Magic RPG 2.0

Version 2.0 du forum Magic RPG, un monde fantasy revu et corrigé s'offre à vous pour de nouvelles aventures palpitantes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Sam 22 Oct - 22:40

L'été allait tout doucement toucher à sa fin. Cela faisait déjà un mois que Lou et Damian étaient mariés, et la jeune femme ne s'était jamais sentie aussi bien, si cela était encore possible. Elle avait l'impression d'être enfin totalement entière... Et elle ne ressentait plus la moindre ombre de honte vis à vis de ce qu'elle était, et elle se sentait même prête à arborer son ventre bien rond devant tout le monde.

Car en effet, elle n'avait plus trop le choix. Elle avait entamé son cinquième mois, et son ventre était déjà assez conséquent maintenant, rond comme un ballon. Elle ne rentrait plus dans aucun de ses anciens vêtements, et elle en avait du coup bon nombre de nouveaux, faits sur mesure pour elle, afin de s'adapter à ses nouvelles mensurations. Et elle avait également fait le plein de pelotes de laine de différentes qualités et de différentes couleurs, que son compagnon avait choisies pour le bébé. Elle comptait bien lui confectionner des vêtements chauds pour l'hiver, depuis les chaussons jusqu'au bonnet en passant par des pyjamas et des vestes, et tout ce qui lui serait possible de faire. Restait encore à acheter un berceau...

Et malgré ses changements corporels de plus en plus conséquents, qui ravissaient son époux un peu plus chaque jour, cela ne l'empêchait pas d'être encore sujette à des envies et des besoins irrésistibles de nuits câlines. C'était elle qui était demandeuse à présent, et toute son ancienne timidité semblait s'être évaporée au profit d'une totale confiance en elle et en son partenaire. Ce qui n'était pas pour déplaire à ce dernier, même si cela devenait de plus en plus complexe et acrobatique à gérer à mesure que le temps passait.

Ce soir-là, Lou était installée au coin du feu, l'air s'étant quelque peu rafraîchi avec l'approche progressive de l'automne, et elle était très occupée à terminer de tricoter une énième paire de chaussons bien douillets. Pour l'avoir fait un certain nombre de fois quand elle vivait encore au village, elle avait la maîtrise. Elle avait toujours cette hantise, cette peur ancrée tout au fond d'elle, que l'hiver ne lui prenne son enfant nouveau-né, et elle tenait donc à lui faire toute une garde-robe bien chaude pour le préserver du froid.

Elle venait de terminer son oeuvre et de la poser dans le panier avec ce qui était déjà fini quand elle sentit quelque chose d'anormal, qui l'alarma. Elle sursauta et se redressa, une main sur son ventre, craignant déjà qu'il ne se passe quelque chose avec le bébé. Mais elle remarqua que cela s'était arrêté aussi vite que ça avait commencé. Intriguée, elle attendit quelques instants, immobile, osant à peine respirer, dans la crainte d'une crise. Ce fut là qu'elle sentit un petit coup contre sa paume, et qu'elle comprit. Un sourire se peignit sur ses lèvres, ravie que son enfant soit venu lui dire bonjour. C'était la première fois qu'il se manifestait de la sorte, et elle était certaine que la nouvelle allait beaucoup plaire à quelqu'un...

Elle venait tout juste de se faire apporter le repas quand l'intéressé rentra. Elle avait été sentir le fumet des plats afin de deviner ce qui s'y trouvait. Ce serait donc de la caille au menu de ce soir, accompagné d'une poêlée de champignons des bois, ce qui était assez tôt pour la saison, ainsi que d'une purée de pommes de terre et de haricots verts en sauce au beurre. Délicieux. Elle se promit de faire un honneur tout particulier à l'intégralité du plat, avec l'appétit d'ogre qu'elle avait depuis qu'elle était enceinte. Elle s'avança vers Damian pour l'embrasser.


" Bonsoir mon amour. Tu as passé une bonne journée?

Elle chercha ses lèvres, les trouva, et l'embrassa délicatement. Elle passa ses bras autour de son cou pour se serrer tout contre lui, ou du moins, autant que c'était possible avec son ventre de plus en plus enflé. Elle ferma les yeux et resta comme ça un petit moment, avant de s'écarter avec un tendre sourire amoureux. Elle hésitait à lui annoncer la nouvelle tout de suite, ou bien à attendre qu'ils aient mangé... Mais elle était tellement impatiente en même temps...

- J'ai terminé une nouvelle paire de chaussons, et j'ai commencé une petite couverture pour le berceau. Il faut vraiment commencer à penser à le faire fabriquer... Et puis, tu ne devineras jamais. Ca y est, le bébé a commencé à donner des coups."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 24 Oct - 22:20

Damian pénétra sur le terrain d'entraînement en triturant nerveusement le bord des manches de sa chemise. Pour la première fois, on lui avait confié quelques jeunes Métamages, auxquels il avait la tâche de donner une leçon de maîtrise de leur forme animale. Qu'on lui accorde assez de confiance pour accomplir cette mission le remplissait de fierté, mais aussi, l'intimidait légèrement. Lui-même n'avait eu connaissance de sa forme animale qu'à l'adolescence, et n'était pas certain de savoir leur expliquer comment l'apprivoiser à cet âge... Mais bon, si on lui assignait cette tâche, c'est qu'on l'en pensait capable, non ?

Durant le mois qui avait suivi son mariage avec Lou, il avait achevé les grandes lignes de sa formation de Métamage, assez tôt pour son âge considérant celui auquel il avait rejoint l'Ordre. Et à vrai dire, il était bien content d'être enfin débarrassé des contraintes de l'apprentissage. Il pouvait à présent se permettre le luxe de faire à peu près ce qu'il voulait de ses journées, moyennant de se maintenir en bonne condition physique et, ponctuellement, de mettre son expérience au service de ses cadets. N'ayant par ailleurs que peu d'expérience de la guerre pour n'avoir jamais participé à de grandes batailles, il ne dispensait pas de leçons très techniques ni compliquées.

En tout cas, tout ce temps libre lui permettait de profiter pleinement de son épouse, qui, depuis leur union, rayonnait littéralement de bonheur. Elle était constamment joyeuse et enthousiaste, et visiblement fière de son ventre qui s'était considérablement arrondi alors que l'été allait doucement sur sa fin. Ce qui ravissait bien évidemment le futur père, qui se languissait de sentir le bébé se mettre enfin à bouger dans le ventre de la jeune femme.

Comme convenu, peu après leur mariage, ils avaient fait refaire toute une garde-robe à la jeune femme, et par la même occasion, en traversant le château pour se rendre à l'échoppe du tailleur, avaient suscité quelques regards intrigués. La jeune aveugle, si elle les avait sentis, n'avait pas eu l'air de s'en inquiéter le moins du monde. Au contraire, elle arborait sa bedaine avec fierté, ce qui comblait Damian de bonheur, lui-même ayant été très frustré de ne pouvoir crier sa joie de devenir père au monde entier.

Par ailleurs, Lou se montrait particulièrement avide de câlins nocturnes ces derniers temps, ce qui était loin de poser problème à son mari, qui se faisait un devoir et un plaisir de la satisfaire... Même les efforts d'ingéniosité qu'ils devaient faire pour palier au problème du petit ventre qui commençait à se faire assez imposant ne lui faisait pas peur, et même, l'émoustillaient plutôt.

Le jeune homme s'efforça de se concentrer lorsque ses élèves entrèrent à leur tour sur le terrain. Il ne voulait pas décevoir ses supérieurs en échouant lamentablement à quelque chose d'aussi simple. D'un regard, il balaya la dizaine d'enfants qu'on lui avait confiés, tous âgés d'environ huit à douze ans, et les salua. Lorsqu'ils lui répondirent, ponctuant leur salut d'un "Messire" poli, le jeune homme les somma de l'appeler par son prénom. Ils auraient tout le temps pour les formules de politesse plus tard.

Tour à tour, il demanda à ses cadets de lui présenter leur forme animale. Cela prit plus ou moins de temps, étant donné qu'ils ne la contrôlaient pas encore totalement pour certains. Parmi eux, deux enfants se démarquèrent à ses yeux : un jeune cerf, qui semblait particulièrement doué, et un mouflon, qui lui, se détachait des autres par une certaine maladresse, qui rappelait à Damian le petit garçon timide et farouche qu'il avait été.

Lorsque la leçon prit fin en fin d'après-midi, Damian les salua tous chaleureusement et les invita à quitter le terrain. Certains parents vinrent chercher leurs bambins, et l'étalon ne put s'empêcher de s'imaginer à leur place, avec un pincement de fierté au cœur. Il secoua la tête pour chasser le petit sourire qui s'était peint au coin de ses lèvres et s'affaira à mettre un peu d'ordre. Sa recrue ovine maladroite avait renversé un présentoir à épées en bois en se laissant un peu emporter à courir partout.

Cela fait, il fila à toute allure jusqu'à ses appartements. Là où certains auraient prétendu que la passion s'effriterait avec le temps, lui se sentait au contraire un peu plus amoureux de sa femme chaque jour, et chaque instant qui la séparait d'elle était une véritable torture s'il n'avait rien pour lui occuper l'esprit. Et il n'avait alors qu'une hâte : rentrer et la prendre dans ses bras. Et c'est ce qu'il fit, ayant à peine le temps d'accrocher sa cape qu'elle se détournait des cloches de métal protégeant leur repas pour venir à sa rencontre, et tâtonner sur son visage pour l'embrasser tendrement.


- Bonsoir mon amour. Tu as passé une bonne journée ?

- Comme toujours, j'ai du mal à me passer de toi... Mais ça a été. Et toi, qu'as-tu fait de beau ?

Il sourit lorsqu'elle lui passa les bras autour du cou pour se blottir contre lui. Il sentait contre son ventre celui gonflé de la jeune femme, sur lequel il passa une main délicate et tendre tout en déposant un baiser dans le creux de son épaule. Ils restèrent comme ça un moment, que Damian passa les yeux fermés pour mieux le savourer, avant que Lou ne s'écarte doucement de lui, avec un sourire particulièrement amoureux et rayonnant sur le visage, qui attisa la curiosité du jeune homme. Curiosité qu'elle ne tarda pas à assouvir en répondant à sa question.

- J'ai terminé une nouvelle paire de chaussons, et j'ai commencé une petite couverture pour le berceau. Il faut vraiment commencer à penser à le faire fabriquer... Et puis, tu ne devineras jamais. Ça y est, le bébé a commencé à donner des coups.

Le cœur du Métamage rata un battement, et il ouvrit des yeux ronds de surprise, en même temps qu'un grand sourire naissait sur ses lèvres sans qu'il puisse le contenir. Il posa les deux mains sur le ventre de son épouse, frémissant d'émotion, guettant un éventuel petit coup contre ses paumes.

- C'est vrai ? Il a vraiment bougé ?

Lentement, il se baissa pour appuyer sa joue contre le ventre de Lou, y collant son oreille dans le même temps. Il distinguait quelques gargouillis, mais n'aurait su dire s'il s'agissait de leur enfant qui gigotait ou de l'estomac de sa compagne qui se manifestait à l'approche du repas, ce qui était une hypothèse tout à fait plausible. Puis il y déposa un baiser et s'adressa au bébé d'une voix douce, lui demandant s'il ne voulait pas dire bonjour à son père, par le plus grand des hasards. Il revint ensuite à sa position initiale, et sentit presque instantanément la peau se tendre brièvement contre sa joue. Coïncidence ou réponse ? Peu lui importait, en réalité. Sa voix était un peu tremblotante lorsqu'il releva la tête vers la future mère.

- Oh, Lou ! Tu as raison, il bouge ! Bonjour mon ange, c'est moi, c'est papa...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Lun 24 Oct - 23:25

Lou ne fut pas déçue par la réaction de son époux car, passé l'instant de surprise, il réagit exactement comme elle s'y attendait. C'est à dire en se collant contre son ventre, une de ses poses favorites de ces derniers mois, avec peut-être un peu plus de fébrilité ce coup-ci. Elle ne put s'empêcher de sourire, regrettant de ne pas le voir faire en cet instant. Quand elle sentit le bébé gigoter à nouveau avant de donner un coup à son père, elle sut que c'était le début de la fin.

" Oh, Lou ! Tu as raison, il bouge ! Bonjour mon ange, c'est moi, c'est papa...

- Et vu les coups qu'il donne, je crois qu'on peut être sûrs que ce sera un petit Métamage cheval, comme son papa... Il a passé tout son temps à ruer comme un sauvage depuis qu'il a donné son premier coup.

Elle passa doucement la main dans les cheveux de son compagnon, le laissant tout à son bonheur. Elle savait que c'était un moment très important pour lui, et elle ne voulait pas le gâcher. C'est aussi pour ça qu'elle s'était mordu les lèvres au lieu de préciser qu'il bougeait depuis déjà bien un mois, mais que les coups, eux, étaient nouveaux. Au fond, peu importait. Peut-être que le moment était tout doucement venu de lui poser les questions qui la travaillaient de plus en plus avec le temps...

- Dis, est-ce que tu veux un petit garçon, ou une petite fille?

Elle savait depuis longtemps, peut-être depuis le premier jour, qu'elle aimerait l'enfant tel qu'il serait, en pleine forme ou non, avec ou sans pouvoirs, aveugle ou pas, et qu'il soit un garçon ou une fille. Du moment qu'il était en bonne santé... Mais beaucoup de gens, et à plus forte raison de pères, avaient une légère préférence pour l'un ou pour l'autre, et elle était curieuse de savoir vers où balançait le coeur de Damian.

- Et je crois qu'on devrait peut-être commencer à s'intéresser au prénom qu'on pourrait lui donner. J'ai déjà commencé à chercher un peu, à y penser.

Ce genre de réflexions lui venaient souvent pendant ses longues heures de tricot, où elle laissait son esprit vagabonder librement. Et à plus forte raison depuis que le bébé avait commencé à cogner. Une foule de pensées se bousculaient dans sa tête, et de plus en plus de noms lui venaient. Mais évidemment, il lui fallait l'avis de son amant. C'était une décision qui devait se prendre à deux, c'était important.


- Pour le berceau, il faudrait aller voir le menuisier bientôt, tant qu'il ne fait pas trop frais. L'automne va arriver très vite, et manger un peu la fin de l'été, je le sens déjà. Tu veux que je te montre ce que j'ai fait?

Sans même attendre la réponse, elle alla dans la chambre où elle rangeait pelotes de laine et tricots achevés dans un grand coffre massif. Elle l'ouvrit et en sortit la paire de chaussons fraîchement terminés, ainsi que la couverture toujours en cours de réalisation, qui était d'un joli bleu roi. Elle revint dans la pièce à vivre en emportant le tout dans ses bras, avant de tout déposer sur la petite table pour qu'il voie mieux.

- Alors, qu'est-ce que tu en dis? Je crois que je vais faire encore quelques paires, mais je vais ensuite m'attaquer aux pyjamas. J'espère que la taille sera bonne, et qu'il ne sera pas trop chétif ou costaud... Je ne sais pas si je serai en état pour tout lui refaire à peine l'accouchement passé, mais il ne pourra pas rester dans le froid..."

Elle posa doucement sa main sur son ventre rebondi, et le caressa avec tendresse. Elle se demandait vraiment comment serait le bébé, une fois né, mais l'accouchement était une perspective qui l'angoissait. Pourtant, elle avait hâte de tenir le petit dans ses bras. Dans le même temps, tant qu'il était bien à l'abri dans son ventre, il ne risquait rien. Comme pour l'aider à chasser ces petites angoisses parasites, le bébé lui donna un petit coup contre la paume, ce qui lui redonna le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Mar 25 Oct - 22:10

- Et vu les coups qu'il donne, je crois qu'on peut être sûrs que ce sera un petit Métamage cheval, comme son papa... Il a passé tout son temps à ruer comme un sauvage depuis qu'il a donné son premier coup.

Damian rit doucement, heureux et fier, et déposa un tendre baiser sur le ventre de sa femme tandis qu'elle lui caressait doucement la tête, avant de se redresser. Il espérait vraiment que ce serait le cas, que leur enfant serait un Métamage. Et pourquoi pas un cheval, tant qu'à faire ? Le jeune homme mourait d'envie de pouvoir partager tout ce qui faisait sa vie avec son enfant. Par contre, il ne le forcerait pas à rejoindre l'Ordre en tant que membre de l'armée, ce serait à lui de faire son choix. Allons bon, il n'était même pas encore né que son père prévoyait déjà tout ça...

D'ailleurs, avant de penser à l'avenir lointain, il faudrait déjà songer à s'intéresser au futur proche. Lou s'était déjà attelée à la confection d'une garde-robe toute en tricot pour le bébé à naître, et il fallait également penser à lui faire faire un berceau. Et aussi et surtout, lui trouver un prénom. Le jeune homme y avait déjà un peu réfléchi, mais n'avait jamais trouvé l'occasion d'en parler avec sa compagne. Il ne voulait pas trop réfléchir sans connaître son avis sur la question. Comme si elle lisait dans ses pensées, la jeune femme lui adressa un sourire amoureux, le visage teinté d'une certaine curiosité.


- Dis, est-ce que tu veux un petit garçon, ou une petite fille ? Et je crois qu'on devrait peut-être commencer à s'intéresser au prénom qu'on pourrait lui donner. J'ai déjà commencé à chercher un peu, à y penser.

Le Métamage sourit à son tour et lui prit la main, lui caressant la joue de l'autre, avant d'y déposer un baiser. Garçon ou fille ? Cela lui importait bien peu, il serait heureux avec l'un comme avec l'autre. Naturellement, la perspective d'avoir un petit gars pour partager des occupations d'hommes était assez plaisante, mais d'un autre côté, une petite fille, si elle était aussi jolie et délicate que sa mère, serait également un réel plaisir à voir grandir. Alors qu'il allait répondre, son épouse reprit la parole.

- Pour le berceau, il faudrait aller voir le menuisier bientôt, tant qu'il ne fait pas trop frais. L'automne va arriver très vite, et manger un peu la fin de l'été, je le sens déjà. Tu veux que je te montre ce que j'ai fait ?

- Euh, oui, avec plaisir.

Elle était déjà partie dans la chambre chercher ses travaux alors qu'il lui répondait, encore plongé dans ses pensées quelques instants plus tôt. Il ne s'en offusqua nullement, au contraire ravi de la voir aussi enthousiaste. En y repensant, cela différait totalement de la jeune femme farouche et triste qu'il avait connue un peu plus d'un an plus tôt, et ce n'était pas plus mal. Elle revint les bras chargés d'une paire de chaussons et d'une couverture de la même laine bleu roi qu'il avait lui-même choisie, qu'elle posa sur la table.

- Alors, qu'est-ce que tu en dis ? Je crois que je vais faire encore quelques paires, mais je vais ensuite m'attaquer aux pyjamas. J'espère que la taille sera bonne, et qu'il ne sera pas trop chétif ou costaud... Je ne sais pas si je serai en état pour tout lui refaire à peine l'accouchement passé, mais il ne pourra pas rester dans le froid...

- C'est très réussi mon amour. Et ne t'en fait pas, je suis certain que ça lui ira parfaitement.

Il vint doucement derrière elle pour la prendre dans ses bras, posant les mains sur son ventre et les lèvres dans son cou. Tout en la câlinant, il regarda avec envie les cloches de métal abritant les plats du diner qui n'attendaient qu'à être dévorés. Il avait une faim de loup, avec la journée qu'il avait passée. Et aussi, il avait bien besoin d'un bon bain, avec la poussière qui voletait au dehors. Si l'air se rafraîchissait déjà, il demeurait encore sec. Finalement, Damian poussa un soupir dans le creux de l'épaule de Lou, pour reprendre la conversation là où il l'avait laissée.

- Tu sais, fille ou garçon, je m'en moque un peu. Je serais heureux dans le deux cas. C'est notre enfant à tous les deux et je l'aimerais tel qu'il sera... Pour le prénom, j'y ai un peu pensé aussi, mais je ne voulais pas me lancer dans de trop grandes réflexions avant de connaître ton avis à toi. Mais si nous en parlions à table, veux-tu ? Je meurs de faim.

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 26 Oct - 21:17

Lou se laissa faire avec délices quand son époux vint la prendre dans ses bras, collé contre son dos avec ses mains sur son gros ventre et les lèvres dans son cou. Elle était heureuse qu'il la complimente sur son travail et qu'il trouve cela convenable pour le bébé. Elle voulait ce qu'il y a de mieux pour lui, ou pour elle. Elle se doutait que beaucoup seraient ceux qui la penseraient incapable de se débrouiller, et elle voulait justement faire tout ce qui était en son pouvoir, tout ce qui lui était possible, pour compenser son handicap et rendre le petit heureux.

" Tu sais, fille ou garçon, je m'en moque un peu. Je serais heureux dans le deux cas. C'est notre enfant à tous les deux et je l'aimerais tel qu'il sera... Pour le prénom, j'y ai un peu pensé aussi, mais je ne voulais pas me lancer dans de trop grandes réflexions avant de connaître ton avis à toi. Mais si nous en parlions à table, veux-tu ? Je meurs de faim.

- Oh oui, avec plaisir. J'ai eu le plus grand mal à ne pas tout dévorer en t'attendant. Tu sais qu'en cuisine, ils font des fruits confits pour cet hiver? Ca a l'air délicieux, je n'en ai jamais goûté, mais il paraît que c'est excellent. Il y a vraiment de tout, des cerises, des pommes, des poires, des oranges... Tout ce qu'on peut imaginer! J'espère qu'on pourra en manger...

Tout en disant cela, elle s'installa à sa place à table, son estomac se contractant douloureusement en gargouillant tout ce qu'il savait, et le bébé renchérit en cognant comme un petit fou. La viande de caille s'avéra fondante à souhait, la peau craquait sous la dent, délicieuse, alors que la chair n'avait même pas besoin d'être mâchée. La poêlée de champignons était parfumée, la purée savoureuse. Quant aux haricots, ils étaient croquants. Pendant qu'elle mangeait, le petit n'arrêtait pas de donner des coups, visiblement en forme.

- Je me demande où ils ont trouvé des champignons en cette saison... A part dans des sous-bois très humides, il fait encore trop sec. Et par les dieux, si tu sentais les ruades qu'il me donne, je sens que je vais avoir des ecchymoses à l'intérieur!

Elle poussa un soupir faussement exaspéré en attaquant une cuisse de caille à belles dents. Elle était contente de le sentir ainsi, mais elle craignait que cela ne devienne fatiguant à la longue, ou que ça l'empêche de dormir. Mais d'un autre côté, cela lui assurait qu'il allait bien, ou du moins elle le pensait, et c'était l'essentiel. Elle enfourna une cuillerée de purée tout en réfléchissant. Elle effleura doucement son ventre du plat de sa main libre.

- Si jamais c'est un petit garçon, je crois que j'aimerais bien l'appeler Léo. J'ai pensé à beaucoup d'autres prénoms, comme Arthur, Damon... Mais c'est celui-là qui me plaît le mieux. Qu'est-ce que tu en penses?

La discussion s'orienta vers le bébé et les prénoms auxquels ils avaient tous deux pensé pour lui. Quand leurs plats furent totalement vidés, et que des serviteurs les eurent remportés, la future mère songea qu'un bon bain ne serait pas de refus. Elle s'étira, se leva, et alla chercher ses affaires. Saisie d'une inspiration subite, elle vint déposer un baiser amoureux sur les lèvres de son compagnon.

- Et si on prenait un petit bain ensemble?

Connaissant la réponse par avance, elle alla dans la salle d'eau et mit leur bain à couler. Cela devenait de plus en plus difficile pour elle à mesure que sa grossesse avançait, et elle n'osait pas imaginer comment elle allait entrer et sortir du bassin durant les derniers mois. Elle se dévêtit et se glissa dans l'eau avec plaisir, avant que Damian la rejoigne. Elle vint se coller tout contre lui, câline. Ils restèrent quelques minutes comme ça, puis elle lui prit les mains pour les poser sur son ventre.

- Tu sens? Il s'est calmé. J'ai l'impression que le bain le détend autant que moi...

Elle poussa un soupir de bien-être, et ne se déroba qu'un peu après pour aller se saisir du savon. Quand elle l'apporta au jeune homme, elle lui subtilisa discrètement sa vue, malicieuse, juste pour l'embêter gentiment. Une fois que ses yeux furent de nouveau capables de voir, elle en profita pour admirer son ventre. Elle commença une toilette soignée, avant de lever la tête vers le Métamage qui avait l'air tout désemparé.

- Laisse mon amour, je vais t'aider.

Elle l'embrassa dans le cou, et entreprit de lui laver le torse, puis le dos, qu'elle frotta doucement. Elle ne le laissa pas trop longtemps dans cette situation, et lui rendit la vue après lui avoir lavé les cheveux pour qu'il finisse de se laver tout seul. Elle ne se lassait pas de le regarder, quand elle pouvait voir. Elle le trouvait tellement séduisant... Et en plus de ça, c'était un amour, débordant de gentillesse. Elle avait du mal à se dire que c'était son mari à elle, et pas à quelqu'un d'autre...

- Je te laisse finir. Je sors de l'eau, j'ai froid. On se retrouve au lit.

Elle l'embrassa et sortit un peu péniblement de l'eau. Après quoi, elle s'empara d'une épaisse serviette moelleuse, et se sécha soigneusement. Elle passa ensuite ses vêtements de nuit et coiffa ses longs cheveux, avant de se rendre dans leur chambre. Elle se glissa dans les draps gelés et se recroquevilla en position fœtale, les mains sur son ventre. Le bébé semblait avoir été définitivement apaisé par le bain. Elle le sentit bouger doucement, mais il ne donna plus de coups.

Quand Damian la rejoignit, elle somnolait. Elle se coula dans ses bras, douce et câline. Elle ne se sentait pas en état pour une nuit d'amour cette fois, et elle n'en avait d'ailleurs même pas envie. Cela reviendrait rapidement, c'était certain, mais pour ce soir, elle avait juste envie de se laisser aller au sommeil. Ce qui ne lui prit pas beaucoup de temps. En quelques minutes à peine, elle avait coulé dans le monde des rêves.

Elle se réveilla au beau milieu de la nuit, se sentant bizarre. Son ventre grognait un peu, et elle avait une légère fringale même si elle avait déjà bien mangé au dîner. Elle se passa les doigts dans les cheveux en se redressant doucement. Elle avait une envie... des plus étranges. Elle secoua tout doucement son époux une fois qu'elle l'eut trouvé en tâtonnant sur le lit, dans l'espoir de le réveiller pour qu'il lui apporte ce qu'elle désirait.


- Damian? J'ai un peu faim... Est-ce que tu veux bien aller me chercher des fraises au vinaigre et une part de tarte aux abricots avec de la moutarde? Je sais qu'on en a fait un bon nombre cet après midi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Jeu 27 Oct - 23:43

Confortablement installé sous les draps, Lou blottie dans ses bras, Damian rêvassait, yeux clos, alors que son épouse était déjà profondément endormie. Il se remémorait la soirée, un sourire comblé au coin des lèvres, tout en tâchant de trouver le sommeil, guettant les mouvements du bébé dans le ventre de sa compagne d'une main posée dessus.

Tout en dînant, ils avaient finalement discuté du prénom qu'ils donneraient à leur enfant. Lou lui avait confié avoir une préférence pour Léo, pour un petit garçon. Chose qui avait fait sourire le futur père, qui avait songé lui aussi à ce prénom. Et étrangement, il se voyait déjà très bien avec un petit Léo courant derrière lui, comme une évidence. Ce qui sembla être également le cas de la jeune aveugle, car ils n'évoquèrent que très vaguement d'un prénom pour une petite fille, sans s'arrêter sur un en particulier. De toute façon, ils avaient encore le temps d'y réfléchir.

Après cela, Damian s'était attendu à devoir s'installer au coin du feu avec un livre en attendant que sa femme aie terminé dans la salle d'eau, mais finalement, elle avait trouvé une autre alternative pour la suite de la soirée en lui proposant de prendre un bain ensemble. Et elle n'eut pas besoin de son aval pour partir devant faire couler le bain. Il fallait dire qu'il lui avait déjà soumis plus ou moins discrètement l'idée à plusieurs reprises, aussi, ce n'était pas trop difficile de deviner la réponse...

Il l'avait donc rejointe quelques minutes plus tard, le temps de mettre un peu d'ordre, et l'avait trouvée déjà plongée dans l'eau délicieusement chaude, dans laquelle il s'était glissé à son tour après s'être dévêtu. Là, elle était venue se câliner contre lui, ce dont il profita allègrement. Bizarrement, bien qu'ils furent tout deux nus et peau à peau, il ne se sentit pas perdre la tête comme il aurait pu s'y attendre. Peut-être était-ce la fatigue, ou tout simplement que le moment était trop tendre et magique pour être parasité par de telles envies.

Après ce long moment câlin, Lou s'était détachée de lui pour prendre le savon et, lorsqu'elle lui avait donné, il avait soudainement sentit ses yeux le picoter et la lumière dans la pièce disparaître peu à peu alors que sa compagne s'appropriait sa vue. Il avait émis un petit grognement de protestation juste pour la forme, mais tout en souriant. Après tout, si ça lui faisait plaisir... Mais il n'avait pas trop osé bouger alors qu'elle se lavait, de peur de faire un faux mouvement et de la blesser. C'est alors qu'il l'avait sentie se rapprocher de lui pour l'embrasser dans le cou.


- Laisse mon amour, je vais t'aider.

Nullement gêné, il s'était donc abandonné à ses bons soins, laissant échapper quelques soupirs d'aise alors qu'elle lui frottait doucement le torse, puis le dos de ses mains pleines de savon, délassant ses muscles tendus par les efforts physiques de ces derniers jours. Le moins que l'on pouvait dire, c'est qu'elle était vraiment très habile de ses mains, même pour quelque chose d'aussi banal. Et privé de sa vue, ce fut encore plus délicieux pour lui.

Puis, après lui avoir lavé les cheveux, ce qui ne fut pas moins agréable, elle lui avait rendu ses yeux pour le laisser terminer sa toilette, et était sortie de l'eau après un tendre baiser sur ses lèvres. Lui avait profité de sa vue retrouvée pour la regarder se sécher et passer sa robe de nuit, se délectant de la vision de son corps dénudé. Et finalement, il était sorti de la vasque à son tour et l'avait vidée avant d'aller rejoindre Lou sous les draps.

Au terme de cette longue divagation, le jeune homme finit par s'endormir à son tour, d'un seul coup, comme si la fatigue l'avait attrapé sans prévenir pour l'attirer dans un sommeil profond et réparateur, qui ferait qu'il ne verrait pas la nuit passer et s'éveillerait tard le lendemain matin, parfaitement reposé.

Du moins, c'est ce qu'il croyait. Au beau milieu de la nuit, il sentit une main sur son épaule, qui le secouait doucement. Il grommela pour qu'on le laisse dormir en paix à la fin, et remonta machinalement la couverture sur son épaule, bien qu'elle s'y trouvât déjà. Comme on insistait, il s'efforça d'entrouvrir les yeux, et eut un petit instant de panique en émergeant de son sommeil. Peut-être que Lou ne se sentait pas très bien, qu'il y avait un problème avec le bébé ? Il se tourna lourdement sur son autre flanc en se frottant les yeux.


- Hm... ? Qu'est-ce qu'il y a mon amour ? Quelque chose ne va pas ?

- Damian ? J'ai un peu faim... Est-ce que tu veux bien aller me chercher des fraises au vinaigre et une part de tarte aux abricots avec de la moutarde ? Je sais qu'on en a fait un bon nombre cet après midi...

Le jeune homme resta un instant sans comprendre, non seulement parce qu'il sortait à peine de son sommeil le plus profond, mais aussi et surtout parce que la jeune femme avait une fois de plus mangé comme un ogre au dîner, donc, avoir faim à cette heure... Puis, son cerveau se remettant lentement en marche, il réalisa qu'en plus d'être inattendue, la demande de son épouse était pour le moins... incongrue. Ses envies de grossesse qui se manifestaient soudainement, peut-être ? Il en avait entendu parler, mais n'avait jamais vraiment cru que ça puisse être aussi étrange. Il se redressa légèrement sur les coudes, puis s'assit, se passant une main sur le visage.

- Des fraises... au vinaigre ? Et de la tarte aux abricots avec de la... moutarde ? Tu es vraiment sûre ?

Comme c'était apparemment le cas, Damian poussa un long soupir et s'extirpa péniblement des draps, résigné. Ça ne le dérangeait pas tant que ça en soi, si ça faisait plaisir à la jeune femme, mais cela demeurait une épreuve pour lui, qui aimait rester au lit une fois qu'il y était bien installé, que d'en sortir pour traverser la moitié du château jusqu'aux gardes-manger. Plein de bonne volonté, il alluma une chandelle, passa la première paire de bottes qui lui tomba sous la main et se traîna hors de ses appartements.

Les couloirs du château étaient bien évidemment déserts, à cette heure avancée de la nuit, il ne fut donc importuné par personne. En revanche, le chemin lui paru démesurément long jusqu'aux cuisines. Lorsqu'il y fut, il se gratta la tête un petit moment, encore englué dans un demi-sommeil, avant de se diriger d'un pas lourd vers une rangée d'étagères qui constituaient une petite réserve. Il ne tarda pas à y trouver ce que Lou lui avait demandé, puisque tout était frais et de saison, et donc bien en évidence, et remonta en baillant jusqu'à ses quartiers, où Lou l'attendait de pied ferme. Il lui tendit le plateau, légèrement écœuré par son contenu, qui ne lui faisait pas vraiment envie, et se réinstalla sous la couette après avoir laissé tomber ses bottes au pied du lit. Si elle y tenait, après tout...


- Je me demande vraiment comment tu peux avoir envie de ça...

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Ven 28 Oct - 20:16

Lou attendit tout en secouant doucement son époux, jusqu'à ce qu'il commence à bouger. Il avait le sommeil lourd, très lourd, et c'était une épreuve de le réveiller une fois qu'il était lancé. Elle-même, auparavant, avait le sommeil très léger, quand elle vivait encore au village. Mais depuis qu'elle était à Lytsoul, et qu'elle se sentait bien et en sécurité, elle avait tendance à dormir profondément, elle aussi... et d'autant plus depuis qu'elle était enceinte.

" Des fraises... au vinaigre ? Et de la tarte aux abricots avec de la... moutarde ? Tu es vraiment sûre ?

Voilà qu'il avait enfin bougé et émergé. Elle acquiesça timidement de la tête. Le bébé donna un petit coup de pied dans son ventre comme pour approuver lui aussi. Elle se rendait compte du côté incongru de sa demande, surtout à une heure pareille. Mais d'un autre côté, aussi étrange que cela paraisse, ça lui faisait terriblement envie. Alors qu'elle l'entendait se lever, elle se blottit sous les draps, la couverture remontée jusqu'au nez. Il faisait frais dans la chambre, en dépit de la saison.

Quand elle l'entendit partir, elle resta bien au chaud dans le lit, à caresser son ventre. Le petit avait l'air aussi réveillé qu'elle, et il en profitait. Elle avait la curieuse impression qu'il suivait les mouvements de sa main pour aller cogner contre, et cela l'amusait. Elle avait le sentiment, en le sentant comme ça, qu'il allait bien, et qu'il était en forme. Cela la rassurait terriblement pour la suite, même si elle devait encore se montrer prudente. Un accident était si vite arrivé...

Damian finit par revenir au bout d'un certain temps. Il lui déposa un plateau sur les genoux, et se laissa ensuite tomber dans le lit qui grinça en guise de protestation, non sans s'être au préalable délesté de ses bottes. Elle huma avec envie les odeurs qui s'échappaient de la nourriture. Son estomac lâcha un gargouillement équivoque alors qu'elle saisissait le bol de fraises et la cuiller et en mangeait une. Elles étaient très sucrées, ce qui tranchait avec l'acidité du vinaigre.


- Je me demande vraiment comment tu peux avoir envie de ça...

- Je ne sais pas, mais j'en ai envie... Ce n'est pas mauvais. Merci, mon amour.

Elle lui adressa un sourire reconnaissant, et se remit à manger, faisant de son mieux pour ne pas risquer de s'en mettre partout. Il ne fallait pas qu'elle tache les draps... Elle dévora littéralement les fraises au vinaigre, mais tout en savourant au maximum. En temps normal, elle n'aurait jamais mangé quelque chose de ce genre, mais là, non seulement elle en avait eu terriblement envie, mais en plus elle appréciait.

Quand elle arriva à la tarte, généreusement nappée de moutarde, elle s'arrêta. Non pas qu'elle n'aimait pas, mais elle trouvait ça un peu... sec. Et elle avait bien envie de boire quelque chose de chaud pour faire descendre le tout. Elle se sentait une légère chair de poule sur les bras. Elle se tourna vers son compagnon, qui avait sans doute déjà à moitié coulé dans le sommeil. Timidement, elle posa une main sur son bras après l'avoir localisé.


- Chéri...? Tu... tu peux aller me chercher du lait chaud avec du miel? J'ai oublié de te demander d'en prendre avant...

Elle se sentit rougir, un peu mal à l'aise de lui demander tout ça alors qu'il était fatigué. Elle lui effleura la joue d'une caresse. Mais ce lait chaud lui faisait terriblement envie, surtout avec l'air un peu froid de la chambre. Elle continua à le secouer doucement pour qu'il se réveille. Le bébé rua un bon coup, comme pour l'aider, ce qui lui tira un sourire coupable.

- Je suis désolée mon amour..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Dozendhaar
Administratice : Métamage
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 96
Age RPG : 21 ans
En couple avec : Lou Aenor

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 2 Nov - 23:26

Alors que Lou entamait sa portion de fraises arrosées de vinaigre, Damian ferma les yeux et s'étira de tout son long, avant de laisser retomber ses bras en croix sur le matelas. Sentant la fatigue qui revenait tout doucement s'emparer de lui, il passa une main dans le dos de sa compagne tandis qu'elle mangeait, qui dégageait une agréable chaleur.

Visiblement, elle appréciait vraiment ce qu'elle lui avait réclamé, aussi étrange que cela puisse paraître. Soit. L'important après tout, c'était que ça lui plaise... Puis il se tourna sur le flanc pour se laisser happer avec grand plaisir par le sommeil, le drap remonté jusqu'à la joue, serrant le tissu dans son poing fermé. Et alors qu'il se rendormait tout juste, il sentit de nouveau la main de la jeune femme secouer doucement son bras. Quoi encore ?


- Chéri...? Tu... tu peux aller me chercher du lait chaud avec du miel ? J'ai oublié de te demander d'en prendre avant...

La première chose qui vint à l'esprit du Métamage fut une flopée de jurons qui ne figuraient pourtant pas dans son vocabulaire courant. Puis, s'efforçant de respirer profondément alors qu'elle s'excusait d'une voix à faire fondre un glacier, il se redressa et rejeta de nouveau les couvertures pour se tirer à grand peine de leur chaleur. Il se tourna vers Lou avec un demi-sourire. Même si cela lui coûtait, il ne pouvait pas lui en vouloir. Et il était hors de question qu'elle déambule seule dans cet immense château en pleine nuit. Donc, il n'avait pas le choix.

- Rien n'est trop beau pour vous, Lou Dozendhaar. J'y vais, mais après ça, tu me laisseras dormir, promis ?

Il rit et soupira dans le même temps, puis se pencha doucement pour embrasser son épouse dans le cou avant de remettre ses bottes, rallumer la chandelle et reprendre le chemin des cuisines d'un pas toujours aussi traînant, si ce n'est plus, que la première fois. Il n'eut pas trop de mal à trouver le lait, ni le miel. En revanche, tous les feux en cuisine étaient éteints.

Il remonta donc le tout jusqu'à ses appartements, où il fit chauffer le lait dans sa propre cheminée, dans laquelle il n'eut qu'à réactiver les braises qui y crépitaient encore. Une fois chaud, il le versa dans la tasse de Lou, et la lui apporta finalement avec le petit pot de miel et une cuillère, afin qu'elle en ajoute à sa boisson à sa convenance. Cela fait, il envoya de nouveau promener ses bottes, et se glissa sous les draps, dans lesquels il comptait bien rester, cette fois.


- Voilà mon amour. Je peux me rendormir, maintenant ? Ou tu veux peut-être une côtelette de loup-garou grillée avec du coulis de framboise ? Ou du steak de requin bouilli dans du jus d'ail ?

Damian rit franchement et prit doucement sa compagne par la taille, rampant sur le ventre pour venir coller ses lèvres contre celui de la jeune femme. Il inspira à plein poumons l'odeur délicate qui émanait d'elle, douce, sucrée, à la fois réconfortante et dénotant une certaine fragilité. Une odeur de femme enceinte. Il l'avait déjà perçue plus ou moins en croisant des camarades dans le même état, mais ça ne l'avait jamais autant pris aux tripes, comme c'était le cas à présent. Yeux clos et sur le point de s'endormir, il sentit un petit coup contre son visage. Le bébé aussi avait l'air d'apprécier le petit en-cas...

- Toi aussi, tu comptes gâcher le sommeil de ton père ?

_________________
You give me something that I can believe in.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Dozendhaar
Humain
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 104
Age RPG : 22
En couple avec : Damian Dozendhaar

MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   Mer 2 Nov - 23:48

Après avoir promis d'une voix douce à son époux de le laisser dormir après cette ultime requête, Lou le laissa partir et patienta pour manger sa part de tarte nappée de moutarde, malgré l'envie qu'elle avait de tout dévorer. Elle posa prudemment le plateau sur la table de nuit près du lit, et posa ses mains à plat sur son gros ventre. Il était tout chaud, et la peau était douce. Les couvertures la tenaient délicieusement au chaud, et elle se sentait terriblement bien.

Le bébé gigotait doucement, aussi bien réveillé qu'elle. Elle sourit, pensive, et le questionna mentalement sur qui il était. Elle avait vraiment envie de savoir si elle portait un garçon ou une fille, mais elle ne le saurait qu'une fois la naissance passée... Son estomac lâcha un gargouillement d'affamé, et elle soupira en se tassant dans ses oreillers. Elle somnolait un peu quand elle entendit la porte des appartements se rouvrir, et les pas de son compagnon. Il mit un peu de temps à lui réchauffer son lait, avant de la rejoindre dans la chambre et de tout lui donner.


" Voilà mon amour. Je peux me rendormir, maintenant ? Ou tu veux peut-être une côtelette de loup-garou grillée avec du coulis de framboise ? Ou du steak de requin bouilli dans du jus d'ail ?

- Peut-être un gigot de cheval pie farci de prunes avec un coulis de fruits exotiques... Ca doit être bon.

Elle pouffa. Imaginer Damian en plat de résistance d'un banquet n'était pas dénué d'humour. En tout cas, elle le mangerait même tout cru, pour sa part. Et elle aimait autant, égoïstement, que personne d'autre n'y touche. Cependant, elle était réellement mal à l'aise et gênée de l'exploiter comme ça, et elle avait mauvaise conscience. D'un autre côté... au moins il voyait l'effet que cela lui faisait quand elle n'aspirait qu'à dormir et que lui se comportait comme un étalon en rut... pour ce qui était du sommeil perdu, du moins.


- Merci beaucoup mon amour. Désolée de t'avoir dérangé en pleine nuit... Mais la petite chose qui rue dans mon ventre, là, avait comme qui dirait besoin d'être nourrie.

Elle rajouta du miel dans le lait chaud et fumant qu'il lui avait apporté, avant de remuer lentement pour obtenir un mélange uniforme. Pendant ce temps, le jeune homme avait visiblement décidé de s'occuper de la petite chose en question, car il vint câliner son ventre et l'embrasser. Elle se laissa faire avec plaisir, tout en faisant enfin un sort à sa part de tarte. Alors qu'elle buvait de petites gorgées de lait pour faire descendre le tout, elle sentit le bébé cogner.

- Toi aussi, tu comptes gâcher le sommeil de ton père ?

- Je crois que c'est surtout sa maman qu'il va empêcher de dormir, tu ne crois pas?

Elle sourit, puis termina soigneusement de boire et de manger, ne laissant ni une miette ni une goutte de quoi que ce soit. Elle posa son plateau sur la table de nuit et s'enfouit à nouveau dans les couvertures jusqu'au menton. Elle attendit un peu avant de venir se musser dans les bras de son époux. Elle aimait s'endormir comme ça, encore plus s'il câlinait son ventre. Elle ferma les yeux et poussa un soupir de bien-être.

- Bonne nuit Damian..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca bouge! [Privé Damian Dozendhaar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gestion de bassins privé
» rivière privée
» Ca bouge en Languedoc Roussillon "Le projet KLR"
» Messages privés
» VD : projet 72v vos avis (config voie privée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic RPG 2.0 :: Est du royaume de Magikheart :: Lytsoul, fief des Métamages :: Appartements des Métamages-
Sauter vers: