passé ? Vous lui avez fait quelque chose ?

C'était le bouquet. Qu'un violeur ose lui demander s'il avait fait du mal à Shakra, on avait tout vu. Et cette manière qu'il avait de le foudroyer du regard... Regard que Faust lui rendit avec la même hargne. Ils étaient de la même taille, même si Black semblait plus imposant du fait de sa forte musculature. Mais sous estimer un Eternel aurait été une erreur... fatale. L'espace d'un instant, ce dernier voulut utiliser son pouvoir pour l'endormir sur le champ, et mettre fin à tout ça sans violence. Mais c'était trop tentant. Il voulait lui faire ravaler ses paroles de force, quitte à ce qu'il les vomisse. Il n'y avait pas de raison qu'il soit le seul à nourrir les poissons, ce jour-là, après tout...


- Comment ça, est-ce que je lui ai fait quelque chose? Et vous, parlons plutôt de ce que vous lui faites.

D'un mouvement rapide comme la morsure d'un serpent, il attrapa le poignet du second, et le tira brutalement vers lui, pour l'éloigner de Shakra. Un simple geste de protection, même s'il en profita au passage pour lui tordre légèrement le poignet. Une vieille habitude difficile à perdre... Et d'un nouveau mouvement fluide, il échangea leurs places. Il se retrouva devant la jeune femme, toisant le Pirate d'un regard furibond.

- Ceux qui osent s'en prendre à une femme méritent la mort. Ni plus ni moins.

Les mâchoires serrées, il sentait des picotements parcourir ses bras, descendre jusqu'à ses mains, ses doigts. Il lui aurait suffit d'un seul coup de poignard... un seul, pour le mettre hors d'état de nuire. Et la capitaine n'aurait plus rien à craindre d'un éventuel violeur. C'était un prix si bas à payer, pour en mettre une de plus en sûreté... Pourtant, il hésita. Peut-être que la relation qu'ils semblaient entretenir l'empêcha de planter un de ses poignards dans le côté du cou de Black. En tout cas, il laissa ses armes à leur place.

Ils étaient en train de se battre du regard, comme deux loups luttant pour un même objectif. Car au fond, ils avaient beau l'ignorer, en cet instant, ils avaient bel et bien le même. Avec un léger grognement, Faust afficha un petit sourire en coin. Il voulait jouer à qui détournerait le regard en premier? Il allait être servi, et en beauté, en plus. Il refoula en lui sa rage, et fit appel à sa concentration. Fixant l'homme droit dans les yeux, sans ciller, il fit appel à son pouvoir d'endormissement.

C'était très simple. Et redoutablement efficace. Tout en restant immobile, impassible, il vit que peu à peu, l'autre commençait à vaciller. Ses paupières papillonnaient, lourdes, et de l'incompréhension se lisait dans son regard. Aucun doute, il se demandait ce qui le prenait soudain, alors que le sommeil menaçait de l'engloutir un peu plus à chaque seconde. Faust continua tranquillement sa manoeuvre, prenant de plus en plus d'emprise sur son esprit. Encore quelques secondes, et Black s'écroulerait, profondément endormi...


- Et maintenant, je vais..."

*... vomir.*


Il se détourna brutalement, rompant tout aussi brusquement le lien magique qui était en train de vaincre le second. Il l'entendit trébucher, vaciller, tout aussi surpris pas ce relâchement de tension que par la force qui l'avait obligé à s'endormir. Le mal de mer était revenu, brutal, et ce au plus mauvais moment. L'Eternel eut à peine le temps de courir jusqu'au bastingage, avant de vomir une bile âcre qui lui brûla la gorge. Son estomac vide n'avait plus rien à régurgiter, mais visiblement, le mal ne l'entendait pas de cette oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 22:36

Shakra n'eut pas le temps de répondre, comme Black avait aussitôt porté toute son attention vers celui qu'il considérait comme responsable de l'état de sa Capitaine. Toujours en pleine crise d'angoisse, elle ne put que regarder, impuissante, Faust bouillir de rage en face d'elle, sans comprendre pourquoi. Black ne faisait que faire "le toutou", comme toujours. En tout cas, il n'avait aucune mauvaise intention, ce qui l'amena à se demander quelle mouche avait piqué Faust de se mettre dans un tel état. Encore, Black, elle comprenait. Il était tellement méfiant... Mais le voyageur n'avait vraiment aucune raison de se mettre en colère.

- Comment ça, est-ce que je lui ai fait quelque chose? Et vous, parlons plutôt de ce que vous lui faites.

Elle comprit alors. Il avait lié la mauvaise personne à la crise. Et pour cause, elle n'avait pas eu le temps de lui expliquer. Elle vit Black dévisager Faust, incrédule. Il fallait qu'elle arrive à se reprendre avant qu'un massacre n'aie lieu sur le navire. Elle ne remarqua qu'à cet instant que le reste de l'équipage avait cessé toute activité, et s'était rassemblé autour d'eux. Personne n'osait bouger, ce qui était compréhensible. Tenter d'arrêter Black, pour des hommes comme eux dont ce dernier pouvait déboîter la mâchoire d'un coup de poing, relevait du suicide. Quant à Faust, l'aura meurtrière qu'il dégageait devait suffire à les refroidir.

Son attention se reporta sur les deux hommes alors que Faust, souple et rapide comme une anguille, avait saisit le poignet de Black, lui tordant légèrement, et l'éloignant ainsi de la jeune Pirate. Elle frissonna quand le voyageur sous-entendit qu'il pourrait tuer le second. Mais elle n'avait pas assez d'air pour parler, malgré ses efforts. Elle se concentra tant bien que mal sur sa respiration afin de la contrôler. Elle inspira ainsi doucement par le nez, puis expira par la bouche, lentement. Il fallait qu'elle fasse vite, avant que les deux hommes ne s'entretuent alors que leur intention était la même. Inspirer. Expirer.

Alors qu'elle répétait la manœuvre respiratoire, encore et encore, elle vit l'expression de Black changer. Il avait l'air de... s'endormir ? Comment se pouvait-il que... ? Était-ce Faust qui faisait cela ? Si c'était le cas, quel genre d'homme était-il pour faire une telle chose ? Pas un homme normal, en tout cas. Elle sentait que le poids sur sa poitrine commençait à se lever alors qu'elle continuait à respirer très lentement. Elle vit, devant elle, le voyageur concentré sur ce qu'il avait vraiment l'air de provoquer. Les muscles du Pirate avaient l'air de se détendre, malgré lui, et bientôt il s'écroulerait par terre.


- Et maintenant, je vais...

L'expression de Faust changea brusquement, et il couru s'appuyer sur le bastingage pour vomir. Black chancela, et secoua la tête pour reprendre ses esprits. Shakra le vit saisir le manche de son épée, et se ruer sur Faust qui achevait tout juste de cracher sa bile. Inspirer...

- ARRÊTEZ !!

Le temps sembla se figer sur le navire. La jeune femme tomba à genoux, tremblant de tout son corps. Black lâcha son arme et accourut pour la soutenir, mais elle le repoussa.

- Il y a... un malentendu. Faust ne m'a rien fait, Black. Il a juste prononcé le mot qu'il ne faut pas dans une conversation on ne peut plus normale. C'était un accident. Et Faust, Black ne m'a jamais touchée, jamais. Ma réaction tient son origine dans mon enfance. Un ami de mon oncle a essayé de me violer. Il n'y est pas parvenu, mais j'en garde une cicatrice qui, vous avez du le constater, est loin d'être fermée... Et non, Black, je n'irais pas m'allonger avant d'être sûre que vous n'allez pas vous étriper.

Elle s'aida de la rambarde pour se remettre debout. Ses jambes flageolaient et elle avait la nausée. Il faudrait qu'elle aie l'assurance que les deux hommes allaient se calmer bien vite, faute de quoi elle allait tomber dans les pommes ici même et sous peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 22:58

Faust achevait à peine de régurgiter quand il entendit le bruit caractéristique et trop familier de l'acier chuintant en sortant du fourreau. Puis, les bruits de pas. C'était ainsi, alors... Lentement, mortellement, sans émettre le moindre son, une lame jaillit d'un dispositif dissimulé à son poignet, qu'il avait activé d'un simple mouvement. Elle était luisante d'un poison violent, mortel, appartenant au plus dangereux serpent connu à l'heure actuelle. Une simple égratignure, et c'était la mort assurée, et pas des plus douces. Faisant barrage au mal de mer de toute sa volonté, il ferma les yeux, ses muscles se tendirent alors qu'il était prêt à faire volte-face pour planter sa lame dans la jugulaire de son adversaire...

" ARRÊTEZ !!

L'Eternel s'était retourné d'un bloc pour faire face à l'ennemi, alors que ce dernier avait levé son épée vers lui. Tous deux s'étaient figés en entendant le cri de Shakra, et avaient tourné la tête vers elle. En une fraction de seconde, l'assassin avait déjà localisé une faille béante dans la position de Black, qui lui aurait permis de le tuer avant même qu'il ait pu le toucher. Comme les griffes d'un chat, la lame se rétracta silencieusement dans son petit fourreau bien caché, la dissimulant parfaitement. Il y avait maintenant un silence pesant et tendu.

- Il y a... un malentendu. Faust ne m'a rien fait, Black. Il a juste prononcé le mot qu'il ne faut pas dans une conversation on ne peut plus normale. C'était un accident. Et Faust, Black ne m'a jamais touchée, jamais. Ma réaction tient son origine dans mon enfance. Un ami de mon oncle a essayé de me violer. Il n'y est pas parvenu, mais j'en garde une cicatrice qui, vous avez du le constater, est loin d'être fermée... Et non, Black, je n'irais pas m'allonger avant d'être sûre que vous n'allez pas vous étriper.

Faust coula un regard glacial vers le second. Il s'était trompé, certes, et avait tiré les mauvaises conclusions d'un léger quiproquo. Néanmoins, son animosité à l'égard de son adversaire était loin de s'être tassée. Il s'essuya la bouche d'un revers de la main, puis se coula hors de portée du colosse. Il continuait à le surveiller du coin de l'oeil, mais il s'étonnait surtout de la violence de la réaction de Shakra par rapport à ce qui lui était arrivé. Bien qu'il soit particulièrement mal placé pour penser cela, après tout...

- Je vois."

Rien de plus. Pas d'excuse, pas d'explication. Il observa avec une légère inquiétude la jeune femme qui chancelait, sans oser la toucher. Agacé, il secoua la tête. Pourquoi est-ce qu'il s'inquiétait de son sort, après tout? Il était un assassin, un être vil et abject qui tuait pour de l'argent. Pas un chevalier servant, et il devait cesser de se comporter comme tel. Tout en se morigénant, il dut cependant admettre que c'était plus fort que lui. Certaines choses étaient inscrites au plus profond de son être et de sa chair, et il en resterait marqué à jamais. C'était ainsi.

Il regarda le second aller soutenir sa capitaine. A la tension toujours palpable dans l'air, on sentait que lui non plus n'était pas prêt de pardonner à l'Eternel. Peu importait. Ce dernier eut un léger grognement de dédain, avant de se détourner. Il fut satisfait de pouvoir s'éloigner d'un pas digne, malgré le mal de mer qui revenait à l'assaut. Il alla s'isoler dans un coin, à nouveau maussade, à ruminer diverses pensées meurtrières. Il serait encore plus sur ses gardes désormais. Non pas qu'il craignait le second, dont la technique de combat était apparemment aussi raffinée et efficace que la charge d'un boeuf, mais il ne se sentirait pas tranquille à devoir dormir dans la cabine face à celle du colosse toutes les nuits... Mettre un ou deux dispositifs de sécurité de plus ne serait pas un luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Dim 29 Mai - 23:36

Une semaine s'écoula après l'évènement. Shakra ne sortit pas de sa cabine pendant deux journées complètes, ses ordres passant par son second. Quand elle mit enfin le nez dehors, le matin du troisième jour, ce fut un soulagement pour tout son équipage, auprès duquel elle s'excusa. Équipage qui, par ailleurs, se montrait très conciliant avec Faust. Nul ne lui tint rigueur du malheureux accident qui était survenu plus tôt, bien que c'eût failli finir en bain de sang. Ils ne blâmaient pas Black non plus, mais lui-même s'était renfermé, et le sourire amical qu'il affichait d'ordinaire était masqué derrière le mur de sa mauvaise humeur. De toute évidence, il s'en voulait. Il n'avait de plus pas pardonné au passager temporaire, sentiment réciproque, et un vent glacial des mers du Nord semblait se lever lorsque leurs regards se croisaient.

Quant à la Capitaine, elle avait retrouvé une relative bonne humeur, et, pour sa part, tout était pardonné. Elle se considérait comme seule fautive de sa réaction démesurée. Par sa faute, son meilleur ami avait failli s'entretuer avec un autre homme. En revanche, elle n'avait pas encore reparlé à Faust, si ce n'était pour le saluer. La gêne venait d'un côté comme de l'autre, mais pour Shakra, c'était plus une certaine curiosité honteuse que de la gêne. Elle l'avait vu endormir son second par le regard. Exploit que tout homme normalement constitué ne peut réaliser. Elle en était sûre, Faust n'était pas n'importe qui. Restait à savoir qui il était vraiment. Mais ce ne serait pas chose aisée, assurément, à en juger par le caractère du jeune homme... Il n'avait pas l'air de quelqu'un qu'on questionne sur son passé sans en subir les conséquences.

Par ailleurs, les conversations avec Black n'étaient pas plus instructives. Elle lui en voulait quand même un peu, car, s'il n'était pas intervenu, elle aurait eu le temps d'expliquer à Faust l'origine de son traumatisme. Ensuite, il l'aurait laissée, elle aurait été s'allonger jusqu'au lendemain, et la vie aurait reprit son cours normal. Mais il avait fallu qu'il se sente obligé de jouer les mères poules, une fois de plus. Elle n'était pas vraiment en colère, mais sa nature indépendante couplée à cet incident faisait que l'attitude de son second commençait vraiment à lui porter sur les nerfs. Et, d'ailleurs, il se montrait encore plus envahissant depuis lors. Elle sentait qu'elle allait finir par craquer d'ici peu de temps, si cela continuait à se rythme. Elle n'aimait pas les disputes, mais, s'il fallait en passer par là pour que Black l'entende...

Le jour présent, la mer était d'huile, et le ciel légèrement couvert de la pluie qui s'était abattue sur l'océan au petit matin. Le soleil commençait à percer les nuages et, ainsi, l'atmosphère se réchauffait peu à peu. Shakra, à la barre, écoutait les indications de son cartographe avec attention lorsqu'elle remarqua Faust qui, comme toujours depuis une semaine, boudait assis sur son tonneau, bien qu'aujourd'hui la mer lui épargne des mésaventures gastriques. Elle se tourna vers son navigateur.


- Pourrais-tu donner ces instructions à Bucksley ? Je vais lui demander de prendre la barre, je dois m'absenter un moment.

Le cartographe acquiesça, et Shakra descendit donner ses ordres au dénommé Bucksley, un vieux bonhomme sympathique à la barbe grisonnante, avant de se diriger vers l'endroit que Faust avait choisi pour ruminer sa mauvaise humeur, s'étant assurée au préalable que Black n'était pas dans les parages, histoire d'éviter une nouvelle crise. Si elle s'était résolue à ne pas le questionner concernant le sort qu'il avait lancé au Pirate l'autre jour, ni sur quoi que ce soit le concernant, en fait, elle voulait néanmoins briser la glace. Elle devait bien l'admettre, leurs conversations lui manquait. Elle s'approcha sans discrétion aucune et s'adossa au bastingage, face à lui.

- Dites-moi Faust, vous allez me bouder longtemps, comme ça ?

Elle avait dit cela sur un ton légèrement minaudant et avec un sourire chaleureux, scrutant sans en avoir l'air son visage à l'expression impénétrable qu'il revêtait lorsqu'il était plongé dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 0:00

Faust s'était passablement isolé après l'incident qui l'avait opposé à Black. Ce qui lui avait au moins laissé tout le loisir de profiter pleinement de son mal de mer, petit chanceux qu'il était. Quand il croisait le second, ils échangeaient l'un et l'autre des regards d'animosité profonde, comme deux fauves prêts à se sauter à la gorge. Néanmoins, cette journée promettait d'être un peu plus agréable. Il n'y avait pratiquement pas de vagues, il n'était donc pas malade, et après la pluie venait le beau temps. A espérer que cela se passait de la même façon dans les relations humaines...

Alors qu'il était en train de laisser voguer ses pensées tout en fixant l'horizon, il tendit l'oreille. Des pas qui s'approchaient, sans discrétion, et d'une démarche qui n'avait rien à voir avec celle des matelots. Il connaissait donc sans mal la personne à qui il allait avoir à faire. Il espérait simplement qu'elle n'aurait pas son pot de colle de surveillant attitré collé aux basques, sans quoi cela promettait d'être... explosif. Il avait essayé de passer l'éponge, sans succès. Le comportement de l'homme l'irritait.


" Dites-moi Faust, vous allez me bouder longtemps, comme ça ?

L'intéressé se tourna vers elle, pour l'observer de son regard bleu. Il ne savait pas trop quoi lui répondre, à vrai dire. Il avait simplement essayé de massacrer son second, et il avait donc cru qu'elle lui en voudrait. De toute évidence non, le gros boeuf était le seul à lui en garder rancune. Et il le lui rendait bien, par ailleurs. Il appuya sa tête contre la paume de sa main, son expression s'adoucissant. Il avait tout pour être de bonne humeur en cette journée, et comble du bonheur, son ennemi en titre n'était pas en vue.

- Disons que je ne voyais pas trop comment me présenter devant vous après avoir manqué de transformer votre second en hachis.

Il haussa les épaules d'un air désinvolte, à croire qu'il parlait du temps et des marées. Après tout, quand on tuait quotidiennement, un affrontement de plus ou de moins n'avait pas d'importance. Il resta silencieux un moment. Lui dire quoi, qu'il était désolé? Il ne l'était pas. Non pas que ça le dérangeait de mentir, il le faisait aussi bien et aussi naturellement que respirer. Mais il ne voulait pas s'abaisser à cela, voilà tout.

- Un temps magnifique aujourd'hui. Je n'arrive pas à croire que je peux enfin caresser l'espoir de manger quelque chose, et de le garder.

Il leva les yeux au ciel avec un petit sourire. Pitoyable sujet de conversation qu'il avait trouvé. Néanmoins, peut-être qu'il pourrait se changer les idées en lançant quelque chose de plus... divertissant. Il avait une petite idée qui lui trottait en tête depuis qu'ils étaient en mer, et il était curieux de savoir s'il y avait moyen de satisfaire sa curiosité. Il avait observé d'innombrables dauphins, mais des requins... Non. Et il aurait aimé en voir un gros, assez bien si possible.

- Je suis curieux de voir un requin. Est-ce que ce serait possible? Je n'en ai jamais vu nettement, rien de plus qu'une forme, un aileron, et plus rien. Ca m'intrigue, et j'aimerais bien en voir un mieux que ça. Un gros, si possible. Les marins racontent de telles histoires qu'il est difficile de démêler le vrai du faux.

Il désigna l'arrière du navire, où les matelots assignés à l'aide de cuisine pêchaient quotidiennement du poisson. Ils avaient diverses cannes et divers appâts, selon ce qu'ils voulaient ferrer. En appâtant les requins avec de gros poissons, et avec une canne assez solide, cela devait être possible d'en tirer un suffisamment haut pour l'observer, avant de le relâcher. Cette idée l'enthousiasmait comme un gamin.

- Est-ce que ce serait possible d'en pêcher un, rien que pour le voir convenablement?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 0:45

Shakra savourait la caresse d'un rayon de soleil qui venait de traverser les nuages. Pendant les deux journées qu'elle avait passées à se remettre de ses émotions, elle s'était également sévèrement réprimandée sur son comportement, encore douze ans après. Certes, c'était une expérience difficile, mais il était temps de s'en relever, à présent. Elle en avait assez d'être un poids pour tout le monde et pour elle même. De plus, si elle arrivait à vaincre ses démons, peut-être que Black serait moins sur son dos, et que leur relation irait en s'améliorant. Pour le moment, elle comptait bien travailler sur comment vaincre son traumatisme, et, dans un premier temps, profiter de la journée.

La première réplique de Faust, cinglante, comme à son habitude, la fit rire. Un hachis de Black. Voilà une perspective qui, tant qu'elle demeurait dans le domaine de la plaisanterie, était fort intéressante. Elle songea à lui faire une place dans le registre de ses menaces préférées, juste derrière "te pendre par les pieds à la vigie" et "te ficeler sur la proue au port, tu feras une cible parfaite pour les mouettes".

Le fait qu'il réfère parler du temps plutôt que s'excuser ne la dérangea pas. Elle avait bien remarqué l'animosité entre les deux hommes, et supposa qu'on ne pouvait rien y faire, certains êtres ne sont pas faits pour s'entendre... Et de toutes façons, elle préférait cela plutôt qu'il s'excuse par politesse. Elle avait horreur de l'hypocrisie. Plutôt entendre une vérité qui ne nous plaît pas qu'un mensonge qui ne fera que la rendre plus amère, telle était l'une de ses devises.

Elle vit soudain le regard de Faust s'éclairer d'une lueur qu'elle n'y avait encore jamais vu : de la curiosité pure et toute innocente. Elle se demanda ce que cela présageait, de bon ou mauvais.


- Je suis curieux de voir un requin. Est-ce que ce serait possible? Je n'en ai jamais vu nettement, rien de plus qu'une forme, un aileron, et plus rien. Ça m'intrigue, et j'aimerais bien en voir un mieux que ça. Un gros, si possible. Les marins racontent de telles histoires qu'il est difficile de démêler le vrai du faux. Est-ce que ce serait possible d'en pêcher un, rien que pour le voir convenablement?

Shakra haussa un sourcil, d'abord perplexe. Non pas sur la manière d'attraper un requin, ça, elle savait faire. C'était plutôt de voir Faust aussi enthousiaste, comme un gosse auquel on a promis un nouveau jouet, ce qui l'amena à se demander s'il n'avait pas avalé un esturgeon de travers au déjeuner.

- Voilà une requête fort originale, ma foi. Mais, je pense être en mesure de la satisfaire.

Elle lui adressa un clin d’œil, et alla d'un pas enjoué vers les pêcheurs, leur donnant l'ordre d'aller aux cales chercher des entrailles encore fraîches et le filet à requin. Ils semblèrent hésiter un instant, mais devant l'air décidé de leur Capitaine, délaissèrent leurs cannes à pêche et s’exécutèrent.

- Nous allons jeter ces entrailles à la mer, expliqua Shakra, ainsi que quelques poissons. En théorie, cela devrait en faire venir un, voire deux. Nous pourrons ensuite en monter un jusqu'ici sans lui faire de mal grâce au filet. Je ne veux pas le blesser car, contrairement à ce que beaucoup racontent, les requins ne sont pas si dangereux. Il est évident qu'il ne vaut mieux pas se trouver sur un radeau en pleine mer avec un requin affamé qui vous tourne autour, mais, tant qu'ils sont rassasiés, ils n'attaquent pas.

Elle remercia ses hommes qui venaient de remonter le matériel demandé, et leur donna ensuite l'ordre de mettre le filet en place, suite à quoi ils pourraient passer à l'action. La Capitaine posa les poings sur les hanches. Enfin un peu de divertissement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 1:06

Quand Shakra accepta sa demande, Faust lui emboîta le pas avec un sourire et un intérêt non feints. Il était vraiment curieux de voir de près ces choses qui semblaient terrifier les marins. Un peu comme les gens sur la terre ferme fantasmaient sur les loups. Pauvres bêtes incomprises... Il s'accouda au bastingage en écoutant d'une oreille la jeune femme donner ses ordres. Pendant qu'ils obéissaient, elle se tourna vers lui pour lui donner une explication.

" Nous allons jeter ces entrailles à la mer, expliqua Shakra, ainsi que quelques poissons. En théorie, cela devrait en faire venir un, voire deux. Nous pourrons ensuite en monter un jusqu'ici sans lui faire de mal grâce au filet. Je ne veux pas le blesser car, contrairement à ce que beaucoup racontent, les requins ne sont pas si dangereux. Il est évident qu'il ne vaut mieux pas se trouver sur un radeau en pleine mer avec un requin affamé qui vous tourne autour, mais, tant qu'ils sont rassasiés, ils n'attaquent pas.

- Je suppose que c'est comme pour les loups. On dit que ce sont des monstres qui massacrent les hommes et les troupeaux, et enlèvent les enfants au berceau, alors que ce ne sont que des animaux farouches et incompris, persécutés par superstition.


L'Eternel haussa les épaules avec philosophie. Il considérait depuis longtemps que les animaux étaient bien moins mauvais que bien des humains... En cela, il appréciait la façon de voir des Elfes. Ils avaient une grande sagesse que certains feraient bien d'apprendre. Il regarda attentivement les Pirates mettre en place le filet, de grande taille et très robuste, puis jeter un seau d'entrailles fumantes et de sang malodorant dans l'eau. Le tout accompagné de quelques restes de poissons, et d'autres impropres à la consommation.

La vue des entrailles retourna douloureusement l'estomac du jeune homme. Non pas qu'il ne soit pas habitué à en voir, mais dans le contexte actuel, il valait mieux éviter. Néanmoins, à son grand soulagement, aucune nausée ne se manifesta, et il put donc observer tranquillement le filet, dans l'attente qu'un de ces fameux monstres marins vienne s'y prendre.


- J'ai déjà vu des effigies de requins, sur les côtes, ou bien des morceaux consommables à vendre. Mais jamais un vivant, entier, ce qui est quand même bien plus intéressant. J'ai déjà entendu tellement d'histoires à leur sujet, et certaines vraiment invraisemblables...

Il eut un léger rire amusé. Dans certaines légendes marines, le requin faisait un peu office de croquemitaine. Cet animal était vraiment détesté par ceux qui parcouraient les mers, à la différence des dauphins ou des baleines. Sans doute parce que ces derniers ne mangeaient pas les gens... Mais bon, quand un animal avait faim, il mangeait, c'était légitime. Même un simple chien en ferait autant, si nécessaire.

- Ca doit quand même être une demande qui vous semble... étrange, non?"

A vrai dire, cela permettait au moins de les occuper. Il n'y avait pas tellement à faire sur le navire quand on n'avait pas à y travailler, et le paysage devenait vite... lassant. De la mer, des vagues, le ciel, encore et toujours. De temps en temps, des dauphins, des marsouins, ou même des baleines apparaissaient, ce qui offrait un divertissement temporaire. Néanmoins, le voyage était tout de même assez morne.

Ils durent attendre un certain temps avant qu'un requin de belle taille vienne se prendre dans le filet, que les marins entreprirent de remonter au plus vite. S'ils ne voulaient pas que l'animal meure, il fallait faire vite, et le remettre à l'eau dans les plus brefs délais. L'animal semblait être une bête nerveuse, qui gigotait en se débattant. Sa peau grise au ventre blanc luisait sous les rayons du soleil, et ses membres puissants tentaient de le libérer de l'emprise du filet, en vain.

Quand il fut enfin remonté sur le pont, Faust se pencha sur lui pour l'observer de près. Dans la gueule béante, il y avait des rangées de dents les plus impressionnantes qu'il avait jamais vues. Il comprenait maintenant pourquoi la bête terrifiait tant. Le requin était sans doute capable d'arracher un membre sans trop d'efforts. L'Eternel le détailla minutieusement, fasciné, avant de se redresser. Pour le regarder plus globalement. Ils allaient quand même devoir se hâter, pour ne pas le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 10:51

La Capitaine veillait au bon déroulement des opérations d'un œil, restant attentive à ce que Faust pourrait bien lui répondre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était tout sauf attendu.

- Je suppose que c'est comme pour les loups. On dit que ce sont des monstres qui massacrent les hommes et les troupeaux, et enlèvent les enfants au berceau, alors que ce ne sont que des animaux farouches et incompris, persécutés par superstition.

La surprise de la Pirate n'eut d'égal que le sourire que cette réponse lui tira des lèvres. On entendait rarement des paroles aussi sages de la part d'un homme. La plupart des gens se limitaient aux apparences et aux dires sans avoir jamais côtoyé l'animal. Pour sa part, son oncle lui avait toujours inculqué des notions de respect envers tous les êtres vivants. Ayant eu l'occasion de faire du commerce avec des Elfes et ainsi, celle de converser avec certains d'entre eux, il avait beaucoup appris de leur vision du monde, qu'il jugeait très sage. Shakra les trouvait un peu trop hautains, ces Elfes, pour en avoir déjà rencontré, mais devait bien reconnaître qu'ils avaient un mode de vie tout à fait respectable.

Elle l'approuva également quand il parla des histoires qui circulaient sur les requins. Et d'expérience, elle savait que sur la côte on racontait encore bien plus d'inepties qu'en mer, des racontars parfois tellement effrayants qu'en résultait une réelle peur de la mer chez certaines personnes. Soit, elle avait ses dangers, mais le plus grand de tous n'était certainement pas le requin !


- Ça doit quand même être une demande qui vous semble... étrange, non?

Shakra rit doucement et replaça une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille.

- Bah, ce n'est pas grand chose, nous sommes à bord d'un navire Pirate taillé pour les abordages, et non sur une barque. Et ce n'est pas si rare que des gens en voyage demandent à voir des requins. Bien qu'ils effraient, ils sont également fascinants.

Seul un léger sourire de Faust vint ponctuer cette dernière phrase, suite à quoi ils attendirent que l'appât attire à eux l'animal convoité, le filet ayant été descendu une fois les seaux d'entrailles et de restes jetés à la mer. Shakra vint se pencher à l'arrière du navire pour surveiller. Quand un aileron fut enfin en vue, pas loin d'une heure plus tard, elle donna ses ordres pour le remonter. Le fait qu'il se débatte comme un beau diable ne rendit pas la tâche facile, mais à force d'encouragements, ils parvinrent à le hisser sur le pont. La Pirate identifia un beau mâle, de taille moyenne et présentant peu de cicatrices sur sa peau argentée, donc probablement assez jeune.

La jeune femme regarda avec un amusement non dissimulé Faust se pencher sur l'animal qui avait cessé de se débattre. Il fallait faire court, ou bien il s'asphyxierait. Mais le voyageur ne s'attarda pas trop, bien qu'il en eut fait un examen détaillé avant de se relever. Shakra elle-même alla observer le requin de plus près un instant. Elle n'en avait pas vu d'aussi beau depuis longtemps. Elle frissonna tout de même à la vue des rangées de dents aiguisées qui auraient pu lui arracher une jambe sans le moindre effort.


- Bien, à présent vous pouvez le remettre à la mer.

L'équipage s'exécuta, et aussitôt les poulies grincèrent de nouveau, et le filet fut hissé au-dessus du plancher du navire. Shakra, qui regardait ailleurs, fut surprise d'un mouvement brusque du requin qui recommençait à se débattre, et eut un mouvement de recul qui la conduisit tout droit contre Faust. Le bond que fit son cœur dans sa poitrine la surprit tout autant que ce contact soudain. Elle ne s'était pas raidie comme elle l'aurait fait d'ordinaire. Est-ce que l'auto-persuasion était aussi efficace ? Elle se tourna vers lui avec un sourire gêné.

- Désolée, j'ai pas fait exprès...

Elle aurait voulu s'avancer pour se détacher de lui, mais le requin qui gigotait nécessitait un espace dégagé autour de lui pour éviter un coup accidentel. Quant à Faust, il ne pouvait pas reculer, en raison de la masse de marins agglutinés derrière lui à admirer le spectacle de la bête sauvage en furie. Elle sentit une petite bouffée d'angoisse monter mais la refoula. Faust n'était pas mauvais, elle n'avait pas à avoir peur. Se sentant observée, elle jeta un coup d'oeil rapide derrière elle. Black les foudroyait du regard, bras croisés. Il devait sûrement prendre Faust pour un profiteur. Il faudrait qu'elle aie une discussion avec lui, plus tard, ces accès de jalousie commençaient à devenir lourds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 11:25

Faust regarda avec intérêt les matelots saisir le filet pour remettre le requin à la mer, obéissant à leur capitaine. L'animal n'avait pas encore perdu sa vigueur, et il le fit bien sentir en recommençant à se débattre furieusement, alors qu'il s'était tenu plutôt calme jusque là. Au vu de sa taille, il avait une force prodigieuse, même hors de l'eau, et il donna de la peine aux hommes, qui eurent du mal à le soulever.

Un brutal mouvement de queue de la bête força Shakra à reculer, se retrouvant soudain avec le dos collé contre le torse de l'Eternel. Ce dernier aurait bien aimé se dérober, mais il y avait une masse de Pirates collés derrière lui, contre lui, à regarder le spectacle en lançant des quolibets à leurs camarades qui luttaient pour remettre le requin à l'eau. Résultat, il ne pouvait que rester immobile, en priant pour qu'elle ne refasse pas une crise comme la dernière fois.


" Désolée, j'ai pas fait exprès...

- Il n'y a pas de mal.

Il lui adressa un léger sourire qui se voulait rassurant. Il capta lui aussi le regard de Black posé sur eux, et sentit un élan de colère monter en lui. Néanmoins, il expira profondément, afin de se calmer. Il n'allait pas sauter sur la moindre occasion de se battre, quand même... Il devait se montrer plus fin et intelligent que le second. Et à son sens, il en était parfaitement capable.

Finalement, après de gros efforts, les marins réussirent à mettre l'animal à l'eau. Dès qu'il se sentit libre, il plongea dans les flots, en produisant de grosses éclaboussures. De toute évidence, il était plus préoccupé par le fait de s'éloigner du navire que par les restes de ce qui avait été jeté à l'eau pour les appâter. Profitant d'un relâchement de la tension derrière lui, le jeune homme se déroba, histoire de rompre le contact avec la capitaine.


- Eh bien, merci d'avoir attrapé ce requin. C'est vrai que c'est une bête absolument fascinante. Je n'aimerais pas en croiser un dans l'eau, je sens que j'aurais peu de chances face à lui.

Dans ses yeux brillait un enthousiasme sincère. Il aurait pu, lui aussi, montrer des choses à Shakra. Mais cela aurait signifié éventrer totalement sa couverture, et révéler qui il était. Pas la meilleure chose à faire, en soi, et il réfréna donc son envie de grimper dans les cordages pour rejoindre enfin la vigie, d'où on devait avoir une vue superbe. La disparition momentanée de son mal de mer le faisait revivre, et il avait une terrible envie de se dégourdir les jambes.

Une idée lui traversa un instant l'esprit. Il aurait volontiers proposé un petit duel, mais cela aurait également été révélateur de ce qu'il était. Dans un duel, il ne se battait jamais complètement à la loyale... C'était normal, dans son cas. Dommage, il aurait beaucoup apprécié de croiser un peu le fer... cela lui aurait fait du bien.


- Je me sens beaucoup mieux maintenant que la mer est calme. Je peux enfin profiter un peu du voyage, et ce n'est pas désagréable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 13:24

Shakra respira profondément. Cela faisait plus d'une minute qu'elle était coincée ainsi, son dos contre la poitrine de Faust, sans avoir paniqué. Elle s'en félicita, d'autant que Black qui les foudroyait du regard n'arrangeait rien à l'affaire. Peut-être cela était-il en partie dû au fait que le jeune homme lui semblait digne de confiance... Néanmoins, elle se dit qu'il serait bon qu'ils puissent bientôt bouger, car elle ne savait pas combien de temps encore elle tiendrait sans perdre ses moyens.

Quand enfin on remit le requin à l'eau dans un tonnerre d'éclaboussements, elle sentit Faust profiter que la masse de marins derrière eux se dispersait pour se décoller d'elle, ce qui à sa grande surprise lui donna la sensation d'un vide. Elle haussa les épaules pour elle-même, se disant que c'était sans doute normal, et se congratula à nouveau d'avoir réussi à se contrôler. Avec un peu de chance, c'était peut-être un pas vers une guérison complète de son traumatisme... Elle soupira de soulagement et se tourna vers le jeune homme, qui lui souriait.


- Eh bien, merci d'avoir attrapé ce requin. C'est vrai que c'est une bête absolument fascinante. Je n'aimerais pas en croiser un dans l'eau, je sens que j'aurais peu de chances face à lui.

La Pirate le gratifia d'un "y'a pas de quoi", se surprenant à tirer sur sa chemise et à remettre sa veste en place. Voilà qu'elle se comportait comme une adolescente en chaleur, encore une nouveauté ! Elle se reprit et scruta le visage du voyageur, qui semblait en pleine réflexion. A quoi pouvait-il bien songer ? Elle le vit jeter un regard furtif à la vigie. Mauvaise idée, avec son mal de mer... Même par un temps aussi clément, le moindre mouvement du bateau était accentué, là-haut.

- Je me sens beaucoup mieux maintenant que la mer est calme. Je peux enfin profiter un peu du voyage, et ce n'est pas désagréable.

- Je peux bien le concevoir, en effet. Personne n'apprécie de cracher tripes et boyaux alors qu'une balade en mer peut être tellement agréable.

Et voilà qu'ils parlaient de la pluie et du beau temps ! Par les dieux, si elle n'agissait pas vite, ils finiraient par se questionner sur la santé, la famille, le mari, les enfants... Elle eut une grimace de dégoût à cette simple pensée. Ce genre de mondanités, elle en avait soupé du temps où elle vivait chez son oncle. Si l'on a rien à dire, on n'a qu'à se taire !

- Hum... Si vous n'avez rien de mieux à faire, je peux peut-être vous mettre à la barre. Comme vous n'êtes pas malade aujourd'hui et que vous avez l'air de vous ennuyer à mourir, ça vous occupera.

Devant l'air perplexe de Faust, elle lui prit la manche, assez doucement pour ne pas le surprendre ou lui faire mal, mais avec assez de fermeté pour qu'il se trouve contraint de la suivre.

- C'est un ordre, Maître Faust ! ajouta-t-elle en riant.

En se dirigeant vers l'estrade ou avait été placé le fameux cercle de bois, ils croisèrent Black qui les toisait toujours avec froideur. Elle lui tapota le bras et le fixa avec un sourire en coin.


- Ne sois donc pas jaloux, va. Dire que tu le traitais de rustre, en ce moment-même tu ne vaux pas mieux qu'une huître constipée.

Le visage du second ne se dérida pas, au grand dam de la Capitaine. Bien, s'il voulait continuer à faire la mauvaise tête, c'était son problème. Pour sa part, elle s'amusait comme une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 14:05

Faust était en train de se torturer l'esprit pour trouver une occupation quelconque afin de combattre l'ennui. Il aurait donné n'importe quoi pour avoir sous la main un bon livre, peu importe sur quel sujet. Cela lui manquait, de pouvoir lire, il n'en avait pas eu l'occasion depuis trop longtemps... Néanmoins, Shakra régla le problème de l'ennui en lui faisant une proposition plutôt inattendue.

" Hum... Si vous n'avez rien de mieux à faire, je peux peut-être vous mettre à la barre. Comme vous n'êtes pas malade aujourd'hui et que vous avez l'air de vous ennuyer à mourir, ça vous occupera.

Et histoire de lui mettre définitivement le grappin dessus, elle l'attrapa par la manche pour le forcer à la suivre. Le jeune homme ne protesta pas et se laissa embarquer de bonne grâce, un léger sourire amusé aux lèvres. Il jeta un oeil autour de lui, et ne tarda pas à repérer Black qui, les bras croisés et la moue réprobatrice, observait leur manège.

- C'est un ordre, Maître Faust !

- Oui, mon Capitaine! Mais seulement si vous n'avez pas peur d'échouer votre précieux navire sur un récif!

Il rit de bon coeur lui aussi, se prêtant au jeu. Cela faisait une éternité qu'il n'avait pas savouré une telle... simplicité de vie. Etre un peu naturel, sans faux-semblants, et profiter d'un moment de détente en bonne compagnie. Il n'était même pas certain d'avoir vécu cela au sein de la guilde... Non, la dernière fois devait remonter à son enfance, quand il s'amusait avec ses frères et soeurs. Autant dire, dans une autre vie, au sens propre comme au sens figuré...

Ils grimpèrent les marches conduisant à l'étage où se trouvait le gouvernail, et y croisèrent le second. La jeune femme s'arrêta pour lui parler, tandis que Faust en profitait pour le toiser d'un air narquois. Puisqu'il refusait de se dérider aux remarques de sa capitaine, le jeune homme se laissa entraîner jusqu'à la barre, non sans quelques mimiques provocatrices. Il adressa à son ennemi un splendide sourire ironique, accompagné d'un clin d'oeil provocateur.


- Bon chien-chien!

Il rit tout bas, avant de s'intéresser aux instructions que lui donnait Shakra. Cela n'avait rien de simple, que de se retrouver à devoir diriger le navire. En tout cas, c'était moins simple que ça en avait l'air au premier abord. Avec un peu de concentration cependant, sa vive intelligence lui permit de comprendre rapidement ce qu'il avait à faire. En quelques minutes, il tenait le gouvernail, mimant pour faire rire la jeune femme l'air pompeux de Black quand il était à ce même poste. L'intéressé continuait à le foudroyer du regard, mais il n'en avait cure.


- Finalement, ce n'est pas si difficile. J'ai déjà l'impression d'avoir fait ça toute ma vie!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 14:57

Trois autres journées passèrent dans une bonne humeur généralisée. La mer s'était montrée extrêmement clémente durant cette période, et le vent, bien que favorable, n'était pas bien violent et limitait le tangage du bateau, épargnant ainsi à l'invité du SeaHorse les joies du mal de mer. Invité avec lequel Shakra avait passé le plus clair de son temps durant ces trois jours, étant donné que Black ne daignait pas prononcer un mot si ce n'était par politesse ou nécessité, se contentant de surveiller la Capitaine de plus ou moins près.

La jeune femme se sentait un peu mal de cette situation. Black devait avoir l'impression que Faust prenait sa place. Mais, après tout, c'était lui qui ne voulait pas faire la paix, et tant qu'il ne se montrerait pas plus agréable, comment pourrait-elle avoir envie de passer du temps avec lui ? Et puis, zut à la fin, elle n'avait pas de comptes à lui rendre, ils n'étaient pas mariés, pour autant qu'elle sache.

Pour ce qui était de ses crises de panique, elle y travaillait l'air de rien, s'appliquant à s'approcher un peu plus que d'ordinaire de ses hommes pour leur parler, n'esquivant plus les bousculades fortuites, ou encore s'entraînant à marmonner pour elle-même ses souvenirs lorsqu'elle était seule, petit à petit, se forçant à penser à autre chose lorsqu'elle sentait l'angoisse monter. Par ailleurs, elle était particulièrement à l'aise avec Faust, n'hésitant pas à le frôler lorsqu'elle passait à côté, ni à le côtoyer à moins de quelques centimètres lorsqu'ils étudiaient la carte de Magikheart, leurs épaules se touchant même quelques fois.

Ce soir là, ils venaient de jeter l'ancre pour passer la nuit. Les hommes étaient déjà tous descendus aux cales se restaurer, et Shakra était restée seule, appuyée sur la rambarde située juste derrière le gouvernail, la joue posée sur ses bras croisés, le regard perdu dans la contemplation du coucher du soleil. Ils atteindrait la côte d'ici deux jours. Dans deux jours, Faust quitterait le navire et elle ne le reverrait probablement jamais, à moins de le croiser par chance en allant faire des affaires sur le continent. Ce qui était pratiquement impossible, elle doutait que le jeune homme se cantonne aux villes portuaires. Il était définitivement tout, sauf marin. Elle poussa un long soupir et tâcha de plutôt penser au plaisir qu'elle aura de revoir un peu la seule famille qu'elle avait. Grognant ensuite à la perspective de devoir s'habiller correctement.

Un bruit de pas derrière elle lui fit dresser l'oreille. C'était un pas lourd et lent, tout le contraire de celui de Faust. Elle se redressa pour faire face à son second, qui avait toujours son visage des mauvais jours.


- Ça va ? demanda-t-il gauchement.

- Moui, ça peut aller. Et toi ?

- A ton avis... ?

Allons bon, ils y venaient enfin. Shakra poussa un nouveau soupir, s'accoudant à la balustrade de bois vernis. Elle n'avait vraiment pas envie de se disputer avec Black, mais s'il la poussait à bout, elle n'aurait pas le choix... Et elle sentit que ça allait mal tourner dès lors qu'elle vit un sourire amer se dessiner au coin des lèvres de son second.

- Il va te manquer, pas vrai ?

Et allez, ça commençait fort. La jeune femme inspira profondément, tâchant de garder son calme.

- Oui, assez. Nous nous entendons bien, et j'ai de la conversation avec lui.

- Ça te change de moi, n'est-ce pas ?

- Ne sois donc pas ridicule.

- Pas ridicule ? Excuse-moi, Capitaine, mais ce gars, on le connait à peine, on ne sait rien de lui ! Et je te rappelle qu'il a failli me tuer, sans oublier que monsieur fait des tours de passe-passe qui peuvent endormir les gens. J'en ai fait les frais et tu l'as bien vu, toi aussi, non ? Vraiment, je ne crois pas qu'un type comme ça soit digne de confiance.

Shakra ravala une montée de colère. Il n'avait pas tout à fait tort, mais oubliait-il que sa tendance à jouer les chevaliers servants avait sa part entière de responsabilité dans l'incident ? Qui plus est, il tentait de la protéger, son intention était des plus louables, tout ce cela n'était qu'un malentendu. Elle planta son regard, sévère, dans celui de Black qui continuait à gronder.

- Et je n'aime pas la façon qu'il a de te regarder. Il est trop gentil avec toi pour être honnête, je me demande s'il n'essaye pas d'obtenir quelque chose de toi... Et puis merde à la fin, il se moque de moi constamment ! Je me fais traiter de toutou parce que je suis toujours là pour toi, est-ce qu'il le serait, lui, honnêtement ?

C'en était trop. Le poing de la Capitaine s'abattit sur la rambarde. La colère bouillait dans ses veines comme de la lave en fusion.

- Eh bien, te voilà sujet aux crises de jalousie maintenant ? Oui, j'apprécie Faust, et si cela te déplaît, qu'est-ce que je peux y faire ? Je n'ai aucun compte à te rendre, AUCUN ! Déjà, parce que je suis ta Capitaine, et non pas ta femme, et de plus, même si je l'étais, ça ne te donnerait pas le droit de me materner comme ça ! Je sais que tu m'aimes, mais par pitié, Black, laisse-moi RESPIRER !

Un long silence s'installa quand Shakra eut fini de crier le fond de sa pensée. Tremblante de colère, ses joues étaient rouges, et des larmes perlaient aux coins de ses yeux sombres. Son poing droit, qui avait heurté le bois dans son accès de rage, lui faisait un peu mal, mais elle s'en chargerait plus tard. Black, interdit, eut un mouvement de recul et baissa les yeux.

- Très bien. Je dormirais à la cale ce soir.

Puis il fit volte-face et s'éloigna vers une des trappes qui menaient à l'endroit cité. La jeune femme se retourna en direction du couchant, et éclata en sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 15:17

Faust avait cédé à son envie, finalement. Une fois les matelots disparus dans la cale, il s'était glissé comme une ombre dans un coin obscurs, et avait commencé à grimper agilement dans les haubans. Il se sentait bien, car le navire ne bougeait pratiquement pas, et il se laissa donc griser. Rester sur le sol tout ce temps lui avait donné l'impression qu'on lui avait coupé les ailes. Il s'était installé sur la poutre qui maintenait la grand-voile, adossé au mât, les pieds pendant dans le vide. Les yeux clos, il savourait la caresse du vent sur son visage, avant de rouvrir les paupières pour profiter du somptueux coucher de soleil.

Il avisa Shakra, accoudée au bastingage, seule. Sa silhouette se découpait en noir sur le fond écarlate du ciel. Aussi invisible qu'on pouvait l'espérer, il se laissa aller à la contempler à loisir. Il ne l'avait jamais trouvée désagréable à regarder, à vrai dire, et il s'était finalement assez bien entendue avec elle. Leurs échanges acides étaient surtout de la bonne camaraderie, au fond, et il s'étonnait de constater qu'il s'était attaché à elle. Il sentit une petite boule de chaleur se manifester au creux de ses reins, et il soupira. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas partagé la couche d'une femme, et cela se ressentait.


* Il va falloir que j'aille faire un petit tour dans mes maisons de référence, en rentrant... *

Bien que n'étant pas un grand amoureux des prostituées, il y avait pourtant recours, souvent, et sans se priver. A condition bien entendu, que l'endroit réponde à ses exigences, et qu'il n'ait pas l'impression d'abuser de la femme qu'il choisissait. C'est pourquoi il s'était sélectionné des maisons closes de grande qualité un peu partout dans le royaume, où il se rendait quand le besoin se faisait sentir, et où il était accueilli comme un bon client.

Tandis qu'il débattait avec ces pensées plutôt intimes, il vit Black s'approcher de la silhouette solitaire, l'air mal à l'aise rien que dans sa démarche. Un instant, il fut tenté de s'approcher, en catimini, sans se faire remarquer. Juste pour savoir de quoi il en retournait. Mais finalement, il renonça, histoire de laisser un peu d'intimité à Shakra... non sans garder un oeil plus qu'attentif sur l'homme, par méfiance instinctive.

Ce qui sembla être d'abord une simple discussion finit par s'envenimer. Il entendit nettement les éclats de voix, et distingua qu'il était question de lui. Allons bon, rien d'étonnant, dans le fond. Le second transpirait la jalousie par tous les pores de la peau, il le sentait même à cette hauteur. Il poussa un soupir désabusé, et le regarda s'en aller d'un pas raide, contrarié, en direction de la cale. La jeune femme, elle, semblait pleurer.

Saisissant une corde, il se laissa glisser silencieusement jusqu'au pont. Ses bottes ne produisirent même pas un son quand il posa les pieds sur les planches. Il avait le sentiment qu'il ferait bien mieux de rester en dehors de ça, mais quelque chose le poussait à aller la voir. Il grogna intérieurement contre lui-même. Il faisait n'importe quoi, depuis quelques temps...

Il vint discrètement jusqu'au bastingage, et s'y accouda lui aussi. Ses cheveux flottaient librement dans la petite brise agréable et rafraîchissante qui soufflait. Il se passa les doigts dans les cheveux pour repousser quelques mèches, et il poussa un soupir de contentement, gardant toujours le silence pour le moment. Même s'il l'aurait voulu, il n'amorça pas le moindre mouvement de réconfort à l'adresse de la capitaine. Il savait que cela pouvait être mal interprété.


" Magnifique coucher de soleil, pas vrai?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 16:10

Shakra ne prenait même pas la peine d'essuyer les grosses larmes qui roulaient sur ses joues, comme si elle voulait que demeure le souvenir de leur passage. Combien de temps cela faisait-il qu'elle n'avait pas vraiment pleuré ? Cela se comptait au moins en années... Le cœur gros, elle fixait résolument le ciel qui s'éclairait de couleurs fantastiques alors que le soleil disparaissait lentement à l'horizon. Elle poussa un soupir, qui s'étrangla en un nouveau sanglot, lasse et fatiguée.

A cet instant, elle en voulait à Black d'être aussi possessif et buté, elle s'en voulait à elle-même de ne pas savoir ce qui lui prenait d'un seul coup alors que tout allait si bien, et elle en voulait à Faust de ne pas être celui qui était venu lui parler, la soirée n'aurait ainsi pas été gâchée.


- Magnifique coucher de soleil, pas vrai?

La jeune femme sursauta en remarquant Faust qui était accoudé à la rambarde juste à côté d'elle. Elle ne l'avait pas entendu venir, elle ne savait même pas où il avait disparu depuis qu'on avait jeté l'ancre. Premièrement, elle ne réagi pas, sous l'effet de la surprise. Puis, se sentant soudain terriblement fragile et fatiguée, elle se laissa tomber contre le torse du jeune homme et fondit de nouveau en larmes. Elle s'accrochait à la chemise de Faust comme à une bouée de sauvetage, ne songeant même pas au fait qu'elle venait de quasiment se jeter au cou d'un homme. Elle savait simplement qu'elle était triste et qu'elle avait besoin de pleurer sur l'épaule de quelqu'un, et en l'occurrence, celle du voyageur lui convenait très bien.

Elle cessa enfin de pleurer quelques minutes après, mais demeura collée à la poitrine de Faust, regardant les derniers rayons du soleil s'éteindre au loin, ravalant quelques ultimes sanglots.


- Je suis vraiment désolée... Je... Ça ne vous dérange pas, si je reste comme ça encore un petit moment ?

A dire vrai, elle se sentait bien ainsi, à écouter battre contre sa joue le cœur du jeune homme. Et même les plus fortes têtes on besoin d'un peu de tendresse, par moments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 16:26

Faust fut plutôt surpris de la voir se jeter contre lui pour pleurer tout son saoul. Lui qui avait espéré détendre l'atmosphère et lui changer les idées, c'était plutôt raté. Il faut dire qu'il n'avait pas trop trouvé comme l'aborder... Evidemment, faire le moindre commentaire sur la dispute aurait montré qu'il les avait plus ou moins espionnés, même sans écouter, alors... Du coup, il la laissa, restant immobile, jusqu'à ce qu'elle se calme.

" Je suis vraiment désolée... Je... Ça ne vous dérange pas, si je reste comme ça encore un petit moment ?

En guise de réponse, il passa timidement un bras autour d'elle, pour lui procurer un peu de réconfort. Curieusement, cette situation lui rappelait son enfance, quand il allait pleurer contre sa mère en cas de gros chagrin. Elle le prenait aussi contre elle, comme ça, et le berçait contre son coeur en attendant que ça passe. Sauf qu'il était évidemment hors de question de se mettre à bercer Shakra... Et pour peu que Black décide de remonter de la cale à ce moment là, ils iraient sans doute nourrir les requins ensemble.


- Si ça vous fait du bien, je n'y vois pas d'inconvénient.

Il lui offrit un petit sourire compatissant. Elle devait vraiment être très attachée à son second pour se mettre dans un état pareil avec une dispute. C'était la seconde fois qu'elle se montrait fragile, depuis qu'il était à bord... Etait-ce une habitude avec ses passagers, ou simplement une tendance qui s'installait depuis son arrivée? Voilà une question qui méritait d'être creusée, à n'en pas douter...

- Comme quoi, même une femme d'action a parfois ses moments de faiblesse. Comme tout le monde, c'est normal.

Il posa sa joue sur la paume de sa main, accoudé de son bras libre sur la rampe. Des moments de faiblesse... Lui, dans ses moments de faiblesse, il y avait des gens qui perdaient la vie. Etrange, la plupart n'aurait pas qualifié cela de mouvement de faiblesse... peut-être plutôt de folie meurtrière. Ils n'étaient sans doute pas si loin de la vérité. Depuis combien de temps n'avait-il pas versé de larmes? Depuis avant son entrée dans la guilde des Eternels, à dire vrai. Il avait appris à se fermer aux émotions, durant sa formation. Les sentiments combattaient la logique et la raison, deux armes essentielles aux assassins.

Il retira délicatement des mèches de cheveux qui collaient au visage de la jeune femme, sans la brusquer. Il ne voulait pas qu'elle parte en crise d'angoisse par-dessus le marché. L'espace d'un instant, il voulut lui poser un baiser sur la joue. Mais il refoula bien vite cette pulsion en secouant la tête. Et puis quoi encore? Il avait vraiment un besoin urgent de se taper la tête contre le mât histoire de se remettre les idées en place...


- Ca ira mieux après un bon repas. Et un bain, ce serait l'idéal. Un bon bain chaud, c'est un magnifique remède contre les humeurs noires, croyez-moi.

Il l'observa un moment, à la fois intrigué et bienveillant. Il la trouvait vraiment attachante, dans son genre. Et quelque part, il l'admirait, de réussir à faire ce qu'elle faisait, et à commander avec brio un navire pirate. Comme quoi, toutes les femmes n'étaient pas des victimes... Il y avait aussi des femmes malfaisantes, et des femmes fortes. Mais il pensait que quelque part, toutes les femmes avaient une grande force en elles, chacune à son niveau. Certaines, comme sa mère, étaient des empires de tendresse et de douceur, des murailles contre la violence. D'autres, comme Shakra, avaient une vraie force de caractère qui leur permettaient de se tailler une place dans le monde.


- Ca va aller?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakra Longwood
Pirate
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 105
Age RPG : 22 ans
En couple avec : Faust Svartem

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 17:24

Shakra demeura silencieuse tout le temps que Faust la tenait tout contre lui, se voulant probablement réconfortant, ce qui, en toute honnêteté, fonctionnait plutôt bien. Son cœur se desserra un peu, d'être ainsi lovée contre lui. Même lorsque, quand elle avait un coup de cafard et allait chercher un peu de réconfort auprès de son second, elle ne ressentait pas un tel soulagement à se laisser aller dans ses bras. Le jeune voyageur semblait avoir sur elle un effet apaisant qui parcourait tout son corps, évacuant les derniers restes d'énervement qui lui raidissaient encore les muscles. Elle releva la tête vers lui et le surprit qui lui souriait.

- Comme quoi, même une femme d'action a parfois ses moments de faiblesse. Comme tout le monde, c'est normal.

Elle sentit ses joues rosir légèrement alors qu'il lui écartait des mèches de cheveux du visage. Ils était si proches, d'un coup... Elle aurait presque eut envie de... l'embrasser ?

*Ma vieille, je veux bien que tes nerfs soient à vif, là, mais faut pas pousser mémé par-dessus bord non plus.*

- Ça ira mieux après un bon repas. Et un bain, ce serait l'idéal. Un bon bain chaud, c'est un magnifique remède contre les humeurs noires, croyez-moi.

Elle soupira un "sans doute..." et se décolla enfin du corps de Faust avec un sourire gêné. Ce n'était clairement pas dans ses habitudes d'aller pleurer dans les bras des gens. Mais il fallait bien une exception à la règle, de temps en temps.

- Ça va aller ?

- Oui, je pense... Si vous saviez comme je me sens bête...

Elle se gratta l'arrière du crâne, constatant par la même occasion que son bandeau était desserré, ce à quoi elle remédia aussitôt, replaçant tant qu'à faire quelques mèches qui s'étaient libérées de l'emprise du tissu. Elle réfléchit un instant. La perspective de dîner seule ne l'enchantait guère. D'autant que, se connaissant, dans son état, elle allait sans doute déboucher une bouteille de rhum ou deux. Et quitte à boire, autant ne pas boire seule. Et même s'il ne buvait pas, elle pourrait se saouler à loisir, il pourrait au moins la mettre au lit.

- Dites... Cela vous dérangerait de dîner avec moi ? Je crains que Black ne me fasse faux bond ce soir. Nous avons eu un petit... différend, pour ainsi dire. Et je crains que rester seule ne me rende encore plus morose...

La jeune femme passa son bras droit devant son ventre, juste sous sa poitrine, et posa sa main sur son bras gauche, fuyant le regard de Faust. Quelles étaient les chances qu'il accepte ? Du point de vue de la Capitaine, pour le moins minimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust Svartem
Eternel
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 108
Age RPG : 24
En couple avec : Shakra Longwood

MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   Lun 30 Mai - 17:43

Faust la laissa se libérer finalement, sans faire mine de la retenir. Il continua à la considérer en silence, alors qu'elle marmonnait qu'elle se sentait bête. Rien qu'à la couleur de ses joues, et à son comportement, on voyait qu'elle était gênée. Cela l'amusa, et lui tira un léger sourire. Au moins, elle s'était ressaisie, et ne pleurait plus à assécher l'océan, c'était toujours ça de pris.

" Dites... Cela vous dérangerait de dîner avec moi ? Je crains que Black ne me fasse faux bond ce soir. Nous avons eu un petit... différend, pour ainsi dire. Et je crains que rester seule ne me rende encore plus morose...

Que voilà une offre inattendue! Il n'avait pas pensé qu'elle l'inviterait à dîner. Un instant, il questionna intérieurement son estomac sur sa capacité à ingurgiter quoi que ce soit. Ne recevant aucune protestation, il en conclut que le manque de houle lui réussissait bien, et qu'il pourrait s'inviter à ce tête à tête sans risquer de remplir l'assiette à peine vidée. Il prit un air songeur un instant.

- Un dîner avec le capitaine... Que me vaut un tel honneur?

Il se prit le menton entre le pouce et l'index, frottant légèrement la peau, comme s'il réfléchissait à la question. Il avait au moins la satisfaction de s'être impeccablement rasé. Il serait un minimum présentable. Par ailleurs, il se faisait tous les jours une toilette minutieuse, et il était donc assez propre pour ce dîner, selon lui. Il n'avait pas l'intention de s'y présenter crasseux. Il lui adressa finalement un petit sourire amusé.

- Eh bien, j'ai réfléchi à mes obligations, afin de voir si je n'avais pas d'invitation ailleurs... Et puisqu'il semblerait que non, j'accepte avec plaisir.

Il eut un petit rire, puis descendit sur le pont, avant de s'arrêter et de se retourner pour la regarder. Au moins, elle lui avait avoué avoir eu une dispute avec Black, même si elle n'avait pas précisé qu'il en était la cause, au moins en partie, pour le peu qu'il en avait entendu. Néanmoins, il était résolu à ne faire aucun commentaire, même pas pour plaisanter. Elle n'était pas en état pour se lancer dans une joute verbale.

- Allez, venez au lieu de broyer du noir. Faites comme chez vous!"

Il espérait détendre l'atmosphère avec ces petites boutades. Il ponctua celle-ci d'un léger clin d'oeil amical. Tout ce qu'il espérait, c'est qu'elle ne comptait pas trinquer avec lui au cours de cette soirée. Il se cantonnerait à l'eau, plaise aux dieux. Et peut-être qu'il parviendrait à la convaincre de le débarquer ailleurs qu'à Agadya... Après de longues réflexions solitaires, il en était arrivé à la conclusion qu'il pouvait très bien être attendu là bas, et même par un petit comité. Il pouvait se tirer de mauvaises passes, mais il valait mieux ne pas provoquer la chance.

Il précéda Shakra dans ses quartiers, mais resta à la porte de sa propre petite cabine. Il n'allait pas non plus violer le domicile de quelqu'un. Même si, au fond, il l'avait déjà fait un nombre incalculable de fois, et souvent pour repartir les mains pleines. Mais là, c'était différent, il ne s'agissait ni d'espionnage, ni de vol. Un simple dîner en tête à tête. Dans le fond, il se demanda s'il ne préférait pas le cambriolage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une traversée mouvementée [Privé Shakra Longwood]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Traversée Giens Porquerolles et Porquerolles Port Cros !
» [19 septembre] Traversée des Sucs, 150 km dans les dents !
» Traversée des crochus, dans les aiguilles rouge...
» Gestion de bassins privé
» rivière privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Terres Pirates :: Océan Oréus :: Pleine mer-
Sauter vers: